background preloader

Des légumes en bocaux faits maison, qui se conservent un an et plus, sans stérilisation, sans congélation, c’est possible ?

Des légumes en bocaux faits maison, qui se conservent un an et plus, sans stérilisation, sans congélation, c’est possible ?

Antigone XXI | - le blog de l'abondance frugale - Changer en douceur par plaisir avec l'alimentation vivante C'est à mon avis la seule façon d'aborder une nouvelle diète, en prenant le temps de la découverte tout doucement sans se bousculer. Commencer par ce que vous aimez déjà Le meilleur point de départ, c'est le moment présent! Vous avez déjà des goûts et des habitudes alimentaires qui font leurs preuves. Ces habitudes ont à la fois des avantages et des inconvénients qui seront à coup sur différents dans l'alimentation vivante. Changer d'alimentation avec succès, c'est renforcer ses propres goûts et non les renier. Dépendance au gras, sucres et sels Le cerveau humain réagit d'une façon très similaire à la consommation de gras et de sucres qu'aux drogues comme la cocaïne. Aujourd'hui la concentration en gras et en sucres de nos aliments est si anormalement élevée que l'excès et l'obésité sont devenus la norme². Vous pouvez conforter votre désir en gras, sels et sucres en incluant dans vos recettes des aliments à nature sucrée, grasses ou salées. Découvrir, une bouchée à la fois Sources

Les laitages au soja (soya), yaourts et laitages fermentés de soja. Faire ses desserts fermentés au soja ou "yaourt" au soja Le soja ne contient pas de gluten. Il est cependant facile de fabriquer des laitages "maison" à base de lait de soja (du commerce) à la yaourtière, cela donne des laitages bien fermes, qui ressemblent à des yaourts, (mais ils n'ont pas le droit à l'appellation "yaourt" qui concerne une préparation bien spécifique). Les laitages obtenus sont au moins aussi bons que les desserts au soja commercialisés au rayon laitages des supermarchés. La réussite de "yaourts" de soja à partir des laits fabriqués à la maison est aléatoire. Mélangez du dessert fermenté au soja du commerce (par ex. un "yaourt" au soja : Sojasun nature ou Sojade) : un demi pot à un pot entier, ou bien des ferments achetés en magasin bio. ou en pharmacie ou au supermarché au rayon desserts à cuisiner (par ex. Le dessert au soja fermenté ("yaourt au soja" nature) fait fermenter le lait de soja sans autre ferment rajouté. Ces ferments ne sont pas bio. Ingrédients :

Brookies - Original Concassez le chocolat à l'aide d'un gros couteau. Préparez la pâte à cookie. Mélangez au fouet le beurre mou et le sucre roux dans un saladier. Ajoutez l'œuf battu et mélangez. Versez l'appareil dans un moule carré tapissé de papier sulfurisé. Ajoutez enfin la farine et les noix, puis mélangez. Battez les œufs et incorporez-les au mélange. Préchauffez le four à 180°C. Découvrez de nouvelles recettes Ne travaillez pas trop la pâte à cookie sinon elle formera une couche compacte. Les brookies se conservent une semaine dans une boîte hermétique, au frais si possible. Pour alléger le brownie, remplacez le beurre par de la compote de pomme ou de la banane mûre écrasée. - 75 de farine- 75 g de beurre - 125 g de sucre- 125 g de chocolat pâtissier- 2 œufs- 50 g de noix concassées Connaissez-vous les brookies ? Un pas à pas de Létitia du blog Pimentoiseau.canalblog.com Pour la partie brownies : Incorporez la farine, la levure chimique et le chocolat dans le saladier.

Les hypers en bout de course(s) Née dans les années 1960, la grande distribution règne sans partage sur les ventes de produits alimentaires en France. Mais depuis 2009, le modèle donne des signes de fatigue. Face aux gondoles à la dérive, les hypers jouent, notamment, la carte de la responsabilité. Avec plus ou moins de sincérité. Il y a très exactement un demi-siècle, le 15 juin 1963, naissait, à Sainte-Geneviève-des-Bois, dans l’Essonne, le tout premier hypermarché (1) de France. A l’époque, les critiques anticipent un échec. Avec surtout ses « éléments de séduction » : ses 4? Scandales alimentaires Cinquante ans plus tard, la grande distribution est devenue incontournable. Efforts au rabais Les temples de la consommation sont-ils pour autant condamnés ? (1) Le terme « hypermarché » sera inventé plus tard, en 1968, par Jacques Pictet, fondateur du magazine spécialisé « LSA ». Source : www.terraeco.net/Les-hypers-en-bout-de-course-s,49939.html - juin 2013

Du calcium, mais sans le lait : vos meilleures alternatives végétales Lorsque nous avons pris conscience de la complexité des produits laitiers et de leur impact mitigé sur notre santé : allergies, intolérance, acidité, problèmes respiratoires, problèmes de digestion, ballonnements, infections ORL à répétition ; la même question revient : comment m’assurer un apport en calcium suffisant tout en réduisant ma consommation de lait de vache et de ses produits dérivés ? Première étape : rassurez-vous Nous avons développé une habitude et un réflexe des plus banals mais aussi des plus limitants : associer notre consommation de calcium à notre consommation de produits laitiers. Rassurez-vous, en réduisant votre consommation de produits laitiers (notamment de lait de vache), vous ne risquez pas d’être carencé en calcium, à condition d’ouvrir et de diversifier vos horizons alimentaires. Le calcium est le minéral le plus abondant dans notre corps, et on peut le retrouver dans une très grande variété d’aliments. Les plus riches: amandes et lait de coco Les oranges

Sauvagement-Bon La vraie recette italienne des pâtes à la carbonara Temps de lecture: 7 min La blogueuse Floriana nous a donné sa bénédiction italienne pour republier la recette de la vraie carbonara, légèrement remaniée pour s'attaquer aux affronts français tel que l'ajout d'olives, cornichons et quenelles (!). Je me sens investie d’une mission particulière. La sauvegarde du patrimoine gastronomique italien en France. Rien que ça. C’est-à-dire que lorsqu’on aime la cuisine italienne, parce qu’elle est simple, authentique, pleine d’amour, il y a de quoi vouloir commettre des meurtres lorsqu’on voit comme tu la massacres méthodiquement. Oui, toi là. A bas la Carbo, vive la Carbonara Déjà, tu cesses immédiatement de l’appeler «Carbo», ça nous énerve (moi, et l’Italie). C’est «Carbonara», et tu le dis en chantant, parce que ce plat vient de Roma et il vaut bien que tu lui chantes une sérénade, un genou à terre. Je ne sais pas par quel infâme mystère ce plat absolument fabuleux est devenu dans tes mains une espèce de bouillie de lardons revenue dans la crème.

Related: