background preloader

 Carte des pôles 

 Carte des pôles 

Bienvenue au pôle de compétitivité mondial FINANCE INNOVATION Aerospace Valley : la vitalité de l'un des premiers pôles de compétitivité de France L’ambition de ce pôle est de faire croître les emplois sur son territoire dans les domaines de l’aéronautique, de l’espace et des systèmes embarqués. L'objectif est de maintenir les positions des Grands Groupes, et les PME-PMI sur les marchés actuels, en conservant une avance technologique, pour leur permettre d’accéder à de nouveaux marchés. Réélue lundi soir pour trois ans à la présidence de ce pôle de compétitivité Aerospace Valley, Agnès Paillard compte "continuer à travailler sur la feuille de route de la filière aérospatiale". L'un des dossiers d'importance pour Agnès Paillard :est le rapprochement avec l’Institut de recherche technologique Saint-Exupéry avec lequel a débuté un partenariat très étroit qui passe par une co-localisation. Le déménagement du pôle Aerospace Valley dans les locaux de l'IRT est prévu en ce début 2015. L' Aerospace Valley compte 730 membres dont 424 PME.

Pôle de Compétitivité à vocation mondiale Les pôles de compétitivité du Grand Est - Panorama Grand Est En région Grand Est, la question des pôles de compétitivité est particulièrement stratégique au regard de la difficile reconversion des industries traditionnelles locales. La région est cependant la deuxième région industrielle de France grâce à l’Alsace et attire les investisseurs étrangers dans le secteur industriel. Comment les pôles de compétitivité du Grand Est soutiennent-ils l’activité industrielle régionale ? Le reportage appartient à une rubrique hebdomadaire du journal régional qui présente la nouvelle région : nous sommes en 2016, les grandes régions sont récentes et la région Grand Est a bien du mal à trouver sa place et son identité.

Les services sont au coeur de la compétitivité industrielle Parler de compétitivité en France c’est prendre l’Allemagne comme étalon. Ce n’est pas dénué de fondement tant l’économie allemande surperforme à l’extérieur de ses frontières et empile les excédents commerciaux depuis des années, à l’inverse de la France qui accumule les déficits depuis 2004. C'est aussi comparer les coûts de production industrielle des deux côtés du Rhin en braquant le projecteur sur les écarts du coût du travail pour l’expliquer. Là, en revanche, c’est une erreur. Sans même évoquer la compétitivité hors coût (innovation, niveau technologique, fiabilité, etc.), se limiter aux seuls coûts de la main d’œuvre dans l’industrie n’a pas de sens. Il suffit de se plonger dans l’analyse du commerce international en valeur ajoutée pour en prendre la pleine mesure. Les coûts des services dans le décrochage de la compétitivité Et si la position Française s’améliorait depuis peu ?

Minalogic Minalogic est le pôle de compétitivité des technologies du numérique en Auvergne-Rhône-Alpes. Implanté sur trois sites à Grenoble, Lyon et Saint-Etienne, le pôle anime un écosystème unique de plus de 500 adhérents, dont près de 430 entreprises couvrant l’ensemble de la chaîne de la valeur du numérique, des universités et instituts de recherche, des collectivités locales et des investisseurs. Minalogic accélère les mises en relations qualifiées entre ces acteurs et booste leurs projets d’innovation et de business, en France, en Europe et à l’international. Il a été labellisé en novembre 2005 et a reçu en octobre 2012 le Label Gold européen « Cluster Organisation Management Excellence » décerné par l’European Cluster Excellence Initiative (ECEI) [1]. S’appuyant sur le professionnalisme reconnu de son équipe d’animation, l’offre de services de Minalogic repose sur deux axes complémentaires : Chiffres-clés[modifier | modifier le code] Historique[modifier | modifier le code]

Related: