background preloader

Guerre des Gaules

Guerre des Gaules
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’Europe celtique de la protohistoire et la Galatie. [modifier | modifier le code] Une édition de 1783. Le récit de la guerre des Gaules est principalement basé sur l'œuvre de son principal artisan, Jules César, et ses Commentarii de Bello Gallico, qui sont considérés comme un ouvrage d'histoire. Les sept premiers livres sont écrits par César pendant la campagne militaire depuis 58 av. L'intention avouée de César est, selon Aulus Hirtius, de « fournir des documents aux historiens sur des événements si considérables[5] »[M 9]. Dès sa parution, l'ouvrage est jugé comme un chef-d'œuvre littéraire. Ces commentaires sont la seule source de première main disponible ; les textes de Tite-Live sont perdus, et aucun autre ouvrage contemporain conservé n'évoque le sujet. Contexte historique[modifier | modifier le code] Histoire de la Gaule transalpine[modifier | modifier le code] Vers 80 av. Consulat de César et prorogation[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_des_Gaules

Related:  Territoires conquis par RomeBazar temporaire 28

Yann Le Bohec, L'Arabie des Romains, aux marges du désert La province que les Romains appelèrent Arabie correspond approximativement à l'actuel royaume de Jordanie. Rendue célèbre auprès du grand public par les monuments de Pétra, elle pose à l'historien un problème important, celui du nomadisme et de l'insécurité qu'il a engendrée. Yann Le Bohec nous précise quelles furent les solutions mises en place par l'Empire romain pour contrôler le limes du désert et protéger les populations sédentaires. L'annexion Le royaume indépendant d'Arabie fut conquis par Rome en 106, sans doute à la mort de son dernier roi, Rabbel II. Trajan achevait ainsi la politique d'annexion des principautés indépendantes qui avait été inaugurée par ses prédécesseurs.

La guerre civile et la fin de la République En 133 avant Jésus Christ, Rome était devenue une superpuissance méditerranéenne avec laquelle il fallait désormais compter. Même les souverains les plus puissants pliaient l’échine devant Rome : en effet, les Romains s’étaient emparés des territoires de la dynastie des Antigonides, en Grèce ; et les souverains Lagides et Séleucides, en Égypte et en Syrie, déchirés par les querelles dynastiques, ne représentaient plus une menace. Débarrassée des troubles en Italie, débarrassée de sa rivale Carthage, débarrassée des successeurs des diadoques, Rome se retrouvait à la tête d’un véritable Empire. Cependant, au cours du II° et du I° siècle avant Jésus Christ, les crises n’eurent pas lieu dans des territoires conquis, mais à Rome même... les conflits qui opposèrent les optimates aux populares furent les plus violents qu’ait jamais connu la capitale. Rome et les États de Méditerranée, 128 avant Jésus Christ (vous pouvez faire un "clic droit" sur la carte afin de faire un zoom).

Yann Le Bohec, La Syrie des Romains entre l'Iran et Rome Les colonnes des temples de Palmyre, le cardo d'Apamée sur l'Oronte, le poste frontière de Sergiopolis… autant de souvenirs de cette Syrie romaine qui fut, pendant plus de six siècles, au carrefour des cultures sémites, grecques et latines, route commerciale entre Rome et l'Orient, mais aussi protection contre les menaces parthes, puis perses. Nous avons demandé à Yann Le Bohec de faire la part de l'héritage romain dans la riche histoire du Levant. Plaines côtières, montagnes et déserts Le mot Syrie désigne, pour l'Antiquité, un territoire plus restreint que le pays qui est aujourd'hui appelé de ce nom ; il n'en recouvrait que la partie occidentale, mais il comprenait aussi le Liban actuel. Doté de frontières fluctuant au gré des conquêtes ou des besoins de l'administration, il était délimité par la Palestine et l'Arabie au sud, par la Commagène au nord et par l'Euphrate et le désert à l'est.

Guerre civile de César -48;-45 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La guerre civile de César, appelée aussi guerre civile romaine de 49 av. J. Yann Le Bohec, La Dacie des Romains : des provinces éphémères L'histoire de la Roumanie sous l'Antiquité est encore mal connue hors de ses frontières. Pourtant, sur la rive gauche du Danube, dans la zone continentale du pays actuel, une région, alors appelée la Dacie, a fait l'objet de nombreuses convoitises. Écartelée entre peuples barbares et mainmise impériale, la Dacie romaine a connu une histoire mouvementée dont Yann Le Bohec nous dessine les grands traits. La Dacie, qui correspond à la partie continentale de l'actuelle Roumanie, représente un vrai défi pour l'historien : alors que les archéologues de ce pays ont entamé depuis longtemps un travail efficace, aucun ouvrage de synthèse satisfaisant n'a encore été publié sur le sujet dans une langue répandue.

3° Guerre punique et destruction de Carthage -149;-146 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Troisième Guerre punique est la dernière phase d’un conflit connu sous le nom de guerres puniques et qui oppose pendant plus d’un siècle Rome et Carthage. Les deux premières guerres (264-241 av. J. Yann Le Bohec, L'Illyrie-Dalmatie, ultime rempart de la romanité L'Illyrie ou encore Dalmatie, rapidement conquise, devint une province romaine modèle : face au monde grec tout proche, elle fit le choix du monde latin jusqu'à donner, au IIIe siècle, des empereurs à l'Empire, pendant que ses soldats, entièrement dévoués à Rome, faisaient barrage aux assauts des Goths puis des Burgondes, des Huns et des Vandales. Suivons Yann Le Bohec sur les traces des vétérans romains, du littoral dalmate aux plaines de Pannonie. La conquête progressive de tribus semi-nomades La province appelée par les historiens tantôt Illyrie tantôt Dalmatie correspond approximativement à la Croatie, à la Bosnie-Herzégovine, au Monténégro et à une partie de l'Albanie. Dans l'Antiquité, le nom d'Illyrie désignait une région assez large qui comprenait la Dalmatie et des territoires situés au nord de cette dernière. Du point de vue de la géographie, la Dalmatie est divisée en trois bandes parallèles à la côte.

Crise sociale, les Gracques -133;-121 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les frères Tiberius Sempronius Gracchus et Caius Sempronius Gracchus, surnommés les Gracques, sont deux hommes d'État romains. Tiberius Sempronius Gracchus[modifier | modifier le code] Selon Plutarque[2], l'idée d'une réforme agraire lui vint alors qu'il traversait l'Étrurie en direction de Numance. Il fut frappé par ces immenses domaines exploités par des hordes d'esclaves et aussi par ces immenses terrains vides d'hommes. En 133 av.

Yann Le Bohec, L'Égypte des Romains de l'exploitation à la provincialisation Cléopâtre La dernière des Lagides s'appelait Cléopâtre. Très intelligente, la célèbre Cléopâtre avait vite compris que les Romains s'intéressaient à son pays et qu'elle ne pourrait rien faire sans eux. Les Romains, eux, voyaient dans ce territoire d'immenses richesses mal gardées, si ce n'est par un passé prestigieux ; mais l'histoire n'était pas sans importance pour eux. Au cours de la guerre civile, César vint en Égypte.

Guerre sociale -91;-88 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La guerre sociale tire son nom du latin socius, qui signifie allié : elle opposa Rome à ses alliés italiques, qui réclamèrent le droit à la citoyenneté romaine. En effet, alors que l'Italie est sous l'autorité romaine depuis la fin de la première guerre punique (242 av. Yann Le Bohec, La Grèce romaine La Grèce a toujours occupé une place à part dans le cœur et dans le monde des Romains, de manière au demeurant paradoxale. D'un côté, les Romains méprisaient les Grecs parce qu'ils les avaient toujours vaincus sur les champs de bataille. Mais, d'un autre côté, ils admiraient profondément leur culture, à laquelle ils ont beaucoup emprunté, au point que quelques historiens ont pu considérer la civilisation romaine comme un simple « canton » de la civilisation hellénistique.

La mort des fils de Brutus Le tableau de David prolonge le sujet historique évoqué par Tite-Live. Il répond à une commande royale et est une suite au Brutus de Voltaire, pièce créée en 1730. Le tableau composé en 1789 met en scène le fondateur de la République et n'est pas sans coïncidences avec l'effervescence des événements politiques de l'époque. Les licteurs ramènent à la maison de Brutus les deux fils condamnés et exécutés pour avoir trahi leur patrie.

Related: