background preloader

Les français champions de la perception de "l'image-prix" des enseignes

Les français champions de la perception de "l'image-prix" des enseignes
Il en va des prix comme des températures. Il y a les prix réels et les prix "ressentis". Autrement dit, il y a ce que le consommateur pressent en terme de prix (c'est l'image) et la réalité du prix (c'est le positionnement). On pense par exemple qu'Ikea n'est pas une enseigne chère. Mais l'enseigne est en réalité encore moins chère que ce que les consommateurs pensent (-3,4 points). Les points saillants de l'étude - Sur le plan international, les Français conservent leur statut de consommateurs les plus les plus experts en termes de capacité à juger le positionnement prix des enseignes. - D'une manière générale, les consommateurs des pays matures sont suspicieux et ont tendance à surestimer les prix ; les Chinois, au contraire, les sous-estiment. - Pour s'informer sur les prix, les occidentaux ont recours à presque deux fois moins de sources d'information que les Chinois. - Face à une hausse des prix, les enseignes de l'alimentaire et du bricolage seraient les plus touchées. Related:  3 – L’entreprise vend-elle un produit ou une image ?4 – Le produit a-t-il un prix ?

Le magasin (ré)enchanté Pas moins de 75 % des décisions d'achat sont prises en point de vente. " C'est acquis et démontré, affirme Frédéric Pérodeau, délégué général de l'Institut français du merchandising (IFM). Avec la montée des achats sur Internet, faire la différence en magasin s'avère plus que jamais primordial. D'où l'importance du marketing en point de vente. Car la différenciation ne se fait plus grâce au prix, à la promotion ou même au produit. Le seul facteur sur lequel agir reste la politique de distribution, au sein de laquelle figure le merchandising. En boutique, le client peut toucher, tester les produits, ce que le canal on line, bien entendu, ne permet pas. L'établissement de 2 000 m2 présente un nouveau mobilier permettant aux clients de manipuler et de tester une grande partie des produits exposés à l'air libre. Tout le travail consiste alors à modifier le parcours client. Tranformer le point de vente en parcours sensoriel Le temps des boîtes en carton en rayon est bien terminé.

Little Extra : le plaisir à petit prix "L'enjeu du concept c'est de dépasser le stade du c'est-pas-cher " explique André Tordjman, fondateur de l'enseigne Little Extra. "L'idée c'est de se faire plaisir et de faire plaisir à petit prix. On dit d'ailleurs "on se fait un petit extra " quand on parle d'un petit cadeau, une attention, un petit rien qui compte beaucoup. Nous ne sommes pas là dans le gadget, les produits sont utiles. André Tordjman, professeur de marketing à HEC pendant 17 ans , ex directeur marketing d'Auchan France (1999-2005) est devenu entrepreneur au sein de la galaxie nordiste en créant le concept en 2007. Le concept Si le prix est mini - 90% des produits sont à moins de 10€ - l'offre ne l'est pas. 2 000 références sont offertes dans différents univers (Little cuisine, Little intérieur, Little bain, Litlle bureau et Little little pour les enfants). Parcours coloriel ... L'entrée de l'offre est suggérée par des couleurs vives. Le prix ... simple Ici les prix sont ronds.

L'Omni-Shopper 2013 Avec un accès à un large choix de canaux de vente et de modes de livraison, les consommateurs français affichent une plus grande appétence pour la distribution omni-canal que leurs homologues britanniques, allemands et américains. Symphony EYC (éditeur de solutions d'optimisation pour les métiers du CPG, de la grande distribution et de la logistique) annonce les principaux résultats d'une étude menée en décembre dernier par Vision Critical, auprès d'un échantillon de 1 012 individus représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Ce sondage a été réalisé en parallèle en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Un consommateur véritablement omni-canal Les français aimeraient avoir accès par ordre de préférence : Adoption omni-canal : la France en avance En comparaison avec les autres pays étudiés, il apparaît que les consommateurs français font preuve d'une adoption plus diversifiée et plus équilibrée entre les canaux de vente et les modes de livraison.

Mesgoûts.fr dévoile sa "sélection des consommateurs" Le moteur de recherche alimentaire mesgoûts.fr (1) vient de dévoiler son premier palmarès de la Sélection des Consommateurs. Les produits de grandes marques (Danone, Marie, Bonne Maman...) y sont au coude à coude avec les produits d'enseigne (Casino, Auchan, Intermarché...). Et surprise, certains produits discount se sont également invités. Critère d'achat alimentaire n°1 : la qualité 22 569 membres se sont inscrits sur mesgoûts.fr entre le 25 septembre 2012 (lancement du site Internet) et le 16 avril 2013. Si de fortes disparités sont à noter en fonction des personnes, le critère d'achat n°1 déclaré est la Qualité. Le palmarès complet en cliquant ici Pas cher mais pas à n'importe quel prix ! Afin d'analyser l'impact du scandale de la viande de cheval, l'équipe mesGoûts a comparé : les profils enregistrés jusqu'au 6 février 2013 (éclatement du scandale en France) et ceux renseignés depuis le 6 février Les lauréats, grandes marques ou marques d'enseignes ? Le panel mesgoûts.fr Méthodologie

Agroalimentaire : Danone se met au low-cost - Economie Les pressions sur le pouvoir d'achat des Français sont un facteur que tous les groupes industriels doivent désormais prendre en compte. Tous les groupes industriels... et tous les groupes agro-alimentaires, puisque les prix dans l'alimentation ont connu une envolée au cours des derniers mois. Une contrainte qu'a intégrée Danone : dans un entretien que publie Le Figaro, le PDG du groupe, Franck Riboud, annonce qu'il compte lancer à la rentrée une nouvelle gamme de yaourts bon marché. Le quotidien précise qu'un "éco-pack de six yaourts aromatisés" sera vendu au prix de 1 euro environ. "Couvrir le spectre entier du pouvoir d'achat" Une réorientation de stratégie significative pour le groupe agroalimentaire français, qui, ces dernières années, avait plutôt misé pour son développement sur des produits plus haut de gamme présentés comme bons pour la santé. D'après agence

Après la salade, Sodebo réinvente le sandwich Nom de marque ? La brigade ailée du goût (BAG). Le sigle n’est pas anodin car en effet, le concept tient surtout grâce au packaging. « Ce sachet a un imaginaire très fort, on l’a tous vu dans les séries américaines. Quand nous avons réalisé nos études shopper, les consommateurs ne croyaient pas que c’était un intervenant de grande distribution qui lançait ce type de produits », raconte Manuela Lefort, chef de groupe sandwichs et nouveaux marchés. Cet emballage souple, qui change des coques habituellement présentes sur ce marché du traiteur, promet un fort impact en rayon. Deuxième étape du changement, le produit. Dernier élément différenciant, Sodebo a pensé à la petite touche sucrée pour offrir une solution complète aux actifs. Souffle nouveau sur les wraps Sur les sandwichs, la griffe renouvelle aussi ses wraps. Sodebo n’en est pas à son premier coup d’essai pour bousculer les codes du marché du snacking. Le taboulé arrive chez Sodebo

André chausse une nouvelle identité André, la marque de chaussures plus que centenaire du groupe Vivarte, continue sa modernisation et adopte une nouvelle identité visuelle signée par l'agence Hérézie. La montée en gamme est perceptible. Un logo sur deux déclinaisons. Une première typographique, plus moderne, élégante et sobre. La seconde déclinaison se fait avec un pictogramme qui représente deux A en forme de talons aiguilles, entrecroisés. Le nouveau site web, monte d'un cran, se modernise et colle à la nouvelle charte graphique. Le changement d'identité se retrouve aussi dans un nouveau concept de boutiques.

Baromètre Symphony/IRI : les MDD toujours en stagnation Marketing Magazine et SymphonyIRI ont décidé de publier chaque mois un baromètre exclusif concernant les MDD en hypermarchés et supermarchés. L'objectif est de fournir une information récurrente sur l'évolution des performances des MDD. Chaque mois seront effectués des focus différents, par exemple sur la situation des différents segments des MDD (classiques, thématiques et économiques) ou encore sur leurs résultats par grands rayons pour l'univers des produits de grande consommation, sur l'évolution de leur assortiment... En effet, un des éléments principaux à examiner durant les deux ou trois ans à venir est le rapport de force entre les marques nationales et les MDD sur les marchés alimentaires durant la période difficile qui s'annonce. La première publication fait un point global sur leur situation aujourd'hui. Cette stagnation traduit bien sûr des situations assez particulières selon les marchés. Résultats des MDD par rayon en 2012 La situation a bien changé depuis 2008/2009.

Les ALIMENTS les plus couramment consommés L'élevage Consommation de viande, de lait et de fromage,oeufs, conséquences de l'élevage intensif La pêche Consommation de poissons, industie de la pêche, conséquences de la surpêche Les aliments courants sucre, céréales, boissons, fruits et légumes Les boissons sodas, boissons alcoolisées, eau minerale, café, thé La restauration la restauration traditionnelle, restauration rapide,

En réponse à Free, Bouygues Tel offre la 4G aux abonnés B&You A partir de ce 17 décembre, les abonnés de la marque low cost de Bouygues Telecom bénéficient gratuitement de la 4G. Free avait dégainé le premier, le 3 décembre. A partir d'aujourd'hui 17 décembre, la 4G est disponible sans surcoût pour les abonnés de B&You, la marque low cost de Bouygues Telecom. Deux forfaits sont concernés : celui à 19,99 euros par mois pour 3 Go de données et celui à 24,99 euros pour 5 Go. Les clients de Bouygues Tel qui voudront en bénéficier devront se rendre dans la rubrique "Mon Compte" sur le site de l'opérateur et activer la fonction 4G. Et bien sûr posséder un téléphone compatible. Par cette initiative, Bouygues cherche à riposter contre Free, qui avait annoncé début décembre des forfaits à bas prix incluant la 4G : pour 19,99 euros par mois, ses abonnés peuvent profiter de 20 Go de données.

Related: