background preloader

Le Sénat confirme la collecte de données en temps réel sans juge

Le Sénat confirme la collecte de données en temps réel sans juge

http://www.numerama.com/magazine/27780-le-senat-confirme-la-collecte-de-donnees-en-temps-reel-sans-juge.html

Related:  BILAN QUINQUENNAL HOLLANDEServices de Renseignement et le droit ?

Nucléaire, gaz de schiste, taxe carbone… les positions de Ségolène Royal Voici les principales prises de position de Ségolène Royal, nouvelle ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, sur les grands dossiers qu'elle a désormais en main. Lire son portrait La revanche de Ségolène Royal Sa vision de l'écologie Elle promeut la « social-écologie » : « une croissance verte », qu'elle juge être « un levier de sortie de crise très efficace », qu'il faut combiner à un « nouveau modèle social », lequel « remet du bien-être et de l'humain dans l'économie ». Loi Renseignement : la liste impressionnante des services autorisés à surveiller Un important décret de 17 pages a été publié ce week-end au Journal officiel. Il met en application la loi sur le renseignement en ouvrant les capacités de surveillance administrative à une impressionnante liste de personnes. Tour d’horizon. La loi du 24 juillet 2015 pose un principe simple : seuls les services spécialisés du renseignement peuvent utiliser les outils de surveillance (mouchards informatiques, balises, boites noires, sondes, micro, caméra, etc.). Quels sont ces services ? Cette définition a été renvoyée à un décret, donc un texte gouvernement, déjà publié fin septembre.

La loi sur l’espionnage en temps-réel des Français vient d’être validée Ça y est, la loi est passée ! Souvenez-vous, il était question d’un texte visant à autoriser la collecte des données des citoyens par l’Etat, sans aucune autorisation auprès de la CNCIS (Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité) et sans contrôle au niveau de la justice. En bref, une loi qui autorise toutes les dérives. Manuel Valls attaque les retraites et la Sécu Les prévisions annoncées par Manuel Valls dans son intervention à l’issue du Conseil des ministres, le 16 avril, coûteront cher au système de protection sociale, amortisseur de la crise et garant d’une meilleure répartition des richesses. Sur les 50 milliards d’euros d’économies prévues sur les dépenses publiques entre 2015 et 2017, 21 milliards doivent provenir de l’ensemble de la protection sociale, a annoncé le Premier ministre. Celui-ci a dans un premier temps inclus la « nouvelle stratégie nationale de santé », engagée par Marisol Touraine, dans le plan d’économies, soit 10 milliards d’euros d’ici 2017 sur les dépenses d’assurance maladie, qui s’élevaient à 243 milliards d’euros, soit 12 % du PIB (produit intérieur brut) en 2013.

Le site du Club Bilderberg hacké « pour le bien de l’humanité » - Ubergizmo France Le site officiel du Club Bilderberg a été hacké par Anonymous et le groupe HackBack. Les pirates menacent ces puissantes élites de représailles massives si elles n’œuvrent pas en faveur de l’humanité d’ici un an. Si vous ne connaissez pas le Club Bilderberg, sachez que vous n’êtes pas le seul. Ricken Patel fondateur d’AVAAZ a fait ses débuts à la Fondation Rockefeller 18 Juillet 2014 – Tout le monde connait AVAAZ.org qui se décrit comme un mouvement qui permet aux citoyens de peser sur les décisions politiques partout dans le Monde. Tous les jours nous en voyons passer sur Facebook et il nous est même arrivé d’en partager ! A force d’en voir passer nous avons décidé d’essayer d’en savoir un peu plus Avaaz et sur son Fondateur Ricken Patel. Les informations sont relativement faciles à trouver pour peu qu’on sache quoi chercher.

CICE : François Hollande vient de me faire cadeau de 50 000 euros François Hollande est sympa, il vient de me donner 49 017 euros ou plutôt il m’a permis de déduire cette coquette somme de mes impôts. Je ne comptais pas dessus. Mes affaires marchent très bien, merci. Je paye déjà mes salariés bien au-dessus de la moyenne de mon secteur. J’ai refait mes banquettes, mon chauffage...

Stockage en ligne : Guide de choix Le stockage en ligne est l’un des multiples services Cloud susceptible de constituer une alternative au stockage sur un disque dur local externe et qui présente, par rapport à ce dernier, un certain nombre d’avantages mais aussi des inconvénients dont les principaux sont analysés dans la présente fiche sur la base de critères qui sont détaillés plus loin. Parmi les avantages les plus souvent cités, on trouve : Accès aux fichiers depuis la plupart des terminaux connectés à Internet,Partage de gros fichiers de façon beaucoup plus simple et conviviale que par email.Fiabilité du stockage dont les redondances mettent a priori à l’abri de la perte de fichier. Au rang des inconvénients figurent : Pour un véritable backup dans le cloud, on n’échappe pas au recours à un logiciel de sauvegarde dédié qui fera des sauvegardes manuellement ou automatiquement à des moments programmés.

Après 30 milliards d'euros de cadeaux aux patrons, 25 milliards de cadeaux aux banques En 2013, le gouvernement avait glissé dans le projet de loi de finances pour 2014 un article 60 (devenu article 92) particulièrement scandaleux qui prévoyait, en contrepartie de la mise en place d’un modeste fonds de soutien aux collectivités, une mesure de validation législative rétroactive de l’irrégularité des contrats de prêts tirée du défaut de stipulation du taux effectif global. Par cette disposition, l’État, porteur du risque des 8,5 milliards d’euros d’encours toxiques qu’il avait repris à DEXIA, essayait de se prémunir de façon déloyale et malhonnête contre la jurisprudence des tribunaux civils défavorable aux banques, quitte à en faire payer le prix aux contribuables. Nous avions déjà à l’époque exposé et dénoncé les vices de ce dispositif[2]. Heureusement, saisi par des députés et des sénateurs, le Conseil constitutionnel a annulé deux des trois paragraphes de l’article 92 dans une décision du 29 décembre 2013[3]. [2]

Les données de connexions accessibles aux services du renseignement Au Journal officiel, ce week-end, a été publié l’un des tout derniers décrets d'application de la loi sur le renseignement. Il touche au cœur de la mécanique de surveillance, en dressant la liste des données techniques de connexion accessibles aux services de surveillance. Ce décret confie d’abord un rôle pivot au groupe interministériel de contrôle, dont le président a été nommé dimanche par Manuel Valls. Le GIC, organisme créé dans les années 1960, officialisé en 2002 et placé auprès du Premier ministre, va en effet enregistrer l’ensemble des autorisations de surveillance qu’aura prononcée celui-ci. Ceci fait, il recueillera et conservera l’ensemble des métadonnées glanées auprès des intermédiaires techniques, hébergeurs et FAI, tout en centralisant l'exécution des interceptions de sécurité (« écoutes ») et leurs retranscriptions.

Article offert : Emmanuel Macron: la gauche classique est une «étoile morte» Emmanuel Macron à Bercy, c’est la consécration de la ligne économique choisie par François Hollande depuis son arrivée à l’Élysée. Il est un des inspirateurs du « pacte de responsabilité » annoncé en janvier dernier. Son parcours est en lui-même symbolique : énarque brillant, ardent défenseur de la « gauche moderne » à mille lieues de celle qui serait, dixit l’ancien secrétaire général adjoint de l’Élysée, arc-boutée sur ses « repères classiques » et les « statuts », il est aussi passé par la banque d’affaires chez Rothschild. Deux ans et demi après le discours du Bourget où l’adversaire de François Hollande était la finance, cette nomination sonne comme une ultime clarification de la politique menée par l’exécutif. Mais pas seulement pour le symbole. Aussi sur le fond.

Bref historique des services de renseignement et de sécurité français contemporains 1Héritiers d’organismes nés au cours de la Seconde Guerre mondiale, les services de renseignement et de sécurité français sont marqués dès l’origine par les conflits, ceux entre les nations et ceux entre les hommes. Fin juin 1940, alors qu’une partie de la France est occupée par l’armée allemande, une structure clandestine de renseignement est mise sur pied au sein de l’armée française d’armistice, avec l’aval du ministre de la Défense nationale, le général Weygand. Placés sous la responsabilité du colonel Louis Rivet, chef du SR/SCR (service de renseignement/section de centralisation des renseignements) du 2e bureau, ces services s’organisent sous la couverture de l’Office national du retour à la terre, du ministère de l’Agriculture. 2À Londres, après avoir appelé les Français à la résistance, le général de Gaulle crée un 2e bureau au sein de son état-major de la France libre.

Related: