background preloader

Entretien avec Man Ray

Entretien avec Man Ray
Related:  Surréalisme

LE SURRÉALISME e mot « surréalisme » a été choisi en hommage à Apollinaire. Celui-ci venait en effet de mourir (1918) et avait signé peu auparavant avec Les Mamelles de Tirésias un « drame surréaliste ». C'est dans son premier Manifeste que Breton en propose la définition : Surréalisme, n. m. Questions : Repérez dans le texte d'André Breton comment la part donnée au hasard se mêle à celle de l'expérimentation quasi scientifique sur le langage (Breton précise peu après que cette entreprise « peut passer pour être aussi bien du ressort des poètes que des savants »). 2. Questions : Repérez les procédés qui donnent au texte sa solennité et son arrogance. 3. 4. « L'amour la poésie » « La femme est l'être qui projette la plus grande ombre ou la plus grande lumière dans nos rêves » écrivait Baudelaire. À travers l'étude du jeu des oppositions et des pronoms, montrez comment ce poème élève l'amour à la hauteur d'un véritable humanisme. 5.

Dépliant 2016-2017 Dépliant Dis-moi dix mots 2016-2017, © MCC / Émilie Vitali & Laura Knoops Le dépliant est un outil de communication à destination des partenaires et des publics qui présente les dates clefs et les informations essentielles sur "Dis-moi dix mots", l'opération de sensibilisation à la langue française du ministère de la Culture et de la Communication. Ce dépliant synthétise les informations suivantes : Présentation de l'opération, la thématique et les dix nouveaux mots ; Outils et ressources disponibles pour créer autour de la langue française ; Concours pédagogique des dix mots pour les élèves de l'élémentaire et du secondaire ; Semaine de la langue française et de la Francophonie du 18 au 26 mars 2017 ; Contacts au niveau national et localement au sein des régions. La nouvelle édition "Dis-moi dix mots sur la Toile" met à l'honneur le numérique.

La Révolution surréaliste, parcours découverte et pistes pédagogiques Du 6 mars au 24 juin 2002 Parcours découverte et pistes pédagogiques pour les enseignants Vous trouverez dans ce dossier des propositions de parcours, à exploiter avec vos élèves. Quand peinture et poésie se rencontrent : Max Ernst L’intérêt pour la mythologie L’inquiétante étrangeté L’automatisme L’objet surréaliste La ville : le Paris des surréalistes Quand peinture et poésie se rencontrent : Max Ernst L’articulation littérature arts plastiques n’a jamais été aussi serrée que pendant la grande aventure surréaliste. L’œuvre d’Arthur Rimbaud et celle de Lautréamont ainsi que la psychanalyse freudienne, découverte alors récente, sont au cœur de la nouvelle esthétique. Contrairement au collage cubiste (1911) où l’enjeu était essentiellement plastique, le collage surréaliste est un procédé poétique car il cherche le merveilleux, l’extraordinaire, l’insolite (cf. à ce propos Louis Aragon, La peinture au défi, 1930). ► Max Ernst, La Puberté proche… ou Les Pléiades, 1921 Collection particulière (salle 1)

Femme, Surréalisme et Art contemporain | Projets Dans le cadre de l’objet d’étude « Du côté de l’imaginaire » en Français 1ère Bac Pro, la classe de 1PBAA s’est lancée le défi de monter une exposition mêlant oeuvres d’art originales empruntées à l’Artothèque de Strasbourg, créations personnelles plastiques, et interprétations audiovisuelles de ces oeuvres. Voir le mini site avec toutes les productions des élèves >> projetartotheque.com Les élèves ont présenté leurs travaux à leurs parents et aux professeurs du lycée en regard des oeuvres empruntées à l’Artothèque de la ville de Strasbourg le vendredi 22 mai et leur exposition est restée en place jusqu’au 29 mai dans la Grande galerie du lycéepour être vue par d’autres classes. Un beau projet que les documentalistes ont été fiers de monter avec Samir Boumahres, Sylvie Erb et Stéphanie Evrard, en partenariat avec l’Artothèque de la ville de Strasbourg et Canopé. >>> Pour en savoir plus sur le projet et voir de nombreuses photos :

Les collages engagés et surréalistes de Joe Webb | Mr Mondialisation | Infos, débats et alternatives Joe Webb est un jeune graphiste qui réalise des collages à l’aide de vieux magazines aux allures vintages. Grâce à cette technique, il donne vie à des œuvres originales empreintes de surréalisme, à mi chemin entre ancien et modernité. Né en 1976, l’artiste Anglais a mis de côté la technologie à sa disposition pour revenir à un travail plus authentique. Une paire de ciseaux, quelques vieux magazines vintages, voici les seuls ingrédients dont l’homme a besoin pour laisser libre court à son imagination débordante. Les combinaisons d’images employées donnent lieu à des scènes insolites où le surréalisme est omniprésent, avec une petite touche engagée qui n’est pas pour nous déplaire. Prendre plusieurs réalités et les faire se rencontrer pour en créer une nouvelle donne beaucoup de cachet à ses réalisations. PhotoShop ou tout autre support technologique est bien entendu proscrit de son travail.

Surréalisme | Mouvement artistique surréaliste Le Surréalisme (XXe siècle) Les courants littéraires ► vous êtes ici Courants littéraires XXe siècle Définition Selon la définition donnée en 1924 par André Breton, le Surréalisme est un « automatisme psychique pur par lequel on se propose d’exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée». Se réclamant de Sade, de Rimbaud, de Mallarmé, d’Apollinaire, de Roussel et surtout de Lautréamont, l’auteur des Chants de Maldoror (1868-1870), les surréalistes cherchèrent à libérer l’Homme du rationalisme de la culture bourgeoise occidentale, jugé étouffant et obsolète. Dans le premier Manifeste du Surréalisme, publié en 1924, André Breton, marqué par la lecture de Freud, inaugura ce qui allait être le processus de production de la plupart des œuvres littéraires et plastiques, en proposant de faire de l’inconscient le nouveau matériau du créateur. Le Surréalisme dans la littérature Les premiers écrivains surréalistes L’engagement politique L’esprit surréaliste

Salvador Dalí - Dossier pédagogique Le Grand Masturbateur, 1929 [Visage du Grand Masturbateur] Huile sur toile, 110 x 150 cmMuseo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid Retour sur un personnage Plus de trente ans après la rétrospective qu’il lui a consacrée, le Centre Pompidou déploie à nouveau l’œuvre labyrinthique de Salvador Dalí dans ses espaces. Décrivant un parcours circulaire, cette seconde rétrospective, organisée par Montse Aguer, Jean-Michel Bouhours et Thierry Dufrêne sous la direction de Jean-Hubert Martin, propose de suivre les circonvolutions de l’univers dalinien le long d’un fil chronologique. L’exposition commence avec les premières recherches picturales, l’attrait de Dalí pour l’impressionnisme, le cubisme et son rapport ambivalent à la peinture académique. Cette rétrospective articule plus de deux cents pièces − toiles, dessins, objets, films −, dont certaines comptent parmi les plus célèbres de Dalí. L’Ultralocal et l’Universel L’élaboration d’une mythologie personnelle La naissance d’un roi Liens

Related: