background preloader

App. Algopol

App. Algopol
Related:  SHS3G Sciences humaines et sociales Troisième générationL'Humain

Wikidistrict, une exploration ludique de Wikipédia Wikidistrict est un projet de longue haleine, qui nous permet de démontrer la maturité technique des technologies autour du graphe, ainsi que la pertinence de ce modèle de données pour des tâches complexes d'extraction d'informations, notamment en ce qui concerne la découverte d'informations inédites. Le projet s'est naturellement imposé à nous de par la nature de Wikipédia. L'encyclopédie collaborative est devenue ces dernières années une référence sur internet. Son approche innovante du partage et de la dissémination du savoir à l'échelle mondiale en a fait un projet unique et inimitable à bien des égards. Elle constitue également une source de données incroyablement riche. Enfin, c'est un exemple parfait de réseau de données, tissé par les liens qui joignent l'ensemble des pages. Données Wikipédia Fidèles à leur adhésion à la philosophie de l'open data, les données Wikipédia sont accessibles à tous, dans des formats standards facilement exploitables à l'adresse dédiée.

L'homosexualité est-elle moralement acceptable pour vous? C'est un sondage du Pew ResearchGlobal sur les conceptions de la morale par les différents pays du monde. Pour comparer les valeurs de 40 pays, le centre de recherche américain a notamment interrogé la perception de l'homosexualité, avec la question suivante: à titre personnel, considérez-vous que l'homosexualité est moralement acceptable, moralement inacceptable, ou que ce n'est pas une question de morale? publicité La moitié ou plus, dans la majorité des 40 pays interrogés, estiment que l'homosexualité est inacceptable. Des quarante pays sondés, le Ghana est celui où s'exprime la plus forte intolérance vis-à-vis de l'homosexualité. 98% de la population pense que l'homosexualité est moralement inacceptable. Les pays les plus libéraux sur la question de l'homosexualité sont des pays occidentaux: en République tchèque, en Allemagne et en Espagne, plus de la moitié de la population pensent que l'homosexualité est moralement acceptable.

De quoi le bouton “like” de Facebook est-il le nom ? - L'actu Médias / Net C'est un petit clic anodin en apparence, mais qui revêt pourtant de multiples significations. Pourquoi a-t-on besoin de signifier à son ami Facebook qu'on “like” son statut ou l'article qu'il a posté ? A l'occasion des 11 ans du réseau social, nous republions cet article. A l'ère du partage tous azimuts, le bouton « like » (ou « j'aime », en français) de Facebook n'est plus seulement cet incontournable thermomètre de popularité qu'il fut naguère, quand Mark Zuckerberg avait encore de l'acné. Le « like » américain C'est le « like » le plus courant, le « like » primaire, enthousiaste, pouce en l'air, œil torve et sourire bovin, sans malice, sans sorcellerie. Le « like » urticant Typiquement, le « like » de retour de soirée. Le « like » du dragueur On a rencontré une fille en soirée. Le « like » Tulius Detritus Non, jeune étourneau tombé de la dernière averse, le « like » n'est pas toujours gratuit et désintéressé. Le « like » du feignant Un « like » plutôt qu'une longue discussion.

La France, numéro un mondial des demandes de suppression de tweets Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Martin Untersinger Au second semestre 2013, les autorités et les associations françaises ont découvert Twitter. C'est ce que l'on pourrait penser lorsqu'on se penche sur les statistiques publiées, jeudi 6 février, par le réseau social. Au premier semestre de l'année 2013, les autorités françaises ont déposé seulement trois demandes de suppression de contenu auprès de Twitter. Au second semestre, ce chiffre est multiplié par 100 : entre le 1er juillet et le 31 décembre 2013, 306 demandes ont été adressées à Twitter, visant un total de 146 comptes. Tout aussi surprenant, les demandes de suppression de contenu émanant de la France représentent 87 % du nombre total de requêtes similaires dans le monde. Le réseau social précise sur son site que « plus de 300 demandes » émanent d'une « association nationale » et concernent des contenus « illégaux et discriminatoires ». Lire aussi Twitter sommé de respecter le droit français

Zerosix - Fidélisation client pour les commerçants MemeTracker: Download MemeTracker data Data contains phrase clusters. For each phrase cluster the data contains all the phrases in the cluster and a list of URLs where the phrases appeared. Download: clust-qt08080902w3mfq5.txt.gz (220mb) Data format: Tab separated file with the following nested structure. Each block of the data has the following structure: A: <ClSz><TotFq><Root><ClId> B: <QtFq><Urls><QtStr><QtId> C: <Tm><Fq><UrlTy><Url> <ClSz>: number of different phrases in the cluster (number of B records).

Global Views on Morality Do you personally believe that married people having an affair is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue? Do you personally believe that gambling is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue? Do you personally believe that homosexuality is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue? Do you personally believe that having an abortion is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue? Do you personally believe that sex between unmarried adults is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue? Do you personally believe that drinking alcohol is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue? Do you personally believe that getting a divorce is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue? Do you personally believe that using contraceptives is morally acceptable, morally unacceptable, or is it not a moral issue?

Faut-il combattre les trolls La sagesse populaire des réseaux nous rappelle qu’il ne faut pas nourrir les trolls (don’t feed the troll), ce qui signifie qu’il est plus avisé de ne pas répondre à des commentaires haineux afin de ne pas engendrer un discours de haine encore plus violent et plus nourrit. Pourtant, nous rappelait déjà le sociologue Antonio Casilli, « Le trolling ne doit pas être considéré comme une aberration de la sociabilité sur l’internet, mais comme l’une de ses facettes ». En fait, la radicalité des Trolls est une réponse aux blocages des formes d’expression publiques, qu’elles soient en ligne ou pas. On s’énerve pour affirmer son propos, pour le faire exister, pour se faire entendre des autres. « L’existence même des trolls montre que l’espace public est largement un concept fantasmatique », insiste avec raison le sociologue. Les Trolls (réels comme virtuels) risquent surtout de se développer à mesure que le dialogue démocratique se ferme ou se recompose. Engager le dialogue avec les trolls

Related: