background preloader

Renault passe le cap des 1000 télétravailleurs

Renault passe le cap des 1000 télétravailleurs
Renault rejoint aujourd’hui Alcatel-Lucent, France Telecom ou encore IBM dans le cercle encore restreint des entreprises françaises comptant plus de 1000 télétravailleurs. Pionnier en France suite à l’accord d’entreprise passé sur le télétravail en janvier 2007, Renault comptait pourtant à peine 300 télétravailleurs en 2010. Toutefois, suite à l’assouplissement de l’accord de télétravail en 2010, le nombre de télétravailleurs a explosé chez Renault : ils sont 650 à avoir opté pour le télétravail en mars 2011, soit une hausse de 123 % en un an, et dépassent aujourd’hui le cap des 1000 télétravailleurs. En pratique, plus de 80 % des télétravailleurs chez Renault travaillent à leur domicile un à deux jours par semaine et sont aussi bien des hommes que des femmes, des cadres que des employés ou des techniciens. [2] Selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, un hectare d’arbre peut absorber jusqu’à 6 tonnes de CO2 par an Related:  etude 2015Utiliser pour Synthèse

Renault Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Renault Logo de Renault En 2014, Renault a vendu 2,71 millions d’unités, soit 3,2 % de plus qu'en 2013[14], notamment en Europe : Renault +9,4% et Dacia +24%. En 2013, Renault se situe en première position des plus faibles émissions de CO2 en Europe[15]. Histoire[modifier | modifier le code] L'histoire de Renault démarre en 1898[16]. Fondation (1898-1918)[modifier | modifier le code] Voiturette Renault Type D Série B de 1901 Après que Louis-Paul eut breveté la prise directe, les frères fondent officiellement le , à Boulogne-Billancourt, la Société Renault Frères avec deux amis de Louis, Thomas Evert et Julian Wyer, pour capitaliser sur ce nouveau moyen de transport. Les premières automobiles sont vendues à de riches particuliers qui peuvent se permettre de dépenser les 3 000 francs qu’elles coûtent (dix ans de salaire d'un ouvrier[18]). Entre-deux guerres (1919-1938)[modifier | modifier le code] Renault 16 TX. Renault 9 Turbo. 1 - France : 577 601

Chez Renault, des ateliers pour concilier les temps de vie LE MONDE | • Mis à jour le | Elodie Chermann Il est 8 h 30, ce mercredi matin. Installée devant son écran d'ordinateur, Stéphanie Allon coiffe son casque téléphonique et se connecte à ses dossiers… directement depuis la maison. Chef de projet réseau social interne chez Renault, cette mère de famille de 37 ans s'offre une journée de télétravail par semaine. « Pour aller et revenir du bureau, je passe entre une heure et demie et deux heures dans les bouchons », explique-t-elle. Après la naissance de son deuxième enfant, il y a trois ans, elle a donc demandé à bénéficier de ce dispositif. « Ça m'a vraiment changé la vie !, se félicite-t-elle. Comme Stéphanie Allon, 1 550 salariés opérationnels, soit 17,6 % des effectifs de l'Hexagone, se sont ainsi convertis au travail à distance depuis sa mise en place en janvier 2007.

Télétravail - Renault assouplit les modalités du télétravail de ses « cols blancs » Télétravail Renault assouplit les conditions exigées des salariés volontaires pour passer au télétravail, en leur permettant de recourir à cette organisation une seule journée par semaine et en l’autorisant dans une résidence secondaire. Trois syndicats – la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC – ont signé en ce sens, le 22 juin, un avenant à l’accord du 22 janvier 2007(v. Consolidation d’une démarche L’avenant de 2010, comme l’accord de 2007, s’applique à tous les salariés Etam, Etam au forfait et ingénieurset cadres de Renault SAS. Durée minimale et lieu de travail L’accord ne s’applique qu’au télétravail à domicile, ainsi distingué du travail « nomade ». Autre nouveauté, l’accord autorise le télétravail depuis la résidence principale, mais aussi depuis une seconde résidence, si toutes les deux sont « habituelles et localisées en France ». Prise en charge des frais de passage au télétravail Télétravail occasionnel Le télétravail occasionnel à la demande du salarié est organisé.

Télétravail Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le télétravail désigne une organisation du travail qui permet d'exercer une activité en dehors des locaux de son employeur ou de son client grâce aux technologies de l'information et de la communication (Internet, téléphonie mobile, fax, etc.). Le télétravail peut s'effectuer depuis le domicile, un télécentre ou de manière nomade (lieux de travail différents selon l'activité à réaliser). Histoire[modifier | modifier le code] Promu dès les années 1970 (via le téléphone et surtout le fax), dont en France « par jordy publics français qui y voyaient un mode d'aménagement du territoire »[3]. Alors que se développaient la mondialisation économique et le flux tendu, ainsi que l'ordinateur personnel, Il est ensuite devenu pour les entreprises un des outils de délocalisation et/ou d'externalisation du travail ; pour réduire les coûts et pour augmenter la « mobilité du travail » comme nouvelle pratique de management et coordination[3].

Le télétravail divise par 2 l'absentéisme, c'est confirmé L’absentéisme a légèrement baissé en 2013 dans les entreprises en France mais « reste élevé », les salariés s’absentant en moyenne 15,6 jours par an pour cause de maladie ou accident, selon une étude publiée mardi. Dans les entreprises qui télétravaillent, l’absentéisme est deux fois inférieur. Le taux d’absentéisme, qui peut être considéré comme un indicateur du climat social dans l’entreprise, était de 4,26% en 2013, contre 4,53% l’année précédente, selon le sixième baromètre de l’institut Alma Consulting Group. Cela représente un jour de moins d’absence par an et par salarié. La part des salariés n’ayant eu aucune absence s’est également amélioré (55%, +4 points). En revanche, le coût direct de l’absentéisme pour les entreprises a augmenté en 2013 car les entreprises ont « plus souvent remplacé les absents » qu’en 2012, souligne l’étude. Dans le bâtiment et l’industrie, il est stable et très inférieur à la moyenne nationale, avec respectivement 2,95% et 3,43% de salariés absents.

Le télétravail : comment cela fonctionne chez Renault ? Le constructeur automobile vient de passer le cap des 1000 salariés en télétravail. Ce dispositif concerne une large palette de métiers et de fonctions. Eric Couté, responsable télétravail chez Renault nous éclaire sur le fonctionnement de cette modalité qui a fait son entrée dans le code du travail cette année. Pourquoi mettre en place le télétravail ?Pour de nombreux collaborateurs, les temps de trajets en Ile-de-France sont longs et engendrent fatigue, risques d’accident et pollution. Comment mettez-vous en œuvre cette modalité de travail ? Autonomie, organisation, maîtrise de l’informatique : le salarié évalue tous ces critères grâce à un guide préparatoire. Un accord doit être trouvé sur les jours de présence du salarié et sur l’organisation de l’équipe. Quels sont les bénéfices pour l’entreprise et les salariés ? Pour que cela fonctionne, le cadre du télétravail doit être défini en amont et conjointement.

untitled Renault innove en proposant le télétravail à ses salariés LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Lauer La direction de Renault a signé, mardi 23 janvier, un accord avec quatre syndicats (CFDT, CFE-CGC, CFTC et FO) visant à proposer à ses salariés de travailler à domicile. Sur la base du volontariat, sous condition de l'accord de la hiérarchie, les employés, techniciens, ingénieurs et cadres de Renault pourront travailler de chez eux entre deux et quatre jours par semaine. "Les évolutions technologiques récentes permettent d'envisager de nouveaux modes d'organisation du travail renforçant la compétitivité de l'entreprise, et répondant aux aspirations de salariés souhaitant mieux concilier vie personnelle et vie professionnelle", affirme-t-on chez Renault. La proposition avait été soumise par Carlos Ghosn à la réflexion des organisations syndicales en juillet 2005. "Nous ne voulions pas que les salariés soient totalement isolés par rapport à l'entreprise, indique M. Sur les 44 000 salariés de Renault SAS, seuls 28 000 sont concernés.

Avec plus de 1 000 télétravailleurs, Renault poursuit sa politique d’engagement en faveur du travail à domicile Article publié le 21/05/2012 Le 29 février 2012, le gouvernement français faisait entrer le télétravail à domicile dans le Code du travail avec la loi Warsmann. N’attendant pas cette première reconnaissance juridique, Renault signait dès 2007 un accord sur le télétravail avec ses partenaires sociaux et devenait l’un des pionniers de son secteur d’activité sur cette question. Cinq ans plus tard, le nombre de 1 000 télétravailleurs est dépassé et le dispositif n’en finit pas de progresser. Eric Couté,responsable télétravail/mobilité chez Renault, revient sur la stratégie de l’entreprise sur cette question, au cœur de la politique RH. Quel a été le contexte, il y a cinq ans, de la signature de cet accord télétravail ? Le télétravail à domicile chez Renault France a été clairement officialisé en janvier 2007 par un accord signé par tous les partenaires sociaux. Quelles étaient les grandes lignes de l’accord ? Qui est concerné par le télétravail chez Renault ? Audrey Caudron-Vaillant

Renault : le télétravail pour fidéliser ses salariés Publié le 26/04/2012 Attention, cet article a été publié le 26/04/2012. Ce dispositif d'archives vous donne accès à l'ensemble des publications du site FocusRH. Assurez-vous de lire les dernières dépèches et dossiers publiés en utilisant notre moteur de recherche Cinq ans après avoir signé un accord sur le télétravail, Renault vient de fêter son 1 000e télétravailleur. Dans quel contexte avez-vous été amené à introduire le télétravail ? Nous avons signé en 2007 un accord d’entreprise qui offrait la possibilité aux collaborateurs de Renault sas de s’organiser en télétravail à domicile. Que prévoit cet accord ? Il s’adresse d’abord à tous les salariés permanents de Renault sas, à l’exception des agents de production. Avez-vous mis en place des dispositifs d’accompagnement ? Tout à fait. Que prenez-vous en charge au domicile de vos télétravailleurs ? En fonction du nombre de jours télétravaillés, nous finançons une partie du coût de la ligne ADSL. Propos recueillis par Yves Rivoal

Related: