background preloader

Et Facebook inventa le Robocopyright "social"…

Et Facebook inventa le Robocopyright "social"…
3 décembre 2013 : alors que nos libertés numériques partent déjà bien en lambeaux, Facebook s’est vu accorder un brevet sur un dispositif de contrôle des contenus circulant sur un réseau social qui fait littéralement froid dans le dos, en mélangeant allègrement le Copyright Madness, Big Brother et Minority Report. C’est le site TorrentFreaks qui explique que Facebook a déposé un brevet sur une méthode permettant d’utiliser les informations de profils d’utilisateurs et des "signes sociaux" pour déterminer si des contenus partagés sont piratés ou non. Les données mises à contribution pour réaliser ces analyses incluent les centres d’intérêt déclarés par les membres du réseau, leur localisation géographique et leurs relations sociales. Mais Facebook franchit cette fois un pas de plus vers la dystopie, car il ne s’agit plus de marquer les contenus, mais les utilisateurs eux-mêmes, en les profilant selon leur "propension à pirater". Surveiller et prévoir Yes, I’M A Cop : Robocop. Like this:

7 astuces cachées sur Facebook Facebook, c’est 1,23 milliard d’utilisateurs. Mais dans le fond, les membres ont tous plus ou moins les mêmes pratiques. On regarde les derniers statuts publiés par ses amis, les derniers messages publiés par les pages, on discute grâce à la messagerie et on ajoute des photos de temps en temps. Comment utiliser son avatar comme un smiley ? A partir de janvier 2014, vous devrez déposer un double de vos clés en mairie En raison des risques toujours accrus de terrorisme et de piratage industriel, le gouvernement a décoché un nouveau projet de loi dans un soucis de sécurité nationale bien naturel qui rassurera tout bon citoyen en lui imposant de déposer un double de ses clés d’habitations et de véhicules à la mairie de son lieu de résidence principale. Diverses administrations comme la police, les douanes ou certaines sociétés privées accréditées comme la SACEM auront alors la possibilité de disposer à leur guise de ces doubles afin d’entrer chez vous quand bon leur semble, 24h/24 et sans préavis, ceci afin de fouiller vos affaires pour savoir si vous cachez du matériel explosif, des fichiers MP3 sans facture, ou suite à toute autre requête d’une marque ou d’un ayant droit quelconque. Le but est également de soulager la justice en l’excluant du circuit de contrôle des citoyens, évitant ainsi d’inutiles lourdeurs administratives et cette ridicule obsession du respect du droit. Il faut se renseigner.

Ce que font réellement les ados sur Facebook : La face cachée de Facebook, l'univers où les gens mentent, volent et gagnent des millions Anthony et Austin sont adolescents (raison pour laquelle nous ne citons que leurs prénoms). Bien qu'ils ne se soient jamais réellement rencontrés, ils affirment être "comme des frères". Ils ont fait connaissance il y a quelques années, lorsque la page Facebook d'Anthony a été piratée et qu'Austin l'a aidé à la récupérer. Tous les deux sont membres d'un groupe non officiel appelé la Communauté, qui prétend rassembler sur le Web plus de 50 000 ados experts en informatique. Beaucoup se sont connus via l'application de Facebook. Ils partagent le même intérêt pour les réseaux sociaux et les jeux, la culture en ligne et le piratage, même si la section "à propos" de leur page mentionne que le groupe se "consacre à la lutte contre l'atteinte à soi-même, le cyber-harcèlement et la nudité infantile. "On n'était que des gamins, on ne savait pas ce qu'on faisait, on n'y connaissait rien en marketing" Le duo se souvient de ses premières expériences avec les pages Facebook en 2009.

Des pirates pillent l'Europe des polices Son extradition, la semaine dernière, de la Suède vers le Danemark, est passée inaperçue. Le 27 novembre, à l'heure où Gottfrid Svartholm Warg est extrait, sous haute surveillance, de la prison de Sollentuna, à Stockholm, pour s'envoler vers Copenhague, seule sa mère, Kristina, et une bande de geeks planétaires, dont Julian Assange, sont en alerte. Et pourtant. De l'affaire, peu de détails ont filtré à ce jour. Des millions de données ultrasensibles piratées Entre 1,2 et 6 millions de données ultrasensibles, dont une partie du fichier français des personnes recherchées, regroupant évadés, fraudeurs du fisc ou terroristes sous surveillance, se sont ainsi retrouvées dans la nature. 28 pays ont été touchés. C'est un scénario à peine croyable, à mi-chemin de la saga Millénium et des polars glacés de Henning Mankell. Un scénario qui prend sa source au... Cofondateur du site The Pirate Bay "C'est comme si des voleurs étaient entrés par la porte arrière, restée grande ouverte..."

Etude : les usages Facebook sur mobile Le cabinet de conseil IDC a réalisé une grande étude sur les usages mobiles de Facebook, et les a notamment comparés avec nos usages des autres réseaux sociaux. L’étude porte sur 7446 personnes âgées de 18 à 44 ans utilisant Facebook sur iOS ou Android. Et les conclusions sont intéressantes pour notre compréhension des nouveaux usages des 618 millions utilisateurs de devices mobiles dans le monde. Attention toutefois, l’étude est « sponsorisée » par Facebook, il faut donc se montrer prudent avec certaines conclusions de l’enquête. L’usage principal : naviguer dans le Newsfeed Parmi les nombreuses possibilités offertes par l’application Facebook, certaines ont la faveur des utilisateurs. La consultation d’informations via le Newsfeed est donc l’usage principal. Quand on se penche sur les chiffres dans le détail, on constate que le rafraîchissement du flux est aussi la pratique la plus « addictive » puisque c’est la plus répétée par les utilisateurs. Smartphone au petit déjeuner

La totalité de nos communications espionnées par un supercalculateur Enquête. La DGSE collecte et stocke l'ensemble des mails, SMS, relevés d'appels téléphoniques, accès à Facebook, Twitter..., en dehors de tout contrôle. Si les révélations sur le programme d'espionnage américain Prism ont provoqué un concert d'indignation en Europe, la France, elle, n'a que faiblement protesté. Pour deux excellentes raisons : Paris était déjà au courant. Le Monde est en mesure de révéler que la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE, les services spéciaux) collecte systématiquement les signaux électromagnétiques émis par les ordinateurs ou les téléphones en France, tout comme les flux entre les Français et l'étranger : la totalité de nos communications sont espionnées. Si cette immense base de données n'était utilisée que par la DGSE qui n'officie que hors des frontières françaises, l'affaire serait déjà illégale. > Lire aussi : "Tous les services de renseignement occidentaux s'espionnent" Un dispositif clandestin La cible : les "métadonnées"

Facebook, le nouveau remède pour la mémoire et la concentration ! D'après une étude menée par Janelle Wohltmann de l'université d'Arizona, les hommes et les femmes de plus de 65 ans qui utilisent facebook régulièrement constateraient une amélioration de leurs fonctions cognitives de 25%. Pour parvenir à ce résultat, Janelle Wohltmann a formé deux groupes de 14 personnes. Le premier avait pour exercice d'aller sur facebook au moins une fois par jour et d'être, comme qui dirait, actif, c'est-à-dire ajouter les autres membres de l'étude comme amis, poster quelques informations etc. En parallèle de cela, les participants ont dû répondre à des séries de questionnaires et de tests neuropsychologiques afin de mesurer l'évolution de leurs fonctions cognitives. Les résultats ont démontré que ceux qui ont utilisé facebook parvenaient mieux que les autres à effectuer certaines tâches comme leur capacité à se concentrer, à être attentif et à faire fonctionner leur mémoire de travail (partie de la mémoire à long terme contenue dans le cerveau).

NE QUITTEZ PAS – Dix ans de prison pour déverrouiller un téléphone aux Etats-Unis Le prix du déverrouillage : 500 000 dollars d'amende (REUTERS/Steve Marcus) De 500 000 à 1 million de dollars d'amende, et de cinq à dix ans de prison. C'est ce que risque désormais tout Américain qui déverrouille son téléphone portable acheté après le 26 janvier 2013. Une punition "inacceptable et embarrassante" pour The Atlantic, qui ne comprend pas pourquoi le gouvernement fédéral s'arroge un "pouvoir orwellien". Cette décision découle d'une loi votée en 1998, le Digital Millennium Copyright Act. Désormais, le déverrouillage des téléphones ne fait plus partie de la liste des exceptions : plus question de déverrouiller un smartphone pour pouvoir se connecter sur un réseau différent, même si le contrat avec l'opérateur originel est périmé. Sur Twitter, les internautes dénoncent la mesure : [Traduction : "Aux Etats-Unis, on ne peut plus déverrouiller un téléphone, mais on peut toujours avoir un pistolet sur soi"] "Mais il y a une autre critique de taille, ajoute le site.

Le carte mondiale des réseaux sociaux - Été 2014 Ce n’est un secret pour personne : Facebook domine ses concurrents. Les réseaux sociaux sont de plus en plus nombreux, et tous n’optent pas pour la même stratégies. Certains ressemblent de plus en plus à Facebook mais n’arrivent pas à attirer autant d’internautes. Pour repérer les différences dans l’usage des réseaux sociaux à travers le monde, Vincenzo Cosenza publie tous les 6 mois la carte des réseaux sociaux. La carte est donc très bleue. En Iran, Facenama est désormais préféré à CloobFacebook a conquis la Lettonie et la Moldavie, au détriment de Draugiem et Odnoklassniki. Depuis 2009, Facebook ne cesse d’asseoir sa domination. En GIF, voici l’évolution de la carte des réseaux sociaux depuis 2009.

Se protéger sur Internet : j’ai pris un cours avec la DCRI Internet, c’est le mal : à Sciences-Po, un agent du contre-espionnage m’a expliqué pourquoi Facebook ou Copains d’avant étaient les meilleurs amis des espions. Q (Ben Whishaw), geek des services de renseignement britanniques dans le dernier James Bond, « Skyfall » (Francois Duhamel/Danjaq, LLC, United Artists Corporation, Columbia Pictures Industries, Inc.) En mai, l’Elysée a été piraté et les ordinateurs de plusieurs conseillers haut placés infiltrés, révèle L’Express de ce mercredi. Hasard du calendrier : le jour de la sortie de l’hebdomadaire, j’ai assisté à un séminaire de formation en sécurité informatique dispensé par un policier de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, le service de contre-espionnage français, issu en 2008 de la fusion entre RG et DST). Ce séminaire, qui se déroulait dans les locaux de Sciences-Po à Paris, n’était ouvert qu’à certains étudiants de l’école, pas aux journalistes (mais voilà, je suis l’un et l’autre). Il commence, se présente :

Les 10 meilleures fonctions méconnues de Facebook J'ai beau pester régulièrement contre le célèbre réseau social international, lui préférant souvent un concurrent plus récent même si moins peuplé, j'admets qu'on peut faire beaucoup de choses avec Facebook. Mais je le répète souvent : Facebook n'est vraiment pas des plus simples à utiliser. Si les fonctions de bases sont accessibles à tous, l'histoire est bien différente dès que tu veux mettre ton nez dans les paramètres de confidentialité ou si tu veux vraiment en tirer pleinement partie. Voici quelques petits "trucs", certains que tu connais sans doute déjà, d'autres que tu as peut-être oublié. Voir les photos en plein écran Voilà de quoi améliorer sensiblement le visionnage de photos, car même si tu sais peut-être que cela existe, je suis sûr que tu oublies souvent de l'utiliser. Tu peux d'ailleurs toujours afficher les commentaires à côté si tu le souhaites, en cliquant simplement sur l'icône correspondante. Créer des listes selon tes centres d'intérêt Disparaître du chat Indispensable.

Les gouvernements multiplient les demandes d'accès aux données des utilisateurs de Google Google détaille certaines demandes d'accès ou de modification des données Les rapports, publiés tous les six mois, et depuis trois ans, par Google montrent que le nombre de demandes formulées par les gouvernements pour accéder aux données utilisateur augmente. La France arrive 4ème avec 1546 requêtes à Google. Dans son Transparency Report, Google indique le nombre de requêtes que lui a adressé le gouvernement, soit pour récupérer des données utilisateurs soit pour supprimer des informations publiques. En substance, Google estime que, à mesure qu'il grossit, la surveillance du gouvernement s'accroit. Des demandes pas toujours justifiées Comme de nombreuses entreprises américaines du web, Google a l'obligation de communiquer au gouvernement certaines informations, si la loi l'exige, par exemple sur ordonnance d'un tribunal. Google tente de résister aux demandes

Toutfacebook, Le site d'information pour (presque) tout savoir sur l'univers Facebook ! La super hyper giga haute autorité pseudo indépendante des intertubes… c’est maintenant Une véritable catastrophe pour Internet semble être en route. Matignon aurait demandé à Arnaud Montebourg, Aurélie Filippetti et Fleur Pellerin d’étudier les modalités d’un rapprochement entre le CSA et l’ARCEP, et probablement l’HADOPI également même s’il n’en est pas encore explicitement fait mention. Dans son communiqué, le Premier Ministre s’exprime en ces termes : « Face à la convergence des infrastructures numériques, des services et des contenus qu’elles acheminent, des réseaux et des services fixes et mobiles, et des terminaux à l’usage du public, il est aujourd’hui essentiel de s’interroger sur l’efficacité des modes de régulation des communications électroniques et de l’audiovisuel, à l’heure où les contenus audiovisuels sont de plus en plus diffusés par l’internet fixe et mobile. Internet, ce machin dont personne ne sait quoi faire Ça ne fait jamais de mal de le répéter, Internet est un bien commun. Les hautes autorités pseudos indépendantes - « Et alors ? Fiscal ?

Related: