background preloader

Google peut vous montrer sur une carte où vous étiez, n’importe quel jour de l’année, à la minute près…

Google peut vous montrer sur une carte où vous étiez, n’importe quel jour de l’année, à la minute près…
Si vous avez Android (ou même un iPhone*, voir tout en bas) et que vous vous promenez en voiture, à pied, ou en vélo avec votre téléphone ou votre tablette, alors Google sait exactement où vous étiez les 365 jours de l’année, et ce 24h/24, et à la minute près. Mieux que cela, il peut même vous montrer tous vos déplacements sur une carte Google Maps… Prêts à découvrir votre tracking personnalisé, courtoisie de Google ? C’est ici. Comme le révèle Techcrunch, cette fonctionnalité n’est pas nouvelle mais peu de personnes en ont connaissance. source image : techcrunch Vous pouvez aussi faire « Play » (flèche bleue sur fond noir) pour voir s’afficher le tracé progressif de vos déplacements sur la carte avec l’évolution minute par minute au cours de la journée : Lot de consolation : vous pouvez toujours effacer votre historique : Et même mieux : vous pouvez désactiver complètement le tracking de l’historique dans le futur en cliquant à droite sur « History Settings » : Related:  Identité numérique, traces, donnéesTICE_Numérique_EnseignementIdentité numérique, traces, données

Petit historique de l’e-réputation L’e-réputation est une notion encore jeune. Cependant, 13 ans après son premier emploi dans un article scientifique, il parait intéressant de revenir sur sa jeune histoire. Et cela pour, par la suite, mieux appréhender ses tenants et aboutissants, et surtout continuer à la questionner : car si beaucoup s’accordent à dire que la réputation est une notion essentielle pour mieux comprendre le web et ses jeux d’acteurs, il n’en reste pas moins que du chemin reste encore à faire pour mieux cerner ce concept en devenir. Voici donc un petit résumé (graphique) de cette courte histoire, avec une focalisation sur son développement en France. Pour commencer voici un peu de « prêt à penser » avec une petite frise chronologique réalisée avec l’outil Easel.ly (qui, pour rappel, ne prend pas en compte les accents). Pour plus détails, il faut donc lire la suite 2000 : première approche scientifique de la « réputation en ligne » Ils en retirent par ailleurs cette superbe équation : Notons qu’en France, N.

VincentAbry.com : Blog sur le Web 2.0, les Tendances et Nouvelles Technologies Séquence identité numérique collège Samedi 3 mars 2012 6 03 /03 /Mars /2012 12:51 Dans une volonté d'ouvrir le travail sur l'identité numérique, de sortir d'un enseignement trop défensif et de me rapprocher de l'Education aux médias et des notions développées lors des formations à la recherche documentaire, j'ai décidé cette année d'étudier en 3ème comment on peut se construire une identé numérique positive. J'ai pris l'exemple de Yannick Noah. J'ai donné aux élèves un questionnaire à remplir à la maison. Nous avons conscaré une heure de correction à ce travail, durant laquelle nous nous sommes arrêtés sur : -la démarche de recherche qu'ils ont menée sur Yannick Noah : les élèves confondent encore en 3ème" navigateur" et "moteur de recherche". Nous l'avons complétée ainsi : C’est ce que font toutes les personnalités publiques (artistes, hommes politiques, etc.) en utilisant certaines techniques : en écrivant eux-mêmes ou faisant rédiger leur propre biographie sur des sites collaboratifs (comme Wikipedia)

MathDisk Chinese lunar rover finds no evidence of American moon landings A report from the Chinese state news agency Xinhua has confirmed that China’s mission to the moon hasn’t found a single scrap of evidence that Americans were ever there. Photographs of the lunar surface taken while the ‘Jade Rabbit’ probe was in orbit and further investigations on the ground have now been analysed and show that areas where US landings were thought to have taken place reveal a surface untouched by man, and no sign of any golf activity whatsoever. ‘They were never there at all,’ said baffled Chinese Foreign Minster, Wang Yi, ‘All those conspiracy theories about Americans making stuff up to make themselves look good turn out to be true. And we would never have known if it weren’t for the glorious People’s Lunar probe of China re-writing history and putting the record straight.’ The findings were even more disappointing for the scientists who created the probe. ‘We thought, well, what were they going to do, they’d have to send a mission to go back and replant them, surely?’

Qu'est ce que l'identité numérique ? Entretien avec Olivier Ertzscheid Cette semaine l'Atelier des médias reçoit Olivier Ertzscheid, maître de conférence en sciences de l'information, blogueur sur Affordance.info. Il vient de publier un petit livre, Qu'est-ce que l'identité numérique? consacré à notre présence en ligne. L'occasion de parler de ce thème avec lui et d'aborder d'autres enjeux majeurs de l'internet qu'il chronique sur son blog. Adresses mail, profils Facebook, Twitter, Google, identifiants en tous genres... depuis 15 ans les éléments constitutifs de qui nous sommes en ligne ne cessent de s'accumuler de manière évidente, visible. Olivier Ertzscheid par André Gunthert Qu'est ce que notre identité numérique? Pour en savoir plus sur ces questions, nous vous invitons à écouter la version longue de l'entretien dans le lecteur ci-dessous. Avec le passage d'un World Wide Web à une sorte de World Life Web où l'individu occupe la place centrale, il est désormais indispensable pour chacun de gérer, contrôler, "monitorer" son identité numérique.

Infographie | Pour une visioconférence réussie Source : Parler fort, rester simple et établir un bon contact visuel : trois pratiques qui semblent pourtant évidente, mais qui ne sont pas toujours suivi par les participants aux visioconférences. En effet, les personnes interrogées sont encore souvent confrontées à des intervenants qui ne veillent pas à se connecter dans un environnement professionnel pour participer à une réunion à distance, ou encore qui ne suivent pas les discussions. Source : étude "Global View : Business Video Conferencing Usage and Trends" menée en 2013 par Redshift Research auprès de 1 200 décideurs pour le compte de Polycom.

Sommes-nous réductibles à de la donnée ? C’est la grande question à laquelle certains prophètes et autres bonimenteurs du numérique répondent avec un grand oui. Ici et là, on entend dire que « nous sommes notre cerveau » et notre cerveau serait… du code. C’est-à-dire que toute notre personnalité (notre âme pour les croyants), ou notre logiciel interne (pour d’autres genres de croyants) tiendrait dans une somme de calculs à l’intérieur de ces 1400 cm3 de boîte crânienne. Toute réduction peut bien sûr être grossière, imprécise, voire dangereuse. Si c’était vrai, qu’est-ce que ça impliquerait ? Si nous partions du principe que l’homme se réduisait à de la donnée (pour rappel : des 0 et des 1), alors nous pourrions envisager le cerveau comme un mécanisme auquel il deviendrait possible d’ajouter – via des dispositifs techniques – de l’information, de la mémoire, des compétences (comme sur un disque dur). Mais d’où nous vient cette idée ? Peut-on séparer le corps de l’âme (ou de l’esprit) ? Non. Que dit la science ? Bonne question.

Related: