background preloader

Le Delegue Syndical, cet inconnu...

Le Delegue Syndical, cet inconnu...

INFOGRAPHIE. Dialogue social: à quoi servent les représentants des salariés? Une petite semaine après le passage en force du gouvernement pour faire adopter le projet de loi Macron à l'Assemblée, le gouvernement s'attaque à un sujet tout aussi sensible: le dialogue social. Pendant des mois, les représentants du patronat (Medef, CGPME et UPA) et des organisations syndicales (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC) ont tenté de s'accorder sur une réforme en mesure d'améliorer le dialogue social dans les entreprises. Un effort vain, puisque chacune des parties a décidé de camper sur ses positions. Les syndicats refusant la création d'une instance unique du personnel, tandis que la CGPME rejette l'idée d'une représentation des salariés dans les très petites entreprises. >> À lire: Dialogue social: le projet de Manuel Valls Les instances représentatives du personnel dépendent aujourd'hui des effectifs des entreprises.

25 vidéos pour comprendre la culture numérique aujourd’hui Dans le cadre d’un projet de formations internes pour son personnel réunies sous l’appellation Digital Academy, le groupe d’assurance Allianz a conçu des vidéos d’animation sur la culture numérique au sens large et utilitaire. Ces web-séries à épisodes ultra-courts (format de moins 3 minutes chacune) proposent d’aborder des termes, des outils, des concepts, des services en ligne avec un ton humoristique permettent à des novices de mieux comprendre ce qu’est le numérique aujourd’hui. L’ensemble des vidéos sont rassemblées sur la chaîne YouTube Allianz France sous la forme de 4 playlists : Internet (8 vidéos) Les réseaux sociaux (7 vidéos) La communication digitale (4 vidéos) Nouvelles tendances digitales (6 vidéos) (Via Skoden) Licence : Contrat spécifique : merci de prendre contactGéographie : France Tags: culture numerique, lexique, reseau social, video

Le Sidaction malade de ses tensions internes Sur le site Internet de Sidaction, un onglet explique qu’avec 150 euros de don, on permet à une femme enceinte de recevoir dix-huit mois de traitement antirétroviral pour lutter contre la transmission du VIH à son enfant. Ce que ne dit pas cette simulation, en revanche, c’est la part des donations servant à couvrir les frais de justice colossaux de l’association. C’est moins glorieux, effectivement, d’expliquer que Sidaction paye avec l’argent des donateurs des avocats pour tenter de contrer les multiples procédures que certains salariés intentent à la direction – se plaignant de leurs conditions de travail. Rien que pour 2010, près de 416 000 euros ont été provisionnés pour «les risques sociaux». «Sidaction est une caricature de ce qui peut se faire dans le monde associatif en termes de droit du travail», assène Joseph Thouvenel, vice-président de la CFTC, seul syndicat présent à Sidaction. Il y a un an et demi, la structure, en pleine expansion, franchit le cap des 50 salariés.

France Télécom sort de la tempête sociale Le groupe investit 900 millions d'euros sur trois ans pour mettre en place un nouveau contrat social, fort de 158 engagements clés et 10.000 embauches en CDI. Le prix de la reconstruction. S'il y a toujours des suicides chez France Télécom, et qu'il y en aura probablement toujours, comme il y en a ailleurs, l'heure est à l'apaisement. «L'entreprise est sortie de la crise. Ainsi, 84 % des salariés de France Télécom pensent que leur qualité de vie au travail est identique ou meilleure à celle d'autres entreprises. Financer les embauches, les mesures de fin de carrière Un an après sa mise en place par le PDG Stéphane Richard, le « Nouveau Contrat Social » fort de 158 mesures, commence donc, selon la direction à porter ses fruits. «Le coût de reconstruction d'un climat social apaisé est toujours très élevé. Des syndicats plus mitigés sur le diagnostic Du côté des organisation syndicales, si l'on reconnaît que la situation s'améliore, le diagnostic diffère.

Les accords collectifs Les accords collectifs sont des textes négociés et conclus entre les partenaires sociaux, c’est-à-dire une ou plusieurs organisations patronales et une ou plusieurs organisations syndicales représentatives de salariés. Ils portent sur les conditions de travail et d’emploi ainsi que sur les garanties sociales. Leur objet est d’adapter les dispositions du code du travail aux spécificités des branches d’activité. ​Qu’est-ce qu’un accord national interprofessionnel (ANI) ? L’accord national interprofessionnel est un accord collectif conclu au niveau national et couvrant l’ensemble des secteurs d’activité. ​Qu’est-ce qu’un accord de branche ? L’accord de branche est un accord collectif conclu au niveau national et couvrant une branche professionnelle, un secteur d’activité. Les conventions collectives sont des accords de branche. ​Qu’est-ce qu’un accord d’entreprise ? L’accord d’entreprise est un accord collectif conclu au niveau de l’entreprise. Lien article L 2253-3 du Code du Travail

Comité social et économique (CSE) Financement Le CSE est doté d'un budget de fonctionnement et d'un budget des activités sociales et culturelles (ASC). L'employeur verse une subvention de fonctionnement au CSE en fonction de la taille de l'entreprise. Le budget de fonctionnement du CSE est fixé à : 0,20% de la masse salariale brute dans les entreprises de 50 à 1999 salariés,0,22% dans les entreprises d'au moins 2000 salariés. Le budget des activités sociales et culturelles est fixé par accord d'entreprise. En l'absence d'accord, la contribution annuelle est calculée en référence au rapport de la contribution à la masse salariale brute pour l'année précédente. Ainsi, le rapport de la contribution à la masse salariale brute pour l'année N ne peut pas être inférieur au même rapport existant pour l'année N-1. Exemple : Une entreprise ayant une masse salariale de 750 000 € et qui a attribué 75 000 € de subvention, le rapport de cette contribution est de : 750 000/75 000 = 10. Réunions En l'absence d'accord, le CSE se réunit au moins :

La non-assistance à personne en danger - Les Amphis de France 5 La non-assistance à personne en danger Ce sujet sera abordé de deux façons complémentaires : - un film bref relatant une expérimentation concernant la non-assistance à personne en danger.- un exposé qui analyse cette expérimentation, présente d'autres expérimentations sur le même thème et apporte des notions théoriques sur la non-assistance à personne en danger.La non-assistance à personne en danger est un comportement très souvent constaté. Mais les témoins d'un accident de la route qui ne s'arrêtent pas, les passants qui font mine de ne pas voir une personne affalée au bord du trottoir sont-ils tous monstrueusement égoïstes ? La ressource est diffusée sous licence Creative Commons

Ce que révèle la série noire de suicides chez Orange Neuf suicides entre le janvier et mars 2014. Soit, en deux mois, presque autant que pour l'ensemble de l'année 2013 (11 suicides). Le chiffre fait d'autant plus froid dans le dos qu'il concerne des salariés d'Orange. L'opérateur télécoms avait déjà été ébranlé par une vague de suicides entre 2008 et 2010 (près d'une soixantaine sur la période), qui avait conduit à la démission du PDG de l'époque, Didier Lombard, remplacé depuis 2011 par Stéphane Richard. Il s'agit de femmes et d'hommes de tous âges et de toutes qualifications. Un homme s'est jeté sous le RER A en gare d'Auber, d'autres se sont immolés par le feu, l'un s'est poignardé, détaille Mediapart (article payant), qui a révélé ces données mardi. Selon l'Observatoire du stress et des mobilités forcées, organisme créé à l'initiative des syndicats d'Orange (CFE-CGC et SUD) en 2008 et qui a confirmé le décompte dans un communiqué, la majorité ("sept au moins") de ces suicides "ont une relation explicite au travail".

La grève ​Qu’est-ce que la grève ? ¶ La grève est la cessation collective et concertée du travail par les salariés en vue d’appuyer des revendications professionnelles. Elle suppose ainsi la réunion de 3 éléments : la cessation du travail, le caractère collectif et concerté de la cessation de travail, la nécessité de revendications professionnelles. ​Qu’est-ce qu’un mouvement illicite ? Ne constitue pas une grève mais un mouvement illicite, l’arrêt de travail ne répondant pas à la définition de la grève. Sont ainsi considérées comme des mouvements illicites : Les grèves perlées (exécution du travail au ralenti ou dans des conditions volontairement défectueuses, sans véritable interruption de l’activité). Toutefois, la politique économique et sociale du gouvernement peut avoir des incidences sur les conditions d’emploi et de salaires, le mouvement reposera donc à la fois sur un mobile politique et sur un mobile professionnel. ​La grève des astreintes est-elle autorisée ? La réquisition de salariés :

Le circuit économique Sélectionné pour la Nuit du film scientifique, samedi 8 juin à Paris Suivez le circuit, parfois inattendu, de l’argent dépensé par Mademoiselle Rose pour l’achat d’une boîte de petits pois dans un supermarché ! De Mademoiselle Rose à Monsieur Gino, en passant par la société Orditop ; de l’entreprise à l’État en passant par les salariés, la banque, l’actionnaire, etc : un circuit apparemment complexe expliqué de manière simple et humoristique. Source : Banque de France - Cité de l’Économie et de la Monnaie, en partenariat avec Universcience (ce film a été présenté en 2013 à l’exposition « L’’économie : krach, boom, mue ? Objectif : Comprendre le principe du circuit économique. Public : 10+ (et plus particulièrement à partir du collège) Durée : 4’50’’

Related: