background preloader

La convergence médiatique : la culture de l’information sur la piste de la translittératie - FADBEN - Fédération des enseignants documentalistes de l’Éducation nationale

La convergence médiatique : la culture de l’information sur la piste de la translittératie - FADBEN - Fédération des enseignants documentalistes de l’Éducation nationale

Définir la littératie numérique — Enseigner avec le numérique Habilo Médias, Centre canadien d'éducation aux médias et de littératie numérique, publie en ligne un document de discussion intitulé « Définir la politique de littératie numérique et la pratique dans le paysage de l’éducation canadienne » visant à définir les caractéristiques et les points d’intérêt de la littératie numérique et de la citoyenneté numérique dans l’ensemble du pays, à explorer des idées et des pratiques pour enseigner et apprendre avec les technologies numériques ainsi que de nouvelles perspectives dans les écoles où l’enseignement et l’apprentissage se font avec ces mêmes technologies. Quelle définition de la littératie numérique ? Selon les auteurs, il n'existe pas de définition consensuelle de la littératie numérique. Pour se forger une solide culture numérique, ils retiennent toutefois l'idée d'une combinaison de capacités technologiques, de compétences intellectuelles et de comportements éthiques. Enseigner la littératie numérique Utiliser, comprendre et créer

Culture informationnelle et enseignement info-documentaire : des pratiques ordinaires à la raison scientifique - FADBEN - Fédération des enseignants documentalistes de l’Éducation nationale Culture informationnelle et enseignement info-documentaire : des pratiques ordinaires à la raison scientifique Animateur : Alexandre Serres, Maître de conférences – URFIST de Rennes - Equipe Limin-R Permanence et changement dans la culture informationnelle : ce que dit le terrain Yolande MAURY Une enquête en contexte scolaire révèle, dans une approche ethnologique, ce que pensent les enseignants documentalistes des évolutions des technologies du numérique et de la culture informationnelle. Savoirs, connaissances et tâches dans la culture de l'information André TRICOT On peut définir une discipline soit par sa légitimation scientifique, soit par sa référence à des pratiques sociales dans le champ extra-scolaire, ce qui est le cas de l’information-documentation.

Le colloque final du projet ANR TRANSLIT 7-8 novembre 2016 Site mutualiste et indépendant, réalisé à domicile par des professeurs documentalistes, pour les professeurs documentalistes. Accueil > La culture de l’information > Le colloque final du projet ANR TRANSLIT 7-8 novembre 2016 Le colloque final du projet ANR TRANSLIT 7-8 novembre 2016 Actualité publiée le dimanche 30 octobre 2016 "Littératies du XXIe siècle : sens dessus-dessous. Périmètres, interactions, territoires" est le titre du colloque final de l’ANR TRANSLIT. Vous trouverez le programme en ligne : Programme colloque ANR TRANSLIT Ce colloque est labellisé par l’UNESCO comme événement de la semaine mondiale de l’Education aux Médias dans le cadre du programme GAPMIL (alliance globale des partenaires en éducation aux médias et à l’information). Pour s’inscrire via le formulaire : Pour aller plus loin : Un message, un commentaire ? Sommaire Eduquer à l’orientation L’ouverture culturelle ProfDocOsphère Rejoignez-nous sur et sur Partager cette page

fenetresur | Mutualisation, tutoriels, veille pour prof-docs Pour une littératie numérique qui traverse et éclaire les disciplines scolaires Longtemps j’ai pensé qu’il était urgent et nécessaire d’enseigner le numérique comme on enseigne les mathématiques ou le français. Non pour en faire une nouvelle discipline, mais pour mobiliser à ce sujet les collègues compétents et volontaires, quelle que soit leur discipline d’origine. Il devenait urgent, pensais-je alors, de prendre en charge, de manière formelle et inscrite dans les emplois du temps, à l’école, au collège et au lycée, une éducation au numérique augmentée justement de cette éducation aux médias et à l’information qui lui est, à mon sens, indissociable. Je vous l’avais dit il y a un moment déjà, j’ai changé d’avis à ce sujet, pour quatre bonnes raisons : Un tel dispositif ne pourrait en aucun cas être pérenne.Ce serait ajouter du temps scolaire à un temps qui est déjà trop lourd pour les élèves, un des plus importants en Europe ! De ce point de vue, le numérique et les programmes disciplinaires vont devoir paisiblement mais durablement se rencontrer. [cite] Articles liés

La translittératie en débats Du coup, à l’occasion de la sortie d’un article sur la translittératie que j’ai écrit pour Intercdi (« Qu’est-ce que la translittératie ? » Intercdi n°237, p. 62), je publie sur le blog cet article qui était paru outre-atlantique chez nos amis d’Argus. (« La translittératie en débat. » Argus. Vol.9, n°3, p.30-31) La translittératie n’est pas un nouveau gadget à la mode ne faisant qu’ajouter de la complexité à la somme des autres littératies, en particulier à l’information literacy. Nous réagissons ici à plusieurs interrogations émises notamment sur plusieurs blogs de langue anglaise sur l’utilité d’un nouveau mot et sur la complexité qui en résulte parfois. Nous allons donc tenter de clarifier quelque peu cette translittératie si complexe. Les chercheurs britanniques qui portent le projet font le constat d’une convergence médiatique pour tenter d’envisager une formation. [3] La première est évidemment celle de la différence avec l’information literacy. [4] Transliteracies project.

Translittératie et affiliations numériques Le colloque “Translittératie et affiliations numériques” se déroulera les jeudi 4 et vendredi 5 février à l’IMS sur le site de l’Université de Bordeaux à Talence. Ce colloque intermédiaire, organisé par l’ESPE d’Aquitaine et le laboratoire IMS dans le cadre de l’ANR Translit, et avec le soutien de nombreux partenaires de la Région Aquitaine, sera l’occasion de venir écouter et échanger avec divers spécialistes de la recherche sur le numérique. Vous pourrez découvrir le programme et les intervenants en consultant le site web du colloque. Afin de pouvoir participer aux journées et aux différents événements (repas, soirée), il est nécessaire de s'inscrire, à l’aide du formulaire d’inscription accessible sur le site web du colloque. Le nombre de places étant limité, nous conseillons de réserver les places dès à présent. Mercredi soir 19h30 Repas de bienvenue Jeudi 4 février 9h - 9h30 Accueil 9h30 – 9h45 : Séance d’ouverture • Divina Frau-Meigs, Yann Deval, Regis Malet 10h -10h45 11h-11h30 : Pause

La translittératie au menu du 5ème séminaire du GRCDI | Le carnet du GRCDI La translittératie était au centre du 5ème séminaire du GRCDI, organisé le 7 septembre dernier à Rennes : « La translittératie en débat : regards croisés des cultures de l’information (infodoc, médias, informatique) et des disciplines ». Notion en vogue, parfois mal comprise, la translittératie est considérée par Sue Thomas comme « l’habileté à lire, écrire et interagir par le biais d’une variété de plateformes, d’outils et de moyens de communication, de l’iconographie à l’oralité en passant par l’écriture manuscrite, l’édition, la télé, la radio et le cinéma, jusqu’aux réseaux sociaux ». Au-delà de cette multiplicité des interactions avec tous les moyens d’expression, la translittératie met également en jeu des cultures, des compétences et permet de penser, de manière transversale, les nombreuses littératies à l’œuvre sur les réseaux numériques. Et il nous a paru utile de refaire le point cette année sur ce thème, en l’élargissant à d’autres horizons.

Pour une éducation au cinéma intégrée dans une pédagogie de projet multimédia : un exemple de translittératie Il faudrait une compétence de tout enseignant à considérer le cinéma et la photographiecomme documents des lieux, du temps, de l’histoire et quelquefois de l’art.Anne-Marie Garat in Alain Cadet, Le cinéma à l’école (2002) 1Si la didactique des langues par le cinéma suscite enfin aujourd’hui un débat scientifique, c’est bien parce qu’aucune étude n’est encore en mesure de démontrer de quelles manières et suivant quelles méthodologies nous atteindrons les objectifs nombreux en matière d’acquisition des langues étrangères, pour un usage pertinent du cinéma en didactique des langues. Pour quelles connaissances, quels savoirs et quels savoir-faire doit-on alors convier le cinéma en cours de langue ? Ou devrait-on penser qu’aucune prescription ne s’impose car il n’y a pas de méthode, il y a des passeurs contagieux. 1 J’entends ici l’éducation aux médias telle qu’elle est définie par les instances communautaires. Tableau 1. 7De l’analyse de ces pratiques observées, trois tendances prévalent.

La radicalité de la culture de l’information à l’ère cybériste / E-dossier de l'audiovisuel : L'éducation aux cultures de l'information / E-dossiers de l'audiovisuel / Publications / INA Expert - Accueil - Ina Divina Frau-Meigs, normalienne, agrégée. Boursière Fulbright et Lavoisier, elle est diplômée de l’université de la Sorbonne, de l’université de Stanford (Palo Alto) et de l’Annenberg School for Communications (université de Pennsylvanie à Philadelphie). Sociologue des médias, elle est spécialiste des contenus et comportements à risque (violence, pornographie, information, paniques médiatiques…) ainsi que de questions de réception et d’usage des technologies de l’information et de la communication (acculturation, éducation, réglementation…). La culture de l’information est devenue la forme privilégiée d’accès à ce qu’il convient désormais d’appeler « l’ère cybériste », qui commence vers 2006, avec l’avènement international de réseaux communautaires. Depuis quelques années, le malaise des enseignants, des documentalistes et, plus généralement, des professionnels de l’enfance et de l’adolescence va croissant, au point de leur donner le sentiment aigu de décrochage à l’égard des jeunes.

Projet TRANSLIT (La Translittératie comme horizon de convergence des littératies médiatiques,...) La Translittératie comme horizon de convergence des littératies médiatiques, info-documentaires et informatiques La convergence de l’éducation aux médias, à l’information et à l’informatique s’affirme actuellement comme un des axes importants de transformation de la « culture de l’information ». Programme ANR : Métamorphoses des sociétés. Référence projet : ANR-12-CULT-0004 Coordinateur du projet :Madame Divina FRAU MEIGS (Center for Research on the English-Speaking World)divina.meigs@nullorange.fr

Éduquer aux médias et à l’information, une interview de Divina Frau-Meigs Divina Frau Meigs est la nouvelle directrice du CLEMI (Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information). Normalienne, agrégée d’anglais et sociologue des médias, elle est spécialiste des contenus et comportements à risque (violence, pornographie, information, paniques médiatiques,…) ainsi que de questions de réception et d’usage des technologies de l’information et de la communication (acculturation, éducation, réglementation,…). Elle est experte auprès de l’UNESCO qui lui a attribué la chaire « Savoir-devenir à l’ère du développement numérique durable : articuler usages et apprentissages pour maîtriser les cultures de l’information. » Que recouvre actuellement la notion d’éducation aux médias et à l’information ? La notion d’éducation aux médias et à l’information est en profonde mutation du fait de son augmentation par le numérique. À l’ère numérique elle se doit d’y ajouter la maîtrise des cultures de l’information enrichie par l’informatique et ses applications.

Related: