background preloader

RTSch - Le bonheur

RTSch - Le bonheur

20 choses que vous devez abandonner pour être heureux Le facteur le plus important qui nous empêche de réaliser nos rêves est simplement et malheureusement nous-même. Nous nous fixons des limites chaque jour, de manière intentionnelle ou non. Toutefois, il existe de nombreuses façons pour atténuer ces contraintes. Voici 20 choses dont nous devons nous débarrasser si nous voulons être heureux. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. (Via : Elite Daily)

« Le bonheur, ça s'apprend » - Le Parisien Médecin, psychiatre en exercice, lecteur de Freud très jeune, Christophe André a un jour ouvert son approche, vers la méditation notamment, en s'engageant plus personnellement dans ses livres. « Et n'oublie pas d'être heureux : Abécédaire de psychologie positive » (Ed. Odile Jacob), qui vient de sortir en poche, va accompagner notre été : chaque jour, à partir de demain et jusqu'au 21 août, vous découvrirez un extrait de cet abécédaire, 42 raisons d'être heureux, en somme. Christophe André nous explique son approche de la sérénité. Vous avez débuté comme un psychiatre classique, puis vos livres ont changé, vous avez parlé du bonheur, et même de vous. Pourquoi ce virage ? CHRISTOPHE ANDRÉ. Que recouvre la notion de psychologie positive ? Ce terme peut agacer, il est un peu limitatif. Dans votre livre, vous dites que vous n'êtes pas plus doué qu'un autre pour le bonheur... On a tous des petites tendances anxieuses ou dépressives. Le mode d'emploi, c'est le vagabondage.

Paula Davis-Laack: Dix choses que les gens heureux font différemment des autres Le vrai bonheur ne dépend d'aucun être, d'aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous La recette du bonheur existe, c'est Harvard qui le dit ! En novembre 2015, lors d’une conférence TEDx, Robert Waldinger a révélé l’aboutissement d'une longue, d'une très longue étude. Pendant 75 ans, des chercheurs de la prestigieuse Harvard Medical School ont suivi à la loupe le quotidien de 724 hommes. Alors que, généralement, les études de cet acabit s’arrêtent au bout d’une dizaine d’années, faute de moyens, ici pas moins de quatre directeurs d’étude se sont succédés depuis 1938 pour mener à bien les recherches. La chaire sur le « développement de l’adulte » (Study of Adult Development) de l'université a passé au crible tous les aspects de la vie des participants. Un travail titanesque Le projet original était ambitieux, tant au niveau des fins que des moyens. Choisir ainsi deux milieux sociaux diamétralement opposés permettait d'isoler les facteurs psychologiques et biologiques ayant un impact sur la santé et le bien-être à tous les âges de la vie. Pour être heureux, connectez-vous à votre entourage À lire aussi :

Heureux d'être malheureux: le cas français La prestigieuse revue américaine The New Yorker s'interroge sur le cas français: un pays à la psychologie particulière qui se complait dans les lamentations sur soi-même et le malheur. «En dépit en général d'excellentes conditions de vie matérielles en France, les Français sont lugubres. Un récent sondage WIN-Gallup montre que leurs prévisions pour l'année sont plus sombres que celles des Irakiens et des Afghans», écrit le New Yorker. Le quotidien britannique The Guardian fait le même constat dans un article qui cite abondamment l'économiste française Claudia Senik. Pour Claudia Senik, le «paradoxe français» - le fait que la prospérité générale du pays ne se traduit pas par le bonheur de ces citoyens - peut s'expliquer par des «attitudes mentales acquises à l'école et à d'autres occasions de socialisation, plus particulièrement pendant la jeunesse». L'éducation et l'environnement culturels peuvent-ils à ce point façonner la psychologie d'une société et d'un pays? Slate.fr

La classe de Mme Elhayani » Blog Archive » L’ARGENT EST-IL UNE SOURCE DE BONHEUR ? 8 avril 201022:58 Mme ElhayaniArticles les gens sont devenus aujourd’hui plus matérialistes qu’avant. Mais la monnaie peut-elle assurer le bonheur des hommes ? ou est-elle, au contraire, la source des malheurs qui frappent la société ? Pour beaucoup de personnes, il est incontestable que l’argent est la seule condition pour être heureux. l’argent permet d’avoir tous les biens matériels sans lesquels l’individu serait malheureux. Si les pauvres ne peuvent pas se payer les soins médicaux élémentaires, les riches se font traiter, en cas de maladie, par les plus grands médecins du monde et dans les cliniques les plus cossues. Les enfants des familles aisées ont la possibilité de poursuivre leurs études dans les écoles et les établissements de formation les plus prestigieux. L’argent aplatit les difficultés devant les riches et leur ouvre toutes les portes. Mais malgré tous ces arguments qui paressent solides, de nombreuses personnes’opposent à l’idée que l’argent fait le bonheur. L’argent!

Du bonheur en situation de malheur ? Lorsqu'une personne est touchée par un malheur, c'est tout son être, toute sa personne, son corps, ses pensées, son environnement qui sont touchés, affaiblis. Quelle est alors la part que l' ‘autre’ peut prendre pour l'aider à sortir du néant dans lequel elle se trouve ? L’auteur, dans son mémoire de Duheps, explore la signification de ce temps de passage ‘entre malheur et vie meilleure’, ce qui est du domaine de la personne et ce qui est collectif. Tout d’abord ce fut un retour sur mon histoire de vie, mon enfance, mes voisins du bidonville d'à côté, dont le souvenir imprégné en moi est celui de personnes vivant des situations de grande pauvreté et violence, et de mères que je voyais souvent pleurer. Malgré tout cela, nous avons vécu heureux en famille, une famille nombreuse, des parents patients, une vie simple, beaucoup d’humour et de chansons. Les mots « bonheur » ou « malheur » sont des mots dont des siècles d’histoires humaines, des milliards de personnes ont recherché le sens.

Related: