background preloader

Mon tisanier en 3 minutes

Mon tisanier en 3 minutes
La tisane, un truc de mémé ? Vous n’y êtes pas du tout. Aujourd’hui on infuse pour le plaisir et dès le petit déjeuner. Plantes médicinales à boire. Dimanche matin, 10h48, vous avez mal aux cheveux comme c’est pas permis. Passons donc aux choses sérieuses et parlons de ces plantes que l’on plonge dans l’eau chaude pour nous faire du bien. Chaque tisane dans son bocal et tout le monde à l’abri de la lumière. Alors on met quoi dans nos tisanes ? L’anis étoilé. La camomille. La lavande. La mélisse. La menthe poivrée. Le millepertuis = Prozac ? La sauge. « qu’a de sauvi din soun jardin a pas besoun de médecin », rapporte le proverbe provençal. Le thym. Le tilleul. La verveine. La liste est loin d’être exhaustive. Le diplôme d’herboristerie a disparu avec le régime de Vichy. Et on les achète où nos plantes médicinales ? La menthe aime l’eau, la sarriette le plein soleil. Qu’est-ce qu’il manque à votre culture tisanière ? Et vous vous aimez quoi ? Related:  recette légère

MINI-CAKES & MUFFINS À L’ORTIE {vegan} Depuis que j’habite en Allemagne, je passe le plus clair de mon dimanche à courir aux quatre coins de la campagne à chercher tantôt mes légumes chez le maraîcher, tantôt milles petits fruits, plantes et herbes à ramasser au bord des chemins ou au cœur de la forêt. La cueillette est une de mes plus belles découvertes ces deux dernières années. Petite, j’aidais allègrement ma grand-mère à ramasser les pois et tomates du potager, ainsi que les framboises et groseilles du jardin. Écosser les fèves n’était jamais une corvée et je m’amusais à construire des maisonnettes toutes vertes, aux sols recouverts de mousse épaisse et aux rideaux en gousses de haricots. L’été, je cueillais des myrtilles avec mes frères, lors de nos marches en montagne. Pourtant, ce n’est vraiment qu’ici, à l’orée de la Forêt-Noire et au pied des Alpes que je me suis vraiment initiée à la cueillette. Et puis, c’est ici que j’ai découvert ma nouvelle mie, l’ortie. Pourquoi mettre l’ortie au menu ? Voilà ! J'aime :

La plante qui combat le cancer et dont personne ne parle Une étude menée à l’Université de Purdue à Lafayette (États-Unis) a récemment découvert que les feuilles de l’arbre Graviola tuer les cellules cancéreuses chez six lignées cellulaires humaines et sont particulièrement efficaces contre les cancers de la prostate, du pancréas et du poumon. Le corossol (son nom en anglais), connu en Italie comme le fruit de Graviola est donc un remède miracle (et naturel) pour éradiquer les cellules cancéreuses, 10.000 fois plus puissant que la chimiothérapie. Les tests de laboratoire effectués depuis 1970 ont montré son efficacité, et tuer les cellules malignes dans 12 types de cancer, y compris le côlon, du sein, de la prostate, du poumon et du pancréas, et est jusqu’à 10.000 fois plus forte en ralentissant la croissance des cellules cancéreuses par rapport à «l’Adriamycine, un médicament de chimiothérapie couramment utilisé dans le traitement du cancer. Le National Cancer Institute a effectué la première recherche scientifique en 1976.

Ragoût de Pois Chiches Oriental Bonjour vous connaissez certainement Melle pigut ? son blog... ses tweets, et maintenant son livre ! je suis fan, on y peut rien ... c'est comme ça aussitôt acheté le livre je l'ai lu comme à mon habitude du début à la fin ... voire de la fin au début ;) et j'ai sélectionné une première recette à tester de suite comme je fais à chacun de mes achats compulsifs de livres de cuisine il s'agit du ragoût de pois chiches oriental, un délice en bouche, croquant, moelleux et parfumé à souhait, cette recette nous a bien plu à chum et moi Une recette généreuse et toute en couleurs... comme moi ;) INGREDIENTS pour 3/4 personnes - 160 g de pois chiches secs - 250 g de pommes de terre - 300 g de carottes - 10 g ail - 80 g de dattes séchées (remplacées là par des abricots car j'ai des "bébettes" dans mes dattes tiens d'ailleurs ça vous arrive à vous aussi d'avoir des vers dans les fruits secs ? je les achète en magasins bio et j'ai des vers très souvent ? je dois tout jeter et tout désinfecter - 150 ml eau chaude

La détoxination Régénérer l’organisme Une cure de jouvence Se sentir léger Renforcer son système immunitaire Nettoyer le corps Retrouver force et vitalité La détoxination pourquoi ? Naturellement notre corps est doté d’un fort potentiel de régénération et d’élimination. Nous évoluons dans une ère où les sources de pollutions qui perturbent ces processus naturels se multiplient : polluants chimiques et métaux lourds, traces d’hormones issus de contraceptifs, de l’environnement électromagnétique, ainsi que le stress sont des facteurs favorisant l’accumulation de quantités importantes de toxines, de déchets acides qui se retrouvent accumulées dans les cellules adipeuses, les articulations, les muscles et dans certains organes tels que le foie et les reins. Une alimentation moderne qui devient toxique : trop industrielle, trop de sucre, de gras, de sel, de protéines, et des carences en vitamines et minéraux… Comment peut-on savoir que notre organisme contient des toxines ? Dois-je me détoxiner ? A quel moment ?

Clémentines confites Dans 3 mois, c’est Noël. L’été est à peine terminée que je parle déjà de Noël ! En fait, c’est une recette que j’ai réalisée en début d’année, et qu’il était trop tard pour la publier. Il faut bien 3 mois avant de pouvoir apprécier ces clémentines confites et si vous avez envie de les préparer pour un panier gourmand, c’est le moment. Prenez des petites clémentines, avec une peau fine et si possible sans pesticides. Ces clémentines confites se conservent au frais plusieurs mois après les 3 mois de repos. Pour 2 bocaux : 500 g de petites clémentines non traitées10 cl d’eau400 g de sucre en poudre5 cl de sirop de rhum (Monin ou maison - facultatif) Jour 1 1- Lavez les clémentines, retirez les pédoncules. 2- Coupez les clémentines en 2 et retirez s’il y en a les pépins. 3- Versez l’eau et le sucre dans une casserole. 4- Mettez sur feu moyen. 5- A partir de l’ébullition, comptez 15 min à frémissements. 6- Couvrez la casserole et laissez-la ainsi à température ambiance jusqu’au lendemain. Jour 2

Un antibiotique naturel pour la saison froide | Réponses Bio Posté par Reponses Bio le 15 oct, 2013 dans la catégorie News-Letter, Santé | 0 commentaire Découvert il y a déjà plus de soixante ans, l’extrait de pépin de pamplemousse a, depuis, démontré, au fil des études scientifiques qui lui furent consacrées, qu’il était plus efficace que l’eau de javel ou l’alcool dans toutes les applications antibiotiques. La seule différence, c’est qu’il est 100% naturel, totalement non toxique, sans effets secondaires et sans danger. Tellement sans danger, d’ailleurs, que vous pourrez aussi bien en donner à vos enfants et à vos animaux. Un antibiotique naturel superpuissant Maintenant que voici venir la saison froide, vous allez avoir besoin de disposer en permanence d’un tel antibiotique naturel. En usage interne, il fait merveille dans tellement de maladies infectieuses ! Aussi, n’hésitez pas une seule seconde à y avoir recours en cas de refroidissements, de rhinites et surtout d’infections grippales où il est tout particulièrement recommandé. → des diarrhées,

Kéfir de fruits à l'eau - La boisson faite grâce aux grains. Fabrication à partir de grains Les grains de kéfir de fruits servent à la production d'une boisson ménagère très désaltérante selon une recette classique ou une infinité de variantes riches en saveurs inédites. Les levures contenues dans les grains de kéfir de fruits vont chercher dans le sucre les éléments nécessaires à leur développement. En l'absence d'oxygène, le glucose est alors dégradé en éthanol et en dioxyde de carbone. Il existe plusieurs recettes différentes pour préparer le kéfir de fruits. Recettes possibles La recette classique Quantités pour un litre et demi environ Mettez dans un bocal de 1,5 litre à conserve ou autre verre ou pot en grès à grande ouverture non couvert : 2 à 5 c. à soupe de grains de kéfir après les avoir rincés dans une passoire en plastique ou en nylon sous l'eau. Couvrez d'un linge aéré comme un tulle ou d'une gaze, laissez à température ambiante. (18 à 27°C.). Petite astuce pour récupérer facilement les grains et éviter qu'ils se mélangent aux fruits :

Gardez vos sachets de thé Après une pause thé, les sachets usagés finissent généralement à la poubelle. Sauf qu’il est possible de les utiliser au quotidien ! Il y a fort à parier que nombre de consommateurs de thé, gardent les précieux sachets, après avoir lu cet article. 1 – Une viande plus tendre En préparant une marinade avec du thé noir, la viande n’en sera que meilleure et surtout, plus tendre. Aucune viande ne résiste à une telle astuce. Petit plus, la viande aura un petit goût rustique très appréciable en bouche ! 2 – Des petits bobos cicatrisés expressément Comprimer un sachet de thé usagé et humide, sur ce que l’on appelle vulgairement « une pizza » (une écorchure due à une chute), accélérera sa guérison. 3 – Engrais naturel Tout comme les épluchures de fruits et légumes (et les coquilles d’œufs !) Petite astuce : dans le cas d’un déplacement de quelques jours, il suffit de placer des sachets de thé dans la terre des plantes d’intérieur, puis d’arroser. 4 – Cosmétique hors pair pour les cernes

Recette express de kéfir de figue Pour faire en 5 minutes (+ 40 heures d'attente !) un kefir de fruit, rien de plus simple ! Il vous faut : - des grains de kéfir- 3 figues sèches (j’ai utilisé des figues moelleuses)- 3 c. à s. de sucre- 1 rondelle de citron (bio ou, au moins, non traité après récolte)- 1 l d’eau- 1 carafe 1 - Rincez les grains de kéfir Si on vous les a donnés dans un récipient fermé, ce qui est probable, vous serez probablement étonné de l’odeur de vinaigre assez forte qui se dégage lorsque vous ouvrez la boîte. 2 – Préparez votre kéfir Une fois vos grains bien égouttés, transvasez-les au fond de la carafe. 3 – Attendez (temps de fermentation) Laissez le liquide à température ambiante (éventuellement dans un endroit frais s’il fait très chaud). 4 – Filtrez, dégustez ! Filtrez le liquide obtenu, jetez la rondelle de citron et les figues (mais vous pouvez les manger si vous en avez envie, ils sont bons). Servez-vous un verre - ça pétille légèrement, c’est toujours normal - et lancez-vous.

Related: