background preloader

La Nouvelle-Zélande révolutionne son système d’éducation

La Nouvelle-Zélande révolutionne son système d’éducation
Sébastien Wart, publié le 26 novembre 2013 On entend souvent parler de la Finlande quand il est question de nouvelle pédagogie, mais saviez-vous que la Nouvelle-Zélande a aussi complètement transformé son système éducatif? Portrait de cette île sur l’échiquier éducatif mondial. (Première de 3 parties) Un enseignant du nom de Richard Wells est venu présenter le système éducatif de son pays au iPad Summit de Boston, qui se déroulait du 13 au 15 novembre derniers. Selon lui, ce nouveau système est un rêve pour tous les enseignants qui ont le goût de préparer leurs élèves à la réalité du siècle actuel. La Nouvelle-Zélande est un petit pays d’un peu plus de 4 millions d’habitants (soit environ la moitié de celle du Québec). Selon le Global Teacher Status Index, la Nouvelle-Zélande se classe au 5e rang en ce qui concerne le statut social des enseignants. Le curriculum de la Nouvelle-Zélande a été revisité en 2007 et il donne aux écoles des directions pour l’enseignement et l’apprentissage.

http://www.infobourg.com/2013/11/26/la-nouvelle-zelande-revolutionne-son-systeme-deducation/

Related:  Pédagogies innovantes & alternativesPédagogies innovantes et alternativesDiriger une école de demainCommunauté de pairs et intégration du numérique

Plus de 50h de vidéo sur les usages du numérique dans l’éducation Vous trouverez ci-dessous plus de 50 heures de vidéo des experts du moment sur les questions du numérique dans l’éducation : Cultures numériques Culture numérique par Hervé Le Crosnier, CEMU Université de Caen, 2012 (16h)Les nouvelles technologies : révolution culturelle et cognitive par Michel Serres, INRIA, 2007 (1h)L’humanisme numérique par Milad Doueihi, ESEN, 2013 (1h)L’innovation et le numérique par Michel Serres, Université Paris 1, 2013 (1h) Société numérique

Une nouvelle pédagogie émerge... et l’apprentissage en ligne en est un facteur contributif Dans toutes les discussion au sujet des systèmes de gestion de l'apprentissage (SGA), des ressources éducatives ouvertes (REO), des cours en ligne largement ouverts (massive open online courses, ou MOOC) et des avantages et défis de l’apprentissage en ligne, les enjeux les plus cruciaux sont peut-être ceux qui touchent la manière dont la technologie change notre façon d’enseigner et, plus important encore, la manière dont les étudiantes et étudiants apprennent. Faute d’avoir un meilleur terme pour le désigner, nous appelons cela la « pédagogie ». Il est évident que les changements majeurs dans la manière dont nous enseignons aux étudiantes et étudiants du niveau postsecondaire sont déclenchés par l’apprentissage en ligne et les nouvelles technologies, qui augmentent la flexibilité et l’accès à l’égard de l’éducation postsecondaire. Mais cela n’est que la première étape. Quels sont les moteurs du développement de cette nouvelle pédagogie? Les nouvelles demandes d’une société du savoir

Motiver ses collaborateurs : le point sur leurs attentes La pyramide des besoins (la pyramide de MASLOW) Voici la liste des besoins propres aux salariés, établie par MASLOW et considérée aujourd'hui comme à la base de toute démarche de management. Le niveau 1 est le besoin le plus primaire et d'après cette approche, notre évolution professionnelle nous conduit à vouloir satisfaire des besoins de niveau supérieur : Conseils en management Pour enrichir ce qui a été dit précédemment, le manager a tout intérêt à entrecroiser une animation individuelle et une animation collective.

Ouverture prochaine d’un portail de MOOC francophone Ne vous y méprenez pas, malgré son nom (ah ces Français!), le nouveau site OpenClassrooms se voudra, dès le 18 septembre prochain, la première « plateforme d’e-Education » francophone. On y proposera des MOOC, des cours libres et ouverts à tous, principalement en informatique et en sciences. propos La mission iClasse® est d’accompagner les enseignants et les enseignantes dans l’intégration des technologies en s’appuyant sur la motivation, l’engagement et l’estime de soi des élèves. Nous répondons aux besoins réels des principaux acteurs en éducation, car notre équipe se compose d’abord et avant tout d’enseignants chevronnés. Nous vous permettrons de faire le pont entre la pédagogie, la technologie et l’administration. Parce que l’intégration des technologies à elle seule ne suffit pas™ Les choses ont changé.

Une école s’attaque aux devoirs et améliore ses résultats avec le carnet d’apprentissage la gazette des enfants – 1894 Cela se passe au Québec mais cela aurait pu tout aussi bien se dérouler en France. Selon un article publié sur le site québécois « Les Actualités » (consulté le 29 octobre 2013) « depuis l’année dernière, les enseignants de l’école de la Passerelle ont pris un virage. Ils ont décidé de changer leurs pratiques en offrant une version améliorée des traditionnels devoirs et leçons. En effet, les élèves doivent lire, mais il y a très peu ou pas de devoirs à la maison. » Marielle Potvin, orthopédagogue*, a accompagné l’équipe pédagogique dans ce changement important.

Freinet, Montessori, Steiner : ces écoles qui changent la vie des élèves et des profs Dans la classe de Nina, enseignante à l’école Steiner de Vern-sur-Seiche [1], au sud de Rennes, il n’y a pas de notes, ni d’évaluation. « Quand on fait une dictée, on la corrige ensemble. Cela m’est égal de leur mettre une note ensuite, explique l’institutrice. Que vont-ils apprendre de plus ? Ils découvrent en corrigeant ce qu’ils peuvent améliorer. Cela leur donne confiance en eux. » Ici, pas de tension ni de compétition liées aux notes. Pas de pression.

Equilibre vie familiale, vie pro : la situation se tend Publié le 30/04/2013 Attention, cet article a été publié le 30/04/2013. Ce dispositif d'archives vous donne accès à l'ensemble des publications du site FocusRH. Les (étonnantes) particularités du système éducatif finlandais Audrey Miller, publié le 29 octobre 2012 Qu’il plaise ou non, il semble que le modèle éducatif finlandais fonctionne! Voici des points clés des plus surprenants, qui auront de quoi alimenter les discussions… Par exemple, saviez-vous que les élèves finlandais ne subissent aucune évaluation pendant les 6 premières années d’école? La publication Business Insider International en faisait état en décembre 2011. En 2007, la Finlande a complètement réformé son système éducatif, en faisant aujourd’hui l’un des meilleurs au monde.

Plus d’autonomie pour les enseignants Connexion Érick Falardeau|Suzanne Richard 25 juin 2014 Société / ÉducationPlus d’autonomie pour les enseignants Un avis fort important du Conseil supérieur de l’éducation, publié le 3 juin dernier, concernant le développement professionnel des enseignants a malheureusement été occulté par le budget provincial et d’autres faits divers funestes. Cet avis réaffirme la nécessité de développer une culture de la formation continue et l’importance de chercher à parfaire ses compétences tout au long de sa carrière. Pour remplacer les devoirs ? Dessin de Jack Kock pour les Cahiers Pédagogiques Supprimer les devoirs est une idée généreuse déjà assez ancienne, mais qui peine à s’imposer malgré les nombreuses restrictions ministérielles, et malgré le fait qu’il est connu et montré que les devoirs ne facilitent pas les apprentissages comme ils le devraient, et augmentent les inégalités scolaires. Pour beaucoup de parents, et d’enseignants, les devoirs restent indispensables car ils constituent le lien privilégié entre l’école et les familles.

Pour quelles raisons je ne fais plus aucun cours de grammaire ou de conjugaison, et mes élèves progressent. « La langue n’est pas une création voulue et réfléchie : la Grammaire n’est pas une forme de la Logique, c’est une science d’observation, qui doit être faite d’inductions et non de déductions« , L’enseignement de la langue français, Ferdinand Bruno, 1909. Depuis 2008-2009, utilisant une approche par compétences, approche active, un apprentissage par la pratique (« Learning by doing« ), je ne fais plus de cours de grammaire. Donc mes élèves progressent. Il est clair qu’en récitant par coeur le Grevisse, sans aucune nuance, à des enfants de 12 ans, ils ne comprendront rien à la grammaire. Je ne dis jamais aux élèves :

Reconnaissance Exigences économiques renforcées, pilotage par les objectifs et les résultats, impératif d'innovation, évolutions organisationnelles permanentes, tel est le quotidien de la majorité des entreprises et de leurs collaborateurs. Dans cet environnement, les managers ont besoin d’un engagement supplémentaire de leurs équipes, se traduisant par une recherche accrue d’autonomie, de responsabilité et d’initiative de la part des salariés. Or la reconnaissance est un levier fort de l’engagement au travail. A contrario, la faible reconnaissance des efforts, le déni des difficultés, sont autant de causes de démobilisation, de mal-être, et de contre-performance productive.

Related: