background preloader

Pour l’intimité numérique

Pour l’intimité numérique
Pour l'une des fondatrices du Forum d'Avignon, il est urgent que le droit reconnaisse la valeur patrimoniale des données numériques de chaque individu. LE MONDE | | Laure Kaltenbach (Directrice générale et membre fondateur du Forum d'Avignon) et Olivier Le Guay (Responsable éditorial et digital au Forum d'Avignon) L’équilibre entre la valorisation des traces que chacun laisse sur Internet, véritable or noir du XXIe siècle, et la nécessaire protection des libertés individuelles, constitue l’ADN, l’identité numérique, désormais indissociable de chaque humain. Nous proposons que les principes suivants orientent cette future déclaration. Article 1 : « Les données personnelles culturelles sous-tendent l’identité numérique de chaque membre de la famille humaine, ainsi que la reconnaissance de sa dignité intrinsèque et de sa diversité. Big génome avant Big Data. La donnée personnelle culturelle, c’est notre intimité numérique. Au contraire, il faut agir vite.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/11/21/pour-l-intimite-numerique_3518245_3232.html

Related:  Autour de la rencontre avec Dominique CardonIntimité et CommunautéintimitéIntimité

Facebook : un homonyme de Mark Zuckerberg exclu Un avocat américain a vu son compte Facebook être fermé à cause de son nom, le même que celui du fondateur du réseau social sur Internet. Après s'en être plaint à la télévision, son profil a été remis en ligne. «Si vous aviez tapé Mark Zuckerberg dans Google en 2004, vous m'auriez trouvé. Moi et personne d'autre. Mark S.

Que reste-t-il de notre vie privée sur Internet ? - L'actu Médias / Net Photos, données personnelles, géolocalisation… Au fil des ans, notre vie intime est devenue de moins en moins privée. Et on y est un peu pour quelque chose. Aurions-nous renoncé ? Quand Edward Snowden révèle, en juin 2013, que les citoyens du monde entier sont surveillés par les services de renseignement américains, l'opinion publique fronce à peine les sourcils. « On le savait déjà », lit-on dans les médias ; « Je m'en fiche, je n'ai rien à ­cacher », entend-on dans les couloirs. Fatalisme ? Inconscience ?

Quand la technologie devient l’architecte de notre intimité "Il y a une réelle ambiguïté de savoir si nous avons ou pas l'attention des autres dans cette culture de la connectivité permanente", note la psychologue Sherry Turkle. "Combien de fois par jour vérifiez-vous votre e-mail ? Dès votre réveil ? Avant de vous coucher ? Une douzaine de fois entre les deux ? Le Nouveau Monde de l’intimité numérique Par Hubert Guillaud le 15/09/08 | 7 commentaires | 7,225 lectures | Impression Le journaliste Clive Thompson, pour le New York Times, revient sur le Nouveau Monde de l’intimité numérique et détaille comment le News Feed de Facebook a transformé notre rapport aux sites sociaux, faisant d’un coup apparaître à tous, ce qu’il s’y cachait, révélant l’activité en ligne de chacun (voir ce que nous en disions à sa sortie). C’est ce que les chercheurs appellent la “sensibilisation ambiante”, c’est-à-dire ce contact en ligne incessant qui permet d’avoir toujours un oeil sur l’humeur d’un ami en surveillant la moindre de ses actions en ligne, du coin de l’oeil. Le paradoxe de cette intimité ambiante est que “chaque petite mise à jour – chaque bit d’information individuel – est insignifiante en soit. Facebook et Twitter ont poussé les choses jusqu’à l’excès, mais l’idée d’utiliser nos outils de communication pour développer des formes de coprésence n’est pas nouvelle, explique-t-il.

Apprendre à gérer son image sur internet : fiche pratique avec exercices Comment apprendre à gérer son image sur internet (ce que peuvent recouvrir les expressions E-réputation et identité numérique) ? Auteur, formateur et éditeur de Français langue étrangère (FLE), Philippe Liria a conçu un travail sur l’identité numérique qui invite les élèves et/ou étudiants à dresser le profil numérique de la classe ou à rédiger une nouvelle de science-fiction. La fiche pratique Gérer son image sur Internet (10 pages, en pdf) a été réalisée dans un contexte explicité par son auteur : Proposition pédagogique FLE : écrire une nouvelle de science-fiction (CECRL B2). Identité numérique : exercices pratiques pour réfléchir et agir

Données personnelles : 150 000 euros d'amende pour Google Boule de neige, jour de l’an, et bonne année Google ! Ponctuant deux ans d’enquête et de procédures administratives, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) vient de prononcer une sanction pécuniaire de 150 000 euros à l’encontre du géant américain pour la légèreté avec laquelle il traite les données personnelles de ses utilisateurs. C’est une petite amende pour le porte-monnaie de Google, mais un bond de géant dans cette affaire qui traîne aujourd’hui depuis bien trop longtemps. Dans un monde hyper-social, certains cherchent un peu d'intimité La façon dont les internautes utilisent les outils de protection de leur vie privée fournit aussi des informations aux opérateurs de réseaux sociaux. (crédit : IDGNS) Les entreprises du web commencent à comprendre que les utilisateurs souhaitent continuer à partager leurs données en ligne, mais de manière plus sélective, et elles essayent déjà de profiter de cette tendance. Après des années passées à offrir aux utilisateurs des outils de partage en tout genre, les entreprises du web se rendent compte aujourd'hui qu'elles pourraient aussi profiter du désir de confidentialité des internautes en proposant des espaces en ligne un peu plus privés. Certaines orientations récentes montrent qu'elles commencent à comprendre que leurs utilisateurs ne veulent pas partager aveuglément toutes leurs pensées et toutes leurs activités en ligne. La crainte d'appuyer sur le « bouton bleu »

Facebook : 10 ans... et déjà vieux ! Le problème vient surtout des jeunes, qui se lassent et préfèrent l'intimité ou l'anonymat de services plus éphémères, que ne fréquentent pas leurs parents ou grands-parents, comme l'application de partage de photos qui s'effacent au bout de quelques secondes, Snapchat... Ou, au contraire, le côté « people » de Twitter, où ils peuvent commenter leurs émissions préférées ou suivre le quotidien des célébrités, comme Katy Perry ou Justin Bieber, qui réunissent 50 millions de « followers », plus qu'Obama. Un phénomène qui n'a pas encore d'impact commercial, mais que Facebook reconnaît implicitement : 3 millions d'ados américains ont disparu en trois ans de la base de membres qu'il présente aux annonceurs, a calculé l'agence iStrategy Labs.

Le design de la visibilité : un essai de typologie du web 2.0 La manière dont est rendue visible l’identité des personnes sur les sites du web 2.0 constitue l’une des variables les plus pertinentes pour apprécier la diversité des plateformes et des activités relationnelles qui y ont cours. Que montre-t-on de soi aux autres ? Comment sont rendus visibles les liens que l’on a tissés sur les plateformes d’interaction ? Comment ces sites permettent-ils aux visiteurs de retrouver les personnes qu’ils connaissent et d’en découvrir d’autres ? Dominique Cardon, sociologue au laboratoire Sense d’Orange Labs, propose ici une typologie des plateformes relationnelles du web 2.0 qui s’organise autour des différentes dimensions de l’identité numérique et du type de visibilité que chaque plateforme confère au profil de ses membres. La décomposition de l’identité numérique L’identité numérique est une notion très large.

Qu’est-ce qu’une donnée personnelle ? Art. 2 de la loi "Informatique et libertés" " Constitue une donnée à caractère personnel toute information relative à une personne physique identifiée ou qui peut être identifiée, directement ou indirectement, par référence à un numéro d’identification ou à un ou plusieurs éléments qui lui sont propres. Pour déterminer si une personne est identifiable, il convient de considérer l’ensemble des moyens en vue de permettre son identification dont dispose ou auxquels peut avoir accès le responsable du traitement ou toute autre personne ". " La personne concernée par un traitement de données à caractère personnel est celle à laquelle se rapportent les données qui font l’objet du traitement ". Point de vue de la CNIL Les données sont considérées "à caractère personnel" dès lors qu’elles concernent des personnes physiques identifiées directement ou indirectement.

Dans l'intimité de la génération textos  Le SMS a déferlé sur le monde, d'abord sous les mains agiles des adolescents, capables de taper des messages presque les yeux fermés, puis de plus en plus sous les doigts plus engourdis des adultes. Aux États-Unis, le volume de SMS vient même de dépasser celui des appels téléphoniques. Vendredi, coup de foudre. L'absence d'intimité, Henri-Pierre Jeudy Responsables : Henry-Pierre Jeudy Circé , Belval (Vosges)(mars 2007) Résumé Pratique contemporaine à la mode, l'exhibition des choses intimes offre la preuve de la distinction entre vie privée et vie publique. Opposé à ce qui est public, l'intimité est une protection avec des limites aux autres, permettant d'afficher une certaine liberté, tout en conservant sa part de mystère.

Related: