background preloader

Qu'est-ce-que la cybercriminalité ? / Sur internet / Conseils pratiques / Ma sécurité

Qu'est-ce-que la cybercriminalité ? / Sur internet / Conseils pratiques / Ma sécurité
La cybercriminalité est le terme employé pour désigner l'ensemble des infractions pénales qui sont commises via les réseaux informatiques, notamment, sur le réseau Internet. Ce terme désigne à la fois : Les atteintes aux biens : fraude à la carte bleue sur Internet sans le consentement de son titulaire; vente par petites annonces ou aux enchères d'objets volés ou contrefaits; encaissement d'un paiement sans livraison de la marchandise ou autres escroqueries en tout genre; piratage d'ordinateur; gravure pour soi ou pour autrui de musiques, films ou logiciels. Les atteintes aux personnes: diffusion d'images pédophiles, de méthodes pour se suicider, de recettes d'explosifs ou d'injures à caractère racial; diffusion auprès des enfants de photographies à caractère pornographique ou violent; atteinte à la vie privée. Tous ces faits sont punis d'une peine d'emprisonnement (5 ans maximum) et d'une amende (375 000 euros maximum).

http://www.interieur.gouv.fr/A-votre-service/Ma-securite/Conseils-pratiques/Sur-internet/Qu-est-ce-que-la-cybercriminalite

Related:  Cybercriminalitédafonseca_groupe_droitLa CybercriminalitéLa cybercriminalitétranquard_groupe_droit

Délits de la cybercriminalité Un article de JurisPedia, le droit partagé. Le Ministère de l'Intérieur définit la cybercriminalité comme l'ensemble des infractions pénales commises sur le réseau Internet. Selon les Nations Unies, un cybercrime est « toute infraction susceptible d’être commise à l’aide d’un système ou d’un réseau informatique, dans un système ou un réseau informatique ou contre un système ou un réseau informatique. Il englobe, en principe toute infraction susceptible d’être commise dans un environnement électronique » Il apparaît de plus en plus facile d’avoir accès aux informations recherchées, malgré de nombreux pare feu. Une course est engagée depuis des années entre les pirates du net et les fabricants. L’interconnexion croissante des entreprises au réseau mondial est devenue un standard.

La protection contre la cybercriminalité / Sur internet / Conseils pratiques / Ma sécurité Pour vous protéger contre les infractions commises sur les réseaux informatiques, il existe trois types de mesures, concernant votre ordinateur, vos enfants et les achats effectués sur Internet. La protection de votre ordinateur : Un logiciel antivirus régulièrement mis à jour protège votre ordinateur contre les virus et les logiciels indésirables. Une barrière de protection dite "fire wall" empêche les piratages (intrusions) dans votre ordinateur personnel ou sur un réseau informatique. La protection de vos enfants :

Cybercriminalité La réussite de la montée en puissance de ces unités conditionne grandement la capacité générale de la gendarmerie, en matière de cybercriminalité, à remplir avec efficacité et synergie sa mission à tous les échelons. Au niveau central Dès 1998, la Gendarmerie nationale a identifié l'enjeu que représentent les nouvelles technologies en mettant en place des structures et des formations adaptées : Une sous-direction pour organiser la lutte contre la cybercriminalité Une réponse dans un contexte de cybersécurité La création d'une sous-direction au sein de la direction centrale de la police judiciaire répond à un contexte de mobilisation de l'ensemble des institutions publiques pour faire face aux menaces liées à la cybercriminalité. Dans ce contexte, la SDLC est l'adaptation nécessaire du ministère de l'intérieur pour apporter une réponse à la généralisation de l'utilisation des nouvelles technologies dans la société.

Cybercriminalité : 120.000 victimes d'usurpation d'identité chaque année en France Internet est un formidable outil d’ouverture sur le monde mais peut s’avérer extrêmement dangereux. C’est le propos que développe Daniel Martin, aujourd’hui conférencier, anciennement commissaire divisionnaire de la DST (direction de la surveillance du territoire) et fonctionnaire international à l’OCDE (organisation de coopération et de développement économique) devenu spécialiste des nouvelles technologies. Et des arnaques liées à internet.

La cybercriminalité, qu'est-ce que c'est ? On entend beaucoup parler de cybercriminalité, mais qu'est ce que c'est ?Pour répondre simplement : c'est compliqué ! Comme la criminalité traditionnelle, la cybercriminalité peut prendre diverses formes et peut se produire à tout moment et n'importe où.Les cybercriminels utilisent un certain nombre de méthodes, en fonction de leurs compétences et de leurs objectifs.Cela n'a rien de surprenant : après tout, la cybercriminalité est un type de criminalité, perpétrée à l'aide d'un ordinateur ou dans le cyberespace. La convention sur la cybercriminalité du Conseil de l'Europe utilise le terme "cybercriminalité" pour faire référence aux délits allant de toute activité criminelle portant atteinte aux données, au non-respect des droits d'auteur [Krone, 2005]. Symantec s'inspire des nombreuses définitions de la cybercriminalité et donne la définition concise suivante : tout acte criminel perpétré à l'aide d'un ordinateur ou sur un réseau, ou à l'aide de matériel informatique.

Les escroqueries sur Internet / Sur internet / Conseils pratiques / Ma sécurité Escroqueries : que dit la loi ? L'Article L313-1 du Code Pénal définit ainsi l'escroquerie : "le fait, soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de manoeuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge. L'escroquerie est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 375 000 euros d'amende". Reconnaître l'infraction : zoom sur les escroqueries les plus fréquentes sur Internet Transaction bancaire effectuée en ligne à un prix onéreux, sans retour du bien ; "Le phishing": vous recevez un courriel de votre banque vous demandant votre identifiant de connexion et votre mot de passe de consultation de votre compte en ligne.

Notion de cybercriminalité - L’Association Internationale de Lutte Contre la Cybercriminalité (A.I.L.C.C.) L’adjonction de préfixe « cyber » qui a tendance à apparaître de manière excessive à chaque utilisation d’un concept classique à l’Internet, à la « criminalité » permet de retenir deux sortes de relations entre la criminalité et les réseaux de télécommunications. Dans un premier temps, la criminalité peut être en relation directe avec un réseau de télécommunication, c’est-à-dire que la loi incrimine directement un acte qui, si le réseau de télécommunication n’existait pas, l’acte ne pourrait pas être réalisé. On pense dans l’espèce au piratage des réseaux téléphoniques pour effectuer des appels téléphoniques gratuits. Dans un second temps, la criminalité peut être en relation indirecte avec un réseau de télécommunication, c’est-à-dire que le réseau de télécommunication se comprend comme un outil ou un moyen pour commettre l’infraction. On pense par exemple à l’accès illicite à un système de traitement automatisé de données, ou à l’envoi des virus via le réseau Internet. - La fraude 419

la-cybercriminalite-a-fait-7-millions-de-victimes-en-france-en-un-an Virus, programmes malveillants, hacking, fraude à la carte bancaire, usurpation d’identité, vol, usage frauduleux d’un équipement, les cybercriminels redoublent d’imagination et sont très actifs. D’après le "2013 Norton Report" rendu public par Symantec, 12 attaques seraient commises chaque seconde (plus d’un million par jour) dans les 24 pays sur lesquels porte l’étude. On apprend ainsi qu’en France 7 millions de personnes ont été victimes de ces agissements, entre juillet 2012 et juillet 2013. Au total dans l’Hexagone, le cybercrime a coûté 735 millions d’euros, soit 144 euros en moyenne par utilisateur visé. Et si 41 % des utilisateurs français de telephones mobiles ont declaré avoir été la cible d’attaque, ils ne sont que 21 % à reconnaître s’être dotés d’un programme de sécurité (26 % pour les utilisateurs de tablettes).

Cybercriminalité Cette semaine à Paris a connu deux événements qu’il est intéressant d’observer en parallèle: Comment est définie la cyberdéfense ? Comme souvent, lorsque l’on parle de défense nationale, il faut se rappeler qu’elle ne touche pas qu’aux missions militaires, mais bien à l’ensemble des mesures permettant de défendre l’intégrité physique autant qu’économique ou sociale de la nation. Cybercrime Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un cybercrime est une « infraction pénale susceptible de se commettre sur ou au moyen d’un système informatique généralement connecté à un réseau ». Il s’agit donc d’une nouvelle forme de criminalité et de délinquance qui se distingue des formes traditionnelles en ce qu’elle se situe dans un espace virtuel, le « cyberespace ».

Related: