background preloader

Nanotechnologie : les incroyables applications

Nanotechnologie : les incroyables applications
Nanoaliments dont le goût change à volonté, matériaux de construction qui s’autoréparent, objets qui se constituent à partir de l’air ambiant, microprocesseurs à l’échelle d’un millième de millimètre, membres du corps qui repoussent… La nanotechnologie ne se contente pas de créer à partir de l’atome, elle nous fait miroiter des applications à faire pâlir la science-fiction. Un rêve d'ascenseur spatial, application des nanotechnologies à base de nanotubes de carbone. © DR Si certaines d’entre elles sont bel et bien en train de devenir réalité, peut-on accorder crédit à toutes ces prédictions ?

Transhumanisme : l’Homme du futur sera-t-il amélioré ? L'Homme modifié deviendra-t-il la règle dans le futur ? Neil Harbisson, que l'on voit sur l'image, est le premier cyborg de l'histoire, du moins le premier à être reconnu par un gouvernement grâce à son implant oculaire. Le transhumanisme pourrait se banaliser dans les décennies à venir. © Carlos Ramirex, Wikipédia, DP Transhumanisme : l’Homme du futur sera-t-il amélioré ? - 2 Photos À lire, notre dossier complet sur les nanotechnologies Quasi-immortalité, avenir de cyborg : l'Homme est-il condamné à intégrer des nanopuces dans son cerveau pour ne pas devenir obsolète ? Issu d'une frange de la cyberculture californienne, ce mouvement mise sur une évolution rapide des progrès de l'informatique, des bio et nanotechnologies et de la connaissance du cerveau. L’intelligence artificielle en complément Le scientifique américain Ray Kurzweil, apôtre du transhumanisme, prédit que dès 2029 l'intelligence artificielle égalera celle de l'espèce humaine. Le transhumanisme : paradis ou enfer ?

Applications of nanotechnology The 2000s has seen the beginnings of the applications of nanotechnology in commercial products, although most applications are limited to the bulk use of passive nanomaterials. Examples include titanium dioxide and zinc oxide nanoparticles in sunscreen, cosmetics and some food products; silver nanoparticles in food packaging, clothing, disinfectants and household appliances such as Silver Nano; carbon nanotubes for stain-resistant textiles; and cerium oxide as a fuel catalyst.[1] As of March 10, 2011, the Project on Emerging Nanotechnologies estimated that over 1300 manufacturer-identified nanotech products are publicly available, with new ones hitting the market at a pace of 3–4 per week.[2] Nanotechnology is being used in developing countries to help treat disease and prevent health issues. The umbrella term for this kind of nanotechnology is Nanomedicine. Applications by type[edit] References[edit]

L'ordinateur quantique ThierryLombry Informaticien Depuis l'invention du premier circuit intégré monolithique par Jack Kilby de Texas Instruments en 1958, l'intégration des composants électroniques n'a cessé d'être améliorée au point que nous parvenons aujourd'hui à faire fonctionner des centaines de milliers de composants sur une puce (chip) mesurant à peine 1 cm2, c'est la technologie ULSI (Ultra Large Scale Integration) qui détrône aujourd'hui le VLSI. A cette échelle les circuits mesurent une fraction de micron ! Le coeur de l'ordinateur : le microprocesseur Mais à cette échelle la difficulté de fabrication devient digne d'une mission impossible. Représentation artistique des fameux bits quantiques ou qubits. © U.Melbourne/Marc Coe.

Scoop : la machine à décuire les œufs durs a enfin une utilité En septembre 2015, Colin Raston, professeur de chimie à l'université Flinders, en Australie, remportait un prix Ig Nobel pour sa machine à décuire les œufs durs. © Flinders University Scoop : la machine à décuire les œufs durs a enfin une utilité - 2 Photos Chaque année en septembre, les prix Ig Nobel viennent récompenser les études scientifiques jugées les plus farfelues du moment. En 2015, le prix Ig Nobel de chimie avait été attribué à Colin Raston, professeur à l'université Flinders, en Australie, pour sa machine à décuire les œufs durs, plus sérieusement appelée Vortex Fluidic Device (VFD). Rappelons que les nanotubes de carbone ont été découverts il y a maintenant plus de 60 ans. Pour préparer et couper leurs nanotubes de carbone, les scientifiques utilisent pour l’heure, des méthodes assez complexes, onéreuses et qui font intervenir des produits chimiques dangereux. Le professeur Colin Raston et son étudiante, Kasturi Vimalanathan. À voir aussi sur Internet Sur le même sujet

Transhumanisme : l’Homme du futur sera-t-il amélioré ? Entre craintes et fantasmes, les adeptes du transhumanisme, c'est-à-dire de l'Homme amélioré, se sont réunis à Paris pour débattre de l'avenir de l'humanité. À quoi devons-nous nous attendre ? Et surtout devons-nous le souhaiter ? À lire, notre dossier complet sur les nanotechnologies Quasi-immortalité, avenir de cyborg : l'Homme est-il condamné à intégrer des nanopuces dans son cerveau pour ne pas devenir obsolète ? Issu d'une frange de la cyberculture californienne, ce mouvement mise sur une évolution rapide des progrès de l'informatique, des bio et nanotechnologies et de la connaissance du cerveau. Grâce à ces techniques, il s'agirait non seulement d'augmenter les capacités de l'Homme (d'où le nom Humanity + choisi par le mouvement à l'échelle internationale), mais aussi de préparer la transition vers des posthumains, sortes de cyborgs (organismes cybernétiques) qui succéderaient à notre espèce. L’intelligence artificielle en complément Le transhumanisme : paradis ou enfer ?

La révolution des nanotechnologies PhilippeHoudy Physicien Nanosciences Les Nanosciences et la nanotechnologie sont la révolution technologique et scientifique d'aujourd'hui comme l'a été la microtechnologie avec les microprocesseurs et les micro-ordinateurs dans les années 1970-1980. L'extraordinaire avancée des moyens actuels de communication (téléphone portable, internet, ordinateur, écran plat, haut débit, haute résolution,...) n'est qu'un premier pas et la partie visible d'un iceberg dont la partie immergée reste à étudier et à développer industriellement : notamment en nanomédecine avec les nano médicaments. Représentation en 3D d'une image BAM © BELIN, Livre Les Nanosciences Tome 3, S.Bussières, B.Desbat, R.Breton et C.Salesse, organisation supramoléculaires de la protéine LRAT adsorbée à l'interface air/eau sur une monocouche de DMPC

Chaussettes ou Frigo: les nanoproduits sont partout Le point commun entre votre chaussette dernier cri et votre frigo tout neuf? Les nanoparticules d’argent, dont l’action biocide empêche la prolifération de germes et d’odeurs. Ions d’argent, dioxyde de titane, oxydes de zinc, de silice, nanotubes de carbone, aérogels… Ces particules invisibles à l’oeil nu ou issues des nanotechnologies, une des technosciences émergentes du XXIème siècle, révolutionnent de manière imperceptible notre quotidien et font de plus en plus parler d’elles dans les médias. On les affuble du préfixe “nano” en raison de leur taille d’à peine quelques milliardièmes de mètre. De manière imagée, un nanomètre est au mètre ce qu’une souris est à la terre. Le secret de ces particules ne réside pas que dans leur taille, mais dans les propriétés nouvelles qu’elles ont acquises à cette échelle vertigineusement petite. ” Lire cet article en entier Huma Khamis De l’application à la législation: un monde à combler

Les robots génétiques inventeront leurs propres formes Ceci est un robot inventé et construit par un ordinateur. Avec le soufflet, il peut se déformer et avancer. © IPA Les robots génétiques inventeront leurs propres formes - 2 Photos Au salon Euromold qui vient de se tenir à Francfort, Andreas Fischer et son équipe ont montré de curieux assemblages de tubes de quelques dizaines de centimètres de longueur, maintenus et articulés ensemble par des rotules. L’équipe d’Andreas Fisher baptise ces créations les « robots génétiques ». C’est bien cela dont il s’agit. Un robot du projet Golem. Comme point de départ, l’algorithme part d’un cahier des charges simple et concis : par exemple « marcher le plus efficacement possible sur une surface plane », explique Andreas Fischer. Ce principe de l’autoapprentissage à l’aide de simulateurs n’est pas nouveau non plus. En final, l’algorithme propose plusieurs possibilités entre lesquelles l’utilisateur humain effectuera le choix final. A voir aussi sur Internet Sur le même sujet

Related: