background preloader

Le Sénat confirme la collecte de données en temps réel sans juge

Le Sénat confirme la collecte de données en temps réel sans juge

"Le Pacte d'avenir pour la Bretagne" : on continue comme avant mais en pire En signant le "Pacte d’avenir pour la Bretagne", le gouvernement choisit de favoriser une agriculture tournée vers l’exportation, l’intensif et l’agro-alimentaire. En somme de continuer en pire le modèle qui a amené la crise bretonne. Les associations dénoncent les sept lacunes d’un pacte sans avenir. Monsieur le Président, Votre Premier ministre a signé vendredi 13 décembre, à Rennes, le « Pacte d’avenir pour la Bretagne », qui inclut un volet en faveur de l’agriculture et de l’agro-alimentaire. Il est pour le moins étonnant que des mesures destinées à l’agriculture bretonne se retrouvent ainsi engagées avant même l’adoption de la « Loi d’avenir agricole » qui sera examinée par l’Assemblée nationale en janvier. Devons-nous en conclure que la « loi d’avenir agricole » est déjà validée avant même d’être passée devant la représentation nationale ? À cette occasion, vous avez déclaré : « C’est mon rôle de rappeler que l’on doit croire dans le progrès ».

Les juges, ça ne sert à rien ! « Korben Korben Les juges, ça ne sert à rien ! Les juges, c'est bien connu, ça ne sert à rien. C'est en tout cas ce que démontrent une fois de plus nos grassouillets sénateurs qui viennent d'adopter l'article 13 du fameux projet de loi sur la programmation militaire. Si comme moi, le charabia juridico-politico-bullshit ne vous parle pas, voici un résumé clair et en quelques points de ce qu'est cet article 13. Bref, ça va être la fête du slip au pays des abus et des débordements. Comme vous vous en doutez, la CNICS sera aussi indépendante du pouvoir en place que peut l'être Tatayé de son marionnettiste. Je vomis ce gouvernement, ces sénateurs qui ont voté cette merde, la CNIL qui fait son cou-couche panier traditionnel et notre ministre en charge de l’Économie numérique qui laisse faire et ferme les yeux. Pour rentrer un peu plus dans les détails, je vous invite à lire l'excellent dossier de PcInpact.Ps : Le chiffrement est notre seul ami. Vous avez aimé cet article ?

NSA, il est temps de faire le (premier) point Les programmes de surveillance ne sont pas une nouveauté… En 1988, le journaliste Duncan Campbel révélait l’existence d’un programme de renseignement, Echelon, dans un article pour The New Statesman qui s’intitulait « Somebody’s listening« . En 1996, c’était le journaliste néo-zélandais Nicky Hager qui publiait « Secret power » sur l’implication de son pays dans le programme. En 1999, suite à une demande du Parlement Européen, Duncan Campbell rend un rapport intitulé « Interception capabilities 2000 » pour le STOA (Science and Technology Options Assessment du Parlement Européen — traduction française disponible sous le titre « surveillance éléctronique planétaire » aux éditions Allia). Le projet Echelon désignait un système mondial d’interception SIGINT via les satellites, et regroupant les États-Unis (NSA), le Royaume-Uni (GCHQ), le Canada (CSTC), l’Australie (DSD) et la Nouvelle-Zélande (GCSB) dans le cadre du traité UKUSA. premier tour d’horizon La collecte de données Et oui ! Dude!

Pearltrees Extension Surveillance d'Internet : le Sénat vote conforme l'article 13 Le ministre l’avait demandé, il l’a obtenu : les sénateurs ont voté « conforme » le projet de loi de programmation militaire et donc le fameux article 13 qui a suscité de nombreuses craintes dans la société civile. Les sénateurs ont voté dans les mêmes termes l’article 13 (notre examen complet de cette disposition), celui qui permettra aux services du renseignement français de l’Intérieur, de la Défense, de l’Économie ou des Finances, d’accéder en temps réel aux données stockées ou transférées par les intermédiaires techniques. En justifiant de la recherche de renseignements intéressant la sécurité nationale, la sauvegarde des éléments essentiels du potentiel scientifique et économique de la France, ou la prévention du terrorisme, de la criminalité et de la délinquance organisées et du maintien de groupements dissous, ces services verront les portes des FAI et des hébergeurs grandes ouvertes. La défense de Jean-Pierre Sueur L’Asic et Google dans le viseur

Comment les sites web collectent vos données, et comment s’en protéger Les réseaux sociaux tels que Linkedin ou Facebook collectent énormément de données vous concernant. Celles-ci sont partagées avec différents acteurs publicitaires afin de vous inonder sous la publicité. Mais ce n’est pas irréversible : voila ce que vous pouvez faire pour les en empêcher. LinkedIn Le réseau social à vocation professionnelle collecte une somme assez importante de données vous concernant : depuis vos connexions jusqu'aux mails que vous échangez avec vos contacts. Evidemment, ces informations sont partagées avec des tiers dans le but de vous délivrer des publicités ciblées. Pour éviter ce traçage, dans les paramètres de comptes (préférences et confidentialité), dans le menu Groupes, entreprises et applications, cliquez sur le lien "Activer/Désactiver le partage de données avec des applications tierces" et décochez l'autorisation de partage dans la boîte de dialogue. Oauth Oauth est le standard ouvert pour l’authentification. Mais méfiez vous... Twitter Facebook Pinterest Google +

Coup de force : un décret pour donner raison aux patrons fraudeurs du dimanche Le PDG Bourrelier de Bricorama peut crier victoire, il a gagné, par manoeuvre en déposant plainte contre ses copains de Castorama, de Leroy-Merlin qui pouvaient ouvrir le dimanche mas pas lui. En instrumentalisant les juges, il a profité de la triche, de la fraude de ses concurrents pour arracher le droit… de faire comme eux… et il a gagné, le gouvernement, par « décret » lui a donné raison contre les syndicats, contre l’inspection du travail, contre la justice. Force Ouvrière a mille fois raison d’invoquer l’Organisation internationale du travail : «Nous n’allons pas signer un accord qui remet en question la convention 106 de l’Organisation internationale du travail, ratifiée par la France, sur le repos hebdomadaire dans le commerce et les bureaux », affirme Christophe Le Comte, secrétaire fédéral du syndicat. La convention 106 de l’Organisation internationale du travail bafouée Un décret… sans accord : Loi, contrat et unité syndicale…

Adoption de la loi controversée de programmation militaire La loi de programmation militaire (LPM) a été adoptée définitivement par le Sénat, mardi 10 décembre, malgré la fronde de nombreux acteurs du numérique contre son volet surveillance. Ces derniers s'opposaient en effet à son article 13, destiné à renforcer l'accès des services du renseignement intérieur de police et de gendarmerie aux données téléphoniques et informatiques, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée. Des opérations qui requéraient jusqu'à présent l'accord d'un juge. Lire : Surveillance d'Internet : inquiétudes autour de la loi de programmation militaire La loi qui met en place le cadre législatif et budgétaire de la défense et du renseignement pour la période 2014-2019 a été adoptée par 164 voix contre 146 dans des termes identiques à ceux votés par l'Assemblée nationale. Lire : Renseignement : les sénateurs votent un contrôle renforcé des services

YouTube : Apprendre les mathémaTICs au moyen d'une classe inversée Samuel Bernard propose à ses étudiants des séquences vidéo formatives à visionner pour le prochain cours. Dorénavant, théorie, exercices d’appropriation, savoirs ou notions simples à consolider ou intégrer sont des tâches assumées avant d’entrer en classe. Les heures contacts peuvent maintenant servir à l’apprentissage actif! Contexte initial Automne 2010. Ils devaient en lire certaines sections à la maison afin de se préparer à différents laboratoires avec Excel qui avaient lieu de temps à autre. Refusant de devoir enseigner l’utilisation du logiciel de façon traditionnelle et étant soucieux de conserver un maximum de temps pour des exercices et questions en classe, j’ai eu l’idée de faire des vidéos préparatoires aux laboratoires. Manipulations logicielles en vidéo Je les mis en ligne sur un site web sécurisé, afin que mes étudiants les téléchargent. Exemples de vidéos expliquant des manipulations logicielles Notions théoriques en vidéo Automne 2011. Apport des vidéos

Noël 2013 : Appauvrissement et régression sociale historiques dans toute l'Union européenne Les statistiques qui viennent d'être publiées fin décembre par Eurostat pour le mois d’octobre 2013 sont terribles. Elles le sont d'autant plus qu'elles ne peuvent pas être suspectées de noircir le tableau, bien au contraire ! Elles sont en effet produites par un organisme dépendant de la Commission européenne, et elles se fondent sur les données officielles des États-membres qui sont, tout le monde le sait, souvent enjolivées par des trucages méthodologiques (stages parkings et radiations abusives pour faire descendre artificiellement le nombre de demandeurs d'emploi par exemple). Ces données Eurostat pour octobre 2013 sont les suivantes : Grèce : 27,3 % de chômage officiel pour l'ensemble de la population. Ces données statistiques brutes se traduisent dans la vie quotidienne par un appauvrissement et une régression sociale historiques sur l'ensemble du continent européen, sans précédent depuis la crise des années 1930 : Une belle autorité morale, en effet. Résultat de tout cela ? 1.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la #LPM et que vous avez été nombreux à me demander Plusieurs journalistes m'ont contacté pour que je les éclaire sur le projet de Loi de Programmation Militaire (LPM) que s'apprête à adopter Le Sénat, ce mardi 10 décembre, et qui vise notamment à légaliser l'"accès administratif" (par les services de renseignement, à distinguer des services de police judiciaire) aux données de connexion (les "traces" de nos activités stockées par les opérateurs de télécommunications et de services en ligne), définies comme suit dans son désormais fameux article 13 : Le syndrôme PRISM Fin novembre, l’Association des services internet communautaires (ASIC, qui fédère notamment AOL, Dailymotion, Deezer, Ebay, Facebook, Google, Microsoft, Skype, Skyrock, Yahoo!) déclenchait les hostilités en appelant à un "moratoire et une évaluation complète des dispositifs de surveillance mis en oeuvre par l’Etat". « La France vire-t-elle à la société orwellienne ? » Un sens du timing qui force le respect Un risque de condamnation par la justice nationale et internationale

La culture contribue sept fois plus au PIB que l'industrie automobile Une dépense à perte la culture en France ? Ce n'est pas ce que montre le dernier rapport conjoint des ministères de l'Economie et de la Culture. Selon ce rapport, la culture contribue à hauteur de 57,8 milliards d'euros au PIB (valeur ajoutée). Il s'agit de la valeur ajoutée directe, c'est à dire du seul fait des activités culturelles. Ce qui équivaut à 3,2% du PIB, soit sept fois la valeur ajoutée de l'industrie automobile. Le chiffre ne paraît pas exagéré puisqu'une autre étude du cabinet privé Ernst & Young parue en novembre avait évalué le chiffre d'affaires direct des industries culturelles et créatives à 61,4 milliards d'euros. 670.000 emplois directs Les choses sont dites : la culture rapporte au pays. A cela s'ajoutent les 870.000 professionnels de la culture qu'emploient les entreprises non culturelles. Une étude inédite qui lie économie et culture L'intervention de l'Etat compte pour 13,9 milliards sur les 57,8 milliards Nécessité d'accompagner la numérisation de la culture

Related: