background preloader

Bienvenue à l'Institut Suisse des Sciences Noétiques Genève, Suisse

Bienvenue à l'Institut Suisse des Sciences Noétiques Genève, Suisse

Les états modifiés de conscience non-ordinaires Parler d’états modifiés de conscience (EMC) est ambiguë. Modifiés par rapport à quoi ? Existe-t-il un état de la conscience qui ne soit pas modifié ? En fait, chacun d’entre nous vit inconsciemment un certain nombre d’états de conscience chaque jour et il est difficile de dire lorsqu’on est dans un état non-modifié, car tous ces états ne cessent de se succéder : en réalité, notre conscience est en mouvement perpétuel. Dans ce continuum, il existe des EMC tout à fait banals, comme par exemple être dans la lune, dormir ou encore rêver. Finalement, on parle d'EMC "non-ordinaires" pour qualifier certains états relativement peu courants et très "spectaculaires". Au-delà de leur apparente diversité, ces expériences présentent des similitudes troublantes. De toute évidence, moins l’EMC vécu est banal, plus l’événement peut être déroutant, voire perturbant et même, dans certains cas, traumatisant (voir Conséquences d'un EMC)

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! S’il fallait décerner un prix au problème philosophique le plus débattu dans l’histoire, celui du libre arbitre remporterait probablement la palme. Quoi de plus normal, à première vue, de penser que nous sommes bien l’auteur de nos faits et gestes. Seulement voilà, très tôt dans l’Antiquité grecque le caractère déterministe des lois de la nature, qui commençait à voir le jour, fut mis en opposition avec notre libre arbitre. Car si l’univers suit des lois déterministes, alors tout ce qui advient est inévitable et il n’y a plus de place pour notre libre arbitre. Cette position où tout ce que nous faisons est déterminé par des causes qui nous dépassent a, on s’en doute, des implications morales importantes, c’est-à-dire des implications sociales sur notre rapport aux autres. Car l’impression que nous avons d’être à l’origine de nos actes est un sentiment puissant. Comment peut-on interpréter ce résultat ?

Textes - Le Centre de Psychologie Transpersonnelle du Québec Les synchronicités, ces moments justes de la vieRéflexions de Frédéric Hurteau sur la synchronicité. "Synchronicité" est un terme inventé par le célèbre psychiatre et psychologue suisse Carl-Gustav JUNG, le père de la psychologie transpersonnelle.Ce concept désigne la synchronisation ou la coïncidence de ce qui se passe à l'intérieur de l'individu avec l'énergie de la ressource extérieure. C’est se retrouver au bon endroit, au bon moment avec les bonnes personnes afin de favoriser la réalisation d’un projet inspiré de l’intuition, elle-même souvent issue de l’inconscient collectif. Jung croyait à l'unité ultime de tout ce qui existe. Cette unité est en dehors des notions de temps et d'espace et au-delà de la séparation que nous établissons entre le physique et le mental. Frédéric Hurteau M.Ps. Récit des synchonicités qui ont conduit Frédéric Hurteau vers le Transpersonnel, écrit par Frédéric Hurteau M.Ps. Frédéric Hurteau M.Ps. Qu’est-ce que la psychologie transpersonnelle ?

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! Pour élaborer des modèles neurobiologiques de la conscience, on commence d’abord par rechercher des « corrélats neuronaux de la conscience ». Il s’agit d’identifier des variations d’activité de certains groupes de neurones spécifiques qui se produisent systématiquement lors de l’apparition d’un contenu de conscience particulier. La rivalité binoculaire, la cécité au changement et les images dites « bistables » (pouvant donner lieu à deux interprétations différentes) sont des protocoles expérimentaux couramment utilisés pour identifier des corrélats neuronaux de la perception visuelle consciente. Les modèles neurobiologiques de la conscience doivent donc être distingués de ces simples « corrélats neuronaux de la conscience ». Il est vrai que l’identification de corrélations entre l’activité de certains groupes de neurones et des propriétés subjectives ou phénoménales de la conscience peut aider à définir ce qui est plausible lors de l’élaboration d’un modèle.

Violence psychologique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La violence psychologique, violence mentale ou violence émotionnelle, est une forme d'abus caractérisé par le comportement agressif ou violent d'un individu vis-à-vis d'un autre individu qui peut par la suite résulter en un traumatisme psychologique, pouvant inclure anxiété, dépression chronique, ou trouble de stress post-traumatique[1],[2]. Le droit français[3] définit la violence psychologique en « des actes répétés, qui peuvent être constitués de paroles et/ou d’autres agissements, d’une dégradation des conditions de vie entraînant une altération de la santé physique ou mentale. » La loi a été votée dans le cadre de la répression des violences faites aux femmes[4],[5] et concerne « les violences exercées au sein du couple ou par un ancien conjoint, un ancien partenaire lié par un pacte civil de solidarité ou un ancien concubin[6]. » La violence psychologique ne concerne pas uniquement des agissements propres aux hommes envers les femmes.

Théorie de la Double Causalité Voici la retranscription d'une conférence que Jean-François Houssais a donné le 21 mai 2012 et dans laquelle il introduit de manière très adroite la notion d'Esprit: Association « Etre Humain »: Les Etats Modifiés de Conscience Nous venons de voir dans les précédentes interventions, les grands questionnements philosophiques et religieux sous-tendus par l’étude phénoménologique et expérimentale des Etats Modifiés de la Conscience, au regard de notre Nature Humaine. Mais il y a aussi en échos, les grands questionnements scientifiques des Neurosciences touchant à la Neurobiologie de la Conscience. Au long de ces derniers siècles, principalement dans la pensée occidentale (la plus analytique), deux représentations distinctes continuent à s’exprimer en ce qui concerne l’origine et la nature de la Conscience, selon une apparente logique binaire (rationnelle/irrationnelle) d’exclusion. Nous avons ainsi : Une telle antinomie ne serait-elle qu’apparente . I - Les Données Scientifiques

MDPH, PPS, PAI, PRRE, AVS, ERH… Les dispositifs. Faire un courrier avec nom, prénom , adresse , date de naissance et la copie de la décision contestée. Fournir des arguments nouveaux comme la répercussion du handicap dans la vie quotidienne, hors scolaire, rédiger un « projet de vie ». Tous les appels doivent être envoyés au président de la CDAH : le président du Conseil Général ou son représentant. Il est conseillé de faire parvenir le même courrier aux instances comme la CPAM, la CAF , l’IEN ASH, le médecin scolaire de l’IA et l’ERH si le dossier a été étable avec son aide. Attention pour faire appel, il faut disposer d’un élément nouveau qui permettra à la CDA de réétudier le dossier. Les différents recours : Recours gracieux Préalablement à un recours contentieux, les parents peuvent choisir d’exercer un recours gracieux : – Dans un délai de 2 mois à compter de la réception de la notification, Recours contentieux Après ou sans avoir exercé de recours gracieux, les parents peuvent exercer un recours contentieux :

[Hyperconscience] Les ondes cérébrales du cerveau et niveau de conscience | Portail sur les expériences avancées de Conscience Les ondes cérébrales et le cerveau… Comprendre les bases du fonctionnement cérébral nous aide à mieux nous comprendre et à utiliser à bon escient des outils tels que ceux que nous utilisons dans les expériences exceptionnelles de conscience très élargie ou d’expériences extraordinaires. Nous verrons que le niveau d’énergie et l’alignement lors d’une expérience reste important pour introduire de la conscience à des niveaux vibratoires correspondant aux différents stades ondulatoires du cerveau. En particulier, lorsque le cerveau entre en résonance et en conscience dans le lieu de traitement de l’information le plus puissant du cerveau, notre inconscient. Le cerveau est certes un territoire énigmatique, mais depuis une cinquantaine d’années, la science a élucidé certains de ses mystères. Mentionnons par ailleurs que le cerveau est divisé en deux hémisphères, puis en plusieurs aires, chacune ayant une fonction importante : aires du langage, de la sensibilité corporelle, de l’émotion, etc.

La pédagogie perceptive Le principe : développer la dimension perceptive des interactions humaines Les pratiques d’éducation à la santé, d’aide, d’accompagnement du changement et de management/leadership se sont multipliées et transformées au cours de ces vingt dernières années, pour permettre aux professionnels de répondre toujours mieux aux besoins d’équilibre, de bien-être et d’adaptation de leurs publics et partenaires à un monde de plus en plus changeant et sollicitant. La pédagogie perceptive s’inscrit pleinement dans ce contexte, avec la spécificité de placer le corps, son mouvement et sa sensibilité au cœur des modalités d’intervention des professionnels. Avec la pédagogie perceptive, les professionnels acquièrent des outils pratiques innovants et des modèles théoriques solides pour accompagner les personnes et les groupes dans l’enrichissement de leurs capacités de perception, et ainsi leur permettre de déployer de nouvelles modalités d’action, de relation et de réflexion. Quelques exemples… Les sources

Bienvenue

Related: