background preloader

3 manuels libres sur la fabrication numérique et l’impression 3D

3 manuels libres sur la fabrication numérique et l’impression 3D
La collection des manuels Floss s’agrandit avec 3 nouveaux livres réalisés en mode collaboratif sur la thématique de la fabrication numérique. Ces manuels libres élaborés à plusieurs portent sur l’innovation et la création numérique. Pour les animateurs multimédia d’EPN (espaces publics numériques) mettant en place des fab labs et lieux partagés (terme pour ce dernier, employé par NetPublic depuis début 2012!) Livres pratiques et méthodologiques Comprendre, apprendre, améliorer et mettre en pratique… Tel est le leitmotiv de ces 3 manuels Floss qui abordent le cadre méthodologique de projets numériques et une déclinaison concrète via des applications, des réalisations/créations sans oublier l’aspect fabrication et construction. Des manuels réalisés par des acteurs de terrain impliqués dans les labs et les EPN, guides élaborés collectivement lors d’un « libérathon » événement qui s’est tenu à Rennes début décembre 2013. Fablab, Hackerspace, les lieux de fabrication numérique collaboratifs Related:  Impression 3D

Le CV papier c'est hasbeen. Place au CV imprimé en 3D Cet artiste a envoyé des figurines imprimées en 3D à son effigie à la place d’un simple CV. L’effort se verra-t-il récompensé ? En tout cas, le photographe Jens Lennartsson aura eu le mérite d’avoir fait parler de lui. Alors que les gens normaux impriment 400 exemplaires de leurs CV à envoyer un peu partout, ce dernier a décidé de faire les choses autrement pour se faire remarquer. Il a imprimé – ou fait imprimer – 400 figurines à son effigie et les a envoyé chez les potentiels employeurs à la place d’une simple enveloppe. La figurine a été baptisée GI Jens (parodie de GI Joe, le célèbre jouet). Si cela vous intéresse, il existe déjà des services qui vous proposent de créer des figurines imprimées en 3D à votre effigie. Certains sont même en bonbon. (Source)

Pour des espaces d’apprentissages collaboratifs [Ce billet fait suite à une discussion que j’ai eue avec Julien Devriendt sur les Fab Labs et les espaces de coworking.] Les groupes ou communautés d’intérêt ne sont pas des phénomènes nouveaux. Mais ce qui l’est, c’est la constitution de groupes de personnes qui partagent un intérêt commun pour le numérique et ses outils dans des lieux ouverts comme les Fab Labs. Nodesign.net CC BY SA NC. A l’image de la charte des Fab Labs, on pourrait envisager une espèce de manifeste, de charte, de grille pour définir ce qu’est un espace public d’apprentissage collaboratif. Être un lieu ouvert : aucune barrière ne doit empêcher l’accès et l’utilisation des services d’un EAC. Ophelia Noor – CC BY SA NC. Les ateliers organisés dans les EAC le sont pour palier l’absence de lieux dédiés à certaines activités. Ces quelques points ne constituent pas une liste exhaustive. Cette évolution implique nécessairement un engagement de la part des professionnels des bibliothèques mais aussi d’ailleurs.

Imprimante 3D et… droit d’auteur | euronews, hi-tech Avec la révolution, souvent annoncée, des imprimantes 3D qui devraient permettre de fabriquer à peu près tout ce que l’on veut sans l’aide de l’industrie… se pose la question du droit d’auteur, des brevets et par là même des contrefaçons. Julie Samuels travaille à l’EFF dont l’objectif essentiel est de défendre la liberté d’expression sur Internet : “Les lois sur les droits d’auteurs actuellement en vigueur dans l‘édition remontent aux années 70. Elles n’ont plus de sens aujourd’hui avec la façon dont nous échangeons les données.” Des cafés imprimantes 3D fleurissent un peu partout comme celui-ci à Buenos Aires en Argentine. Les pionniers du genre se retrouvent pour avoir accès à une imprimante mais aussi créer des objets de leur propre conception. Julie Samuels : “Les lois et aussi les gens qui essayent de renforcer ces lois sur le droit d’auteur et parfois aussi sur les brevets, ces efforts de durcissements auraient aussi un impact sur l’impression 3D.

Introduction - 3d Printed Instruments Imprimer Playmobil et Lego chez soi : bientôt possible ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Maxime Vaudano Pour beaucoup de « makers » (« ceux qui fabriquent »), le fantasme fondateur est l'impression à domicile de montagnes de Lego. En plastique, d’une forme simple, la brique du constructeur danois semble prédisposée à devenir le blockbuster de l’impression 3D, cette technique de fabrication digitale d’objets physiques. Alors que les prix des machines d’impression grand public s’effondrent, Lego aborde pour l’instant avec sérénité la révolution qui s’annonce. « Nous accueillons volontiers toute concurrence loyale », assure la direction, qui place sa confiance dans la qualité de ses produits. C’est également cette crainte qui conduit pour l’instant la firme allemande à refuser de proposer à la vente les modèles de ses créations, comme le préconisent certains experts du secteur. « Il est hors de question que nous fournissions nos fichiers pour rendre possible une copie en masse », explique le département développement.

"El periodista ha de tener conocimientos de 'hacker'" Es muy crítico en este libro no sólo con la profesión periodística, sino también con la enseñanza del periodismo... El libro parte de una autocrítica que se basa en el hecho de asumir que no soy nativo digital y que me ha costado entrar en estas lógicas, pero una vez que uno llega a ellas y analiza lo que están haciendo los nativos digitales y cómo están defendiendo esa esfera de debate pública, nueva y emergente se da cuenta de que ahí residen los mimbres básicos por donde ha de profundizar no sólo la profesión periodística, sino la sociedad en su conjunto. Y en qué consiste esta propuesta "Hay que recuperar las esencias del periodismo como servicio público" Se basa en un periodismo mancomunado en el cual el ciudadano es el sujeto comunicativo y político por excelencia, que tiene como capital físico dispositivos conectados a la red y gestiona dentro del capitalismo cognitivo una enorme cantidad de datos. ¿Qué ha fallado? ¿Qué pueden hacer los hackers por el periodismo? Coexistirán.

Une imprimante 3D, comment ça marche ? Par Francetv info Mis à jour le , publié le La technique d'impression 3D la plus répandue aujourd'hui s'appelle le "frittage". Grâce à l'imprimante 3D, un designer peut dessiner une tasse et décider d'en produire un prototype. Pour cela, il faut entrer toutes les caractéristiques de l'objet sous forme de fichier informatique, puis lancer l’impression. Une poudre spéciale est étalée dans la machine. L'objet est prêt.

Arevo | Perfecting the art of 3D printing L'imprimante 3D Cube en vente dans les magasins U Après la Fnac et Auchan, c’est au tour des hypermarchés et supermarchés U de se mettre à l’impression 3D. Pas moins d’une trentaine de magasins proposent désormais la Cube de 3D Systems au tarif de 1490 € TTC (un peu moins cher que les enseignes concurrentes). Matières plastiques PLA ou ABS (plusieurs coloris sont disponibles)Ecran LCD : monochrome tactileVolume d’impression : 14 x 14 x 14 cmRésolution de 200 micronsConnectivité USB et wifiSupport Windows et Mac OSLogiciel 3D fourniDimensions (l x p x h) : 26 x 26 x 34 cmPoids : 4,3 kg La Cube n’est pas l’imprimante 3D qui offre le meilleur rendu mais avec le marketing appliqué par 3D Systems en France il n’y a pas de doute qu’elle se vendra. Alors, une imprimante 3D sous le sapin, achetée en même temps que le foie gras et le saumon fumé ? N’hésitez pas à indiquer les Hyper U et Super U qui proposent la Cube !

Quand le peuple veut hacker sa constitution… Il y a un peu plus d’un an, nous avions fait écho à l’expérience politique peu banale qui se jouait en Islande en proposant cet article. Les effets de la crise bancaire de 2008 avaient entraîné l’effondrement économique de cette petite « Suisse » qu’était l’Islande. Et voilà que cette île que nous connaissions surtout en France pour ses paysages somptueux et ses geysers menait une forme de révolution pacifique et silencieuse en refusant le système bancaire, en faisant chuter deux gouvernements, et en réunissant une Assemblée constituante, formée de 25 citoyens « ordinaires » chargés de réécrire la Constitution islandaise. Mieux encore, chacun était invité à participer à cette réécriture collaborative sur le site web dédié. Cela ressemble fort à un conte de fées démocratique et les plus sceptiques d’entre nous rappelleront que l’histoire — avec ou sans majuscule — n’est jamais univoque. — peupleLà Article original par Thorvaldur Gylfason Mais le Parlement ne vote pas à bulletin secret.

Megatronics 2.0 Megatronics Release status: Working After using RAMPS for a long time I am still quite fond of it. There are some aspects of the board however that make it unusable for future electronics, which should be reliable and cheap. Megatronics is based on many famous open-source products including: Arduino Mega 2560, RAMPS, SD Ramps. Megatronics has a powerful Atmega2560 processor with 256 kB memory, running at 16Mhz. The board is supplied with a Marlin firmware. Restart Arduino IDE and select Megatronics as board. To test the functionality of the board, a test firmware is available. By connecting the 12V lines, the MOSFETs should have power and their LEDs will blink in order. Also the stepper motors should turn when connected, with the 12V lines and stepper drivers in place. These three tests will verify the basic functionality of the board. This paragraph will show you how to connect the board. First connect your computer with a standard USB cable. 1. + (5v output) 2. - (ground) 3.

Impossible art: Mind-bending, 3-D printed masterpieces 3-D printers deposit material layer by layer to create a solid object, as in this dramatic headpiece by Joshua Harker. In the past each of the elements would have been crafted separately and then pieced together. 3-D printing simplifies the process and prints the work in one go. Dutch designer Iris van Herpen was one of the first fashion designers to use 3-D printing to create clothes and accessories. The technology allows for intricate designs, like this Van Herpen skeletal dress. Forget tape measures. Designers can now scan your body and print made-to-measure clothing. Architect Bradley Rothenberg dreamed up this corset with matching wings for the Victoria's Secret Fashion Show in 2013. Rothenberg 3-D scanned Lindsay Ellingson's body to ensure a perfect fit. German artist Tobias Klein used MRI images of his own body to create Inversive Embodiment. South African artist Michaella Janse van Vuuren says this intricate puppet could not have been made by hand. Skeletal beauty Body and soul

Related: