background preloader

Conférence Agroécologie/Agroforesterie Marc Dufumier

Conférence Agroécologie/Agroforesterie Marc Dufumier
Related:  oranebischoff

Produits bio : UFC Que choisir dénonce les marges disproportionnées de la grande distribution UFC Que choisir révèle que le panier bio moyen en grande surface est 79% plus cher que le panier conventionnel. Les marges réalisées par les distributeurs sont davantage responsables de ce surcoût que les prix de la production agricole. Le bio à la portée de tous, c'est souvent le credo de la grande distribution. Pourtant, dans une enquête publiée mardi 29 août, UFC Que choisir démontre que derrière le slogan, "il y a une hypocrisie qui n'est pas tolérable". Selon Alain Bazot, président de l'association de consommateurs, "en matière d'achat de bio en grande distribution, le consommateur subit une double peine : sur le prix et sur la disponibilité des produits. Ces niveaux de marges sont irrationnels, inadmissibles et contreproductifs : en diminuant de moitié cette marge, la grande distribution augmenterait la consommation de produits bio. L'UFC entend mettre ce sujet sur la table lors des Etats généraux de l'alimentation, qui ont été ouverts fin juillet par le gouvernement.

Créer un Jardin de Cocagne - Réseau Cocagne La création d’un Jardin de Cocagne est une entreprise complexe dont la réussite repose sur une démarche rigoureuse, la mobilisation de compétences et du temps. Aucun Jardin de Cocagne ne ressemble à un autre. Chaque Jardin apporte une réponse singulière et adaptée aux besoins de son territoire d’implantation. Pour conseiller, favoriser et accompagner par étape les porteurs de projets (personnes et structures) dans le montage d’un Jardin de Cocagne, le Réseau Cocagne dispose d’un secteur « Essaimage et Développement ». Le Réseau Cocagne accompagne les projets dès leur émergence, notamment via les actions suivantes : Une fois certains prérequis réunis, le secteur Essaimage et Développement accompagne les porteurs de projet sur la conduite d’une étude-action visant à confirmer la faisabilité du projet et à préparer sa mise en œuvre opérationnelle. Expérimenter de nouveaux projets Plus d’informations ici.

Responsabilité sociétale des organisations Le Comité 21 accompagne depuis plus de 20 ans les organisations, les entreprises, les collectivités, les associations et les établissements d’enseignement et de recherche dans leur stratégie et déploiement de politiques de développement durable. Le Comité 21 propose différents outils, axes de travail et thématiques en phase avec les besoins émergents des entreprises et des organisations. Son action repose sur sa dimension multi-acteurs qui favorise les synergies entre structures et établissements de nature différente autour d’une préoccupation commune : le développement durable et la responsabilité sociale, sociétale et environnementale. Avec l’adoption des Objectifs de développement durable (ODD), un nouveau cadre international reconnu permet d’interroger le rôle de nos organisations qu’elles soient publiques ou privées, dans une trajectoire commune du développement durable. C’est aussi une opportunité pour repenser le développement et accroitre leur engagement sociétal. ODD et RSO

Innovation sociale: le cas Danone - Bénédicte Faivre-Tavignot Les innovations environnementales et sociales qui émergent aujourd’hui suscitent à la fois enthousiasme et scepticisme. Le « social business » de Muhammad Yunus et la « base de la pyramide » de C.K. Pralahad, en particulier, sont l’objet de discussions passionnées. Certains militants y voient la promesse de lendemains qui chantent. D’autres n’y voient qu’une cosmétique qui ne changera rien sur le fond. Le débat est loin d’être tranché mais des éléments de réponse commencent à apparaître. L’expression « base de la pyramide » (parfois désignée par son acronyme anglais BOP) est issue des travaux de C. La littérature académique n’offre aujourd’hui que des réponses insatisfaisantes aux questions posées par cet article. Les auteurs qui ont étudié les modèles sociétaux d’accès aux biens et services de type social business ou « base de la pyramide » se sont intéressés à leurs modalités de mise en œuvre, sans hésiter à pointer leurs limites.

La science prouve qu’enlacer des arbres est bon pour la santé La science a récemment confirmé qu’étreindre des arbres peut avoir un effet bénéfique sur la santé en modifiant la fréquence vibratoire. La science a désormais validé qu’étreindre un arbre peut être incroyablement bénéfique pour les personnes et la planète. Contrairement aux idées reçues, étreindre, ou même simplement être à proximité d’un arbre peut améliorer la santé de plusieurs façons. Matthew Silverstone a récemment publié le livre Blinded by Science (Aveuglé par la science), qui prouve que les arbres améliorent de nombreux problèmes de santé tels que les maladies mentales, Le Trouble Déficit de l’Attention Hyperactivité (TDAH), le niveau de concentration, le temps de réaction, la dépression, et ils peuvent également soulager les maux de tête. Alors, qu’est-ce qui peut réduire ces symptômes de manière significative dans la nature ? Comme tout vibre, les différentes vibrations affectent sans aucun doute les comportements biologiques. VIA : True Activist Source : ScienceDaily.com

Oser devenir agriculteur bio en France | Sylvain Laigniez Devenir agriculteur, quand ses propres parents ne le sont pas, naît d'une envie profonde, d'une conviction sans faille. Toute improvisation érode le mental rapidement. Car c'est comme ça, en France (comme ailleurs), l'agriculture n'est en aucun cas génétique mais elle est avant tout financièrement héréditaire. C'est pourquoi, l'envie de franchir le cap doit être substantielle. Au grand air, entre les rangs de vigne, quelque soit le climat, avec pour toile de fond les Alpes, ça donne des ailes, et des envies. Comment intégrer le cercle du monde agricole? Ce monde est assez hermétique mais il admet néanmoins quelques porosités. Rentrer chez soi fourbu la plupart du temps le soir, et par là même sentir son corps (devenu utile), découvrir les cycles de la vie au champs la semaine et découvrir l'insondable richesse des paysages de notre pays le week-end, j'ai la nette impression d'être au cœur du vivant, au cœur de la vie, de ma vie. Plein-Est donc. Le bio est à la pointe de l'agronomie

RScop | Accompagner la responsabilité sociétale des organisations Permaterre - Un potager en permaculturePermaterre | Un potager en permaculture Institut d'éducation à l'agro-environnement 00-00-0000Histoire d’un lieu de formation pas comme les autres L'Institut d’éducation à l'agro-environnement de Florac propose une nouvelle publication consacrée à une part importante de son histoire, celle du Centre d’expérimentation pédagogique (CEP). Écrit par ceux qui participèrent à sa création, l’ouvrage explique comment Florac est devenu, durablement, un pôle de l’enseignement agricole français. Avant la création de Montpellier SupAgro, l’Institut de Florac s’appelait le Centre d’expérimentation Pédagogique. Pendant près de 40 ans le CEP a en effet constitué un centre de formation atypique, creuset d’innovation, qui a fortement impacté l’enseignement agricole au niveau national, et les Cévennes au niveau local. Au delà de l’aspect purement historique, il intéressera tous ceux qui aiment comprendre la genèse des idées, ceux qui savent que la nouveauté, notamment en pédagogie, ressemble plus au fruit d’un arbre profondément enraciné qu’à une bulle miraculeusement issue du néant.

Le foncier agricole en France Une conférence-débat organisée par la spécialité Développement Agricole d’AgroParisTech Comment est contrôlé l’accès au foncier et comment a-t-il évolué en France ? Quelles sont les difficultés rencontrées aujourd’hui par les agriculteurs pour accéder à des terres agricoles ? Quelles sont les solutions, les mécanismes qui permettent de garantir l’accès au foncier ? Video Player Le foncier agricole en France Partager la vidéo Copier le code d'intégration la vidéo : Récuperer les adresses de la vidéo et de sa vignette Taille de la vidéo: 640 x 468 Les intervenants : Maurice Desriers, administrateur de Terre de Liens Robert Levesque, FNSAFER, Département études - Terres d’Europe-Scafr (Société de conseil pour l’aménagement foncier rural) (MP4 - 1.05 Go - 640 x 468 )(MP4 - 378.2 Mo - 320 x 234 )

Pour tout savoir sur l'appropriation des ODD par les acteurs français Depuis 2016, la France est engagée dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030, composé de 17 Objectifs de développement durable (ODD) adoptés en 2015, et qui devront être accomplis dans les 15 prochaines années. Ces ODD renouvellent la feuille de route de Rio 1992 et l'Agenda 21 dont est issu le Comité 21. Ils s’adressent à tous les pays et entraînent tous les acteurs, notamment non-étatiques, dans la dynamique d’un développement vertueux, pérenne et juste. Pour Bettina Laville, Présidente du Comité 21, « leur portée universelle dessine pour le 21ème siècle les directions d’un monde connecté, qui tisse une trame de solidarité entre les individus et les groupes ». Mais après plus d’un an de mise en œuvre, quelle est l’état d’appropriation des ODD par les acteurs non étatiques français ? Le Comité 21 publie aujourd’hui un rapport sur la question, fruit d’un travail collectif avec ses adhérents et partenaires. Les trois questions posées aux contributeurs portaient à la fois sur :

Agroécologie, bio, commerce équitable… tiennent-ils leurs promesses? À l’opposé de l’agriculture industrielle issue de la Révolution verte, basée sur l’emploi de pesticides, d’engrais, de retardateurs et d’activateurs de croissance en tout genre, l’agroécologie s’aborde avec des connaissances biologiques et une expérience de terrain. (Fred Tanneau/AFP/Getty Images) À l’opposé de l’agriculture industrielle issue de la Révolution verte, basée sur l’emploi de pesticides, d’engrais, de retardateurs et d’activateurs de croissance en tout genre, l’agroécologie s’aborde avec des connaissances biologiques et une expérience de terrain. (Fred Tanneau/AFP/Getty Images) Au salon de l’agriculture qui s’est terminé ce weekend à Porte de Versailles, Emmanuel Macron a annoncé qu’il souhaitait favoriser l’apprentissage en agrobiologie. Au lieu de lutter contre la nature, composer avec Au niveau du rendement, ce type d’agriculture, s’il ne rivalise pas avec l’agriculture productiviste «classique», montre tout de même des chiffres encourageants.

ACCUEIL - 1er Congrès Francophone d’Écopsychologie

Intervention de l'agronome Marc DUFUMIER:
- définition du terme "Agroécologie"
- contexte et enjeux
Explication très claire et complète pour comprendre le concept. by marquine Jun 9

Related: