background preloader

L'univers pourrait bien être un hologramme : ce que signifie cette étude

L'univers pourrait bien être un hologramme : ce que signifie cette étude
Atlantico : Comment cette nouvelle théorie a-t-elle été découverte, et que change-t-elle sur notre compréhension de l’univers ? Etienne Klein : Il semble que cette équipe de chercheurs japonais ait validé par des simulations une conjecture posée par Malcadena en 1997, selon laquelle notre univers serait une sorte de projection d’un univers ayant un plus grand nombre de dimensions. Selon cette conjoncture holographique, notre univers serait en quelque sorte la surface d’un univers plus vaste. Comment cette théorie réconcilie-t-elle la théorie de la gravité d’Albert Einstein avec la physique quantique ? Cette théorie rejoint celle des super cordes. Notre univers ne serait-il donc que la projection d’un autre cosmos existant ? La théorie des cordes donne, il est vrai, un peu le vertige avec ses six dimensions supplémentaires. Les recherches japonaises ne constituent pas une démonstration formelle mais une simple dualité mathématique qui ne signifie encore rien sur le plan physique. Related:  Sciences de la Terre et de l'Univers - A Classer

Les astronomes révèlent les « mondes errants » C’est, semble-t-il, le corps céleste flottant (free floating) le plus proche : il se trouve à une distance de 100 années lumières. Pourquoi il a abandonné le système des étoiles ? Vladimir Sourdine, astrophysicien à l’Institut astronomique Sternberg de l'Université d'Etat de Moscou explique : « Les grandes planètes sont en concurrence et essaient de se frayer une place. Jupiter et en quelque sorte Saturne jouent ce rôle dans le système solaire. Sur les clichés l'étrange objet semble un point bleu pâle. Il ne suffit pas d’apercevoir une planète errante, il faut prouver que c’est une planète et non pas un nain brun, une variété d’étoile éteinte, explique Oleg Malkov, chef de secteur à l’Institut d’Astronomie de l’Académie des sciences de Russie. « La masse est un paramètre très important confirmant qu’il s’agit d’une planète. Nous ne pouvons pas voir les satellites des planètes non éclairées.

Les trous noirs supermassifs se formeraient à partir d'une graine Si l’hypothèse se confirme, voici à quoi peuvent ressembler les « graines de trous noirs supermassifs ». Un immense nuage de gaz s’effondrant sur lui-même. © Nasa, CXC, M. Weiss Les trous noirs supermassifs se formeraient à partir d'une graine - 2 Photos Des trous noirs supermassifs, il y en aurait quasiment au cœur de chaque grande galaxie de l’Univers. Tous ont grandi avec leurs galaxies-hôte, se régalant du gaz qu’elles renferment et dévorant des étoiles qui passent par là. Mais leur croissance rapide intrigue les astrophysiciens. Le profil du nuage de gaz OBJ29323 détecté par Chandra dans le rayonnement X correspond à celui d’une « graine de trou noir supermassif », comme cela est prévu par les modèles. © Nasa, CXC, Scuola Normale Superiore, Pacucci Les graines de trous noirs supermassifs L’autre piste envisagée – et les recherches dans ce sens sont prometteuses – est qu’ils naissent déjà gros, avec au moins 100.000 masses solaires. Des candidats qui ont le bon profil Sur le même sujet

Brain Structure Mirrors the Universe ONE IS ONLY micrometers wide. The other is billions of light-years across. One shows neurons in a mouse brain. The other is a simulated image of the universe. Together they suggest the surprisingly similar patterns found in vastly different natural phenomena. Mark Miller, a doctoral student at Brandeis University, is researching how particular types of neurons in the brain are connected to one another. An international group of astrophysicists used a computer simulation last year to recreate how the universe grew and evolved. What struck me about this is not the similarity between neuron and universe, though it’s striking — rather it’s the continuity of parallels one finds whenever one looks into the structures of nature. From Hermetics to the Tao of Physics — A Universe of Parallels While derided by some scientists as superficial and misleading, Capra had his allies among the luminaries of physics. “I had several discussions with Heisenberg. Subjective and Objective, Physiology and Veda

L'œil d'Horus, spectaculaire lentille gravitationnelle, découverte par des étudiants La ressemblance entre l’effet de lentille gravitationnelle fort à l’origine des arcs visibles sur cette image et le symbole égyptien de l’œil d’Horus est frappante. Elle a été prise avec le télescope japonais Subaru. © NAOJ L'œil d'Horus, spectaculaire lentille gravitationnelle, découverte par des étudiants - 2 Photos On pourrait croire que les découvertes scientifiques sont réservées aux chercheurs confirmés mais de nos jours ce n’est plus le cas, même si elles doivent obligatoirement être validées par ceux qui le sont. Ainsi, chaque année, certains des astronomes qui sont en charge des observations avec le fameux télescope japonais Subaru à Hawaï donnent des cours à un petit groupe d’étudiants. Présenté par Hubert Reeves et Jean-Pierre Luminet, Du Big Bang au Vivant est un projet TV-Web-cinéma qui couvre les plus récentes découvertes dans le domaine de la cosmologie. L’œil d’Horus devrait nous donner lui aussi des renseignements sur la matière noire. À voir aussi sur Internet

Une nouvelle vision de l’univers inspirée de Sakharov, par Jean-Pierre Petit (Partie 1) La Voix de la Russie : Jean-Pierre Petit, pourriez-vous vous présenter ? Jean-Pierre Petit : J’ai un parcours assez varié et, pour avoir plus de détails je crois que vos lecteurs devraient se référer à la page . LVdlR : Je vois que chaque pan de vos activités mériterait une interview. Le mieux est sans doute de prendre ces choses les unes après les autres, je pense. Commençons par l’astrophysique et la cosmologie. Image fournie par Jean-Pierre Petit LVdlR : Ainsi, vous ne croyez pas à la matière sombre. J. LVdlR : Les astronomes ont mis en évidence la réaccélération de l’univers, alors que personne ne s’y attendait. J. LVdlR: Au milieu des années 70, vous avez opté pour quelque chose de radicalement différent. J. LVdlR : Et vous avez cru une telle chose ? J. LVdlR : Vous êtes le seul à suivre cette voie, je crois ? J. LVdlR : Mais pourquoi cette gémellité et pourquoi surtout ces flèches du temps opposées. J. Photo fournie par Jean-Pierre Petit Andréi Sakharov J. J. J. J. J. LVdlR : C’est-à-dire ? J. J. J.

26 photos qui vous feront réévaluer toute votre existence 1. Voici la Terre! Voici l’endroit où vous vivez. NASA Goddard Space Flight Center Image / Via visibleearth.nasa.gov 2. Et là c’est là où vous vous situez dans votre quartier, le système solaire. 3. 4. 5. L’Amérique du Nord par rapport à Jupiter NASA / John Brady / Via astronomycentral.co.uk 6. Photos qui vous feront réévaluer toute votre existence: NASA / John Brady / Viaastronomycentral.co.uk 7. 8. 9. 10. 11. 12. Photos qui vous feront réévaluer toute votre existence : 13. Pour paraphraser les propos de Carl Sagan, tout les gens et tout ce que vous avez déjà eu l’occasion de connaître existe dans ce petit point. 14. Via astronomycentral.co.uk Le soleil ne rentre même dans l’image. 15. NASA 16. Via science.na‌tionalgeog‌raphic.com 17. Via en.wikipedia.org 18. Via youtube.com ……… 19. Via reddit.com 20. Via teecraze.com 21. Toutes les étoiles que vous voyez la nuit ne font partie que de ce cercle jaune. Via Twitter: @lucybrockle 22. Il suffit d’imaginer tout ce qui pourrait y avoir à l’intérieur. 23.

Plongez au coeur des mondes extrasolaires Un étudiant britannique a créé une animation vidéo qui permet de voyager à travers tous les systèmes planétaires connus à ce jour. Visiter tous les mondes extrasolaires découverts jusqu'ici par les astronomes, telle est l'expérience inédite que permet cette vidéo créée par Tom Hands, un étudiant de l'Université de Leicester (Grande-Bretagne). Chaque système planétaire est constitué de son étoile (pour cette animation, Tom Hands s'est volontairement restreint aux systèmes dotés d'une étoile unique (il n'y a donc pas de planète circumbinaire, c'est-à-dire une planète orbitant autour d'une étoile binaire) et des exoplanètes qui orbitent autour d'elle. Résultat : en quelques 3 minutes, le spectateur passe en revue la totalité des exoplanètes orbitant autour d'une étoile unique connues à ce jour. L'expérience est également intéressante car elle permet de se rendre compte du grand nombre d'exoplanètes qui ont déjà été découvertes à ce jour.

Voici la supernova la plus puissante jamais découverte dans l'histoire de l'humanité DÉFLAGRATION. Incrédules, des astronomes observent depuis plusieurs mois une supernova - c'est-à-dire l'explosion d'une étoile en fin de vie - d'une puissance largement inégalée dans les annales de l'astrophysique. Sa luminosité est 570 fois plus intense que celle de notre Soleil ! Bref, une observation exceptionnelle, qui pourrait aider à mieux comprendre ces phénomènes célestes extrêmes encore mystérieux. Cette supernova a été appelée ASASSN-15lh. Elle est 200 fois plus puissante que l'explosion typique de ces objets parmi les plus brillants dans l'Univers. Au plus fort de l'explosion, l'intensité lumineuse équivalait à environ vingt fois celle de l'ensemble des quelque cent milliards d'étoiles que compte notre galaxie, la Voie lactée, ont calculé ces astronomes. Une étoile à neutrons extrêmement rare ? Cette supernova se trouve dans une galaxie lointaine, à environ 3,8 milliards d'années-lumière de la Terre (une année-lumière équivaut à 9.461 milliards de kilomètres). MAGNÉTOILE.

Non, toutes les étoiles que nous voyons ne sont pas mortes Quand vous regardez le ciel la nuit, il a l’air éternel et inchangé. Mais ce n’est dû qu’à nos limitations humaines projetées sur le ciel. Nous vivons sur une échelle de temps bien plus courte que les étoiles. Mais nous les avons étudiées, nous avons appris, et nous en connaissons désormais beaucoup sur le sujet. publicité Regarder le passé Cette réalisation est moderne, et elle a engendré une fable moderne. «Quand vous regardez les étoiles, vous regardez en fait le passé. La première phrase est correcte: quand vous regardez les étoiles, vous les voyez comme elles ont un jour été. L’étoile la plus proche du soleil qu’on connaisse est le système de trois étoiles Alpha Centauri, et la lumière prend plus de quatre ans pour aller de là-bas à ici (quatre années-lumière à 300.000 kilomètres par seconde). Il y a environ 6.000 étoiles visibles à l’œil nu, et la grande majorité d’entre elles sont à une distance d’environ 1.000 années lumière du soleil. Les étoiles vivent longtemps! Phil Plait

D'étranges trous noirs pourraient révéler une nouvelle physique ! Un extrait exclusif pour Futura-Sciences du film Le Grand Tout. Après avoir parcouru 50.000 années-lumière dans la Galaxie presque à la vitesse de la lumière, les héros s'approchent de Sagittarius A*, le trou noir supermassif au centre de la Voie lactée, à environ 25.000 années-lumière de la Terre. Ils subiront un effet relativiste de dilatation des durées encore plus important en utilisant ses jets de particules pour encore augmenter leur vitesse. © Ombres production Gamow et von Weizsäcker ont pensé un temps que les formes spirales des galaxies étaient un héritage de mouvements turbulents survenus au début de l’histoire de l’univers. Certains ont envisagé des mouvements turbulents à plus grandes échelles, peut-être en relation avec des champs magnétiques cosmologiques primordiaux. L’univers lui-même pourrait avoir été en rotation : il existe des solutions des équations d’Einstein, dont la plus célèbre est celle de Gödel, qui décrivent cette possibilité. À voir aussi sur Internet

INSOLITE. Découverte d'une planète à trois soleils ÉTOILES. Mieux que la planète Tatooine qui gravite autour de deux étoiles dans la saga Star Wars, des astronomes ont mis la main sur une planète intégrée dans un système à trois étoiles. Situé à 685 années-lumière de notre bonne vieille Terre, le système KELT-4 présente une situation tout à fait singulière selon les chercheurs qui publient leur découverte dans The Astronomical Journal. Si les systèmes binaires (à deux étoiles) sont relativement communs, ceux présentant trois étoiles sont encore une rareté. C'est seulement le quatrième de ce type découvert à ce jour. D'ailleurs, KELT-4 est observé depuis 1973 et était jusque-là considéré comme comme un système stellaire binaire. 40 fois plus grosse que notre Soleil Mais c'est la disposition de la planète détectée par rapport à ses "soleils" qui a surpris les astronomes. Les deux autres étoiles (KELT-4B et KELT-4C) qui compose ce système, bien plus petites et éloignées mettent 4.000 ans pour effectuer leur révolution orbitale.

Related: