background preloader

Apprendre à mémoriser › Se connecter

Apprendre à mémoriser › Se connecter
Related:  Apprendre à apprendre - Métacogniton, méthodologieMEMORISER

Vidéos - Les tables de multiplication Accès en ligne uniquement pour pouvoir être utilisée depuis n’importe quel terminal (Pc – Mac – toutes les marques de tablettes…) Cliquer sur l’image pour commander : Vous pouvez également télécharger LE BON DE COMMANDE et me le retourner par courrier accompagné de votre règlement : Si vous avez la moindre question, écrivez-moi à matthieu@multimalin.com (je vous répondrai personnellement dans les plus brefs délais.) Descriptif : la méthode contient 1 cahier d’apprentissage et un jeu de 56 cartes pour apprendre les tables de multiplication de 3 à 9 en s’amusant et en autonomie. Pour chaque multiplication, l’enfant progresse dans l’apprentissage selon 4 étapes : - Etape 1 : repérage d’une multiplication non mémorisée - Etape 2 : création de l’image mentale de la multiplication à mémoriser - Etape 3 : atelier d’entraînement - Etape 4 : révision (à l’aide du jeu de cartes MultiMalin)

Mémoire & Concentration memoire-et-concentration développer les capacités de mémorisation Notre cerveau imprime mieux nos apprentissages si nous respectons certaines méthodes. Si vous voulez booster vos capacités de mémorisation, tenez compte de ces principes de fonctionnement de votre machine mnésique: Continuer la lecture Nous avons tous entendu parler d’une personne possédant une mémoire photographique (ou mémoire absolue ou encore mémoire eidétique, qui permet de se souvenir de nombreux détails malgré un court stimulus). Nous connaissons aussi des gens atteints d’Alzheimer, de troubles psychiques, ou possédant un faible QI. Comment s’organisent les informations dans notre cerveau? Comprendre le principe de fonctionnement de la mémoire est utile pour savoir comment l’utiliser. Une mémoire de travail véloce est une compagne irremplaçable pour une vie créative. Comme son nom le suggère, votre mémoire « de travail » permet d’améliorer coude à coude, votre mémorisation et votre vitesse d’assimilation. L’hypnose ?

Trois petites activités sur la mémoire « Ils n'apprennent pas! » Dans le palmarès des phrases les plus prononcées autour des machines à café des salles des professeurs, celle-ci figure clairement en bonne place. Repartons déjà du bon pieds sur le verbe « apprendre ». Il est bien large et n'exprime en général pas bien la pensée de son auteur dans cette situation. Sans entrer dans des considérations théoriques (fortes intéressantes au demeurant), je vous propose quelques petits « exercices » que je fais avec des élèves de 6ème en accompagnement personnalisé. Exercice n°1 : T'es habillé comment aujourd'hui ? Les élèves sont invités à circuler de manière aléatoire dans la salle en occupant la totalité de l'espace (c'est un exercice en soit mais ce n'est pas l'objet du billet, ni l'objectif du travail). Nous recommençons l'exercice deux fois. - Que s'est-il passé dans ma tête au moment où j'ai du décrire la tenue de mon binôme ? Exercice 2 : La photo J'invite les élèves à prendre une feuille et un crayon.

Quel type d'intelligence avez-vous ? Test des intelligences multiples Un test qui illustre très bien notre article sur les différents types d'intelligence et a été mis au point par notre partenaire Central Test. Un test pour qui ? Tous ceux qui veulent mieux se connaître, de l'adolescence à l'âge adulte. Nous sommes tous intelligents, mais à notre manière : encore faut-il connaître ses points forts. Pour quoi faire ? Ce que vous donne le test Résultats : Vous obtenez un score sur 10 pour chacun des huits types d'intelligence (qui est décrit), avec votre position par rapport à la moyenne des gens. Pour aller plus loin En savoir plus sur le Test des Intelligences multiples LeTest de QI vous permet d'évaluer plus finement (et de perfectionner) votre intelligence logique et verbale, la plus utile dans de nombreuses filières d'études ou de métiers.

Mémorisation : trouver sa stratégie Dans tous les cas : lire, relire, et réviser plusieurs fois Il faut souvent apprendre plusieurs fois pour mémoriser vraiment Il n'y a pas de secret : pour bien mémoriser, il faut relire et réviser plusieurs fois le même cours et la même leçon. C'est la règle de base indispensable à tous, quelle que soit votre forme d'apprentissage. Pour apprendre, il faut se représenter mentalement ce qu'on découvre Comment se représenter ce que l'on étudie ? Mais comment apprendre ? Les différentes stratégies pour évoquer et retenir les connaissances Certains retiennent grâce aux images ou aux représentions visuelles. Relisez votre cours lentement. Si vous êtes auditif et verbal, récitez vos cours à haute voix. Il se peut que ce qui vous revienne soit plutôt la voix de l'enseignant, un son, une musique, le récit d'une histoire, d'une anecdote citée dans le cours. Comment utiliser sa stratégie mentale ? Commencez par utiliser la méthode qui vous est la plus naturelle. Des tests et des exercices à télécharger

Mémoriser à l'école Descriptif : Exemples d'outils pour réactiver une connaissance : • Au niveau individuel, l'outil de base est le fichier ou le carnet de vocabulaire. Le principe d'utilisation est simple: quand un mot est appris, l'enfant l'inscrit sur son carnet, accompagné de trois indications : - la date ; - le texte où le mot a été trouvé ; - une phrase explicitant son emploi par un exemple, l'opposition ou la proximité avec d'autres mots. Exemple : À propos d'une leçon sur l'eau, il écrirait : mardi 10 décembre 2008 .. Autour du mot " eau " eau courante, eau stagnante . le mot à retenir étant typographiquement mis en valeur. Outre les mots appris au cours des séquences de vocabulaire, l'élève fait aussi figurer sur son carnet ceux qu'il a glanés dans ses lectures personnelles. Exemples : Frétiller ? • Au niveau collectif, on constitue également un fichier, à raison d'une fiche par mot ou expression. Ce fichier a une double fonction.

Métacognition et réussite des élèves Suffit-il de mettre les élèves en activités en classe pour qu’ils s’approprient les savoirs, savoirs faire sur lesquels est construite la séance qui leur est proposée ? L’analyse ergonomique des situations d’apprentissage scolaire amène à être très réservé dans la réponse. En effet, quels que soient les modalités pédagogiques, les supports didactiques prévus, un constat s’impose : les enseignants n’arrivent pas toujours à atteindre les objectifs visés.Eviter qu’il y ait autant d’élèves en difficultés d’apprentissage, d’élèves en décrochage scolaire voire en refus scolaire, d’élèves en souffrance, d’élèves en danger, c’est bien l’ambition de tous ceux qui oeuvrent dans ce monde complexe de l’Éducation.Que faire devant cette réalité ? Les enseignants tentent de les aider à retrouver le chemin des apprentissages scolaires afin qu’il apprennent les savoirs scolaires que l’Ecole s’engage à leur donner et définissent sur cette base la plupart des activités qu’ils leur proposent. Gagné P.

Apprendre à retenir, à mieux mémoriser Repères pour aider les élèves à retenir A. Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. 1. Repérer pour quoi on apprend : Pour exprimer des informations sur des notions : leur définition, leur réseau de signification, des exemples, des notations, … Pour exprimer des informations sur les situations et évènements : faits, contexte, chronologie, causes et conséquences. B. a. D. a. E. a. F. a. G. a. H. Eléments caractérisant la sphère. Remarque : Il existe divers logiciels chacun performant pour réaliser des cartes mentales avec les élèves.

Ancrage Mémoriel Atelier Mémoire - Idées ASH Dans l'école, les résultats des évaluations de GS, CP et CE1 mettent en évidence que de nombreux élèves sont en situation de difficulté scolaire dès le cycle 2. Ils semblent présenter un problème de traitement de l'information. En mars 2007, avec mes collègues de GS et de CP, nous faisons l'hypothèse qu'une re-médiation à ce problème cognitif est possible en agissant sur l'enrichissement des processus et de l'élaboration. Dans le cadre de notre projet d'école, nous décidons de créer une mallette de jeux pédagogiques pour alimenter un ATELIER MEMOIRE hebdomadaire. Cet ATELIER MEMOIRE fonctionne depuis 2007 dans les classes de GS et de CP, et l'enthousiasme des élèves est incontestable. Nous souhaitons aujourd'hui que d'autres élèves puissent en profiter. Cet atelier se déroule : selon une progression annuelleen veillant à travailler :la maîtrise des processusattentionmémoire de travailet des élaborationscatégorisationespacetempsdiscrimination visuellediscrimination auditive

10_principes_de_la_memorisation 10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre Dans les situations d’apprentissage, le bachotage est décrié et tous les enseignants conseillent à leurs élèves de relire leur leçon le soir-même pour mieux mémoriser. Mais, pour les élèves, les questions demeurent les mêmes : comment faire pour relire efficacement ?comment éviter de bachoter ? Les élèves disent parfois : « Les profs, ils nous disent de relire nos leçons le soir mais moi, ça me sert à rien. Comment trouver des moyens de dire au cerveau que l’information lue, écrite, consultée et apprise est importante, qu’elle a de la valeur, de l’intérêt pour le long-terme… et qu’elle mérite donc d’être retenue ? 1. Une manière de signaler une information importante au cerveau est d’en parler, de jouer soi-même au professeur. J’ai rédigé un article consacré à l’art de (se) poser des questions pour apprendre : Apprenons aux enfants à se poser des questions. 2. 3. Le fait d’associer un mot ou une phrase à une image permet de mieux s’en rappeler. Jupiter rit à gorge déployée. 4. Le lapbook

3 mythes sur le cerveau qui influencent possiblement votre façon d’enseigner Le fait de mieux comprendre le cerveau aide-t-il à mieux éduquer? C’est la question à laquelle tentent de répondre certains chercheurs, dont Steve Masson, professeur en neuroéducation à l’Université du Québec à Montréal. La neuroéducation est une nouvelle science qui se veut une approche complémentaire aux recherches déjà existantes en éducation. Ce qui distingue les travaux de M. Les recherches sur le cerveau permettent de mieux comprendre le lien entre celui-ci et l’apprentissage. – Premièrement, apprendre modifie les connexions dans le cerveau. – Deuxièmement, la structure et la configuration du cerveau influencent notre façon d’apprendre. – Troisièmement, la façon d’enseigner influence les changements cérébraux qui découlent de l’apprentissage. Pour influencer positivement le développement du cerveau, il est important d’en comprendre le fonctionnement. 1) On n’exploite que 10 % de notre cerveau. 2) Certains élèves utilisent plus le côté gauche ou le côté droit du cerveau.

Related: