background preloader

Endorphine - Hormone du plaisir sportif

Endorphine - Hormone du plaisir sportif
Les endorphines, ou endomorphines, sont libérées par le cerveau, et plus précisément par l'hypothalamus et l'hypophyse dans les situations de stress, qu'il soit psychologique ou physique, mais de façon plus significative pendant et après la pratique du sport, notamment de la course à pied. C'est un médicament anti-stress naturel à utiliser sans modération. Cette morphine endogène (produite par l'organisme) possède une structure moléculaire proche de celle des opiacées. Une fois sécrétée, elle se disperse dans le système nerveux central, les tissus de l'organisme et le sang et produit des effets bénéfiques contre angoisse, anxiété et dépression. L'endorphine est l'hormone du bonheur pour le coureur à pied. Les limites du sport face à la dépression Attention à ne pas attribuer des vertus illusoires ou illimitées à la pratique sportive. Quand et comment les endorphines sont-elles sécrétées ? Les sports d'endurance sont les plus endorphinogènes. Les effets de la sécrétion d'endorphines

http://entrainement-sportif.fr/endorphine.htm

Related:  bonheur et le sportLe bonheur et le sportTPE sportle Bonheur dans la pratique du sportcompetition sportif

Le sport est-il nécessaire à la joie de vivre ? Les jeux olympiques d’hiver de Sotchi ont débuté vendredi et il m’a semblé intéressant de me poser cette question : le sport, ou l’activité physique, sont-ils nécessaires à la joie de vivre ? J’aurai envie de vous répondre oui, par simple expérience, mais je sais que cela ne suffira pas à convaincre les moins motivés d’entre vous. J’ai donc posé la question autour de moi et fouillé dans mes bouquins. Voici les arguments que j’ai pu lire ou entendre : L’étude SMILE

DE BONNE HEURE, C’EST LE BONHEUR – Sport, santé et forme avec le sport Par Stéphane CASCUA, médecin du sport. Avec la participation de François DUFOREZ, médecin spécialiste des rythmes biologiques Faire du sport le matin, c’est bon pour le moral&nbsp,! Quand l’hiver prolonge la nuit bien au-delà de votre lever matinal, l’exercice physique réveille votre cerveau et vous synchronise avec vos contraintes sociales&nbsp,! Les études mettent en évidence que le sport participe avec succès au traitement de la dépression. Il se révèle d’autant plus efficace que la souffrance morale est modérée. Faire du sport c'est vraiment le bonheur ! Trouver une activité qui nous correspond L'idéal est de choisir une activité qui nous correspond (ou plusieurs), en mode "loisir" ou en mode "compétition", selon son caractère et ses envies. Personnellement je fais de la Gym Suédoise (cardio, musculation, etc.), je monte à cheval (contact avec un animal et avec la nature) et lorsque je le peux et que la météo le permet, je fais du tennis (les terrains gratuits sont une vraie bénédiction !) et je travaille le cardio à vélo. Ces activités sont complémentaires et m'apportent un plaisir immense ! Il est donc important de trouver SON activité de prédilection... ou même plusieurs : quand on aime, on ne compte pas !

Sport et handicap : le chemin vers le bonheur « Web Log LEGTPA Magnac Laval Devenir handicapé du jour au lendemain, c’est débuter un combat de tous les instants. Tous différents, tous liés par leur handicap, ces personnes ont choisi le sport comme allié, comme exutoire, comme moyen de survie au quotidien. Parce que quand on est dans son sport, on ne pense plus à rien, on oublie son handicap. Le sport, prisme de l'intégration des handicapés dans la société: II. L'intégration à travers le sport a) La popularité du sport Le sport structure une part importante de la société contemporaine. Créateur d'évènements, il occasionne des rassemblements de masse et des manifestations qui offrent de véritable moment de convivialité et de partage entre les individus. Depuis le début du XXème siècle, le sport est passé d'une pratique personnelle relevant du domaine des loisirs à un phénomène social d'une ampleur considérable en raison de l'engouement collectif (avec ou sans pratique sportive) qu'il suscite. Le sport permet la manifestation de passions individuelles et collectives ; il provoque chez les spectateurs des réactions de ferveur qui ne sont pas sans rappeler les festivités rituelles dans l'Antiquité.

Bien-être - Le sport rend les enfants heureux La quasi-totalité des enfants scolarisés (99%) pratiquent un sport dans le cadre de leurs "études", avec une place de choix pour les sports collectifs, la natation et l'athlétisme. En moyenne, les parents citent 2,5 sports pratiqués en milieu scolaire. 70 % de ces parents estiment que le niveau d'activité physique est satisfaisant dans le cadre scolaire On peut également faire du sport en se rendant à l'école. Plus de 40 % des élèves effectuent le trajet à pied, en vélo ou encore en trottinette. Mais surtout pour des raisons pratiques et de proximité, plus que pour se dépenser. En dehors du cadre scolaire, 77% des parents permettent à leurs enfants de pratiquer une activité sportive.

Le sport, c'est bon pour le moral Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le , mis à jour le Sommaire Baisse de moral : et si vous essayiez le sport ? Des bienfaits - Le sport pour les handicapés En premier lieu, le gain de force musculaire apporte des facilités pour la personne porteuse de handicap. Le renforcement musculaire des membres supérieurs et du tronc est particulièrement important et utile pour tous ceux qui se voient dans l’obligation d’utiliser des cannes ou un fauteuil roulant. Les personnes en fauteuil doivent souvent effectuer leurs transferts à la force des bras, pour se coucher par exemple, c’est pourquoi le gain de muscle facilite ces transferts. Ensuite, la pratique sportive permet une meilleure souplesse articulaire, celle-ci lutte contre l’atrophie musculaire et les problèmes articulaires. Effectivement, les personnes à mobilité réduite sont fréquemment sujettes à une diminution de leur masse musculaire.

Pour approfondir les bénéfices du sport sur la santé mentale Publié le 19/10/2015 - Validé par le comité médical Les bienfaits du sport sur la santé mentale: Le rôle bénéfique de l'activité physique est reconnu tant comme complément au traitement dans la prise en charge des dépressions ou autres troubles psychologiques que comme moyen de prévention des maladies mentales. La pratique d'une activité sportive régulière permet de prévenir la survenue de troubles anxieux et d'états dépressifs à tout âge, de lutter contre le stress, d'améliorer les capacités intellectuelles et de réduire le risque d'apparition de la maladie d'Alzheimer. ijhs2.deonandan.com/wordpress/archives/2541

Quelles sont les hormones stimulées par le sport ? - Le Blog d'Erwann La sensation de bien-être ressenti à la fin d’une séance de sport, vous l’avez déjà vécue ? C’est l’une des conséquences de la pratique sportive et c’est aussi pour cela que certains ne peuvent plus s’en passer. Nous allons vous présenter toutes les hormones secrétées par notre corps à travers un petit top 3. Les hormones du bien-être : les endorphines Mais quelle est cette douce sensation que l’on ressent pendant mais surtout après une bonne séance de sport ?

SPORT ET BONHEUR: NOTRE APPROCHE A la question en quoi le mode de vie influe-t-il sur notre bonheur? La réponse est en tout; c à d qu’en parlant de mode vie il peut s’agir des choix de situation ( emploi, situation matrimoniale, lieu de résidence) ou des choix de “faire”( qualité des relations sociales, activité sportive, alimentation, curiosité intellectuelle). Toutes les études sur le bonheur, donc l’une des plus importantes portant sur les 20 dernières années et concernant 20000 personnes en Finlande, montrent que quatre domaines influent sur le degré de satisfaction dans sa vie par ordre d’importance: La qualité des relations( vie de couple et cercle d’amis), la santé physique et psychique , les loisirs et la situation professionnelle. Ces modalités sont souvent interdépendantes sauf pour les deux premières. Il est donc avéré que la premiére condition au bonheur est la qualité de relations sociales, les personnes heureuses sont très ouvertes aux autres, ont des amis fidèles sur lesquels s’appuyer.

JEUX PARALYMPIQUES. Le sport favorise-t-il réellement l'intégration des handicapés Épreuve de 1500m T54 à Londres, le 3 septembre 2012 (K.WIGGLESWORTH/SIPA). La réponse est délicate et complexe car elle est multifactorielle, contextuelle et dépend du vécu et ressenti de tout un chacun dont, au premier chef, les sportifs en situation de handicap. Qui plus est, de quelle type d’intégration, voire d’inclusion, parle-t-on ? Si un court article ne suffit pas et s’expose, de fait, à quelques raccourcis et caricatures, certaines pistes peuvent néanmoins être mises au jour pour alimenter le débat. L'image positive et flatteuse du sport Le sport de haut niveau est source de passions, tantôt défendu et magnifié avec verve, tantôt combattu et dénigré avec force.

Le bonheur est dans le sport Dans son livre Mind Power, James Borg nous révèle tous les bienfaits de la pratique d’un sport aérobie comme la course à pied, le cyclisme ou encore la natation. L’exercice aérobie entraîne en effet la production de neurotransmetteurs et de bêta-endorphines dans notre cerveau. Cela contribue à notre bonheur et à notre santé en général. Explication. Les deux neurotransmetteurs qui contribuent à notre bonne humeur (et dont le taux baisse en cas de stress) sont la noradrénaline et la sérotonine.

Le Sport rend-il heureux ? Du bien-être de l’athlète aux vertus anti-dépressives du sport, l’Observatoire du Bonheur se penche sur ce qui se passe dans notre cerveau pendant l’effort Pas de doute, l’été 2012 sera placé sous le signe du sport : UEFA 2012 en football, Jeux Olympiques de Londres mais aussi les rendez-vous sportifs incontournables de tous les étés, du tennis au cyclisme… difficile d’échapper à ces évènements sportifs attendus avec impatience dans le monde entier par les athlètes et leurs supporters. Source de bonheur, celui de gagner, de se dépasser, voire de passion, mais aussi de déceptions, le sport n’en reste pas moins riche en émotions, tant pour le sportif qui le pratique que pour le supporter qui le regarde.

Related: