background preloader

Un petit cours sur le cerveau

Un petit cours sur le cerveau

http://www.dailymotion.com/video/x5yscw

Related:  CerveauDépressionfioufiouGénèralités

IPMO : Les fondements théoriques possibles... - Psycho-énergétique et sophrologie 10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 07:06 Vous serez peut-être surpris de voir présenter les fondements théoriques comme de simple possibilités, mais il faut reconnaître que le fonctionnement réel de l’IPMO ou de tout autre technique de mouvements oculaires relève pour le moment d’hypothèses. Dans un premier temps, nous allons essayer de comprendre le fonctionnement basique de notre cerveau. Tel un ordinateur hyper perfectionné, le cerveau commande l'ensemble corps/psyché sur un mode bio électrique : des informations électriques sont recueillies, traitées, des ordres sont donnés. L'ensemble de ce fonctionnement permet à notre corps et à notre psyché de s'adapter à l'environnement et d'y survivre. L'optimisation de ce système demande à ce qu'un certain nombre d'informations soit stocké afin de permettre une réponse plus rapide et parfaitement adaptée à chaque sollicitation : c'est la mémoire.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! La mise au point des différentes classes d’antidépresseurs a suivi l’évolution des hypothèses biochimiques concernant la dépression. Une première hypothèse formulée durant les années 1960 ciblait la noradrénaline comme le neurotransmetteur principal impliqué dans la dépression. Cette hypothèse dites «des catécholamines» proposait que la dépression était due à une déficience en noradrénaline dans certains circuits cérébraux, alors que la manie correspondait à une surabondance du même neurotransmetteur. Bien qu’encore reconnue, cette hypothèse n’explique pas tout, et en particulier pourquoi des fluctuations du taux de noradrénaline n’affecte pas l’humeur de certaines personnes. Durant les années 1970, l’implication d’un autre neurotransmetteur, la sérotonine, fut postulée dans ce que l’on a appelé l’hypothèse «permissive» de la dépression. Fluoxétine (Prozac)

30 moteurs de recherche verticaux Près de 80% de toute recherche sur internet commence par l’utilisation d’un moteur de recherche. Hormis les moteurs de recherche généraliste, très complet, comme Bing et Google, ils existent également un certains nombres de moteurs de recherche verticaux, plus spécialisés pour un type de recherche et de produits (même si Google commencent sérieusement à couvrir de plus de ces segments complémentaires). Parfois appelés moteurs de recherches verticaux, ils jouent un rôle important dans la façon dont les clients interagissent avec les produits et l’information, et sont également d’excellents outils à avoir dans sa manche pour trouver de l’information plus spécialisée. Voici 30 exemples de ces moteurs de recherches verticaux qui constituent autant d’alternatives à une recherche sur Google: Achat de billets d’avions/voyages

Exploration du cerveau Le cerveau humain est constitué d'environ 100 milliards de neurones capables d'établir chacun jusqu'à 10.000 connexions. Le nombre de connexions potentielles est donc astronomique: 1 million de milliards (10 puissance 15). Le cerveau compte également des cellules gliales, en nombre 10 à 50 fois plus important que les neurones. Longtemps, on a cru qu'elles ne jouaient qu'un role subalterne en facilitant les échanges entre les neurones. Mais on a découvert récemment que ces cellules gliales établissent elles aussi des connexions, à la fois entre elles et avec les neurones. Leur rôle exact est encore méconnu mais on sait que le cerveau d'Einstein contenait un nombre très important de ces cellules gliales.

Notre cerveau : un ensemble complexe - Psycho-énergétique et sophrologie Les deux hémisphères bien connus, droit/gauche, ne représentent en fait que la partie la plus superficielle, récente, du cerveau qui s’est constitué au cours de l’évolution de l’homme de plusieurs couches. D’abord nous trouvons le cerveau dit « reptilien », archaïque : le système limbique, dont le rôle est d’assurer la survie. Ensuite vient le cortex, qui est commun à tous les mammifères, puis un développement particulièrement abouti chez l’être humain : le néo-cortex. Nous avons donc une organisation que je qualifierais de verticale de notre cerveau : - le cerveau reptilien ( tronc cérébral + cervelet) partie la plus ancienne du cerveau, est en charge de la respiration, des battements du coeur, de la tension artérielle, du système immunitaire, et de tous les besoins essentiels à la survie de l'espèce (manger, dormir, éliminer, se reproduire).

Dépression : les 4 périodes à risque NUMÉRIQUE. Cet article est extrait du magazine Sciences et Avenir n°817, en vente en mars 2015. Le magazine est également disponible à l'achat en version numérique via l'encadré ci-dessous. DÉPRESSION. Si elle peut survenir à tout âge, la dépression frappe tout particulièrement à quatre moments précis de la vie. L'améthyste - Blog ésotérique Terre de Mystères Cette magnifique pierre tient son nom d'un ancien mythe Grecque, dans lequel Bacchus, très en colère, décida que la première personne qui croiserait son chemin serait dévorée par les tigres. Cela tomba sur une pauvre jeune fille innocente, nommée Améthyste, qui se rendait alors au temple de Diane pour prier. Lorsque les tigres bondirent pour la dévorer, la déesse Diane intervint et transforma la jeune fille innocente en un beau cristal transparent. Bacchus fut alors pris de remords, et versa en offrande le jus de ses raisins sur le cristal, lui offrant ainsi sa belle teinte violette.

Des scientifiques ont mis au point la première carte interactive du cerveau Des scientifiques américains viennent de révéler la première carte détaillée du cerveau jamais réalisée, après quatre ans de recherche intensive, rapporte le New Scientist. Bien sûr, il existe déjà des cartes du cerveau et ce depuis le 19e siècle, mais celles-ci décrivent des zones anatomiques (où est le lobe frontal, où est l'hippocampe, etc). Alors que l'équipe qui a créé l'Atlas du cerveau humain cherchait à descendre au niveau des gènes et des neurones individuels, comme ils l'expliquaient en 2009: «Les cartes du cerveau que nous avons actuellement sont comme ces cartes antiques du Nouveau Monde que les gens dessinaient. On peut voir les contours de la structure, mais on n'a aucune idée de ce qui se passe à l'intérieur.»

fonctionnement des différents niveaux de notre cerveau - Psycho-énergétique et sophrologie Le système nerveux central, tel un vaste standard téléphonique, met en relation notre cerveau émotionnel (relais entre les deux autres niveaux) et notre corps. D’une part le système nerveux autonome fonctionne de matière non consciente, on le dit végétatif (ou neurovégétatif). Son fonctionnement correspond à deux tonalités : action et repos. Dans les phases d’action, le cerveau va permettre l’adaptation de notre physiologie à l’environnement grâce au système sympathique (ou orthosympathique). En cas de stress (positif ou négatif, ce niveau du cerveau ne fait absolument pas la différence, seul le néocortex permet de raisonner) il va provoquer une réponse (réactions physiques : accélération du rythme cardiaque, de la circulation, changements de température du corps, attaque ou fuite...).

Test psychologique: L'inventaire rapide de symptomatologie dépressive (IRSD Ce test, l'Inventaire rapide de symptomatologie dépressive, publié par le psychiatre John Rush et ses collègues (1), évalue la présence et la sévérité de la dépression dite caractérisée ou majeure. La dépression, au sens médical (ou clinique), est différente d'un sentiment de tristesse ou encore de symptômes dépressifs isolés ou transitoires. Le test mesure les symptômes qui correspondent aux critères diagnostiques définis par le DSM-IV (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) (2). Ces critères sont largement utilisés internationalement. Ils sont notamment repris en France par la Haute autorité de santé (HAS) et l'Assurance Maladie. Voyez, avec ce test de 16 questions, si vos symptômes correspondent à ceux de la dépression et si oui, quelle est la sévérité de votre dépression.

Open data: les verrous à faire sauter en France Depuis la création de la Mission Etalab sous le gouvernement Fillon en 2011, la France a pris des mesures concrètes sur le plan de la politique de données publiques. L’Hexagone a d’ailleurs été classé quatrième pays le plus avancé au monde dans le « baromètre de l’open data » de la World Wide Web Foundation publié fin janvier. Il est vrai qu’avec une note de 80,2/100 en 2015, contre 63,92/100 lors du précédent classement, publié en 2013, notre pays fait figure de bon élève. Toutefois, si les données sont de plus en plus publiées, un long chemin reste encore à parcourir. Plongée au coeur des obstacles que rencontre l’open data français… Des données loin d’être toutes «libérées »…

Les secrets de notre cerveau Ayant fait l’expérience d’une forme rare d’accident vasculaire cérébral et d’une lourde opération chirurgicale du cerveau, le Dr. Taylor a observé et stimulé la « reconstruction » son propre cerveau de l’intérieur. Aujourd’hui, elle témoigne et fascine : elle s’est désormais « engagée à informer le public sur la beauté et la résilience de l’esprit humain, sur la réadaptation neurologique, et la valeur essentielle du don d’organe (notamment du cerveau) pour la recherche » .

Barrière hémato-encéphalique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir BHE. Les astrocytes de type 1 entourant les capillaires sanguins au niveau du cerveau. La barrière hémato-encéphalique, ou hémo-encéphalique, ou hémato-méningée est une barrière physiologique présente dans le cerveau chez tous les tétrapodes (vertébrés terrestres), entre la circulation sanguine et le système nerveux central (SNC). Elle sert à réguler le milieu (homéostasie) dans le cerveau, en le séparant du sang.

Related: