background preloader

Le dopage, un phénomène de société

drugs Drogues licites et illicites Drogues «licites» ou «illicites»,«head shop» ou «drogues herbales» sont des termes que l’on donne à des substances (drogues) qui peuvent être en vente en Irlande, dans des boutiques qui vendent des produits associés aux drogues («head shops» ou «hemp shops») ou dans d’autres boutiques, notamment dans certains sex shops et salons de tatouage. On peut également s’en procurer sur l’Internet. On vend ces drogues comme substitut pour le cannabis, l’ecstasy, la cocaïne, le LSD et l’héroïne. There are several hundred types of these drugs, that we know of, available. sédatifs («downers») stimulants («uppers») hallucinogènes («trips»), et aphrodisiaques («stimulants sexuels») Certaines sont herbales, ce qui signifie qu’elles sont à base de plantes. Ces drogues sont toutes des substances psychoactives, ce qui signifie qu'elles modifient la façon de penser, de se sentir et de se comporter. Non destinées à la consommation humaine Le cannabis L’ecstasy L’héroïne La cocaïne

Convention internationale contre le dopage dans le sport Convention internationale contre le dopage dans le sport En adoptant, le 19 octobre 2005, la Convention internationale contre le dopage dans le sport, l’UNESCO répondait aux appels de la communauté internationale. Dès décembre 1999, la 3e Conférence internationale des ministres et hauts fonctionnaires responsables de l'Éducation physique et du Sport (MINEPS III), organisée à Punta del Este (Uruguay), s’était en effet penchée sur les valeurs éthiques du sport. Les ministres avaient alors exprimé leur préoccupation face aux comportements contraires à l’éthique, notamment au dopage dans le sport, et avaient alors exhorté tous les pays à engager une action concertée. La Convention marque la première fois où les gouvernements du monde entier sont convenus d’appliquer la force du droit international à la lutte contre le dopage. La Convention aide en outre à assurer l’efficacité du Code mondial antidopage (ou « le Code »). Voir également Retour en haut de la page

Le dopage dans le sport - Antidopage.com La Caféine, un produit dopant autorisé Votre note: - / 5 En 2004, le monde du sport a été surpris de constater la disparition d’une des plus anciennes stars du dopage: la Caféine. Cette molécule, présente dans le café et dans bien d’autres produits (boissons énergisantes ou encore médicaments), est très populaire dans notre société et ceux-ci depuis des générations. Mais comment cette substance, dont les effets stimulants sont avérés, a pu être tolérée par l’Agence Mondiale Anti-dopage (AMA)? Le code mondial anti-dopage dit qu’une substance est dopante lorsqu’elle répond de façon positive à deux de ces trois questions; Améliore-t-elle la performance sportive? À en croire la liste des effets de la caféine sur notre corps (voir ci-dessous), le premier critère est acquis sans aucun doute. Alors pourquoi enlever la caféine de la liste des produits dopants si elle répond positivement aux deux premières questions? Il faut savoir que la caféine est une molécule qui arrive très vite dans le sang.

Dopage : quels sont les sports les plus touchés Selon l’Agence Française de Lutte contre le Dopage (AFLD) c’est le cyclisme qui arrive en tête des sports les plus concernés par le dopage. Suivent l’haltérophilie, l’athlétisme et le football. Au niveau mondial, c'est le curling qui présente le plus de contrôles anormaux . Le rapport de la commission d'enquête sur l'efficacité de la lutte anti-dopage rendu public ce mercredi concernait non seulement le Tour de France 1998 mais aussi d’autres disciplines sportives. Sans surprise, c’est dans le cyclisme que le plus de contrôle positifs ont été détectés : 13,7% des contrôles positifs réalisés au sein de 25 fédérations de sport concernaient la petite reine. Toutefois, ce rapport n’indique pas le nombre total de contrôles effectués dans chaque sport entre 2007 et 2012. Le rugby, champion du dopage en 2012 ? « Je me suis intéressée aux sports sur lesquels au moins 400 échantillons nous sont parvenus (394 pour le basket-ball) en 2012 afin d'avoir des statistiques fiables.

TPE Dopage | TPE sur le dopage La supplémentation nutritionnelle - Antidopage.com Nombre sont ceux qui assimilent la prise de produit autre que sous une forme alimentaire classique comme étant du dopage. Ainsi prendre des gélules de vitamines ou d’acides aminés est directement assimilé à un acte de dopage. Une ambigüité bien entretenue et parfaitement exploitée par les médias qui font malheureusement de graves confusions à ce sujet et nuisent à l’image du sport. Il est important de lutter contre cette pratique antisportive et dangereuse qui provoque un « tollé médiatique » dans de plus en plus de manifestations sportives, mais encore faut il pointer du doigt les vraies causes! OUI les AMPHETAMINES sont des produits dopants, et NON LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES ne sont pas dopants. Cela aurait bien évités des fausses rumeurs concernant la créatine, plusieurs fois médiatisée comme produit dopant malgré que la communauté internationale des scientifiques et nutritionnistes prouve le contraire. L’importance d’une supplémentation nutritionnelle

1) Les contrôles anti-dopage | TPE Dopage Un contrôle anti-dopage est un acte médical qui a pour but de repérer chez le sportif la présence de produits dopants interdits par l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), par l’analyse des urines (le plus courant), de sang ou d’autres éléments biologiques (plus rares). Le contrôle anti-dopage peut s’exercer à n’importe quel moment, pendant l’entraînement, la compétition, avant ou après l’épreuve, chez tout sportif participant à une compétition d’une fédération agréée, par des médecins agréés et assermentés du ministère de la Jeunesse et des Sports. Tous les sportifs participant à une compétition d’une fédération agréée, que la compétition soit internationale, nationale, régionale ou départementale, sont donc amenés à subir un ou plusieurs contrôles anti-dopage. Le contrôle anti-dopage est assuré par plusieurs personnes. Fixer le déroulement du contrôle.Désigner à lui seul les sportifs contrôlés. De plus un délégué fédéral est là pour assister le préleveur et lui apporter son aide. a. b. c.

Conséquences sur l'organisme- Antidopage.com Cette pratique illicite qu’est le dopage, représente donc un véritable danger pour l’organisme. Les substances dopantes ne respectent pas les rythmes naturels du corps et provoquent des dysfonctionnements très sérieux comme les troubles hépatiques, l’hypertension, les troubles psychiques… des conséquences qui peuvent être préjudiciables à la performance et surtout à la santé ! Ci-dessous, une liste des problèmes de santé qui peuvent être provoqués par l’utilisation de substances dopantes : Amphétamines Erythropoiétine (EPO) - épaississement du sang et hypertension marquée risque de mort subite au repos ou à l’exercice par obstruction des vaisseaux au niveau pulmonaire ou cardiaque (embolies) EPO + autres substances (ex : aspirine, anticoagulants, corticoïdes…) = risques d’hémorragies pouvant être graves en cas de traumatismes. Hormone de croissance (GH) Anabolisants Cannabis Beta-2 Agonistes Glucocorticocostéroïdes Bétabloquants Utiliser des produits dopants c’est mettre sa santé en danger.

Le dossier noir du dopage amateur Sébastien Grousselle avait 21 ans et une passion pour le cyclisme, dont il voulait faire son métier. Il rêvait du Tour de France et patientait dans le peloton des 400 meilleurs coureurs amateurs: un espoir, en attendant mieux. Le vendredi 18 septembre 1998, Sébastien Grousselle est mort sur une route de Montereau, en Seine-et-Marne, alors qu'il disputait un critérium de fin de saison. Avancée par les premiers secours, l'hypothèse d'une rupture d'anévrisme n'a pas été retenue par l'enquête de police. Dénominateur commun à ces deux victimes: l'une comme l'autre pratiquaient le sport en simples amateurs. On est bien loin de l'affaire Festina, de la mort de «FloJo», Florence Griffith-Joyner, le 21 septembre dernier, et des rumeurs galopantes autour du football professionnel.

le dopage : les débuts 1 D'aussi loin que l'on se souvienne... Définition actuelle Le dopage se définit comme l'utilisation de produits et de méthodes destinés à augmenter artificiellement la performance et dont les effets présentent des dangers supposés ou montrés sur la santé des personnes. L'ambiguïté de termes tels que "artificiellement" rend la lecture d'une telle définition bien difficile. Bien qu'étant également sujette à controverses, la prise en compte de la santé des sportifs constitue une avancée très contemporaine. Mais laissons là cette définition et revenons à une approche plus générale. Améliorer la performance humaine Si l'on définit le dopage comme la prise de produits à des fins d'amélioration de la capacité de performance, autant dire qu'il est, sans aucun doute possible, bien antérieur aux sources d'informations dont nous pouvons disposer. Au 7ème-6ème siècle avant notre ère, la prise de produits, à des fins de performance, connue certainement un essor considérable.

c. Marché clandestin | TPE Dopage Il existe un troisième moyen de se fournir des substances dopantes: celui du marché clandestin. En effet, la manière de se produire des drogues illégales comme la cocaïne ou le cannabis, dans le but de se doper et d’augmenter certaines performances, est la même que pour ceux qui veulent se droguer sans but précis. Il existe un trafic international à la tête de «gangster». Pour tout ce qui est de l’EPO, des anabolisants… le principe est le même: des laboratoires clandestins fabriquent, produisent et vendent des substances chimiques interdites parentés par des ingénieurs chimiques. Comme le mot l’indique cette procuration est clandestine, leur nature exacte ne peut donc être vérifiable, il peut y avoir des contrefaçons, ce qui rend ce phénomène encore plus dangereux pour la santé que ce qu’il est déjà. Toujours suite à l’étude de la faculté de Nancy, les résultats obtenus ont montré que 20% des sportifs dopés se procuraient les substances dopantes par le marché clandestin.

Related: