background preloader

La Marne 14-18 -100ans de mémoire

La Marne 14-18 -100ans de mémoire

http://www.lamarne14-18.com/fr/la-marne-14-18-un-si%C3%A8cle-de-m%C3%A9moire

Related:  Première Guerre mondiale et espoirs de paixArdennes-champagne1914-1918

Épilogue attendu pour les fusillés de 14-18 - Soissons AISNE. Le dossier des fusillés « pour l'exemple » refait surface à la faveur d'un rapport d'historiens remis au Président. Dans le département, c'est autour de Soissons que ça s'est passé. Musée du Fort de la Pompelle Les travaux d’agrandissement et de réaménagement du Fort et du musée de la Pompelle sont terminés, le musée a ouvert de nouveau ses portes au public depuis le 28 juin 2014 : - Télécharger l'affiche. L’enjeu est aussi important que le symbole est fort. Réalisé après la défaite de 1870, le Fort de la Pompelle fut la clé de voûte du système défensif rémois, bombardé quotidiennement mais jamais tombé. Il est aujourd’hui l’emblème de la résistance héroïque des soldats français sur le front de l’Est et inscrit Reims à jamais comme le témoin, parfois tristement privilégié, des guerres fratricides européennes. L'histoire du Fort

AD des Landes : La guerre et les combattants La situation en 1914 En 1914 les tensions internationales sont très fortes, les plans de chaque état-major sont prêts : plan " Schlieffen " allemand de 1894 le plan " XVII " de 1913 que le général Joffre doit appliquer. Ces documents peuvent permettre d’évoquer l’état d’esprit des Français avant le conflit. Plusieurs questions peuvent s’envisager. Ont-ils conscience de ce qui se prépare ? Sont-ils d’humeur belliqueuse ?

Oise 1914-1918 que vous présente Canopé - site de Beauvais (CDDP de l'Oise) avec le concours de la Direction des services départementaux de l'éducation nationale Oise, de l'office national des anciens combattants, du Conseil général de l'Oise, du comité départemental du tourisme de l'Oise. Exposition virtuelle 1914-1918, l'Oise se souvient Dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, les Archives départementales ont conçu une exposition virtuelle accessible à l'adresse Ce site web présente les évènements de la Grande Guerre ayant eu lieu dans l'Oise, replacés dans le contexte national et international. Les différentes phases chronologiques du conflit sont évoquées, de l'avant-guerre à l'armistice et à la reconstruction.

Grande Guerre 1914 - 1918 Grande Guerre 1914 - 1918 A l’occasion du centenaire de la première guerre mondiale, l'IGN édite la carte de la « Grande Guerre 1914-1918 » qui couvre toute la zone de front de la Suisse à la mer du Nord à l’échelle 1 : 410 000 (1cm = 4,1 km). Cette carte présente les lignes de front, les lieux de mémoire (mémoriaux, cimetières militaires, anciens ouvrages défensifs, musées), les lieux de bataille et les chemins de mémoire. Réalisée en partenariat avec la Mission du Centenaire, les comités régionaux et départementaux du tourisme des régions et départements couvrant la zone de front, cette carte propose une légende trilingue : français, anglais et allemand.

L’archéologie de la Première Guerre Mondiale en Alsace : organisation défensive et aspects inédits de la vie quotidienne du combattant e v De nouveaux Domaines pour l’archéologie L’archéoLogie de La Premièreguerre mondiaLe en aLsace : organisationdéfensive et asPects inédits de La viequotidienne du combattant La route du souvenir canadien 1914-1918 en Flandre: le Saillant d'Ypres Le Saillant d'Ypres était l'une des sections du front occidental les plus contestées durant la Première Guerre mondiale et devint le tombeau de près de 500.000 hommes. Il abrite de nombreux mémoriaux, cimetières et autres lieux qui revêtent une signification particulière pour le Canada. Les troupes canadiennes prirent part à la plupart des grandes batailles qui y furent livrées entre avril 1915 et novembre 1917. Chacune des trois divisions canadiennes a subi son baptême de feu dans les plaines de Flandres et paya un lourd tribut en vies humaines. Le quart des 60.000 Canadiens morts durant la Grande Guerre périrent au cours des diverses batailles livrées sur le Saillant d'Ypres.

Pourquoi l'armistice du 11 novembre 1918 n'a pas (vraiment) mis fin à la guerre Quatre ans, trois mois et sept jours après l'entrée en guerre de la France et de ses alliés (Royaume-Uni, Russie) face à l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie, l'armistice est signé au petit matin, dans un train à Rethondes (Oise). Le 11 novembre 1918, les armes se taisent à onze heures. L'envahisseur allemand est vaincu. Date de commémoration symbolique de la première guerre mondiale, le 11-Novembre ne marque pas tout à fait la fin de la guerre.

Circuit 1914-1918 : la Grande Guerre dans la Marne Recherche Site officiel du tourisme en Champagne-Ardenne - Patrimoine UNESCO, villes d’art et d’histoire, remontez le temps en Champagne-Ardenne. Retour à l'accueil | Aller au contenu | Aller au menu principal | Retour en haut de la page courante | Aller en bas de la page courante | Aller au fil d'ariane Aller au menu secondaire | Aller au menu d'accès aux mini sites | Aller au menu pied de page | Aller au menu du mini site Menu du site Comment interpréter une fiche du site Mémoire des Hommes (2e partie) Les circonstances du décès : Selon Stéphane Audoin-Rouzeau « Il y eut au total 86 % de décès sur le champ de bataille, contre 14 % par maladie ou en captivité ». Les causes de décès transcrites sur les fiches des soldats « Morts pour la France » confirment ces pourcentages.

Centenaire Christian Manable Christian Manable. crédit : Com des images Parce que nous souhaitons accueillir – au mieux – toutes celles et ceux qui nous rejoindront pour le temps du Centenaire, parce que nous souhaitons partager la connaissance - bien sûr - et surtout auprès des plus jeunes d’entre nous, et parce que nous voulons que les Samariens puissent laisser – nombreux – leurs témoignages aux côtés des visiteurs, parfois venus de l’autre bout du monde, j’ai le plaisir de vous souhaiter la bienvenue sur notre site du Centenaire de la Grande Guerre ; site que nous avons souhaité informatif, tout autant que participatif, et donc, collectif. Vous y trouverez ainsi la mémoire ; la mémoire des hommes, des faits et des lieux qui émaillent notre territoire. Mais vous y trouverez, également, la possibilité d’écrire l’histoire ; votre histoire.

Suippes : les caporaux fusillés pour l'exemple. Les quatre caporaux de Souain fusillés pour l'exemple en 1915 Le 10 mars 1915, les soldats de la 21e compagnie du 336e Régiment d'infanterie, épuisés par les combats et les pertes subies, « complétement abattus et démoralisés », témoigne le caporal MAUPAS lors de son interrogatoire, refusent de sortir des tranchées et de se lancer à nouveau à l'attaque, « ayant en eux-mêmes la vue des cadavres alignés devant eux et l'impossibilité de franchir l'espace les séparant de la tranchée allemande ». De plus, ajoute MAUPAS, « les canons français envoyaient des obus sur la tranchée.

Généalogie militaire J'ai contacté Yves Buffetaut pour lui parler de mon projet, et il a tout de suite accepté de m'aider, en m'indiquant comment procéder en ce qui concerne les archives. Petit à petit, j'ai commencé à me sentir à l'aise, et mes recherches ont avancé assez rapidement. Au bout de quelques mois, j'étais capable de retracer le parcours d'un soldat, depuis sa mobilisation jusqu'à son décès. Si je ne pouvais pas vraiment mettre un visage sur chaque soldat tué, il m'était quand même possible de mettre une histoire derrière chaque nom. A force de parler de mes recherches autour de moi, dans la famille et auprès de mes collègues, on a commencé à me demander : " peux tu voir si tu ne pourrais pas trouver quelque chose sur mon grand-père (ou arrière grand-père ou autre parent) ".

Related: