background preloader

La Nouvelle-Zélande révolutionne son système d’éducation

La Nouvelle-Zélande révolutionne son système d’éducation
Sébastien Wart, publié le 26 novembre 2013 On entend souvent parler de la Finlande quand il est question de nouvelle pédagogie, mais saviez-vous que la Nouvelle-Zélande a aussi complètement transformé son système éducatif? Portrait de cette île sur l’échiquier éducatif mondial. (Première de 3 parties) Un enseignant du nom de Richard Wells est venu présenter le système éducatif de son pays au iPad Summit de Boston, qui se déroulait du 13 au 15 novembre derniers. Selon lui, ce nouveau système est un rêve pour tous les enseignants qui ont le goût de préparer leurs élèves à la réalité du siècle actuel. La Nouvelle-Zélande est un petit pays d’un peu plus de 4 millions d’habitants (soit environ la moitié de celle du Québec). Selon le Global Teacher Status Index, la Nouvelle-Zélande se classe au 5e rang en ce qui concerne le statut social des enseignants. Le curriculum de la Nouvelle-Zélande a été revisité en 2007 et il donne aux écoles des directions pour l’enseignement et l’apprentissage.

Une nouvelle pédagogie émerge... et l’apprentissage en ligne en est un facteur contributif | Contact North Dans toutes les discussion au sujet des systèmes de gestion de l'apprentissage (SGA), des ressources éducatives ouvertes (REO), des cours en ligne largement ouverts (massive open online courses, ou MOOC) et des avantages et défis de l’apprentissage en ligne, les enjeux les plus cruciaux sont peut-être ceux qui touchent la manière dont la technologie change notre façon d’enseigner et, plus important encore, la manière dont les étudiantes et étudiants apprennent. Faute d’avoir un meilleur terme pour le désigner, nous appelons cela la « pédagogie ». Il est évident que les changements majeurs dans la manière dont nous enseignons aux étudiantes et étudiants du niveau postsecondaire sont déclenchés par l’apprentissage en ligne et les nouvelles technologies, qui augmentent la flexibilité et l’accès à l’égard de l’éducation postsecondaire. Mais cela n’est que la première étape. Quels sont les moteurs du développement de cette nouvelle pédagogie? Les nouvelles demandes d’une société du savoir 1.

Réinventer la salle de classe: Service de soutien à la formation - Université de Sherbrooke Une boutade veut que les salles de classe aient si peu changé en 200 ans qu’un enseignant du 19e siècle y serait encore à son aise. De fait, on peut se demander s’il est possible ou même utile de réinventer les locaux de cours pour améliorer le transfert de connaissances. Plusieurs institutions développent donc des organisations physiques de classe mieux adaptées à une pédagogie plus active, comportant souvent un soutien technologique. Dans un billet sur le site Campus Technology, le professeur Trent Batson décrit des changements aux espaces de classe caractéristiques de cette tendance. Les salles de classes sont divisées selon de nouvelles formes géométriques (salles carrées ou circulaires plutôt que rectangulaires) afin de permettre le visionnement de documents multimédias à partir de différents angles. D’inspiration sociocontructiviste, centrées sur l’expérience d’apprentissage, ces nouvelles classes sont conçues dans le but premier de stimuler l’intérêt des étudiantes et étudiants.

Ouverture prochaine d’un portail de MOOC francophone Ne vous y méprenez pas, malgré son nom (ah ces Français!), le nouveau site OpenClassrooms se voudra, dès le 18 septembre prochain, la première « plateforme d’e-Education » francophone. On y proposera des MOOC, des cours libres et ouverts à tous, principalement en informatique et en sciences. OpenClassrooms, c’est le nouveau nom que portera le Site du Zéro, un espace où on propose des centaines de tutoriels principalement en informatique (langages de programmation, montage d’ordinateurs, etc.) et en science. Les créateurs souhaitent également développer le thème de l’entrepreneuriat. Les cours d’OpenClassrooms seront associés à des ressources complémentaires favorisant la progression : des vidéos explicatives, des exercices interactifs, des sessions d’échange avec l’enseignant, mais aussi avec les autres étudiants pour permettre à chacun d’apprendre avec le soutien et l’aide des autres.

Temps scolaire - Réorganiser le temps scolaire Dans l'académie de BordeauxLe collège privé Le Mirail, à Bordeaux, propose des cours de 45 minutes le matin et un travail à la carte l'après midi (études, aides personnalisées, ateliers) validé par un Contrat d'activités personnalisés (CAP), signé par les parents, l'élève et l'établissement. Dans l'académie de Lille Le collège Vinci, à Carvin, a mis en place un emploi du temps modulaire, avec des séquences de 75 minutes, pour allonger les récréations et diminuer le nombre de cours sur une journée, allégeant ainsi les cartables. Une partie de l'enseignement est annualisé. Les plages horaires dégagées sont réinvesties de manière interdisciplinaire. Dans l'académie de MontpellierLe collège de la Régordane, à Genolhac, établissement public, a mis en place un dispositif de 45 minutes en fin de journée, pendant lequel les élèves sont répartis en groupes pour l'aide aux devoirs et une heure de vie de classe tous les 15 jours.

Une école s’attaque aux devoirs et améliore ses résultats avec le carnet d’apprentissage la gazette des enfants – 1894 Cela se passe au Québec mais cela aurait pu tout aussi bien se dérouler en France. Selon un article publié sur le site québécois « Les Actualités » (consulté le 29 octobre 2013) « depuis l’année dernière, les enseignants de l’école de la Passerelle ont pris un virage. Ils ont décidé de changer leurs pratiques en offrant une version améliorée des traditionnels devoirs et leçons. Marielle Potvin, orthopédagogue*, a accompagné l’équipe pédagogique dans ce changement important. Ce qui a motivé l’équipe pédagogique La directrice de l’école explique : Par ailleurs les enseignants constataient tout simplement que le but des devoirs, apprendre pour avoir de meilleurs résultats, n’était tout simplement pas atteint. De la réflexion commune… Marielle Potvin témoigne de son action d’accompagnement et de conseil auprès de l’équipe pédagogique …au projet commun autour du carnet d’apprentissage Marielle Potvin présente la genèse du projet. Des résultats probants Like this:

12 biais cognitifs à déjouer pour recruteurs brillants Le recrutement est un processus humain, imparfait. Les biais cognitifs des recruteurs sont à l’œuvre tous les jours. Ils trompent leur perception, leur jugement et leur décision. L’Homo Sapiens reste un animal manquant de rationalité aussi longtemps qu’il l’ignore. Toute l’artillerie technologique et les processus savants sont souvent ruinés par ces biais cognitifs à l’œuvre dans nos processus mentaux. Voici les 12 biais cognitifs les plus importants que tout recruteur devrait savoir déjouer. A- Les biais en entrevue #1- Le biais d’association (positif ou négatif) ou de généralisation excessive : Considérer certaines informations comme favorables ou défavorables et suffisantes pour prendre une décision. #2- Le biais de confirmation ou effet de halo : Considérer uniquement certaines informations en entrevue qui valident la perception acquise à la lecture de certains critères antérieurs. #3- Le biais d’autorité : #4- L’illusion de savoir : #5- L’effet d’ancrage mental. #6- Le biais de cadrage :

Les (étonnantes) particularités du système éducatif finlandais Audrey Miller, publié le 29 octobre 2012 Qu’il plaise ou non, il semble que le modèle éducatif finlandais fonctionne! Voici des points clés des plus surprenants, qui auront de quoi alimenter les discussions… Par exemple, saviez-vous que les élèves finlandais ne subissent aucune évaluation pendant les 6 premières années d’école? La publication Business Insider International en faisait état en décembre 2011. Voici quelques faits intéressants à propos du système éducatif finlandais, tels que traduits de l’article du Business Insider International mentionné précédemment. À propos de la réussite éducative… - 66 % des élèves entament des études supérieures, le plus haut taux de l’Europe. - La différence entre les élèves les plus faibles et les plus forts est la plus petite au monde. - 93 % des élèves réussissent leurs études secondaires. - Depuis 2001, les jeunes Finlandais arrivent dans les premières positions des classements internationaux en science, lecture et mathématiques.

L'école du futur L'école du futur Michel Yaèche Michel Yaèche préface Jean-Pierre Lebesque Expédié en 2 à 7 jours Ajoutpanier OU Achatimmédiat Résumé M. Quatrième de couverture Depuis l'instauration de l'école obligatoire, son fonctionnement s'est développé sous deux facettes : celle destinée à l'enfant élevé dans le culte du Livre et des habitudes d'abstraction incité à acquérir une agilité de l'esprit et celle vouée aux disciplines d'observation et aux tâches concrètes. Description Paru le : 17/05/2011 Thématique : Sciences Humaines - Sciences de l'éducation - Grands thèmes de l'éducation Reliure : Non précisé Description : 244 pages; (24 x 15 cm)

Pour remplacer les devoirs ? Dessin de Jack Kock pour les Cahiers Pédagogiques Supprimer les devoirs est une idée généreuse déjà assez ancienne, mais qui peine à s’imposer malgré les nombreuses restrictions ministérielles, et malgré le fait qu’il est connu et montré que les devoirs ne facilitent pas les apprentissages comme ils le devraient, et augmentent les inégalités scolaires. Pour beaucoup de parents, et d’enseignants, les devoirs restent indispensables car ils constituent le lien privilégié entre l’école et les familles. Aussi, il serait vain de supprimer les devoirs sans penser ce lien nécessaire. A ce titre, le cahier des apprentissages peut présenter de nombreux avantages comme outil pour tisser un nouveau lien entre les temps scolaires et extra-scolaires. L’une des attentes les plus fortes des familles est en effet de savoir ce qui se passe en classe, et qui est bien souvent une boîte noire pour elles. Le cahier des apprentissages ne se confond avec le cahier d’un enseignement. Sur le temps scolaire.

Management : 6 conseils pour prendre une décision sans (trop) se tromper 1. Différer quand c'est possible "L'entreprise valorise le mythe du bon manager qui sait prendre des décisions rapides", constate Isabelle Rey-Millet, associée chez EthikonsultinG. En plus de la pression collective qui pousse à tout faire vite, beaucoup de managers ont intégré eux-mêmes cette pression et se sentent obligés de décider dans l'urgence. Attention : décider dans l'urgence est parfois une manière d'éviter de réfléchir en profondeur ou de sortir de l'inconfort qui résulte d'une situation non tranchée, mais différer la décision est souvent nécessaire dans des situations conflictuelles. "Une décision impulsive dictée par une émotion négative (colère, frustration, peur...) est rarement une décision juste, souligne Régis Halgand, formateur au cabinet PRH Formation Développement. 2. Dans le même esprit, demandez-vous : "Si je fais tel choix, que va-t-il se passer dans dix min ? 3. Concrètement, cela commence par ouvrir le plus largement possible notre réflexion. 4. 5.

La communauté d’apprentissage professionnelle pour améliorer le rendement et la réussite scolaire Felipe Antaya, publié le 23 avril 2014 Selon plusieurs études, la communauté d’apprentissage professionnelle (CAP) serait la clé pour améliorer le rendement et la réussite des élèves. Des écoles de différentes provinces canadiennes sont emballées par ses effets positifs. Mais en réalité, qu’est-ce qu’une CAP et qu’apporte-t-elle aux élèves? Une CAP, c’est une association d’enseignants, de membres de la direction et/ou de conseillers pédagogiques qui se rencontrent sur une base régulière afin de se questionner sur les façons d’améliorer la réussite des élèves, d’échanger des stratégies pédagogiques, d’évaluer les forces et les besoins des jeunes afin d’établir les moyens de renforcer leurs faiblesses. Cette façon de faire a été implantée depuis 2005 à l’école primaire St-Henri, au Nouveau-Brunswick. Dans certaines écoles de la Nouvelle-Écosse, le processus pour implanter une CAP est sensiblement le même qu’ailleurs (échanges d’idée, évaluations communes, analyses des élèves, etc.).

Trop de devoirs? | Le 13 novembre Alors que les bulletins de la première étape sont arrivés ou arrivent à grands pas dans plusieurs écoles secondaires du Québec, certains jeunes auront à se demander s’ils ont fournit suffisament d’efforts depuis le début de l’année. Faire les devoirs et les leçons sur une base quotidienne demande une discipline qui n’est pas donnée à tous les enfants du monde. Du moins c’est la réaction que les parents ont lorsque les résultats ne sont pas au rendez-vous. Mais une petite visite en Corée du Sud ou à New York pourrait leur faire voir les choses différemment… Karl Taro Greenfeld a eu une drôle d’idée. Dans la prochaine édition du magazine L’Actualité, on parle des étudiants sud-coréens qui étudient sans relâche pour leur examen d’entrée à l’université. L’expérience de l’école La Passerelle à Asbestos contraste avec les exemples précédents, et elle risque de faire la joie des enfants. Ce contenu a été publié dans Nouvelles.

Pour quelles raisons je ne fais plus aucun cours de grammaire ou de conjugaison, et mes élèves progressent. « La langue n’est pas une création voulue et réfléchie : la Grammaire n’est pas une forme de la Logique, c’est une science d’observation, qui doit être faite d’inductions et non de déductions« , L’enseignement de la langue français, Ferdinand Bruno, 1909. Depuis 2008-2009, utilisant une approche par compétences, approche active, un apprentissage par la pratique (« Learning by doing« ), je ne fais plus de cours de grammaire. Donc mes élèves progressent. Je ne dis jamais aux élèves : -« Ouvrez votre manuel scolaire à la page 253 nous allons étudier le complément circonstanciel de concession« . Je ne dis jamais non plus : -« Ouvrez votre manuel scolaire à la page 278, aujourd’hui nous allons étudier le conditionnel présent ». Je n’indique jamais la page lorsque les élèves doivent étudier un texte littéraire ou étudier une notion grammaticale. Je ne pose d’ailleurs que très peu de questions. les 5 groupes et au centre les manuels scolaires à disposition C’est un paradigme constructiviste.

Related: