background preloader

Anti-slavery Travail des enfants

Anti-slavery Travail des enfants
« Le travail des enfants laisse de graves séquelles chez les enfants eux-mêmes et la société dans son ensemble. Les enfants travaillent aujourd'hui dans des situations dangereuses. Ils en garderont demain des traumatismes sur le plan physique, intellectuel, affectif. Leur vie d'adulte sera marquée par le chômage et l'illettrisme. » Kofi Annan, Secrétaire Général des Nations Unies « Nous n'avons pas le temps d'apprendre ou de lire, ni de jouer ou de nous reposer, nous travaillons dans des conditions dangereuses et n'avons aucune protection ». Le Forum des Enfants contre les formes les plus intolérables de travail des enfants, Bangkok, 1997 Qu'est-ce que le travail des enfants ? Travailler, dans certains cas, peut être un facteur positif dans le développement de l'enfant ; cela peut lui donner le sens des responsabilités et lui permettre d'acquérir des compétences qui lui seront utiles ainsi qu'à la collectivité. Etude de cas : Foussenatou Nounotin Pourquoi les enfants travaillent-ils ?

http://www.antislavery.org/french/travail_des_enfants.aspx

Related:  Ces enfants qui travaillent...TRAVAIL DES ENFANTSTravail des enfantsjdlachat

Le travail des enfants Des enfants qui travaillent durement, longuement et quotidiennement Le travail des enfants est un phénomène très ancien, né d’un mélange de caste, classe, communauté, pouvoir qui perdure aujourd’hui à cause d’intérêts commerciaux, politiques et bureaucratiques. La corruption, une certaine dominance physique et psychologique et des traditions extrêmement lourdes renforcent encore ce phénomène. Dans le monde, 300 millions d‘enfants travaillent durement, longuement et quotidiennement. Le travail des enfants - Journée mondiale contre le travail des enfants, 12 juin Haut de page Faits et chiffres Nombre d'enfants qui travaillent : 168 millions. Travail des enfants La notion d’enfant Au sens de la Loi sur les normes du travail, l’enfant est une personne qui a moins de 18 ans. En fonction de son âge, la loi comprend des dispositions particulières concernant le type de travail qu’il peut faire et la période où il peut l’accomplir. L’enfant ne peut pas travailler pendant les heures de classe s’il : a moins de 16 ans et n’a pas de diplôme de 5e secondaire du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS)a 16 ans en cours d’année scolaire. Dans ce cas, en vertu de la Loi sur l’instruction publique , il doit aller à l’école jusqu’au dernier jour du calendrier scolaire.

La face cachée de Nike – tpenike Après sa création en 1972, Nike devient un précurseur de la délocalisation. Le géant Américain fonctionne en effet sans usines de fabrication, mais avec des usines appartenant à des sous-traitants. Ces usines, principalement situées dans des continents où la main d’oeuvre est à moindre coût comme l’Asie(Chine, Indonésie, Pakistan), l’Amérique Centrale et du Sud(Mexique, Brésil)et l’Europe de l’Est(Bosnie, Biélorussie) ont ainsi fait l’objet de scandales liés aux conditions de leurs ouvriers, à leur salaires, et bien sûr à leur âge.Les réglementations émises par l’Organisation Internationale du Travail ne sont pas toujours respectées, entraînant de nombreux problèmes éthiques. Travail des enfants, les leçons des pays émergents, par Bénédicte Manier De nouvelles statistiques du Bureau international du Travail (BIT) (1) viennent de rappeler que la main-d’œuvre enfantine constitue un volant persistant de la population active mondiale. Depuis la fin des années 1990, le nombre d’enfants de moins de 14 ans « économiquement actifs » oscille entre 176 et 211 millions, auxquels s’ajoutent une centaine de millions d’enfants de 15 à 17 ans. En dépit d’une diminution progressive, le maintien d’une main-d’œuvre enfantine à cette échelle s’explique par les limites rencontrées par les politiques de scolarisation et surtout par la permanence de la pauvreté (2,7 milliards d’humains survivent avec moins de deux dollars par jour, et un milliard souffrent de la faim). Les enfants contribuent à la subsistance de leurs familles, en travaillant aux champs ou en se déployant dans les petits métiers du secteur informel (vendeurs de rue, trieurs de déchets...), leur contribution pouvant atteindre 20 % ou 25 % du revenu familial.

Journée mondiale contre le travail des enfants, 12 juin Photo OIT L'Organisation internationale du Travail (OIT) a lancé la Journée mondiale contre le travail des enfants en 2002 pour attirer l'attention sur l'étendue mondiale du travail des enfants ainsi que les actions et les efforts nécessaires pour l'éliminer. Chaque année, le 12 juin, la Journée rassemble gouvernements, employeurs, organisations du travail, la société civile, ainsi que des millions de personnes à travers le monde afin de mettre en évidence la situation des enfants qui travaillent et ce qui peut être fait pour les aider. Dans le monde, un grand nombre d'enfants sont impliqués dans le travail domestique rémunéré ou non, chez un tiers ou un employeur. Ces enfants sont particulièrement vulnérables à l'exploitation. Leur travail est souvent méconnu du grand public, ils peuvent se trouver isolés et travailler loin du foyer familial.

Protection de l'enfant contre la violence et les mauvais traitements - Travail des enfants Travail conforme aux normes de l’OIT : la participation des enfants à l’activité économique peut être bénéfique à condition de ne pas nuire à leur santé, à leur développement ou à leurs études. Le travail qui ne nuit pas aux études (travail léger) est autorisé à partir de l’âge de 12 ans en vertu de la Convention 138 de l’Organisation internationale du Travail (OIT). Travail non conforme aux normes de l’OIT : le travail est ici défini d’une manière plus étroite et s’applique aux enfants qui travaillent dans des conditions qui enfreignent les normes susvisées.

Le travail des enfants dans le monde 16 décembre 2014 - 264 millions d’enfants dans le monde sont occupés économiquement, dont 168 millions illégalement. C’est ce cas précis qui est nommé « travail des enfants ». Ce chiffre est encore important, mais le travail des enfants régresse. État des lieux et évolution Travail des enfants Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La mine et le travail des enfants ; ici en 1853 "les esclaves blancs d'Angleterre" En pratique, parmi les enfants travailleurs, on distingue le travail « acceptable » (léger, s’intégrant dans l’éducation de l’enfant et dans la vie familiale, permettant la scolarisation) et le travail « inacceptable » (trop longtemps, trop jeune, trop dangereux, etc.) ; c’est ce dernier que recouvre généralement la notion de « travail des enfants ». On estime en 2000 que plus de 210 millions d’enfants de 5 à 14 ans et de 140 millions d'adolescents de 15 à 17 ans exerceraient une activité économique[2] sont concernés dans le monde ; plus de 8 millions se trouvent dans une des « pires formes de travail des enfants » : enfants soldats, prostitution, pornographie, travail forcé, trafics et activités illicites. Définitions[modifier | modifier le code]

Travail des enfants: Danser ensemble contre le travail des enfants Napatsara Ploysupaphol, danseuse de hip-hop de 13 ans, voit des enfants travailler dans les rues de Bangkok, la capitale thaïlandaise, depuis son plus jeune âge. Quand elle a commencé à danser à 7 ans, Napatsara terminait son entraînement à la nuit et voyait souvent des enfants, plus jeunes qu’elle, vendre des fleurs ou nettoyer les pare-brise aux feux rouges, travaillant jusqu’aux petites heures du matin pour gagner un peu d’argent. «Il était tard le soir, et ils n’étaient toujours pas rentrés chez eux», raconte Napatsara. «Si j’avais été à leur place, j’aurais ressenti cela comme une torture.»

Travail des enfants dans le monde Aujourd’hui, près de 250 millions d’enfants travaillent dans le monde, dont plus de 150 millions dans des conditions dangereuses. Par ailleurs, chaque année, plus d’1 million de ces enfants seraient victimes de la traite d’êtres humains. Définition du travail des enfants Le travail des enfants fait référence à tout travail ou activité qui les prive de leur enfance. En effet, ce sont des activités qui portent préjudice à la santé physique et mentale des enfants et qui entravent leur bon développement. Nike publie la liste de ses sous-traitants Les militants de la Clean Clothes Campaign (fédération mondiale d'ONG) obtiennent enfin ce qu'ils réclamaient depuis des années : la publication, par Nike, de la liste et de la localisation de ses ateliers production pour permettre une évaluation indépendante des conditions de travail. Le groupe a choisi de révéler ces informations dans son rapport de responsabilité sociale, publié hier. 700 usines y figurent, dont 124 en Chine, 74 en Thaïlande, 35 en Corée du Sud et 34 au Vietnam. Nike est la première multinationale du textile à dévoiler volontairement l'ensemble de sa chaîne de production et reconnaît en outre que « dans certaines usines où sont fabriqués ses produits, les travailleurs subissent diverses formes de harcèlement et sont obligés d'accepter des heures supplémentaires de travail ».

Related: