background preloader

Niveau scolaire : la France 25ème du classement mondial

INFOGRAPHIE - La France chute au 25e rang du dernier classement Pisa qui évalue tous les trois ans les élèves de 15 ans dans le monde. Les résultats en mathématiques sont particulièrement décevants. Nouvelle mention passable pour la France qui arrive en 25e position du dernier classement Pisa (Programme for international student assessment). Mauvais résultats en mathématiques Quid de l'évolution de la France depuis le lancement de l'étude en 2000? La proportion de filles «très performantes» a augmenté de 6 %, contre 2 % chez les garçons En compréhension de l'écrit, toutefois, les élèves français progressent légèrement (avec 505 points, la France se situe au-dessus de la moyenne de l'OCDE de 496 points) et affiche ainsi un score identique à celui obtenu en 2000, après les baisses de 2003 et 2006. Un système inégalitaire où l'écart entre élèves performants et faibles augmente L'Asie truste les sept premières places, la Finlande perd dix places

APB 2016 : dates, voeux, site... Comment gérer son admission post-bac ? APB - L'APB 2016 n'est pas l'APB 2015 : le ministère de l'Education a remanié le système d'admission post-bac permettant aux lycéens de formuler leurs vœux d'études après le précieux sésame. Quelles dates clés ? Quel fonctionnement et surtout comment bien gérer toutes les étapes de l'APB ? [Mis à jour le 24 décembre 2015 à 13h59] Une meilleure lisibilité mais surtout un désengorgement des filières les plus demandées. Le Ministère de l'Éducation nationale a présenté mardi 8 décembre les changements apportés à l'APB, la plate-forme d'admission post-bac permettant aux lycéens de formuler leurs voeux d'orientation après le baccalauréat. Mais l'admission post bac (APB), c'est quoi exactement ? L'Admission Post Bac, c'est quoi ? L'Admission post-bac, c'est avant tout dans l'esprit des lycéens un portail de pré-inscription national. Autrement dit, l'APB doit assurer un accès plus large à l'enseignement supérieur. L'APB en 2016 Les dates de l'APB Gestion APB : comment ça marche ?

Mooc : à 24 mois, FUN marche seul La gestion de FUN a finalement été déléguée aux établissements. Comment s'est déroulé ce transfert ? En juillet 2014, une vingtaine d'établissements avaient répondu à l'appel à manifestation d'intérêt du ministère pour prendre en charge le pilotage de la plateforme. Ces établissements ont proposé de créer un GIP (groupement d'intérêt public) pour assurer la gestion et le développement de FUN, une proposition acceptée par le ministère. Après le dépôt du projet à Bercy, le GIP a officiellement été créé en août 2015. Qui sont les membres du GIP ? Sept membres ont approuvé la convention constitutive du GIP en juin et en sont donc les premiers membres officiels. Depuis la publication de l'arrêté de création au Journal officiel en septembre, le GIP s'est doté d'une gouvernance et d'un conseil d'administration. Par ailleurs, les universités étrangères pourront participer à FUN en tant que partenaire. Quels sont les niveaux de cotisation pour les membres ? - 1,2 million d'inscriptions

Bilan 2013 de la formation continue universitaire Dans une Note d’information publiée au mois d’octobre 2015 la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) présente le bilan de la formation continue universitaires pour l’année 2013. Durant cette année de référence, 477 000 stagiaires ont été accueillis, soit une baisse de 1 % par rapport à 2012. En revanche, 70 millions d’heures de cours ont été dispensées, soit 1 % de plus que sur 2012. Grâce à la formation continue, les établissements d’enseignement supérieur publics (universités, grandes écoles, écoles d’ingénieurs, Conservatoire national des arts et métiers) ont réalisé un chiffre d’affaires de 427 millions d’euros en 2013, en augmentation de 5 % par rapport à 2012. Ces formations ont permis de délivrer 83 000 diplômes, dont deux tiers sont des diplômes nationaux. (Crédits photos : CC BY 2.0 - Jean-Pierre Dalbéra) Il est courant d'opposer les systèmes éducatifs allemands et français, en particulier du point de vue du rôle qu'y jouent les entreprises.

APB 2016 : dates, site, gestion... Tout savoir sur l'admission post-bac Début décembre, le ministère de l'Éducation a présenté les réformes apportées en 2016 à l'APB, le système d'admission post-bac permettant aux lycéens de formuler leurs vœux pour poursuivre leurs études après le précieux diplôme. Quelles sont les dates clés des APB ? Comment fonctionne-t-il aujourd'hui et comment bien gérer ses voeux ? Plus de lisibilité mais surtout un désengorgement des filières les plus convoitées. Le Ministère de l'Éducation national a présenté mardi 8 décembre les réformes apportées à l'APB, la plate-forme d'admission post-bac permettant aux lycéens de formuler leurs voeux d'orientation après le baccalauréat. Mais l'admission post bac (APB), c'est quoi exactement ? L'Admission Post Bac, c'est quoi ? L'Admission post-bac, c'est avant tout dans l'esprit des lycéens un portail de pré-inscription national. Autrement dit, l'APB doit assurer un accès plus large à l'enseignement supérieur. APB 2016 : les dates En tout, trois phases finales d'admission se succèdent :

La « Grande école du numérique » lancée avec 171 formations Ces formations « courtes et qualifiantes » au Web, réparties dans toute la France, doivent permettre une insertion rapide sur le marché du travail. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Séverin Graveleau Un an après l’annonce de la création d’une Grande Ecole du numérique (GEN) par le président François Hollande, les premières formations labellisées GEN ont été dévoilées mercredi 4 février. Ces 171 formations, dispensées dans 130 établissements rebaptisés pour l’occasion « fabriques du numérique », sont réparties dans toute la France, dans les moyennes et grandes villes, outre-mer compris, avec une présence un peu plus importante en région parisienne, dans le nord et l’ouest de la France. La carte des formations (via OpenStreetMap) Des formations courtes et qualifiantes Lire aussi « La Grande Ecole du numérique devrait former 2 500 étudiants dès cette année » Le gouvernement espère former 10 000 personnes aux métiers du numérique d’ici à 2017, dans 200 formations.

Quel avenir pour le bac pro demande la revue Formation Emploi ? Le bac pro est-il arrivé à un tournant de sa vie ? Trente ans après sa création, le bac pro semble prendre un nouveau cap. La revue Formation Emploi, une revue du Céreq, publie un remarquable numéro coordonné par Nathalie Frigul et Emmanuel Sulzer. Il réunit les spécialistes les plus connus (V Troger, A Jellab) mais pousse aussi la réflexion sur des terrains que le Cereq suit de près, celui d ela culture ouvrière par exemple. Qui sont ces bacheliers pros ? Le bac pro pour échapper à sa condition ? D'où une question importante : le bac pro permet-il d'échapper à sa condition ? "Dés l’entrée en seconde, une forte majorité d’entre eux envisage explicitement de poursuivre sa formation après la terminale, tout en manifestant une inappétence pour les formes scolaires académiques", expliquent Pierre-Yves Bernard et Vincent Troger. Séverine Misset pousse plus loin l'analyse en observant les bacheliers pros travaillant en industrie. Un bac professionnel ou déprofessionnalisé ? François Jarraud

Les 50 mesures qui pourraient sauver l'école Cher, inefficace, notre système éducatif cale. Pourtant, à défaut de réformes lourdes qui n'aboutissent jamais, il suffirait de quelques décisions courageuses. Quand Céline Alvarez a débarqué en 2011 à la maternelle Jean-Lurçat de Gennevilliers, une banlieue défavorisée du nord de Paris, tout le monde était sceptique. Suppression des poupées, mise en place d'ateliers d'apprentissage, introduction de lettres en relief... Sa méthode basée sur la pédagogie Montessori déboussolait. Trois ans plus tard, surprise : la plupart des enfants savaient lire et compter jusqu'à 1.000 et ils maîtrisaient le sens des quatre opérations. ABSURDE ? Bureaucratisée, hiérarchisée, cloisonnée, notre machine éducative a préféré la tuer dans l'œuf, comme la plupart des initiatives de terrain qui pourraient remettre en cause son train-train. PIRE, L'ABSENCE DE SUIVI et l'empilement des réformes ont achevé de convaincre les parents qu'il est impossible de faire bouger le «mammouth».

Archive mots-clés dossier serious game “Projet Star Wars” en 3e : faire de la saga “un support” pour toutes les matières 12 janvier 2016 Les “3e Star Wars” du collège de Sens étudient de nombreux sujets, dans toutes les matières, en se servant de la saga et de son univers. Un projet pédagogique original et ludique, qui permet “d’accrocher” et de motiver les élèves. Serious games : des jeux de rôle pour rendre les cours concrets 7 mai 2015 Les jeux de rôle aussi peuvent être sérieux. Comment motiver des élèves ? 23 avril 2015 Pour motiver des élèves et booster leurs apprentissages, rien de tel que la conception de jeux vidéo. Serious games : ils ne sont pas que numériques ! 3 avril 2015 L’usage des jeux sérieux se développe. Mathador : un jeu pour comprendre la valeur des nombres 17 mars 2015 Les serious games ne sont pas seulement numériques : ils existent aussi sous la forme de jeux de plateau ou de dés à lancer, comme Mathador. Serious Gaming : les jeux vidéo, une “porte d’entrée” vers l’Histoire 25 février 2015

Accueil - L'école change avec le numérique Le numérique représente un levier de transformation puissant pour accompagner la politique ministérielle dans toutes les dimensions, de la transformation pédagogique au service des apprentissages et de leur évaluation à la formation aux enjeux et aux métiers de demain. Cette ambition numérique passe par la simplification des relations avec les usagers et la modernisation du fonctionnement de l'État avec des systèmes d'information repensés. À l'occasion de l’université d’été Ludovia 2019, le ministre de l'Éducation nationale a souhaité à distance s’exprimer à nouveau sur le numérique éducatif, le 20 août 2019 à Ax-les-Thermes. L'occasion pour Jean-Michel Blanquer de réaffirmer que "le numérique constitue un des leviers majeurs de la politique éducative que nous menons." Placer les données scolaires au cœur de la stratégie numérique du ministère Mieux protéger pour mieux valoriser sera donc la pierre angulaire de la stratégie ministérielle en matière de données numériques. Mieux protéger...

Related: