background preloader

Le transhumanisme, «ambition mortifère»

Le transhumanisme, «ambition mortifère»
L’homme est-il perfectible à l’infini ? L’immortalité est-elle envisageable dans un futur proche ? Oui, répondent les partisans du transhumanisme, qui considèrent le handicap, la souffrance, le vieillissement ou la mort comme des caractéristiques humaines indésirables. Les biotechnologies et les nanotechnologies sont en train de prendre possession de nos corps pour en faire des machines performantes qui défient les lois de la nature. L’homme augmenté recevra des autogreffes grâce aux cellules-souches et pourra ainsi se renouveler indéfiniment. Voulons-nous devenir ces corps-machines aux pièces interchangeables, voués à l’éternité ? Le philosophe Jean-Marie Besnier était invité au Forum Libé de Montpellier pour en parler. Les technologies promettent d’échapper à la condition d’humain biodégradable : en les intégrant dans leurs corps, les hommes pourraient se mettre à l’abri du hasard et de la fragilité de la vie. «Nous ne supportons plus d’être vulnérables. Le corps interchangeable

http://www.liberation.fr/evenements-libe/2013/11/09/le-transhumanisme-ambition-mortifere_945833

Related:  genevois39Transhumanisme & autres

Transhumanisme : l’Homme du futur sera-t-il amélioré ? L'Homme modifié deviendra-t-il la règle dans le futur ? Neil Harbisson, que l'on voit sur l'image, est le premier cyborg de l'histoire, du moins le premier à être reconnu par un gouvernement grâce à son implant oculaire. Le transhumanisme pourrait se banaliser dans les décennies à venir. © Carlos Ramirex, Wikipédia, DP

L'amélioration morale selon les transhumanistes : attention danger ! Marina Maestrutti est maître de conférences en sociologie à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre du CETCOPRA (Centre d'études des techniques, des connaissances, des pratiques). Nous sommes inadaptés au futur. C'est ce constat que dressent Ingmar Persson et Julian Savulescu, respectivement chercheur et directeur du centre Uehiro de bioéthique à l'Université d'Oxford, dans leur ouvrage Unfit for the Future, publié en 2012. Les deux auteurs pointent les dangers de l'écart entre la puissance de nos technologies et notre psychologie morale. L'existence de l'humanité est menacée par le changement climatique, l'épuisement des ressources et de possibles conflits généralisés avec l'utilisation d'armes de destruction massive, mais nous ne parvenons pas à mettre en place des actions collectives et concertées pour y remédier. Selon I.

EXCLUSIF. Une greffe de tête réalisée chez le singe EXPLOIT. Ils l’ont fait ! Une greffe de tête de singe (vivant) sur le corps (vivant) d’un autre singe a été accomplie par le groupe du professeur XiaoPing Ren, de l’Université médicale de Harbin (Chine), spécialiste jusqu’ici de la greffe de tête… de souris. Avec succès : le singe a été maintenu en vie pendant 20 heures, le cerveau préservé ! L'opération a été réalisée en collaboration avec Sergio Canavero, professeur de neurosciences de cette même université.

Transhumanisme : en route vers l'Homme augmenté Bienvenue dans votre futur. Un futur proche, très proche. Que vous avez le pouvoir de façonner... ou de laisser entre d’autres mains. Voici le premier billet d’une série consacrée à un courant de pensée technophile qui a déjà beaucoup fait parler de lui, j’ai nommé le transhumanisme. Clones et bébés parfaits : c’est pour demain, et on fonce les yeux fermés Des embryons clonés par l’université nationale de Séoul, en février 2004 (AP Photo/Seoul National University) Imaginons un monde où l’on croiserait des animaux étranges, hybrides artificiels de plusieurs espèces créés pour complaire aux exigences de la mode. Le lapin-chat serait la dernière tendance de la collection animale estivale. Dans ce monde, on aurait également modifié le génome de nos cousins chimpanzés pour les rendre plus intelligents.

Transhumanisme : la technologie plus forte que la mort ? Cela sonne un peu comme une secte, il faut bien le dire. Pourtant, il n’en n’est rien, rassurez-vous. Le transhumanisme, c’est une idéologie qui vient de Californie, le pays des hippies et de la high-tech, et qui date des années 1980. Le transhumanisme, c’est ce courant de pensée qui dit que la technologie va sauver le monde et surtout sauver l’homme. En tout cas, prolonger sa vie. Le colloque international, organisé aujourd’hui à Paris, baptisé Transvision, est le premier du genre.

Pourquoi le travail et l'emploi vont disparaître INTERVIEW - Paul Jorion, chercheur en sciences sociales, explique comment «l'ordinatisation» des métiers va tuer - et tue déjà - l'emploi à petit feu. Selon une étude réalisée par deux chercheurs de Harvard, 47% des emplois pourront être confiés à des ordinateurs d'ici 20 ans. Pis, il faudra trouver des moyens de «s'occuper», de passer le temps. Il y a quelques mois, Le Figaro vous parlait de David Graeber, cet anthropologue américain qui avait écrit une tribune sur des métiers «inutiles»... Transhumanisme, Homme augmenté, singularité et futurologie.- CoBloging Comme je vous l’ai expliqué dans la première partie, le transhumanisme est déjà beaucoup plus présent dans nos vies qu’on ne pourrais le penser. Prothèses bioniques et exosquelette: On en a tous déjà vu, que ce soit dans Terminator ou dans IRobot, les prothèses hollywoodiennes nous ont tous fait rêver. Les prototypes mis au point par les ingénieurs sont peut-être moins esthétiques mais ils permettent d’accomplir des performances sur-humaines. Ainsi, Oscar Pistorus a pu concourir lors des championnats du monde des valides en Corée du sud où il a obtenu le 14ème temps mondial.

Related: