background preloader

Relativiser - Savoir relativiser - Apprendre à relativiser

Relativiser - Savoir relativiser - Apprendre à relativiser
Je n’ai pas eu à chercher longtemps ma problématique. S’il y a une pensée qui me prive de toute objectivité, c’est bien le départ probable de mon fils unique, l’année prochaine, pour suivre ses études à mille kilomètres de la maison. Anxiété, tristesse, bouffées d’angoisse… sont quelques-unes des émotions qui viennent parasiter mon désir, pourtant bien réel, de le voir s’épanouir et se réaliser dans sa nouvelle vie d’étudiant et d’homme. Premier défi : apaiser le maelström émotionnel que soulève cette perspective ! Avec la méthode Vittoz A lire Vivre pleinement l’instant, la méthode Vittoz de Martine Mingant (Eyrolles, 2007). Je fais le vide en moi « La méthode Vittoz met l’accent sur la juste réceptivité et l’accueil des sensations, m’explique Martine Mingant, psychothérapeute. Première phase : debout, les bras le long du corps, je respire par le nez, relâche cou et épaules, et j’eff ectue quelques grimaces pour détendre mon visage. Avec la psychologie transpersonnelle

http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Comportement/Articles-et-Dossiers/Gagner-en-serenite/4-exercices-pour-apprendre-a-relativiser

Related:  Stress, Traumatisme, ÉmotionsSe Libérer de ses Emotions - Exercices

LES 7 BLESSURES FONDAMENTALES - ESPACE DE THERAPIES EMOTIONNELLES Les 7 blessures de l’âme Nous avons tous en nous, plus ou moins développées, 7 blessures, qui nous empêchent d'être nous-mêmes. On les appelle « BLESSURES FONDAMENTALES », car elles s'inscrivent dans le cerveau, dans le corps physique, le long de la colonne vertébrale, et dans notre vie de tous les jours. Ainsi, dès qu'il y a la moindre petite ombre d'agression, ou vécue comme telle, nous allons, sans même avoir eu le temps de réagir, bâtir autour de nous une forteresse, une armure, qui, par réflexe, s’était auparavant déjà installée en nous et autour de nous. Ainsi, nous pouvons porter une chaîne de blessures collées les unes aux autres, et collées au cœur de notre enfant intérieur.Ces blessures fondamentales sont portées par le système familial, et peuvent être transmises pendant la fécondation (inconsciemment, bien évidemment), et ainsi sont projetées sur l'enfant. >> C'est en cherchant les blessures, et en les comprenant, que je peux enfin les guérir.

4 exercices pour apprendre à relativiser : Avec la programmation neurolinguistique A lire Changez pour le bonheur ! d’Alain Losier (InterÉditions, 2007). J’identifie mon vrai désir « Prendre du recul, selon Alain Losier, thérapeute spécialisé en programmation neurolinguistique, c’est pouvoir observer une situation d’une façon détachée, en comprenant l’autre et en restant soi, de manière à cerner clairement son rôle, son intérêt et son objectif.

Fessées et gifles : les punitions corporelles entraînent phobies, Toc et... désobéissance 10% des enfants dans les pays développés seraient maltraités ou négligés selon une étude britannique parue en 2009 (SIPA). Avec les punitions corporelles et psychologiques, ce qui est recherché en provoquant une douleur, une peur et un stress, c’est avant tout de sidérer l’enfant pour qu’il obéisse immédiatement, et de créer ensuite une aversion par un conditionnement pour qu’il ne recommence pas à avoir le même comportement. Sidération et conditionnement sont des mécanismes neuro-biologiques traumatiques. 3/3 Gestes de la neurodétente Connaître son "œil directeur neurologique" est essentiel pour bien se détendre. Notre corps bouge en fonction de la direction visuelle : vers la droite pour environ la moitié des individus ; vers la gauche pour l’autre moitié. Si vous fonctionnez vers la droite, vous concentrez l’essentiel de vos activités de ce côté : vous vous appuyez vers la droite, vous mastiquez davantage à droite (huit fois sur dix), vous tournez plus facilement de gauche à droite que de droite à gauche. Votre œil neurologique directeur est donc le droit. Et inversement si vous fonctionnez du côté gauche. Pour bien relaxer son corps, il faut lui ménager des temps de repos du côté le plus sollicité.

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Les comportements qui surviennent lorsqu'un être humain est effrayé sont très semblables d'un individu à l'autre et ce, même pour différentes cultures. En effet, si quelque chose nous effraie, disons un bruit strident, notre première réaction est d'arrêter ce que nous étions en train de faire. Presque aussitôt, nous nous tournons généralement vers la source du bruit et tentons d'en évaluer le danger réel. Tout cela se fait très vite, de manière réflexe, et ne nécessite pas l'intervention de la conscience ou de la volonté. Si la source du bruit semble effectivement menaçante, nous figeons sur place et tentons d'évaluer s'il y a une possibilité de fuir ou de se cacher. Les 5 meilleures plantes pour améliorer nos émotions Nous avons tous une quantité d’émotions en nous qui nous traversent et nous affectent chaque jour durant nos rapports avec les autres et notre vie quotidienne, que ce soit en famille, au travail, avec les amis ou ailleurs, ce qui fait que l’on doit les gérer et essayer de les maîtriser afin de mieux se sentir. Nos émotions possèdent bien évidement des aspects bénéfiques et néfastes : il y a donc celles qui nous aident à positiver et être plus optimiste et celles qui, au contraire, nous laissent un sentiment de frustration et d’insécurité. Il faut savoir qu’un état permanent de stress et de nervosité pourrait provoquer l’apparition d’une gastrite nerveuse ou ce qu’on appelle aussi une gastrite émotionnelle qui consiste en une inflammation de la paroi de l’estomac qui s’accompagne souvent de certains symptômes comme la douleur, la brûlure, l’acidité, etc. Quelles sont ces plantes pour améliorer nos émotions ?

Comment Passer de la Colère au Calme Juste en Claquant des Doigts ? Les Ancrages Calmez-vous, motivez-vous, concentrez-vous, juste en claquant des doigts La colère arrive, vous voulez cogner, mais vous devez-vous retenir. La colère vous envahit de plus en plus, tout est rouge … Et là, claquez des doigts ! Un simple claquement de doigts, et vous vous calmez, tout devient bleu, le son de votre voix réduit, son débit aussi. Une sensation de bien-être se répand en vous, vous êtes décontracté, tranquille, serein, zen.

2/3 Gestes de la neurodétente S’étirer correspond à un besoin profond de notre corps pour se libérer des tensions musculaires. Allongez-vous sur le dos (le cou et la colonne lombaires sont en extension, ce qui libère le bas du dos et le diaphragme), bras et jambes tendus à l’horizontale (la chaîne musculaire est étirée), la tête alternativement tournée à droite puis à gauche (ce qui permet de détendre les deux côtés du corps), la bouche ouverte (ouvrir la bouche libère la pression et permet d’étirer les chaînes musculaires de la colonne vertébrale, de la mâchoire à l’oreille) et bâillez même si vous n’en avez pas envie (le bâillement libère la pression de l’articulation entre les tempes, la mâchoire et le muscle temporal). Vous pouvez aussi étirer bras et jambes à la verticale.

Comment dissoudre les rancoeurs 1. Cesse toute critique. La critique ne change jamais rien. Refuse de te critiquer. 1/3 Gestes de la neurodétente Prendre un bain à la bonne température, adopter le bon vêtement, faire le bon mouvement… Notre cerveau sait exactement ce qui est bon pour nous, assure la neurologue Régine Zekri-Hurstel. Elle nous apprend comment l’écouter pour mieux nous relaxer. Flavia Mazelin-Salvi Sommaire

Related: