background preloader

Ken Robinson : "La révolution éducative viendra par la base" - Actu sur Educpros

Ken Robinson : "La révolution éducative viendra par la base" - Actu sur Educpros
Sir Ken Robinson à Paris : l'innovation en débat à l'occasion du Salon des grandes écoles Sir Ken Robinson compte aujourd’hui parmi les experts de l’éducation les plus influents sur la scène internationale. Spécialiste de la créativité et de l’innovation, cet universitaire anglais aujourd’hui installé aux États-Unis a accompagné les réformes éducatives de plusieurs gouvernements à travers le monde. A l'occasion du Salon des grandes écoles de Paris, il sera l'invité d'EducPros le 12 décembre 2013, deux mois après la parution en France de son livre L'Élément : succès de librairie, traduit en vingt-deux langues et cosigné par Lou Aronica, ce livre est un véritable plaidoyer pour une école qui aiderait chacun à trouver la "clef du bonheur". Entretien. Le secret de la réussite, dites-vous, consiste à faire converger "ce que nous adorons faire" et "ce pour quoi nous sommes doués". L'“Élément” est le point de convergence du talent et de la passion. Selon moi ? Bien sûr que non. Related:  Innovation dans l'éducation

Autour des MOOC Une page autour des MOOC, cours de masse en ligne et ouverts (Massive Open Online Course) Une collecte de références initiée par Michel Briand, avec la participation de Clément Dupiech, IMT Atlantique à compléter c'est un wiki ouvert ! Nous nous dirigeons vers un nouveau modèle radicalement ouvert, asynchrone et collaboratif. Il laisse place à l’expérience et à la curiosité. Sommaire Actualité Agrégations Agrégation via scoop it Massively MOOC “Examining the development of the Massive Open Online Course” par eLearning and Design, 53 pages août 2013.MOOC Francophones, MOOCs, E- learning, Formation, Education numérique... par Vincent Datin 27 pages août 2013.Easy MOOC, MOOCs and online Education:les évolutions technologiques au service de l'Education par Lucas Gruez, 32 pages août 2013 dont 5 en français. Réseaux sociaux Sites et blogs autour des MOOC et de l'innovation pédagogique Mooctivity, moteur de recherche "Your MOOC catalog and social network. Les MOOC francophones Les MOOC proposés (140)

L'innovation pédagogique en 10 points Depuis 2012, l'Open University britannique publie à l'automne un rapport sur les plus fortes tendances de l'innovation pédagogique repérées au cours de l'année. La publication est fort attendue, compte-tenu de l'autorité dont jouit l'Open U dans le domaine des technologies pour l'enseignement et l'apprentissage, et de son rôle dans de nombreux projets liés aux sciences de l'éducation. Le rapport dans sa version la plus récente consacre dix tendances et dispositifs éducatifs / d'apprentissage, à l'impact potentiel plus ou moins fort, à brève ou moyenne échéance. Les dix innovations pédagogiques de l'année 2013 1- Les MOOCs. 2- Les badges. 3- Les données d'apprentissage (Learning analytics). 4- L'apprentissage unifié (Seamless learning). 5- L'apprentissage par la foule (Crowd learning). 6- L'activité académique numérique (Digital scholarship). Les quatre tendances suivantes juissent d'un potentiel "disruptif" moins fort, ou à plus long terme : 8- Apprendre du jeu (Learning from gaming).

Les MOOC, déjà has-been ? L'enthousiasme pour les cours en ligne ouverts et massifs retombe. En cause, le faible taux de réussite. De nouveaux concepts -payants, plus courts- font leur apparition. "J'ai suivi un MOOC au printemps dernier et je me suis ennuyé ferme. C'était tellement soporifique que je n'ai pu aller jusqu'au bout." Lassé par ces plateformes qui proposent de suivre les cours des plus prestigieuses universités américaines en ligne, le russe Pavel Dmitriev a l'idée de créer Coursmos, un site de programmes courts d'apprentissage sur Internet. Dans le bus, sur un smartphone, chacun a accès aux cours, souvent gratuits. Des formats plus courts Mais quelle différence alors entre Coursmos et Youtube, qui regorge également de vidéos d'apprentissage en tout genre ? Les cours sont répartis en thématiques, de l'art à la cuisine en passant par l'informatique. "Le plus important, c'est d'instiller du savoir dans un court laps de temps pour capter l'attention de ceux qui en ont peu" Désillusion vis-à-vis des MOOC

Claire Voisin réagit aux résultats des évaluations internationales de mathématiques PISA et TiMSS - Sciencesetavenir.fr Sciences et Avenir : Fin 2016, les résultats de deux évaluations internationales ont coup sur coup créé beaucoup d'émoi dans le milieu des enseignants en mathématiques : le test TIMSS qui porte sur le niveau des élèves de CM1, attribuait le dernier rang aux Français. Et quelques jours plus tard l'évaluation PISA qui mesure dans les pays de l'OCDE les compétences des élèves de 15 ans, plaçait les adolescents français dans une petite moyenne. La situation est-elle catastrophique ? Claire Voisin : Non, je ne suis pas de ceux qui s’alarment. Examinons de quoi il s’agit : pour réussir brillamment à ces évaluations il faut adopter une stratégie. Quelle lecture faites-vous alors de l’état de l’enseignement au collège et lycée ? J’ai une lecture essentiellement politique ! Pour autant les spécialistes ne s’accordent pas sur les savoirs fondamentaux qu’il faut dispenser aux élèves : le calcul, la géométrie, la numération ?

Les capsules de profs c’est bien… Les capsules d’élèves c’est mieux ! Cet article fait suite à celui-ci (d’où son titre). On voit fleurir de plus en plus de capsules vidéos d’enseignants (je m’inclus dans le lot) et c’est une très bonne chose ! Comme vous le savez sûrement, je regroupe d’ailleurs les miennes sur L’idée est vraiment chouette et nous vient de nos amis Canadiens. La capsule du prof est ludique, visuelle, simple à comprendre, donc un plus pour l’élève mais, on en revient toujours à la même chose : les élèves auteurs, les apprentissages au travers de tâches complexes mais surtout concrètes ! De la même manière que je propose aux élèves de réaliser des webdocumentaires en science et en Histoire, la création de capsules a été systématisée et je leur demande régulièrement maintenant de réaliser de très courtes vidéos qui reprennent des notions de français ou de maths qu’ils étudient. Ils le font en groupe et discutent et argumentent sur leurs choix de présentation. Voici quelques capsules réalisées par les élèves.

Centre Français de Sociocratie Mind mapping pour la gestion de projet Il existe 4 types de raisonnement : 1 – “En chaîne” = séquentiel : étape par étape . Il s’agit d’un raisonnement séquentiel. 2 – “En étoile” ou “radial”= ex. le “SON” est le seul point commun à tous les concepts, d’où appellation de connaissances cloisonnées. L’élément central est le seul point commun à tous les concepts développés. 3 – “Arbre hiérarchique” : décomposition en sous parties comme pour le cas de l’analyse d’un problème à travers sa décomposition en sous-parties pour pouvoir les étudier plus facilement. 4 – “En réseau” : interconnexion (prise en compte de la complexité). L’Education nationale a-t-elle peur de l’innovation ? Audrey Maurin, déléguée générale de la Fédération des établissements scolaires publics innovants (FESPI) et professeur de sciences économiques et sociales au microlycée 93, répond à l’Ajéduc sur la question de l’innovation dans l’Education nationale. Audrey Maurin, déléguée générale de la Fédération des établissements scolaires publics innovants (FESPI) et professeur ,de sciences économiques et sociales. Ajéduc : « Le Conseil national pour l’Innovation et la Réussite éducative (CNIRE) vient de remettre son rapport. Il souligne notamment : ‘De nombreuses équipes innovantes se plaignent des entraves et des difficultés qu’elles rencontrent (…), de l’absence de reconnaissance, parfois même de l’hostilité ouverte et active de l’institution’. Pourtant, dans le même temps, l’Education nationale explique vouloir favoriser l’autonomie pédagogique des acteurs. Propos recueillis par Erwin Canard

Cours en ligne : « plus que les MOOC, les SPOC ont de l’avenir à l’université » Les MOOC, ces cours en ligne massifs et ouverts, sont en plein essor. Mais sont-ils si efficaces ? Vont-ils bouleverser durablement le supérieur ? François Germinet, président de l'Université de Cergy-Pontoise Les « MOOC » (Massive Online Open Courses), en français les « CLOM » (Cours en Ligne Ouverts et Massifs), sont-ils l’avenir de l’université ? Oui et non. Quelle est l’efficacité de ces cours gratuits en ligne ? Les MOOC remplissent leur rôle de produits d’ouverture et d’appel. Quant aux SPOC, leur efficacité est très bonne. Quels paramètres doivent être réunis pour que les cours en ligne soient un succès ? Il faut une équipe pédagogique et une d’ingénierie. Quels objectifs se fixe votre université en matière de MOOC et de SPOC ? Nous avons déjà des SPOC puisque 400 étudiants environ se forment à distance sur le professorat des écoles et le CAPES. Peut-on imaginer qu’un jour en France, on sera diplômé en ayant suivi des MOOC ? Charles Centofanti

Accueil | éducation nouvelle | publication | revue | analyses | article | abonnement | adhésion | association | pratiques | pédagogie | enseignement | formation | formateurs | colloque | congrès | recherche | « Les enseignants doivent réfléchir davantage à leur rapport aux écrans » Le philosophe Bernard Stiegler, spécialiste des technologies numériques, a participé à un colloque "Les enfants face aux écrans", organisé ce mercredi 30 avril à Paris. Entretien. Bernard Stiegler Les élèves français sont-ils surexposés aux écrans ? Ils le sont depuis longtemps déjà ! Pourquoi dites-vous dans votre livre qu’il s’agit d’un problème de « santé publique » ? Selon la revue américaine Pediatrics, 40% des bébés d’un an aux Etats-Unis regardent déjà des images animées et 90% des enfants de trois ans. Quel comportement doivent adopter les parents face aux écrans ? La réponse n’est pas individuelle. Les enseignants ont-ils un rôle à jouer ? Les enseignants sont souvent eux-mêmes de grands consommateurs d’écran et de télévision. Certains enseignants font des choses formidables mais souvent de manière trop isolée. Quel regard portez-vous sur l’essor des MOOC et des SPOC à l’université ? J’ai créé une école en ligne filmée, c’est un MOOC au sens de cours en ligne massif et ouvert.

Et si l’enseignant innovant était un concept utile pour … ne pas innover ? Enseignant innovant, le concept est à la mode depuis quelques années. On aime le montrer, valoriser ses travaux, lui attribuer des distinctions, le faire témoigner. Il est de bon ton de dire qu’il existe dans son établissement, qu’il produit des pédagogies différentes. Il est un alibi utile, il faut en avoir un, en connaître un, le faire venir témoigner mais … N’est-il pas désormais un concept dépassé ? Peut-on aujourd’hui se contenter de n’avoir que des enseignants innovants, isolés, atomisés, sympathiques curiosités du monde enseignant ? L’enseignant innovant est un concept dépassé. En glorifiant l’enseignant innovant on lui rend un mauvais service et on rend un mauvais service à l’institution. Si l’on veut innover alors regardons où sont les équipes innovantes, celles qui savent collaborer, travailler de concert, savent intégrer l’interdisciplinarité comme vecteur de la réussite. Osons donc penser l’innovation comme la préoccupation de chacun, à tout instant. WordPress:

Related: