background preloader

Les managers autoritaires sont les moins performants

Les managers autoritaires sont les moins performants
Des chercheurs de l'université américaine Duke constatent que les managers qui veulent tout contrôler et monopoliser la parole, détruisent la créativité de leurs équipes. Un manager omniprésent et menant ses troupes à la baguette obtient-il de meilleurs résultats? La réponse est non selon l'étude «The negative impact of leader power on team performance» publiée par des chercheurs de la prestigieuse université américaine Duke. Vous utilisez un bloqueur de publicité Pour poursuivre la lecture de nos articles, nous vous proposons deux solutions : Tout Le Figaro en illimité Le journal en numérique dès 22h Le site Premium, sans publicité L’information sur tous les écrans 1 MOIS D’ESSAI GRATUIT Un manager autoritaire et omniprésent a tendance à monopoliser la parole et à ignorer l'opinion des autres. Les universitaires américains observent qu'un groupe sans chef est plus performant qu'une équipe menée par un leader autocrate. » Retrouvez les dernières offres d'emploi avec Cadremploi

Le verre d’eau et le stress | LE BLOGUE KAIZEN Durant un discours devant des centaines de personnes, un vieil homme enseignait la gestion du stress à un auditoire très attentif. Il a pris un verre d’eau dans ses mains. Tout le monde s’attendait à ce qu’il parle du verre d’eau à moitié vide ou à moitié plein. « Combien pèse ce verre d’eau ? Les dizaines de réponses entendues variaient de 8 onces à 20 onces. La réponse de l’homme «Le poids absolu n’a pas d’importance. Le verre d’eau et le stress « Le stress et les inquiétudes dans la vie sont comme ce verre d’eau. Pensez-y pendant un moment et rien ne se passe.Pensez-y un peu plus longtemps et ils commencent à faire mal.Et si vous y pensez toute la journée, vous vous sentez paralysés – incapables de faire quoi que ce soit ». La solution: déposer le verre d’eau Pensez à déposer le verre le plus régulièrement possible. Prenez soin de votre véhicule, car c’est le seul qui vous suivra toute votre vie. Pour plus d’inspiration suivez moi sur Facebook : Like this: J'aime chargement… Dans "Conseils"

Cinq Idées Fausses sur l’Holacracy | Blog IGI Note : Cet article de blog a été traduit par IGI Partners et est mis à votre disposition gratuitement, afin que, si vous ne parlez pas anglais ou tout simplement préférez lire le français, vous puissiez tout de même profiter du contenu de qualité qu’offre cet article, rédigé par Alexia Bowers, “partner” chez HolacracyOne. Clarifions ce que c’est et ce que ce n’est pas. Il y a eu pas mal de bruit récemment au sujet de l’Holacracy (holacratie *), comme quoi les gens à Zappos sont en train de l’adopter et de fonctionner avec. C’est vraiment très excitant tout ça – Je n’ai jamais vérifié aussi souvent mes messages Twitter ! Cependant, j’ai remarqué que quelques idées fausses au sujet de l’Holacracy circulaient et je voulais tenter de clarifier certains points. Un défi auquel nous faisons face à HolacracyOne est d’expliquer et de décrire ce qu’est l’Holacracy de manière rapide, succincte, simple et compréhensible pour les gens. Exemple de structure : celle d'IGI Partners

Comment devenir un manager moins « bête et méchant » par Samuel Clamote / @SamClamote Le stress au travail est souvent lié à la relation qu’ont les employés avec leur manager. Ces derniers sont parfois trop oppressants ou au contraire, trop distants et se contentent de déléguer. Pourtant, une simple action peut améliorer les conditions de travail des collaborateurs : la reconnaissance. Considérer ses subalternes, c’est déjà leur dire merci Un employé heureux est un employé qui assure la bonne marche de l’entreprise. Contrairement aux idées reçues, la gratitude en entreprise ne se traduit pas seulement par une plus-value financière : les augmentations sont considérées comme des requis par les collaborateurs, tout comme les bonus et les primes, qui souvent dépendent des hautes sphères de la hiérarchie. La première forme de reconnaissance n’est pas des moindres ; elle s’appelle la considération. De manière générale, la reconnaissance passe par le dialogue et l’écoute.

"Les communautés sont une source d'innovations pour l'entreprise", explique l’expert en économie collaborative Antonin Léonard ENTRETIEN Tout le monde veut faire du collaboratif, notamment pour réussir à profiter des contributions des fans d’une entreprise, pour améliorer les produits... Des bonnes intentions aux résultats financiers, la transformation n’est pas aisée et les obstacles nombreux. Antonin Léonard, co-fondateur de la communauté Ouishare nous explique pourquoi cees contributions sont de plus en plus appréciées et comment en faire des alliés aux bénéfices des entreprises. L’Usine Nouvelle : Vous organisez en mai prochain trois jours de rencontres sur le thème de l’âge des communautés (1). Antonin Léonard : Les communautés ne sont pas une nouveauté. Comment définissez-vous la notion de communauté ? Le terme est actuellement utilisé pour désigner des réalités très différentes. Pourquoi les entreprises s’intéressent aux communautés aujourd’hui ? Ceux que vous appelez les contributeurs sont-ils prêts à participer bénévolement pour des entreprises qui vont en tirer un bénéfice ? Tout dépend de l’objectif.

10 astuces pour rendre vos employés heureux | Bien-être & Entreprise Quelques astuces pour rendre heureux vos employés, leur donner le sourire et s’en servir pour créer une véritable culture d’entreprise. 1. Donnez la parole Écouter ce que disent vos employés, c’est bien. 2. Cela paraît évident, mais au-delà du chèque de fin de mois, pensez également aux divers avantages annexes possibles ( ticket restaurant, crèche d’entreprise, conciergerie d’entreprise…). 3. Mettez-vous en avant le travail de vos collaborateurs? 4. Vos employés apprécient l’idée de progrès. 5. Pourquoi devriez-vous rester formalisé? 6. Avoir au bureau une salle où l’on ne travaille pas est un superbe moyen de faire des exercices de team-building, de créer de la cohésion dans votre équipe autrement que par le travail. 7. En tant que leader, vous devez jouer avec les mêmes règles que les autres. 8. Pourquoi ne pas envoyer une lettre au domicile de vos employés à la date anniversaire de leur entrée dans l’entreprise. 9. 10. Tags:bien-être, management positif, salarié heureux

Pour avoir de l'autorité, inutile d'être craint. Un bon leader montre aussi ses faiblesses Les personnes qui cherchent à dominer ont inconsciemment peur d’être humiliées par les autres (J.KNILL/Mood Board/REX/SIPA). L’étymologie du mot "pouvoir" provient de posse en latin. Il signifie "être capable de, avoir la force de" faire quelque chose, d’agir en vue d’atteindre un objectif. Appliqué au leadership, nous pouvons distinguer deux formes de pouvoir. La première consiste en notre capacité à guider les autres vers une direction bien définie, avec une vision claire du futur vers lequel nous souhaitons aller et une notion forte de responsabilité collective. Dans ce cas, le leader dégage une énergie puissante et accompagne les personnes à s’épanouir pour générer de l’énergie positive. La deuxième forme de pouvoir consiste à contraindre les autres à agir contre leur propre volonté, en leur faisant faire quelque chose qu’ils ne feraient pas d’eux-mêmes. Dans ce modèle, le leader exerce une pression de domination sur les autres et génère de l’énergie négative.

Zappos supprime tous les postes de managers et opte pour l'holacratie L'e-marchand de chaussures a décidé d'adopter une organisation totalement agile. Exit les managers, le travail est effectué par des équipes auto-organisées. L'e-commerçant américain de chaussures et de mode Zappos, réputé pour son obsession du service aux clients, avait déjà adopté des codes organisationnels assez particuliers. Sur le modèle de l'holacratie, les mécanismes de prise de décision seront distribués au sein d'équipes auto-organisées et dont les rôles se chevauchent, à l'instar de cellules biologiques à la fois autonomes et dépendantes de l'organisme qu'elles constituent. En adoptant ce fonctionnement, les dirigeants de Zappos expliquent au "Washington Post" vouloir empêcher leur société de devenir trop rigide, bureaucratique et peu maniable en grossissant.

La résilience au travail... c'est possible ! L'impérieuse nécessité de trouver une solution aux problèmes en tous genre nous a jusqu'à présent privé de chercher des ressources dans le positif, c'est-à-dire dans ce qui fonctionne correctement. C'est bien connu : en France, on se méfie de l'esprit bisounours. Habitués à utiliser nos facultés intellectuelles pour pallier aux défaillances, nous omettons de considérer les qualités et les ressources des individus et des systèmes. Pire : l'approche traditionnelle du changement se focalise sur les problèmes à résoudre, réduisant du même coup le champ des perspectives aux erreurs survenues dans le passé. A la recherche des mauvais élèves Corollaire managérial : on recherche les coupables et les mauvais élèves de la classe. Une posture appréciative de l'équipe " Le Manager Appréciatif est dans une posture appréciative de son équipe. La confiance, une denrée trop rare dans les organisations "Catalyseurs de souffrance" "Vivre dans une civilisation de l'empathie, c'est ne pas être parfait"

Pourquoi et comment le management favorise la manipulation En abrogeant le 4 mai dernier la loi sur le harcèlement sexuel, le conseil constitutionnel a crée un vif émoi et mis un coup d'arrêt à tous les procès en cours. Si le délit de harcèlement dans le cadre professionnel est maintenu dans le code du travail, ses chances d'aboutir sont minces tant que la notion de harcèlement n'a pas été précisément définie en droit. Certains psy dénoncent aujourd'hui un "permis de chasser" délivré par ce vide juridique. Quant au harcèlement moral, s'il est maintenu dans la loi, on sait désormais que les victimes hésitent et tardent à saisir la justice. Insuffisamment démasqués par la justice, manipulateurs et/ou pervers, le sont désormais de plus en plus dans les médias. Emergence d'un individu sans affect C'est devenu la maladie du siècle naissant, comme la névrose hystérique était la maladie de la société viennoise qu'analysait Freud. Expression d'un déni d'altérité Protéger l'estime de soi

Institut Concerto - Bien-être et efficience des organisations Management relationnel et communication empowerment cherchent manager d’influence Et pourtant depuis 20 ans les entreprises sont d’abord centrées sur la recherche de nouveaux territoires et sur la rentabilité, jusqu’au jour où le gigantisme ne fait plus recette. Les organisations sont confrontées à l'obligation de s'adapter vite, de trouver de nouvelles formes de flexibilité, tout en s'appuyant sur des structures solides, à un moment où elles perçoivent aussi qu'elles se sont vidées d'une partie de leur vitalité (des ressources humaines confiantes dans l'avenir et mobilisées) et de leurs compétences (elles externalisent toutes les activités qui ne sont pas "cœur de métier" et doivent donc coopérer avec des acteurs qu'elles ne contrôlent plus). Bref un management qui permet de construire une image de savoir être de l'entreprise, c'est-à-dire au delà de la première et nécessaire raison d'être économique de l'entreprise, de lui donner aussi cette résonance avec l'environnement : en quoi l'entreprise prend-t-elle en compte la société et ses évolutions ?

Personnes négatives billet de Celestine Chua of The Personal Excellence Blog « Les gens qui sont les plus durs à aimer sont ceux qui en ont le plus besoin. » ~Peaceful Warrior Avez-vous jamais interagi avec des personnes négatives ? Si vous l’avez fait, vous savez que l’expérience peut être vraiment déprimante. J’avais une ex-collègue qui était très négative. La première fois que nous avons eu une réunion, je me suis sentie très épuisée. La même chose s’est produite les fois suivantes où nous ont parlé. Après quelque temps, je me suis rendue compte que j’avais besoin de mettre au point un plan d’action pour interagir avec les personnes négatives. Ayant cela à l’esprit, j’ai alors fait du brainstorming sur la meilleure approche pour interagir avec les gens négatifs. Finalement, j’ai développé plusieurs étapes clés pour manager efficacement les gens négatifs. S’il y a quelqu’un négatif dans votre vie à l’heure actuelle, ne vous laissez pas affecter par lui ou elle. J'aime :

L’intelligence émotionnelle : un outil prédictif de la réussite professionnelle Publi-reportage publié le 22/02/2011 Aujourd’hui, nous savons que la réussite d’un individu dépend davantage de son adaptabilité, de son ouverture d’esprit, de ses capacités d'empathie, de sa confiance en soi – autrement dit de son « intelligence émotionnelle ». Pendant longtemps, on a appris à se méfier de nos émotions, car elles étaient perçues comme une marque de faiblesse. Or les émotions ont une fonction adaptative. L'intelligence émotionnelle est "l'habilité à percevoir et à exprimer les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre et à raisonner avec les émotions, ainsi qu'à réguler les émotions chez soi et chez les autres. Évaluée à travers le quotient émotionnel ( QE), elle commence à être considérée tout aussi importante, voir plus, que le quotient intellectuel (QI) dans la réussite professionnelle. Depuis une dizaine d’années, ce concept fait son chemin au sein des entreprises et des cabinets de recrutement. Comment mesurer le quotient émotionnel ?

Related: