background preloader

Les MOOC, déjà has-been ?

Les MOOC, déjà has-been ?
L'enthousiasme pour les cours en ligne ouverts et massifs retombe. En cause, le faible taux de réussite. De nouveaux concepts -payants, plus courts- font leur apparition. "J'ai suivi un MOOC au printemps dernier et je me suis ennuyé ferme. C'était tellement soporifique que je n'ai pu aller jusqu'au bout." Lassé par ces plateformes qui proposent de suivre les cours des plus prestigieuses universités américaines en ligne, le russe Pavel Dmitriev a l'idée de créer Coursmos, un site de programmes courts d'apprentissage sur Internet. Dans le bus, sur un smartphone, chacun a accès aux cours, souvent gratuits. Des formats plus courts Mais quelle différence alors entre Coursmos et Youtube, qui regorge également de vidéos d'apprentissage en tout genre ? Les cours sont répartis en thématiques, de l'art à la cuisine en passant par l'informatique. "Le plus important, c'est d'instiller du savoir dans un court laps de temps pour capter l'attention de ceux qui en ont peu" Désillusion vis-à-vis des MOOC Related:  insolite, fourre tout

cours en e-marketing en libre accès cours en marketing digital en libre accès Cours en marketing digital en libre accès <A HREF=" Amazon.fr</A> Voici quelques uns de mes cours en e-marketing (marketing digital) faits en 2012, 2013 et 2014 au CNAM. Le premier cours est un cours d'introduction sur la e-publicité et les tendances du marché : internetsupportpublicitaire.pdf Le deuxième cours parle de SEO et de SEM : le-seo-et-le-sem.pdf Le troisième cours traite du marché du Search : lemarchedusearch.pdf Le quatrième cours est un focus sur le display : display2011.pdf Nous avons également parlé d'e-mailing : l-e-mailing.pdf mais aussi d'achat sur Facebook ou Twitter : la-publicite-sur-facebook-et-twitter.pdf et de transmédia, crossmédia bref de communication 360 degrés : du-cross-media-au-trans-media.pdf ou de marketing à la performance : Blog

Top 10 week end dernière minute pas cher et meilleurs weekends last minute du moment Où partir ce week-end sans se ruiner ? Voici une sélection de sites où trouver d'excellents plans et d'offres de week-ends dernière minute qui peuvent vous intéresser : France, Europe, Afrique, etc... faites votre choix ! Le voyage, c'est la vie. Lilio Le célèbre comparateur de prix de billets d'avion a également une très bonne rubrique de bons plans.Travel Zoo Une équipe d'experts en voyage analysent pour vous les bons plans et publie chaque semaine un top 20. Et vous, vous allez sur quel site ? The MOOC Agency ou comment créer un MOOC, présenté à Educatice 2013 Un MOOC est un cours en ligne, ouvert à tous et largement diffusé. Ce terme est né suite au cours d’intelligence artificielle de Stanford diffusé gratuitement sur Internet, et qui a regroupé 160 000 apprenants. On connaissait déjà les principes du e-learning mais le MOOC, lui, va plus loin et propose une véritable interactivité au sein de la communauté apprenante. La création d’un MOOC de qualité nécessite des compétences diverses : ingénierie pédagogique, réalisation audiovisuelle, développement, animation et gestion de communauté, et communication. Pour que ce support d’enseignement soit pérenne, il ne faut pas le réduire à un outil de communication. En consultant les enseignants sur leurs besoins et la meilleure manière d’enrichir « l’expérience MOOC », nous souhaitons aider les établissements à proposer des MOOCs réussis et motivants. lu : 2738 fois

Incertitudes autour des MOOC | Miscellanées numériques MOOC ! MOOC ! MOOC ! Ou Plutôt CLOM (Cours en Ligne Ouverts et Massifs) Tout le monde a ce mot à la bouche. De la Ministre de l’Enseignement supérieur aux enseignants du secondaire. La ministre Fioraso l’a clairement dit le 2 octobre lors de la présentation du projet France Université Numérique. "Le développement des cours en ligne (Massive Open Online Course) dans les dix prochaines années redéfinira la carte universitaire internationale. De là est né le projet FUN. 12 millions d’euro vont être débloqués pour le développement de formations numériques innovantes. D’abord, et c’est ce qui a préoccupé certains des participants à la dernière matinée e-learning du 13 décembre, la propriété du cours développé en MOOC n’est pas claire. Un autre problème concerne le suivi du MOOC. La question des moyens humains a dispositions des CLOM reste centrale. La part de non-dit sur les MOOC concerne essentiellement l’enjeu économique. <1> Discours de présentation du projet FUN du 2 octobre 2013

MOOC en économie gestion Cet article, évolutif, a été mis à jour le 29 janvier 2014. Merci aux contributeurs (liste en fin d’article). Les MOOC (Massive Open Online Course) prennent de la vitesse en ce début d’année 2014 (cf. Le Monde). Vous trouverez une liste de MOOC concernant nos différents domaines disciplinaires. Ce premier état des lieux en économie-gestion est à compléter. Les sites qui traitent des MOOC : Les MOOC : Les livres blancs, guides des MOOC : Contributeurs à cet article : Béatrice MARTIN Vincent MEUNIER Apollonie RAFFALLI 8 aspects de votre vie numérique à nettoyer en 2013 Histoire de partir sur de bonnes bases en 2013, j’ai jugé bon de vous concocter un article sur votre vie numérique. En effet, si celle-ci peut vous sembler anodine, elle peut vous pourrir la vie dans certains cas. Afin de ne pas sombrer dans l’improductivité, voici 8 aspects de votre vie numérique à nettoyer en 2013… 1. Twitter est un superbe service de microblogging. 2. A force de tester des services en ligne, vous ne vous souvenez même plus de tous ceux qui ont demandé une autorisation pour la connexion à votre compte Twitter ou Facebook. 3. La barre de favoris contient tous les favoris et dossiers de favoris créés dans votre navigateur Internet. 4. Si vous êtes un blogueur, alors vous avez forcément plusieurs noms de domaines. 5. Il n’y a rien de pire que de voir sa boite de réception se remplir de mails ! 6. Votre ordinateur rame ? 7. Newsletter et flux RSS sont des outils agréables. 8. Une “todo list” est une liste de choses à faire. Etiquettes : aspectsnettoyernumériqueVie

MOOC, les cours en ligne En octobre dernier, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Geneviève Fioraso lançait France Université Numérique, un ambitieux projet de renouvellement des méthodes d’apprentissage s’appuyant en grande partie sur les MOOC. Derrière cet acronyme barbare se cachent les Massively Open Online Courses ou « cours en ligne ouverts à tous », un phénomène qui pourrait bien être une petite révolution. Le fonctionnement des MOOCs est simple : il s’agit de véritables cours dispensés sous la forme de vidéos par des établissements renommés comme Polytechnique ou HEC. Comme tout cursus universitaire, ils s’étalent sur quelques semaines, nécessitent de nombreuses heures de travail et font l’objet d’examens finaux, également réalisés via Internet. Révolution en marche A partir de 2011, les évolutions technologiques comme la démocratisation du haut débit ainsi que la diffusion d’un nouvel état d’esprit chez les universitaires ont entraîné la multiplication des MOOC. De nombreux espoirs…

Les outils qui rendent possible la classe inversée La notion de classe inversée tourne beaucoup autour de la vidéo. Mais pourquoi ? Selon Caroline Hétu et David Chartrand, enseignants, elle constitue un outil pédagogique très puissant, permettant « d’expliquer des notions, substituer une partie du cours et donner des instructions claires, autant en classe qu’à la maison ou à l’étranger ». 1. Quiconque a déjà travaillé avec la vidéo sait à quel point ce média est « lourd » côté informatique. Le fait de déposer un fichier (dans ce cas-ci, un fichier vidéo) sur un service en ligne pour y avoir accès de partout s’appelle l’infonuagique, ou l’informatique en nuage. Il existe d’autres applications de l’infonuagique. 2. Pour la création de capsules vidéo originales, il y a différentes façons de procéder. La méthode « enregistreur d’écran » La première façon d’envisager la fabrication de vidéo est d’enregistrer ce qu’on voit à l’écran, tout simplement. Caméra standard ou webcam Production professionnelle 3. Khan Academy Sophia D’autres à considérer

epedagogie Où trouver des tutoriaux ? daria a dit… Merci pour le lien ; ): ) 11 juin, 2007 19:18 apolit66 a dit… Merci pour tous ces liens.Je sais pas si vous connaissez (linux et windows)=> tutos aussi. ;) 12 juin, 2007 14:12 Jeanviet a dit… Comme ils disent sur MySpace...thanks for the add ! 13 juin, 2007 19:56 Anonyme a dit… Je me permet de vous proposez mon site de tutos illustrator, photoshop, et flash, si jamaais ça vous intéresse.www.artbooktuto.canalblog.comle blog est mis a jour très régulièrement 17 janvier, 2008 09:25 Paul a dit… Un site intéréssant sur des tuto open source réseau et sécurité. 28 mars, 2008 16:14 jerome1487 a dit… hé nous tu nous a pas mis ? 31 mars, 2008 00:35 Jean-Claude a dit… Je me permet de vous proposez mon site de Trucs et Astuces en images. 08 mai, 2008 23:20 irfane a dit… J'ai apercu hier sur le blog un article sur Vodeclic.com, apparemment l'article a disparu aujourd'hui (bizarre ?)... 01 juin, 2008 10:45 thebloom a dit…

L'incroyable productivité des cMOOCs Si vous vous intéressez à l'actualité des MOOCs et lisez les articles réguièrement publiés sur Thot Cursus sur ce sujet, vous devez maintenant savoir qu'on distingue habituellement deux catégories de MOOCs : - Les xMOOCs, qui sont des cours académiques massivement distribués; les contenus sont préparés par l'institution distribuant le cours, et les apprenants doivent assimiler ces contenus. Des tests réguliers et un examen final (qui peut prendre diverses formes) permettent de vérifier le niveau de rétention et de compréhension des contenus, et d'attribuer un certificat de réussite à ceux qui ont obtenu le niveau minimal exigé. - Les cMOOCs, qui sont des espaces de co-construction des savoirs et savoir-faire par les apprenants eux-mêmes. Le MOOC ITyPA s'affichait comme un MOOC connectiviste, directement inspiré des cMOOCs réalisés par S. Sur la plateforme Coursera, on trouve une majorité de MOOCs académiques (xMOOCs), mais aussi quelques MOOCs connectivistes (cMOOCs). Eh bien non ! ITyPA

What’s Our Vision for the Future of Learning? The following is an excerpt from Open: How We’ll Live, Work, and Learn in the Future written by British learning Futurist David Price. By David Price For 150 years, formal education has adopted an ‘inside-out’ mindset – schools and colleges have usually been organised around the needs of the educators, not the learners. The new landscape presents a significant upheaval. The challenge presented by Massive Open Online Courses (MOOCs) is a high-profile example, but not the only one, of a desire for us to ‘hack’ our own learning. The gaping hole in the middle of the public debate on schooling is that we can’t even agree on what schools are actually for. Similarly, educational institutions have to grasp that having enjoyed an historic monopoly as the go-to-guys for learning doesn’t mean they always will. Although this upheaval is currently taking place in tertiary education, schools are far from safe. Schools In Search Of A Purpose With No Particular Place To Go “While Korea Related

des moocs Vers une société de «jobs à la con» ? Avez vous un «job à la con» ? Si vous avez le temps de lire cet article devant votre ordinateur au boulot, la réponse est probablement oui. Et à en croire la viralité (1) du pamphlet consacré aux «bullshit jobs» (en VO) signé David Graeber, anthropologue à la London School of Economics et une des figures du mouvement Occupy Wall Street, vous n’êtes pas pas le seul. Dans un court essai (2) publié dans le magazine de la gauche radicale britannique Strike ! «Tout un tas d’emplois inutiles» En introduction, David Graeber cite Keynes, qui, en 1930, prédisait que les avancées technologiques permettraient d’ici la fin du XXe siècle de réduire le temps de travail hebdomadaire à 15 heures par semaine. Comment définir un emploi inutile ? Tâches absconses The Economist, journal libéral par définition, n’a pas attendu pour répondre à Graeber à travers une note de blog. Modes de vie anxiogènes, ultracontrôlés et aseptisés Guillaume Gendron Avez vous un «job à la con» ? «Tout un tas d’emplois inutiles»

Related: