background preloader

Que cache la mode des learning centers ? - Enquête sur Educpros

Que cache la mode des learning centers ? - Enquête sur Educpros
Enquête | Innovation, Gouvernance Publié le , mis à jour le Le concept de learning center fait fureur depuis quelques années. Né dans les universités américaines puis britanniques (première réalisation marquante en Grande-Bretagne en 1996 à l’université de Sheffield Hallam) et néerlandaises, il est lié à l’évolution de l’enseignement supérieur et des bibliothèques universitaires dans les années 1990. Dans le meilleur des cas, il allie un lieu architectural, souvent emblématique, et l’intégration d’un ensemble de ressources et de services, également accessibles à distance. Le récent Rolex Learning Center de l'EPFL de Lausanne est un des exemples les plus réussis en la matière et fait rêver bon nombre de présidents d'université ou de PRES français. e siècle. Un dossier de Caroline FrancAvril 2012

http://www.letudiant.fr/educpros/enquetes/que-cache-la-mode-des-learning-centers.html

Related:  Les Bibliothèques universitaireslearning center

Le Learning Center, avenir des bibliothèques universitaires ? – Monde du Livre Baisse des prêts de livres, de la fréquentation, fermetures récentes de bibliothèques universitaires au Canada et aux États-Unis… peut-être faut-il se questionner sur le rôle et l’avenir des BU. Lieux d’apprentissage par excellence, les BU regorgent de ressources, mais les modalités d’accès à l’information ont changé : 99% des recherches commencent aujourd’hui sur Google, la BU n’est donc plus la seule détentrice d’informations ni le lieu premier des recherches. Il est nécessaire de rappeler que l’objectif principal des BU est le service rendu aux étudiants… et non la conservation des collections ! L’impact et l’attrait de la BU ne seront maximaux que si les bibliothèques universitaires investissent les terrains des étudiants : avoir une application smartphone qui permettrait l’accès au catalogue, aux informations, ou une politique de formation aux techniques de recherche. Concrètement, qu’est-ce que c’est? Un Learning Center, c’est un centre qui allie la recherche à la formation.

DIAPORAMA. Des BU aux learning centers : images d'une mutation - Enquête sur Educpros Enquête | Formations, Vie étudiante Les learning centers, ces BU nouvelle génération Sophie Blitman | Publié le , mis à jour le Si quelques learning centers ont depuis deux ou trois ans vu le jour dans les universités, notamment à Versailles et à Nice, la plupart des projets sont encore en chantier. C'est le cas notamment à Lille 1 ainsi qu'à Grenoble où les travaux de la bibliothèque des sciences sont partiellement achevés. Tour de France en quatre étapes.

Étudiants à la fac : profitez aussi de la vie de campus ! - L'Etudiant Les universités montent des projets qui dynamisent la vie de campus, sur le terrain de la culture, de l'entrepreneuriat ou de l'innovation. Exemples à Arras, La Rochelle, Saint-Étienne, Montpellier et Saclay. Soyez actifs dans les espaces connectés de l'université d'Artois ! Début 2016, de nouveaux espaces ont fait leur apparition à l'université d'Artois : dotées notamment de mobilier mobile, de tableaux numériques interactifs et d'écrans de projection, des "salles actives" visent à favoriser le travail en groupe et l'utilisation des nouvelles technologies. De même, les bibliothèques sont repensées pour accueillir des learning labs et des clusters dédiés aux projets collaboratifs, ainsi que des "espaces de convivialité", aménagés avec chauffeuses et tables basses pour le confort des étudiants.

La CPU et la CDC publient leur guide du learning center - Enquête sur Educpros Un dossier de Caroline Franc | Publié le , mis à jour le Afin d'aider les établissements dans leurs projets de construction de learning centers ou de rénovation de leurs bibliothèques, la CDC (Caisse des dépôts et consignations) et la CPU (Conférence des présidents d’université) dressent dans un guide les grandes lignes de ce qui définit ce concept en vogue, en s'appuyant sur des exemples internationaux. Face à l'émergence de nombreux projets de learning centers en France et ayant observé la multiplication de ces derniers au Royaume-Uni ainsi qu'en Allemagne ou en Espagne, la CPU et la CDC ont publié, fin 2011, ce qu'on pourrait appeler le guide du parfait learning center. Si les auteurs du rapport soulignent «qu'il appartient à chaque établissement de définir son propre modèle de learning center», ils établissent en effet sur la base de leurs observations les grandes lignes de ce qui caractérise ces bibliothèques universitaires du XXIe siècle. Repenser l'offre de services documentaires

Les learning labs, ces salles de cours 3.0 - Enquête sur Educpros Chaises et tables mobiles, Post-it, ordinateurs et tablettes, robot de téléprésence ou Google Glass… Les learning labs fourmillent de matériel modulable et high-tech, mis au service de l'expérimentation pédagogique. Zoom sur ces nouveaux lieux qui s'attachent à rendre les étudiants plus actifs et ambitionnent de révolutionner l'enseignement. À côté des traditionnels amphis ou salles de TD, de nouveaux espaces, plus ouverts et plus modulables, font aujourd'hui leur apparition dans les écoles et les universités. Une dizaine ont vu le jour récemment. Le Learning Centre n'est plus, vive le 3C ? Par Frédérique Yvetot La circulaire de rentrée est enfin parue et, cette année, un paragraphe va particulièrement intéresser les professeurs documentalistes : l'annexe 7. Et que dit cette annexe intitulée "Encourager la dynamique pédagogique et l'innovation" ?

Transformer les CDI en learnings centers ? C’est possible ! Depuis quelques années, les CDI sont ainsi encouragés à se transformer en centres de connaissance et de culture, dits 3C. Ainsi, Eduscol propose un dossier permettant d’appréhender ce nouveau concept destiné à « décloisonner les espaces » en permettant la liaison entre le fonds documentaire physique, c’est-à-dire les fictions et documentaires du CDI et le fonds numérique récemment acquis. Penser les CDI comme des tiers-lieux Il semble important de rappeler que le modèle des 3C nous vient des Etats-Unis où, depuis de nombreuses années déjà, des spécialistes ont évoqué l’idée de « tiers-lieu » pour désigner les bibliothèques et leur place dans la société. En juillet 2012, le site Net-public définit le tiers-lieu comme étant « un espace de travail réunissant des ressources matérielles et immatérielles propres à générer des synergies collectives, créatives, solidaires et économiques ».

Créer un learning centre : pourquoi ? comment ? Quelques notes prises au cours d'une JE organisée par Mediadix à Paris 10 le 26 mai dernier. Une 2e journée sur la même thématique aura lieu le 9 décembre 2011 à Saint-Cloud : La bibliothèque 3e lieu. Photo : schoeband. CC : BY-NC-SA. Cdi ou learning center : pourquoi le travail documentaire reste identique Traditionnellement, les objets gérés dans un Cdi étaient le livre et le périodique au format papier, cette gestion s’étend aujourd’hui à l’ensemble des médias disponibles sur supports physiques et virtuels. L’activité principale du centre est la mise à disposition des ressources pour emprunt ou consultation. Mais pour offrir un service attrayant, il est nécessaire de diversifier l’offre et de savoir la présenter d’où la mise en place de nombreux portails.

Bibliothèque et médiathèque troisième lieu – Monde du Livre Photo : « Du design, du design, du design » par Charlotte Henar en licence Creative Commons by-sa Dans le cadre de notre master, nous avons eu l’occasion de rencontrer Catherine Perrin, conservatrice en chef et directrice de la médiathèque Louis Aragon de Martigues. Outre le métier de bibliothécaire, elle nous a présenté le projet de sa médiathèque : évoluer vers le « le troisième lieu ». Ce concept, séducteur et innovant, est encore peu développé en France malgré son succès en Angleterre ou aux Pays-Bas et, déjà, il rencontre autant de farouches critiques que de fervents défenseurs. Le concept Alors que le premier lieu figure le foyer et que le second lieu se réfère à la sphère du travail, le troisième lieu représente quant à lui un espace consacré à la vie sociale, où les individus peuvent se rencontrer et discuter de manière informelle à l’image de ce qu’a pu être la place du marché ou l’église et de ce qu’incarne encore le café aujourd’hui.

Universités : cinq espaces qui boostent la vie de campus #1 Les "espaces connectés" d'Artois : les pédagogies actives s'installent Début 2016, de nouveaux espaces ont fait leur apparition à l'université d'Artois : dotées notamment de mobilier mobile, de tableaux numériques interactifs et d'écrans de projection, des "salles actives" visent à favoriser le travail en groupe et l'utilisation des nouvelles technologies. De même, les bibliothèques sont repensées pour accueillir des learning labs et des clusters dédiés aux projets collaboratifs, mais aussi des "espaces de convivialité", meublés de chauffeuses et de tables basses pour le confort des étudiants. Dix salles actives et 20 clusters sont prévus pour accueillir près de 250 étudiants sur chacun des sites. 145.000 euros ont été investis pour adapter les locaux et équiper les sites de Lens et d'Arras, avant que ne le soient ceux de Liévin, de Béthune et Douai.

L'université en demande de "tiers lieux" Les "tiers lieux" sont-ils en train de s'installer dans les universités ? Les universités utilisent rarement ce terme, mais nous avons effectivement besoin d'espaces de collaboration, qui ne soient ni spécifiquement dédiés aux études, ni à la recherche. Ces endroits de partage, de restauration, de rencontres vont favoriser le lien entre la recherche et les étudiants, ainsi que l'interdisciplinarité. C'est un réel besoin des universités, pourtant, les contraintes budgétaires et les freins culturels gênent le développement de ces lieux d'innovation et de ces nouvelles pratiques. Les locaux de l'université sont-ils appropriés à l'innovation pédagogique ?

Présence, distance : vers de nouvelles configurations organisationnelles ? 1 Voir l’article de Françoise Thibault (2007) qui reprend l’historique de ces propositions en rappela (...) 1Dans une communication datée du 17 juin 1999, François Peccoud, alors président de l’université technologique de Compiègne et animateur d’un groupe de travail dédié à l’enseignement à distance à la conférence des présidents d’universités, présentait les axes stratégiques pour le développement de ce mode d’enseignement, appelant à une reconfiguration de l’organisation universitaire en réponse à l’évolution d’une offre d’accès au savoir en dehors des universités. Quinze ans après ces propositions1, de multiples initiatives ministérielles ont vu le jour, interpellant l’observateur sur les conséquences de ces projets et réalisations sur l’évolution des centres de télé-enseignement universitaires (CTEU), dont les premiers ont été créés en 1963. 2 Voir Chantal Acheré, « Histoire de la Fédération Interuniversitaire de l'Enseignement à Distance (F (...)

Learning Center Learning Center Le Learning Center a pour vocation de répondre aux besoins documentaires et d’information des étudiants, enseignants et chercheurs de l’EBS, l’ESCE, , l’ECE dans le cadre des enseignements et spécialisations des écoles, ainsi qu’aux étudiants et apprenants des formations diplômantes de l’IFG. Il est aussi ouvert aux étudiants des programmes Bachelors, ESCE Bachelor et Ece Tech. Au service de la pédagogie, il fédère des ressources et des produits pédagogiques.

Related: