background preloader

Dossier documentaire : Fonctions cognitives chez l’enfant - nov. 2013

Dossier documentaire : Fonctions cognitives chez l’enfant - nov. 2013
Related:  Troubles des fonctions cognitivesneuropsyComprendre

Fonctions cognitives chez l’enfant, clés de compréhension Mieux appréhender ce que recouvrent les fonctions cognitives dans le développement et les apprentissages de l'enfant, afin de mieux comprendre la nature des troubles qui handicapent certains enfants tel est l'objectif de ce séminaire. Dans cette optique, ont été abordé de manière transversale les principales fonctions cognitives en synthétisant les avancées scientifiques et en dégageant les notions de base et les connaissances incontournables sur la cognition de l'enfant. Trois responsables d' associations participantes ont accepté de donner leur point de vue sur l’intérêt et l'apport de ce séminaire pour les associations de parents : Nathalie Groh, Vice-présidente de la Fédération Française des Dys (FFD), Christine Gétin, Présidente de l’Association HyperSuper TDAH France, Françoise Revest, Présidente de l’Association Dyspraxique Mais Fantastique (DMF). Feuilleter le dossier documentaire Télécharger le dossier documentaire (PDF) Voir les séquences vidéos enregistrées lors de ce séminaire

Besoins éducatifs particuliers - L'école inclusive. - Éduscol La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République décrit une ambition pédagogique affirmée pour la réussite de tous les élèves et des parcours scolaires adaptés pour une meilleure insertion sociale et professionnelle. L'école inclusive permet une meilleure prise en compte des besoins spécifiques de tous les élèves et notamment des élèves à besoins éducatifs particuliers. Voir le dossier pour la conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014 Répondre aux besoins particuliers des élèves. Quel plan pour qui ? Le projet d'accueil individualisé (PAI)Le projet personnalisé de scolarisation (PPS)Le plan d'accompagnement personnalisé (PAP)Le programme personnalisé de réussite éducative (PPRE)

La dyslexie n'est pas de la paresse mais un dysfonctionnement cérébral Pour qui est sensibilité à la question de la prise en charge des troubles du langage dans le cadre scolaire, le titre de ce billet semblera une évidence, une manière d'enfoncer les portes ouvertes. Pourtant, la dyslexie souffre toujours, dans l'univers enseignant, d'une sorte de péché originel : toujours associée chez certains à un "prétexte à la paresse", éventuellement analysée comme une conséquence de nos méthodes d'apprentissage de la lecture, elle reste toujours un peu suspecte. Et les progrès dans les diagnostics, qui font mécaniquement grimper le nombre d'élèves concernés, n'ont rien arrangés, certains estimant que la dyslexie, notamment, était devenue une sorte de mode. Or une étude scientifique des plus sérieuses vient radicalement mettre à mal tout ce fatras de pensées magiques, et prouve, une nouvelle fois, que les enseignants gagneraient à s'occuper d'enseignement et à laisser la médecine aux médecins, et à leur faire confiance. 1. 2. 3. 4. 5. 6.

Les fonctions cognitives de l'enfant et leurs dysfonctionnements L’INSERM a organisé et mis en ligne en 2013 un séminaire de formation qui explique, pour les parents et les enseignants, le cerveau de l’enfant, ses principales fonctions cognitives, et la manière dont elles peuvent dysfonctionner chez certains enfants “dys”. Destiné aux associations de parents concernées par les troubles de la cognition chez l’enfant, ce séminaire de formation est organisé à l’initiative de la Mission Inserm Associations. Il a été conçu et animé par Michèle Mazeau, médecin en rééducation, spécialisée en neuropsychologie infantile et Pierre Laporte, psychologue clinicien spécialisé en neuropsychologie, docteur en psychologie. seminaires-de-formation-ketty-schwartz Le Cerveau, organe d’apprentissage, avec Michèle Mazeau & Pierre Laporte Accéder à la vidéo Quelques notions de bases sur les réseaux neuronaux et la plasticité cérébrale, leurs relations avec les fonctions cognitives et les comportements. Le langage oral, avec Michèle Mazeau Le langage écrit, avec Michèle Mazeau

MENE1504950C La présente circulaire abroge et remplace la circulaire n° 2009-087 du 17 juillet 2009 relative à la scolarisation des élèves en situation de handicap à l'école primaire ; actualisation de l'organisation des classes pour l'inclusion scolaire (Clis) et abroge la circulaire n° 2010-088 du 18 juin 2010 relative au dispositif collectif au sein d'un établissement du second degré à l'exception du point 4.3 La loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées dispose que le parcours de formation des élèves en situation de handicap se déroule prioritairement en milieu scolaire ordinaire. La loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République a introduit dans le code de l'éducation le concept d'école inclusive et engage tous les acteurs dans une nouvelle conception de la scolarisation des élèves en situation de handicap. 1. Public visé 2. 3.

Dys&co 74 - Dys & Co 74 Dyslexie & co 11 manières de développer les fonctions exécutives des enfants Les fonctions exécutives nous permettent d’agir de façon organisée pour atteindre nos objectifs. Le Dr Adele Diamond, neuroscientifique, définit les fonctions exécutives comme un ensemble de 5 compétences : la maîtrise de soi La capacité à résister aux tentations, à agir consciemment plutôt que par impulsion, à réfléchir avant d’agir ou de parler. l’auto discipline La capacité à rester concentré sur une tâche du début à la fin, à finir ce qui a été commencé malgré les distractions. la capacité à tenir un raisonnement cohérent La capacité à conserver une ou plusieurs informations en mémoire, à relier des idées les unes aux autres. la créativité La capacité à penser hors de la boîte, à envisager de nouvelles manières d’attaquer un problème, à faire preuve de pensée divergente. la flexibilité cognitive La capacité à accueillir la nouveauté, à faire face à des défis inattendus, à transformer un risque en une chance, à admettre ses propres erreurs. 1. 2. 3. 4. Etre imparfait ne signifie pas être nul.

École inclusive : 3 textes publiés pour améliorer l’accueil des élèves en situation de handicap à l’école Éducation nationale Publié le 27 août 2015 Depuis la loi Handicap du 11 février 2005, le nombre d’élèves scolarisés en situation de handicap a plus que doublé : plus de 260 000 enfants bénéficient aujourd’hui de parcours spécifiques alors qu’ils étaient seulement 117 834 en 2006. Au-delà de cette évolution quantitative, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, a décidé de poursuivre activement, au cours de cette année scolaire, l’amélioration qualitative des parcours individuels de ces élèves. Dans cette perspective, trois textes importants sont publiés cette semaine et rassemblés dans le bulletin officiel de l’éducation nationale du 27 août 2015. La circulaire n° 2015-129 publiée ce jour prévoit qu’à partir de la rentrée, l’ensemble de ces dispositifs collectifs prendront le nom d’ULIS : ULIS école, ULIS collège, ULIS lycée, ce qui permettra une meilleure lisibilité pour les familles. Photo © MENESR Tags : Handicap, ULIS

TSA TCC ressources ATTENTION: cette page est désactivée et n'est pas visible par les internautes. Toutefois, vous pouvez la voir car vous êtes connecté à l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles. ATTENTION: cette page est visible uniquement depuis l'intranet de la Fédération Wallonie Bruxelles. ATTENTION: cette page n'est normalement plus visible du tout. ATTENTION: cette page n'est plus visible du tout depuis le 31-12-9999 à 23:45. ATTENTION: cette page ne sera visible qu'à partir du 00-00-0000 à 00:00. Dans une classe, il y a en moyenne un élève qui souffre de « dyslexie », « dyscalculie » ou autres « dyspraxie » et « dysorthographie ». Dans la même classe, un élève peut souffrir d’une myopie très sévère qui a, en général, été détectée lors de la visite médicale en 3e maternelle (ou avant). Les troubles d’apprentissage ne se repèrent pas lors d’une visite médicale. Autre trouble peu visible : le TDA/H. Les élèves avec troubles d’apprentissage rencontrent souvent deux types d’obstacles :

ULIS (unités localisées pour l'inclusion scolaire, ex-UPI) : dispositifs collectifs au sein d'un établissement du second degré Les unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) sont des dispositifs au service de la construction du parcours des élèves en situation de handicap. Elles leur proposent, en milieu ordinaire, des modalités d'apprentissage et des enseignements adaptés.Dotées d'un projet intégré au projet d'établissement, les ULIS concernent et impliquent l'ensemble des personnels de l'établissement dont elles sont partie intégrante. 1. Public accueilli Les élèves en situation de handicap ou porteurs de maladies invalidantes, ne leur permettant pas d'envisager une scolarisation individuelle continue dans une classe ordinaire, peuvent faire l'objet d'une scolarisation en ULIS.En priorité, la scolarisation se déroule en milieu ordinaire dans l'établissement scolaire du secteur du domicile. Chaque élève est suivi par un enseignant référent de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) dont la mission consiste à s'assurer de la bonne mise en œuvre du PPS. 2. 3. a) L'ULIS en collège 5.

Related: