background preloader

Bibliothèque d'Alexandrie

Bibliothèque d'Alexandrie
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La bibliothèque d'Alexandrie, fondée à Alexandrie, en Égypte, en 288 avant notre ère et définitivement détruite au plus tard entre -48 et 642, était la plus célèbre bibliothèque de l'Antiquité et réunissait les ouvrages les plus importants de l'époque. §Histoire[modifier | modifier le code] Évocation de la bibliothèque d'Alexandrie. Ayant reçu l'Égypte en partage à la mort d'Alexandre, Ptolémée, un de ses généraux, devenu roi sous le nom de Ptolémée Ier Sôter, s'attacha à faire d'Alexandrie la capitale culturelle du monde hellénistique, à même de supplanter Athènes. La bibliothèque ne commença à fonctionner que sous Ptolémée II Philadelphe[7] qui, selon Épiphane, aurait demandé « aux rois et aux grands de ce monde » qu'ils envoient les œuvres de toutes les catégories d'auteurs[5] et aurait fixé un objectif de 500 000 volumes[8]. Vers -145, Ptolémée VIII Évergète II expulsa les savants (« philologues ») d'Alexandrie[18]. Related:  EPNÉgyptereligion

Ebooks libres et gratuits Découverte archéologique au temple d'Amenhotep II, en Égypte ancienne ! "La terre noire"… "La terre noire fertile"... "Le Double Pays", Taouy (tȝ.wj)… "Le Pays de la terre noire, l'Égypte"... Kemet. Obélisque de la Place de la Concorde. Paris... Ainsi, km.t nous rappelle à son bon souvenir ! "Ce qu'il y a de fascinant avec l'Égypte c'est que toutes les découvertes scientifiques n'enlèvent rien à son mystère." Jean-Louis Amella de ladepeche.fr Source © Egypt Ministry of Antiquities Pas très spectaculaire peut être… Nonobstant, cette nouvelle découverte reflèterait l'importance religieuse du temple du pharaon Amenhotep II ! Ceci fut une retranscription du Dr. Des restes humains de plus de 3 000 ans… Dr. Ministre d'État pour les Antiquités en 2013… Une mission archéologique italienne travaillant au niveau du temple du pharaon d'Amenhotep II aurait me semble-t-il réalisée une découverte qui semblerait bien importante ! Sous le temple pharaonique... Rive ouest de Louxor… Temple d'Aménophis II... © Janvier 2013 de Marie-Paule. Source Nonobstant, cette découverte n'est pas inaccoutumé !

Premier concile de Nicée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'empereur Constantin, entouré des évêques conciliaires présente le texte du symbole de Nicée, adopté lors du premier concile œcuménique Le premier concile de Nicée (en latin : Concilium Nicaenum Primum) est le nom donné à un concile général des évêques de l'Empire romain qui se tint à Nicée (aujourd'hui, İznik, en Turquie) en Bythinie, sur convocation de Constantin Ier, du au , sous les épiscopats de Sylvestre de Rome, d'Alexandre d'Alexandrie, d'Eustathe d'Antioche, d'Alexandre de Constantinople et de Macaire de Jérusalem. Il est considéré comme le premier concile œcuménique par les Églises chrétiennes. Il forme, avec le premier concile de Constantinople de 381, les deux seuls conciles considérés comme œcuméniques par l'ensemble des Églises chrétiennes[2]. Circonstances[modifier | modifier le code] Toutefois, l'arianisme n'était pas la première dissidence à encourir l'excommunication. Participants[modifier | modifier le code] Canon 5.

Un blog sur les réseaux sociaux et le community management Le site e-marketing.fr vient de lancer un blog d'infos sur les réseaux sociaux et le community management. Mais bien plus qu'un blog d'actu, 'e-marketing.fr le blog' décrypte les campagnes webmarketing. Un bon moyen de se tenir informer sur ces deux outils de la communication web et de l'entreprise. Alors que l'utilisation des réseaux sociaux et du community management par les internautes et les entreprises est de plus en plus répandue, ces deux outils de la communication web ont désormais leur blog: e-marketing.fr le blog. En effet, les réseaux sociaux et le community management sont devenus deux outils essentiels pour la communication des entreprises ou encore pour élaborer une veille stratégique. Deux outils qui apportent aussi bien des données sur les tendances ou le marché (avis des consommateurs par exemple) que de lancer des actions (campagne promotionnelle, lancement d'un produit ou d'un évènement, création d'une communauté...). Source: e-marketing.fr

L'aventure des écritures - Arrêt sur Nature divine de l'écriture Les circonstances de l'apparition des premiers hiéroglyphes ne sont pas connues. L'archéologie a permis de confirmer que leur développement est étroitement lié à la mise en place d'un État et de structures administratives centralisées. Medouneter "paroles divines", c'est ainsi que les Égyptiens nomment leur écriture, que les Grecs désignent sous le nom de hierogluphikos (littéralement "gravures sacrées"). L'écriture en Égypte est au service d'une civilisation où le religieux et le politique sont indissociables. C'est cette nature divine qui permet à l'écriture de prolonger, voire de se substituer à la réalité matérielle. Né presque en même temps que l'écriture mésopotamienne, le système hiéroglyphique * n'a pas subi de transformation dans ses principes au cours de ses trente-six siècles d'histoire, mais il a donné naissance à deux formes d'écriture plus cursives mieux adaptées aux matières fragiles : les écritures hiératique * et démotique *.

Wisigoths Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alors qu'ils occupaient l'ancienne province romaine de Dacie depuis la fin du IIIe siècle, les Wisigoths ont adopté peu à peu l'arianisme, à partir de l'année 341, c'est-à-dire une forme du christianisme qui affirme que Jésus-Christ n'est pas Dieu, mais un être distinct créé directement par ce dernier. Cette croyance est en opposition avec l'orthodoxie chrétienne, majoritaire dans l'empire romain quand les Wisigoths s'y installèrent. Officiellement, les Wisigoths sont restés fidèles à cette foi, qualifiée d'« hérésie » par l'Église trinitaire, jusqu'en 589, lorsque le roi Récarède Ier (en espagnol : Recaredo) choisit de se convertir publiquement, faisant ainsi joindre officiellement l'Église trinitaire au royaume wisigothique d'Espagne. Toutefois, même après cette date, un parti arien demeura fort actif et influent, notamment dans la noblesse. Étymologie du terme Wisigoth[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code]

Profil du coordinateur EPN idéal ? | Espace Public Numérique Relais 59 (Paris 12e) Ça commence par un coup de fil Début juillet 2011, je reçois un coup de fil de Pierre. Jeune aspirant animateur TIC, Pierre fait une enquête professionnelle afin de mieux cerner les prérogatives d’un animateur d’EPN. Il me demande donc de répondre à un questionnaire plutôt fourni (11 questions). Comme Pierre semble motivé (il me relance plusieurs fois), je prends le temps nécessaire pour répondre à toute son interview. Je m’appuie sur mon expérience personnelle, celle construite aux Jardins Numériques, dont j’ai été le fondateur en septembre 2005 et à l’EPN du Relais 59 (de fin 2007 à aujourd’hui), pour lequel je suis coordinateur. Un portrait se dessine Il en ressort un portrait quelque peu idéal, mais somme toute fidèle au travail que j’effectue au quotidien depuis maintenant six années. Animateur TIC et coordinateur EPN même combat ? Certes, le profil d’un animateur d’EPN n’est pas exactement celui d’un coordinateur. Mais place à l’interview, puisque c’est de cela dont il s’agit.

L'Egypte antique Nous avons expliqué dans la partie sur la mort les raisons de la momification : personne ne peut accéder à la vie éternelle si son corps n'est pas conservé. Il s'agit maintenant d'exposer les techniques utilisées pour conserver le corps après la mort, le "momifier". Le mot "momie" n'est pas le mot employé par les Egyptiens eux-mêmes, il dérive de l'arabe "mumya" qui signifie "bitume". Dès le XIème siècle, les médecins arabes récupèrent la résine des momies égyptiennes, qu'ils confondent avec le bitume, pour en faire des médicaments très prisés en occident. En fait, c'est une erreur, les Egyptiens n'ont utilisé le bitume sur les momies qu'à l'époque gréco-romaine, mais le mot "momie" restera. "Tout d'abord à l'aide d'un crochet de fer, ils retirent le cerveau par les narines ; ils en extraient une partie par ce moyen, et le reste en injectant certaines drogues dans le crâne. Le décor du sarcophage de Djedbastétiouefankh évoque aussi certaine opérations de l'embaumement : voir ici. 2. 3.

Conquête musulmane de la péninsule Ibérique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La conquête musulmane de la péninsule Ibérique se déroule dans les années 711-732 après celle du Maghreb. Avant leur arrivée, la péninsule Ibérique est dominée par les Wisigoths. Elle donne naissance à l'espace appelé Al-Andalus. Contexte[modifier | modifier le code] Cependant, en 710, meurt le roi Wittiza laissant un fils Akhila (Agila ou Achille) qui est renversé par le gouverneur de Bétique, Rodéric (ou Rodrigue). Conquête de l'Hispanie[modifier | modifier le code] Selon les sources, en 711, Julien, partisan d'Akhila, entre en conflit avec le roi Rodéric qui aurait violé sa fille. Rapidement, les musulmans prennent Séville, Ecija et enfin Cordoue, la capitale. Selon Joseph Pérez, « parmi les envahisseurs de 711, les Arabes proprement dits étaient une infime minorité (...) la majorité était formée de Berbères. (...) Amorce de la Reconquista[modifier | modifier le code] Wali[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

Related: