background preloader

Plainte en ligne

Plainte en ligne

http://www.cnil.fr/vos-droits/plainte-en-ligne/

Related:  lecturaannie596373sécurité web et identitélahbabi_groupe1_droit

Dans le texte argumenté Projet « Être efficace avec la connaissance » > Communication des connaissances Enchaînement des arguments (Tout/et) d'abord, en premier lieu, premièrement, deuxièmement..., certes, au premier abord En second lieu, et, en outre, de plus, de surcroît, par ailleurs, ensuite, (mais) encore, aussi, surtout, non seulement, d'autant que, de même, maintenant, à présent En dernier lieu, enfin, finalement, pour finir Donc, ainsi, bref, en tous cas, de toute façon, pour toutes ces raisons, voilà pourquoi

Qu’est-ce que le Droit à l’oubli ? L’expression « droit à l’oubli » s’est trouvée brutalement médiatisée et popularisée à la suite de l’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne du 13 mai dernier, tranchant une question préjudicielle sur l’application de la directive sur la protection des données à caractère personnel aux moteurs de recherche internationaux. Mais cette expression, dont l’emploi est un peu excessif dans ce cas précis, dès son utilisation par le service de communication de la CJUE, est bien plus ancienne et remonte aux années 1970. Nous allons parcourir en quelques étapes l’histoire de ce droit à l’oubli. L’oubli est cette faculté de l’esprit humain d’effacer ou de laisser se perdre la mémoire d’un fait, d’un évènement. Aujourd’hui, et depuis plusieurs décennies, presque toutes les émissions de radio et de télévision sont enregistrées et conservées.

 Internet responsable Page mise à jour le 17 octobre 2016 Lorsque des personnes ou des médias publient des textes, des propos ou des images sur internet, il est possible, après un certain temps, d’obtenir leur effacement du web : c’est le droit à l’oubli. Le droit à l’oubli des données à caractère personnel est consacré par la loi « Informatique et libertés », le règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016, qui n’entrera en vigueur qu’en 2018, ainsi que par la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne. Ce droit s’impose à tous : aux acteurs du web mais également à l’Éducation nationale et aux établissements scolaires.

Je suis visible sur le Web, comment faire ? C’est décidé, je suis visible sur le web, le site de conseils de Cadre-Emploi. Cadremploi a lance le 21 septembre son nouveau site dédié à la gestion et au marketing de l’identité numérique : www.jesuisvisiblesurleweb.fr Dans la famille « C’est décidé », voici celui de la visibilité Comme le souligne IndiceRH, « c’est décidé, je suis visible sur le Web » est le 6eme du nom « C’est décidé »: Conçu avec les mêmes chartes graphique & éditoriale, vous retrouvez sur JeSuisVisibleSurLeWeb.fr des conseils pratiques des clefs pour s’auto-évaluer, construire son identité numérique pas à pas, se renseigner sur les droits et devoirs liés à une présence numérique.

Mdph à Colmar 68000 - haut-rhin Informations utiles à MDPH Colmar MDPH à Colmar précise qu'il est nécessaire de les contacter par téléphone pour prendre un rendez-vous. Où se situe MDPH Colmar ? Adresse MDPH 48 avenue de la République BP 20351 68006 Colmar Cedex, France 5 au quotidien C'est grâce aux cyber collègues que j'ai découvert pour la rentrée "les 5 au quotidien" et "la méthode CAFE " "Les 5 au quotidien" est un modèle de gestion de la classe de littératie développé par Gail Boushey et Joan Moser*. Ce modèle est centré sur l’élève et est fondé sur des recherches en lien avec la motivation. Il donne les clés pour aider les élèves à acquérir des habitudes quotidiennes de lecture et d’écriture. Les 5 au quotidien forment également une série d’activités d’apprentissage de la lecture et de l’écriture auxquelles s’appliquent les élèves quotidiennement et de façon autonome pendant que l’enseignant se consacre à des conférences individuelles ou à de l’enseignement en petits groupes.

Connaître et contrôler ce qu'on enregistre sur vous Diffusion de données personelles / traces / e-reputation Cours en ligne sur la diffusion des données personnelles sur Internet : notions de droit à la vie privée, de e-réputation ; conseils à mettre en pratique, vidéo de prévention CNIL et des informations complémentaires dans la rubrique "le saviez-vous ?". Fiche détaillée Ressource créée le : 06/07/2011 Ressource mise à jour le : 06/07/2011 Publics concernés :

Propos diffamatoires sur Internet : diffamation ou injure ? En matière d’e-réputation (également nommée cyber-réputation, web-réputation ou encore réputation numérique) les victimes de propos négatifs s’imaginent que dès qu’on dit du mal d’elles, il s’agit de diffamation. Or la diffamation est un délit ou une contravention (selon qu’elle est publique ou privée) soigneusement définie par la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. Un arsenal plus large Mais des propos négatifs publiés sur Internet à l’encontre d’une personne, physique ou morale (société, association, collectivité publique…) ne tombent pas nécessairement sous le coup du délit de diffamation. La dimension internationale de la cybercriminalité Les communautés internationales ont récemment pris en compte et srtout pris conscience des enjeux liés au développement des technologies numériques : - 23 Novembre 2001 : Convention du Conseil d'Europe sur la cybercriminalité - 7 Novembre 2002 : lancement du protocole additionnel de la Convention du Conseil d'Europe sur la Cybercriminalité relatif à l'incrimination d'actes de natue raciste et xénophobe commis par le biais de systèmes informatiques Les dispositions contenues dans ces deux textes sont donc inégrées dans le droit français. Il y a aussi de nombreuses directives européennes: - 8 Juin 2000: loi relative à certains aspects juridiques des services de la société de l'information, et notamment du commerce électronique, dans le marché intérieur

Related:  Sécurité sur internet