background preloader

LES MESSAGES DU CORPS

LES MESSAGES DU CORPS
Related:  Maladie et émotionsÀ trier Santé

Le sens psy des maladies Chercher les causes psychologiques de maladies bien physiologiques n’est, certes pas, très orthodoxe dans le cadre de la médecine conventionnelle occidentale moderne, mais n’a pourtant rien de nouveau puisque c’est depuis fort longtemps que les civilisations traditionnelles, notamment orientales, faisaient ce lien entre le corps et le psychisme. Pour l’oriental, en effet, comme pour tout spiritualiste, la maladie physiologique est une entrave au plein épanouissement de la Conscience, au même titre que le trouble mental ou, pour employer un terme plus religieux, que le péché. Il faut noter, d’ailleurs, que, dans cette perspective, on est plus proche d’un concept intégrant le corps, l’âme et l’Etre, que simplement le corps et l’âme comme c’est le cas en psychosomatique classique. Toujours est-il qu’en restant dans l’acception traditionnelle du terme de maladie, on se trouve quelque part aux antipodes de la conception matérialiste mécaniste en vigueur de nos jours. Bibliographie Novembre 2000

chevilles, articulations, explication psychosomatique, causes émotionnelles La cheville est une articulation constituée d'une pièce osseuse qui pénètre dans une autre. Ce segment du membre inférieur unit la jambe au pied. Les chevilles représentent notre capacité de demeurer flexible face aux changements de direction ou d'orientation. Lors d'une blessure à la cheville on peut se demander si on se sent coupable de nos choix. Lorsque les chevilles enflent c'est souvent qu'il y a une retenu à avancer dans la direction choisie. Voir aussi : Jambes Pieds Articulations Fracture Arthrose Entorse

Holisme Vs Reductionnisme Jeudi 2 février 4 02 /02 /Fév 12:34 Holisme, Réductionnisme : voilà deux mots fondamentaux dans la Science qui méritent des définitions. Holisme Le Holisme (qui vient du grec « holos » signifiant « entier ») est une théorie qui explique que pour connaître une chose, quelle qu’elle soit, il faut connaître l’ensemble de son environnement. En gros c’est le « tout » qui définit les objets qui sont à l’intérieur par les relations qu’exercent tous ces objets entre eux. Un petit texte de Pierre Duhem, La Théorie Physique, p. 284 pour mieux comprendre : “La Physique n’est pas une machine qui se laisse démonter ; on ne peut pas essayer chaque pièce isolement et attendre, pour ľajuster, que la solidité en ait été minutieusement contrôlée ; la science physique, c’est un système que ľon doit prendre tout entier ; c’est un organisme dont on ne peut faire fonctionner une partie sans que les parties les plus éloignées de celle-la entrent en jeu, les unes plus, les autres moins, toutes à quelque degré.

Holisme On ne peut pas parler de sociétés holistes. Cela n'existe pas en tant que mode de fonctionnement idéologique. Les sociétés sont ce qu'elles sont. Il n'y a que des gens, des sociologues, qui ont des visions des sociétés qu'ils étudient, qui font des analyses différentes des modes de fonctionnement de ces sociétés. Certains, les holistes, voient les sociétés en leur entier, où ce n'est pas l'individu qui entre en interaction avec d'autres pour faire fonctionner la société, mais c'est au contraire les institutions qui déterminent les comportements humains, et on ne peut connaître l'individu qu'à partir du tout dans lequel il s'inscrit. D'autres sociologues, par exemple ceux qui optent pour l'individualisme méthodologique, voient les choses autrement, c'est aussi leur droit et mettent en revanche en avant l'autonomie de l'individu, et expliquent les phénomènes de société par les interactions qui se passent entre les individus. (Eaque a corrigé son article en ce sens, merci...

Le dos et les vertèbres - CHANTAL FEUGNET Le dos : Il représente le soutien, le support de la vie. Des douleurs dans le dos indiquent que nous avons mis quelque chose, que nous ne voulons pas voir, dans notre dos. Un fardeau est trop lourd, un manque de soutien, en avoir plein le dos, ne plus supporter une situation, avoir le dos large : autant de situations et de frustrations auxquelles notre dos réagit par des douleurs, des courbatures. Quand nous cherchons à enfouir notre souffrance, notre corps l'exprime par toutes sortes de maux. Le positif : J'accepte de libérer les énergies que je retiens aux endroits qui me font mal. Les cervicales : Le cou relie la tête et le coeur, aussi des douleurs dans cette région et en particulier dans les cervicales indiquent que j'ai une certaine rigidité pour réunir mes pensées et les désirs de mon coeur. Le positif : J'accepte de garder mon esprit ouvert, de calmer mon mental, de voir la réalité de ce que je vis avec un nouveau regard.

Il y a de plus en plus d'enfants myopes. Et on sait pourquoi. Temps de lecture: 4 min La myopie n'est pas une maladie infectieuse. Mais c'est aujourd'hui l'équivalent d'une quasi-épidémie qui touche certaines régions d'Asie. A Taïwan, le pourcentage d'enfants de 7 ans souffrant de myopie a rapidement progressé: 5,8% en 1983 contre 21% en 2000. Plus stupéfiant encore: 81% des Taïwanais de 15 ans sont myopes. Certains pourraient penser que les conséquences de la myopie se limitent au fait de porter des lunettes pour le restant de ses jours –et soyons francs, rien de plus mignon qu'un petit binoclard. Cette explosion de la myopie est désormais un grave problème de santé publique, et le monde médical a bien du mal à identifier ses causes. Allez jouer dehors les enfants Les chercheurs estiment être sur le point de débusquer le principal coupable: le temps passé à l'intérieur, qui serait beaucoup trop important. Les suspects habituels –lecture, écrans électroniques– ne suffisaient pas à expliquer un tel écart. Soyons optimistes Brian Palmer

Holisme Définition Le holisme (du grec holos, tout) est l'idée selon laquelle les propriétés d'un système ne peuvent être déterminées ou expliquées à partir des seuls composants du système. Ce mot fut inventé par l'homme politique et intellectuel sud-africain Jan Christiaan Smuts (1870–1950) qui le définissait comme la tendance dans la nature à former des touts plus grands que la somme de leurs parties grâce à l'évolution créatrice (on parlerait aujourd'hui de la propriété d'émergence). Le holisme s'oppose au réductionnisme (qui tend à réduire un système complexe en un ensemble de composants plus élémentaires et à étudier les relations entre ces composants) ainsi qu'à l'atomisme. Le holisme s'applique à des domaines très variés : physique, métaphysique, sociologie, psychologie, politique, médecine, biologie, etc. Le holisme en matière sociale En philosophie, Parménide, Spinoza, Hegel ont élaboré des métaphysiques holistes. En matière sociale, le holisme c'est considérer que : Point de vue libéral

Holisme Holisme (du grec ancien ὅλος / hólos signifiant « entier ») est un néologisme forgé en 1926 par l'homme d'État sud-africain Jan Christiaan Smuts pour son ouvrage Holism and Evolution[1]. Selon son auteur, l'holisme est : « la tendance dans la nature à constituer des ensembles qui sont supérieurs à la somme de leurs parties, au travers de l'évolution créatrice[1]. » L'holisme se définit donc globalement par la pensée qui tend à expliquer un phénomène comme étant un ensemble indivisible, la simple somme de ses parties ne suffisant pas à le définir. Différentes acceptions[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] Antiquité[modifier | modifier le code] Les monistes (les milésiens et les atomistes grecs, Démocrite, Épicure) perçoivent l'univers comme une seule réalité fondamentale, le monde matériel et le monde spirituel pouvant être liés. XXe siècle[modifier | modifier le code] L'holisme est un terme nouveau introduit dans les années 1920. L'holisme de J-C. Cf.

Related: