background preloader

Des maisons de semences paysannes pour se libérer de l'agrobusiness - Souveraineté alimentaire

Des maisons de semences paysannes pour se libérer de l'agrobusiness - Souveraineté alimentaire
« Il faut nous organiser pour récupérer toutes les semences qui sont dans les banques de gènes et remettre ce trésor entre des mains sures, celles des paysans ». Au milieu d’une centaine de variétés de maïs, en plein cœur de la Dordogne, Bertrand Lassaigne raconte l’histoire de la première maison de semences paysannes en France. Installé depuis 20 ans près de Périgueux, Bertrand cultive principalement des céréales et des protéagineux – maïs, céréales à paille, soja, lentilles... Peu à peu, il développe son autonomie en semences et parvient en moins de dix ans à autoproduire la quasi-totalité de ses cultures, sauf en maïs où il continue chaque année d’acheter de la semence non reproductible qualifiée d’hybrides. En 1999, une rumeur circule parmi les producteurs de maïs : des semences polluées par des OGM auraient été vendues. S’affranchir de l’industrie semencière Le début du projet est laborieux. Onze ans plus tard, les résultats sont là. Un mouvement mondial Related:  les solutions

Semences paysannes : il faut s'organiser collectivement#xtor=ES-6#xtor=ES-6#xtor=ES-6 Constitué d'une soixantaine d'organisations, le Réseau Semences Paysannes prône gestion collective et protection des semences. Son coordinateur Patrick de Kochko, Ingénieur agronome et paysan, explique à Actu-environnement le peu de latitude laissé par le droit dans ce domaine. Patrick de KochkoCoordinateur du Réseau Semences Paysannes Actu Environnement : Quelle est la situation des semences aujourd'hui ? Sont-elles toutes sous brevet ? Patrick de Kochko : Heureusement, les semences ne sont pas toutes sous brevet. Pour autant, malgré un cadre réglementaire de plus en plus restrictif et notamment en France par la loi de décembre 2011 sur les certificats d'obtention végétale, nous pensons que les semences paysannes ont un avenir, parce qu'elles sont adaptables et parce qu'elles sont échangeables. AE : Quels sont leurs arguments ? AE : Quels seraient les moyens de conserver la biodiversité cultivée ? AE : Reste-t-il des interstices de liberté ?

Tarte au citron vegan J'ai eu la chance qu'on me ramène des citrons de Menton ;) Du coup, je vous ai concocté une petite recette très simple à réaliser, vraiment à la portée de tous, et qui ravira tous les vegans (et les autres !) qui avaient dû abandonner la tarte au citron ! Pour une tarte de 26 cm de diamètre : Pâte :- 250 g de farine T65- 3 cuillères à soupe de sucre de canne- 1 pincée de sel- 2 cuillères à soupe de fécule de maïs- 130 g de margarine végétale- Lait végétal Garniture :- 2 gros citrons jaunes ou 3 moyens (zestes facultatifs)- 120 g de lait végétal- 100 g de margarine végétale- 130 g de sucre de canne- 30 g de fécule de maïs Préchauffez votre four à 180°C.Dans un récipient, préparez votre pâte en mélangeant les ingrédients secs. Lavez les citrons. Versez sur votre pâte cuite.

Quelques éco-villages dans le monde Écolieux francophones Des exemples bien connus : Findhorn en Ecosse avec 350 résidents in Scotland with 350 residents Lebensgarten en Allemagne avec 250 résidents Damanhur en Italie avec 850 résidents Auroville en Inde avec1500 résidents Crystal Waters en Australie avec 150 résidents The Farm au Tennessee, USA, avec 280 résidents Kookaburra Park Eco-Village à Gin Gin, Queensland Australie Les réseaux Réseau des écovillage en France Blue Star Ecovillage en Australia Global Ecovillage Network (GEN), avec pas mal d'infos générales Intentional Communities Network Global Eco-Village Network (GEN) This is a Danish based site of the Gaia trust whose purpose is to faciiltate Eco-Village Development world wide. GEN Oceania The Cohousing Network Exemples aux Etats-Unis: Cobb Hill Cohousing - A cohousing community, research institute, and organic farm in Vermont

Pierre Rabhi : « Si nous nous accrochons à notre modèle de société, c’est le dépôt de bilan planétaire » | Actuwiki#.UKYw4uSCAbB#.UKYw4uSCAbB#.UKYw4uSCAbB Je ne me réjouis pas de cette situation, mais je me dis finalement que l’être humain a besoin d’entrer dans des impasses pour mieux comprendre. Les impasses peuvent soit finir sur un chaos généralisé, soit permettre d’initier autre chose. Le chaos est tout à fait possible : une sorte de cocotte-minute d’incertitudes et d’inquiétudes est en train de miner les âmes et les consciences. Qu’une seule ville explose et toute la France explose. C’est parce que les citoyens ne sont pas véritablement conscients de l’enjeu de l’écologie que nous sommes obligés d’avoir une écologie politique pour lui donner une place au forceps. La civilisation moderne est la civilisation la plus fragile de toute l’histoire de l’humanité. Le progrès technologique ne rétablit pas de l’équité dans le monde, au contraire. J’ai accompli mon retour à la terre, ici en Ardèche, en 1961, parce que je considère que notre système n’a pas d’intérêt. Qui enrichit ces gens-là ? L’argent est noble quand il permet l’échange.

Opération " Fruits Invasion" la révolution du Gratuit!!! Réseau des Ecovillages Correspondants locaux Un million de révolutions tranquilles : comment les citoyens changent le monde Qui sont-ils ? Ce sont tous des citoyen(ne)s ordinaires. Ils vivent dans de petits villages d’Asie, d’Amérique latine ou d’Afrique, ou dans des villes comme New York ou Tokyo. Ils viennent de milieux sociaux très variés, ne se connaissent pas entre eux, ne sont pas célèbres et certains sont illettrés. Mais ensemble, ces hommes et ces femmes ont engagé localement de petites révolutions. Ils sont les pionniers de nouveaux modes de vie, qui sont en train de transformer la planète. Ce livre est la chronique de ces transformations de terrain. Bénédicte Manier précise : "Délibérément, ce livre ne traite pas de l’action des grandes ONG, associations ou fondations : si celles-ci mettent également en place des solutions de terrain, leur travail est déjà connu et fait l’objet de nombreux ouvrages et articles de presse. "En quelques décennies, ces actions se sont multipliées partout sur la planète, essaimant à l’identique dans les pays industrialisés, émergents et en développement. L’agroécologie

Eglise arrête de manger n'importe quoi ! Et ouvre les yeux!! Rappel: Cette incroyable herbe tue 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures - Wikistrike Cette herbe, c'est d'la bonne Cette incroyable herbe tue 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures Des scientifiques ont fait de nombreuses études pour trouver un remède afin de mettre un terme au cancer, sachant que c’est l’une des maladies les plus mortelles. Cette herbe magique est un de ces remèdes dont personne ne parle dans la communauté médicale, car il peut tuer jusqu’à 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures. La plante utilisée seule réduit les cellules cancéreuses du poumon jusqu’à 28%, mais en combinant avec le fer, « Artemisia Annua »,elle réussit à « effacer » complètement le cancer et en plus, la consommation de cette plante n’a aucun impact sur les cellules pulmonaires saines. L’artémisinine a été utilisée dans le passé comme un remède antipaludéen puissant, mais il est maintenant prouvé que ce remède est également efficace dans la lutte contre le cancer. Le Dr Len Saputo appelle l’artémisinine une « bombe intelligente pour le cancer »

Cultiver sans Pesticides avec des bons rendements c'est Possible !! L'Inra de Dijon l'a démontré ... - Le blog de tair Cette question tourne en boucle, est il possible de cultiver en gardant les mêmes rendements? Certains disent non et d'autres recherchent comment y arriver. C'est chose faite, l'Inra de Dijon après 10 ans d'expérimentations y est arrivée en revenant à des procédés ancestraux, nos anciens ont encore des choses à nous apprendre. En effet, à Epoisses (21) l'Inra a cultivé avec différents protocoles de protection intégrés sur 5 parcelles durant une décennie : sans labour, sans désherbage mécanique, ... Les mauvaises herbes rencontrées n'étaient pas en nombres suffisant pour altérer le rendement tout en les utilisant pour renforcer les plantations. Ce travail raisonné du sol, la diversification de l'ensemencement des parcelles au cours du cycle annuel. Nicolas Munier-Jolain de l'Inra, explique qu'il est techniquement possible de cultiver à grande échelle des céréales sans herbicides ou du moins en réduisant drastiquement leurs usages avec un faible diminution à l'hectare. TAIR Marc

La graisse, ce faux ennemi (Source : Santé Nature Innovation) Si vous avez mal à la tête ou si vous n’avez pas le temps, je vous conseille d’archiver immédiatement mon message parce que je risque de vous casser les pieds aujourd’hui. J’ai décidé en effet de vous faire un cours sur les graisses. Et comme vous le savez, un cours, c’est souvent long, compliqué, ennuyeux. Malheureusement, c’est aussi indispensable, de temps en temps. Si vous ne savez pas ce qu’est une graisse, vous ne pouvez rien comprendre à la nutrition. Si vous disposez des outils intellectuels pour comprendre, vous devenez libre : vous pouvez juger par vous-même, sans être obligé de faire confiance à telle ou telle autorité plus ou moins contestable. Mais un petit investissement est nécessaire au départ. La graisse a mauvaise presse La graisse a mauvaise presse. Mon meilleur ennemi Les graisses sont des molécules complexes. Imaginez une fourchette à trois dents. Donc, à la base de notre fourchette à trois dents, une molécule de glycérol. Récré !

WorkersControl.net : quand les ouvriers prennent le contrôle de leurs entreprises Reprise d’entreprises en coopératives, usines autogérées, ateliers occupés par un conseil ouvrier : de l’Argentine à la France, en passant par l’Egypte, ces expérimentations menées par les travailleurs eux-mêmes incarnent-elles « une alternative dans l’organisation des sociétés » ? C’est ce dont sont convaincus les fondateurs du site workerscontrol.net, une bibliothèque de ressources sur le « contrôle ouvrier ». « En assumant le contrôle autonome de leur travail et en refusant le pouvoir de la propriété privée, les travailleurs remettent en question la structure capitaliste des relations de production. » Lancé en janvier 2011 par trois universitaires de différents pays européens – Dario Azzellini, Ralf Hoffroge et Alan Tuckman – le site WorkersControl.net est la première tentative de rassembler en un seul site différents textes relatifs à la notion de contrôle ouvrier dans différentes langues. Contrôle ouvrier jusqu’au XIXe siècle ; Conseils au début du XXe siècle ; Voir les sites :

Related: