background preloader

10'34 Etude des vibrations des ondes sonores

10'34 Etude des vibrations des ondes sonores

La musique qui « panse » les neurones L'auteur Emmanuel Bigand, professeur de psychologie cognitive, dirige le Laboratoire d'étude de l'apprentissage et du développement, UMR 5022, à l'Université de Bourgogne, à Dijon. Barbara Tillmann, directrice de recherche CNRS, dirige l'équipe Cognition auditive et psychoacoustique au Centre de recherche en neurosciences de Lyon, CNRS-UMR 5292, inserm U 1028, Université Lyon-I. Du même auteur La musique et la santé entretiennent des relations étroites depuis des temps immémoriaux. Combien de croyances, notamment médicinales, qui persistent aujourd'hui en Occident, relèvent-elles d'une pensée magique similaire ? Ces questions sont débattues depuis longtemps dans le cadre de la musicothérapie. Le pouvoir de la musique Le pouvoir de la musique ne se réduit certainement pas à « adoucir les mœurs »,...

Les effets neurochimiques de la musique qui expliquent ses bienfaits La musique est utilisée pour réguler l'humeur et le niveau d'activation dans la vie de tous les jours et pour promouvoir la santé physique et psychologique ainsi que le bien-être en milieu clinique. Mais, soulignent les auteurs d'une revue de littérature publiée dans la revue Trends in Cognitive Sciences, l'étude scientifique des effets neurochimiques de la musique n'en est encore qu'à ses débuts. Mona Lisa Chanda et Daniel J. Les systèmes cérébraux identifiés comme potentiellement impliqués sont ceux : de la récompense, de la motivation et du plaisir (systèmes de la dopamine et des opioïdes) ; du stress et de l'activation (systèmes du cortisol et autres) ; de l'immunité (qui impliquant le système de la sérotonine, des bêta-endophines et autres) ; et de l'affiliation (système de l'ocytocine). Les auteurs font valoir la nécessité de protocoles scientifiques plus stricts pour les recherches futures et suggèrent diverses pistes. Pour plus d'informations, voyez les liens plus bas.

Que se passe-t-il dans notre cerveau quand nous sommes en colère ? Je tiens aujourd’hui à partager avec vous une vidéo à propos de la modélisation du cerveau dans la main de Daniel Siegel, neuropsychiatre américain. Cette vidéo est présentée par Nadine Gaudin, formatrice en discipline positive. Il s’agit de représenter les différentes parties du cerveau à l’aide du bras et de la main afin d’en expliquer le fonctionnement. 1. L’avant bras représente la colonne vertébrale. 2. Le tronc cérébral est placé sous le cerveau et assure le prolongement de la moëlle épinière. de la perception de la douleur,des fonctions physiologiques automatiques et réflexes comme la respiration ou la digestion. La partie limbique du cerveau est principalement constituée de l’hippocampe (qui mémorise les faits) et l’amygdale (qui attribue une signification affective aux situations). des émotions,des réactions en cas de stress (au nombre de 3 : attaque, fuite, immobilisation). 3. 4. Articles similaires Mieux apprendre avec les neurosciences 11 août 2015 Dans "Ecole et apprentissage"

4. Transmission synaptique - Aphysionado Synapses électriques Les synapses électriques sont minoritaires en nombre mais présentes dans tout le système nerveux. Elles sont également trouvées entre de nombreuses cellules non neuronales, comme les cellules gliales, les cellules musculaires lisses, les cellules myocardiques... (1). Les synapses électriques permettent le passage direct, passif, de courants ioniques d'un neurone à l'autre, par l'intermédiaire de canaux membranaires spécialisés. Les synapses électriques sont situées en des régions particulières des cellules, dites jonctions communicantes (gap junctions) où l'espace entre les membranes pré- et postsynaptiques n'est que de 3 nm, contre 20 à 50 nm pour les synapses chimiques (1). Dans la majorité des cas, la communication est bidirectionnelle, les échanges ioniques ayant lieu dans les deux sens. Le rôle précis des synapses électriques varie d'une région du cerveau à une autre. Synapses chimiques Synapses chimiques: constituants 1. Synapses chimiques: cycle 2.

Regardez cette vidéo sur YouTube :… La musique pour soigner la mémoire Grâce aux travaux des neurosciences, on sait aujourd'hui que l'exposition à la musique a des effets positifs sur la mémoire, notamment chez les personnes atteintes d'Alzheimer. Le point sur les dernières découvertes, dans cet article qui figure dans le Top 10 des contenus les plus lus sur notre site cette année. La musique aurait-elle ce pouvoir extraordinaire de s’enraciner profondément dans notre mémoire et de réactiver des capacités cognitives qu’on croyait perdues à jamais ? Dans les institutions qui accueillent les malades d’Alzheimer, il est fréquent de voir des patients entonner avec une vitalité inattendue La Java bleue et autres chansons apprises dans leur jeunesse, alors qu’ils ne se souviennent plus de leur prénom. Le son traité de manière automatique par le cerveau La mémoire musicale active les deux hémisphères, notamment la région de Broca : celle du langage. Une persistance étonnante chez les malades d’Alzheimer La musique contre le vieillissement cérébral

Développement du cerveau humain : et si la musique s'en mêle ? Savez-vous que rien qu'en lisant ces quelques mots, votre cerveau a déjà créé de multiples nouvelles connections synaptiques ? Savez-vous qu'il est composé d'environ cent milliards de neurones et que chacun de ces neurones dispose d'à peu près dix mille connections synaptiques ? Et que toute cette structure fascinante travaille sans relâche et qu'elle est capable de se modifier et, au besoin, de se réorganiser, sous l'influence de l’environnement, toute votre vie durant ? C'est le cerveau sous toutes ses coutures qui était disséqué lors de la matinée inaugurale de la conférence "Musique et cerveau" à Radio France, le 14 octobre 2017. Selon le principe des conférences Musique et cerveau, le regard des scientifiques est ensuite mis en perspective avec celui d'un musicien. S'il n'y avait qu'une bonne nouvelle à retenir de cette journée : même si vous n'avez plus six ans, vous avez toujours votre chance. Suzana Kubik

Pourquoi la musique nous fait du bien Elle apaise nos angoisses, favorise la concentration, stimule la mémoire, facilite l’apprentissage du langage… On sait depuis longtemps que la musique adoucit les mœurs. Aujourd’hui, les scientifiques expliquent pourquoi. Erik Pigani Sommaire Une demi-heure de musique classique par jour : c’est obligatoire pour tous les enfants de Floride, aux Etats-Unis. En France, l’action bénéfique de la musique n’est pas totalement inconnue. Autre expérience étonnante réalisée dans le métro de Newcastle, en Angleterre : les responsables de la sécurité des stations ont remplacé la diffusion de musique rock par du baroque. Les sons font réagir nos cellules Pour comprendre comment la musique agit sur nous, il faut savoir qu’elle n’a rien d’immatériel et ne passe pas directement des instruments à notre cerveau. Des vibrations qui soignent

Related: