background preloader

L'entretien individuel d'évaluation

L'entretien individuel d'évaluation

guide_supervision_evaluation_personnel.pdf La minute management : Recadrage au travail: trois personnalités à manager avec précaution Le recadrage d'un collaborateur est un art délicat. Or, en répliquant de façon trop spontanée, la plupart des managers tombent dans deux travers : la menace ou le rappel à la règle. La première posture va braquer l'interlocuteur, la seconde va l'infantiliser. Et dans les deux cas, il se sentira démotivé. Il s'agit plutôt de le confronter aux retombées de ses actes en y allant crescendo selon son degré de réceptivité. 1. Votre collaborateur est décalé. A proscrire. La solution. 2. Il a réponse à tout. A proscrire. La solution. 3. Malgré une première explication, il persévère à être en retard et en plus il livre systématiquement des rapports d'activité bâclés. A proscrire.L'ouverture du parapluie : " Si je n'ai pas de reporting nickel, je vais en référer à la hiérarchie ". La solution. (1) nouveau nom d'Euromed Management depuis le 1er juillet 2013

réalisation de l'entretien individuel et collectif Outil en gestion de la performance La Commission des partenaires du marché du travail contribue au financement des activités du Comité sectoriel de main-d'œuvre en technologies de l'information et des communications. Pour plus de renseignements sur le marché du travail et sur les programmes et services publics d'emploi, consultez le site d'Emploi-Québec.

L’entretien annuel d'évaluation : quelles sont les règles à connaître avant sa mise en place L'entretien d'évaluation, droit ou obligation pour l'employeur ? Le Code du travail ne contient aucune disposition obligeant l'employeur à instaurer des entretiens d’évaluation dans son entreprise. Les juges reconnaissent toutefois à l'employeur le droit de pratiquer de telles évaluations, considérant que c’est un droit qui relève de son pouvoir de direction. Vous pouvez toutefois être dans l’obligation d’organiser de tels entretiens en application d’une convention ou d’un accord collectif. Quelles formalités respecter avant de mettre en place des entretiens d’évaluation ? La consultation des instances représentatives du personnel Parce que les évaluations sont de nature à engendrer une pression psychologique entraînant des répercussions sur les conditions de travail des salariés, agir sur leur évolution de carrière et leur rémunération, le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) doit être consulté avant leur mise en place. Quelle information pour les salariés ?

Entretien individuel Gestion du rendement | La rétention de personnel Accueil » Ressources et Outils » infoRH » La rétention de personnel » Gestion du rendement Gestion du rendement La gestion du rendement est un processus qui permet aux gestionnaires et aux employés de travailler ensemble en vue de planifier, contrôler et réviser les objectifs de travail d’un employé ainsi que sa contribution générale à l’organisation. Ce processus va bien au-delà d’une simple évaluation annuelle du rendement: la gestion du rendement est un processus continu visant à fixer des objectifs, à évaluer les progrès, et à offrir en permanence un accompagnement (coaching) et une rétroaction pour faire en sorte que les employés atteignent leurs objectifs, notamment pour ce qui est de leur carrière. Introduction à la gestion du rendement La gestion du rendement est un processus continu qui permet aux gestionnaires et aux employés de travailler ensemble en vue de planifier, contrôler et réviser les objectifs de travail d’un employé ainsi que sa contribution générale à l’organisation.

Technique du recadrage | Alexandre Delivré 13 décembre 2007 par Alexandre Delivré Le recadrage est une technique puissante, qui vous permet de changer la façon de voir de quelqu’un avec seulement quelques phrases. Pour vous expliquer ce concept subtil en une phrase: recadrer signifie donner un autre sens à une situation ou à un processus, en ajoutant simplement un élément dans le système de représentation interne d’une personne. Ce concept de recadrage a été utilisé par Milton H. Erickson dans ses consultations, également par la Programmation Neuro-Linguistique (PNL), et surtout par L’Ecole de Palo Alto dans son approche systémique des communications et des relations. Le principe général est le suivant: Une personne est dans un système de croyance qui manifestement lui pose problème. Bien-sûr, c’est une méthode difficile à appréhender en théorie, donc voici des exemples dans la vie privée et professionnelle: Exemple 1: [Homme] – Ma femme met toujours un temps fou à prendre une décision et ça m’horripile, je ne supporte pas ça.

Évaluation du personnel | Détail Formation Ressources humaines Évaluation du personnel Que ce soit pour un employé ou un superviseur, l’évaluation du personnel est rarement une partie de plaisir. Il s’agit pourtant d’une activité incontournable de la gestion des ressources humaines qui, bien préparée, est constructive pour l’employé et rentable pour l’entreprise. Vous découvrirez ici la pertinence d’évaluer ses employés, mais surtout le rôle primordial du suivi que vous leur offrez au quotidien, sur le plancher pendant les heures d’opération. Détail Formation offre également des ateliers et conférences en ressources humaines, dont l’évaluation du personnel, renseignez-vous!

L’entretien de recadrage Assez proche de l’entretien d’évaluation, il est rendu nécessaire par des dysfonctionnements récurrents et vérifiés de façon objective et factuelle. Il est structuré sur la base des critères initialement définis au moment du recrutement (savoirs, savoir-faire, savoir être détaillés) et repris à la fiche d’évaluation annuelle. Déroulement de l’entretien Vous pouvez donc vous basez sur la fiche d’évaluation existante lors de cet entretien. Il ne s’agit pas d’un entretien officiel, cadré par la loi, ni d’une séance de remontrances, vous avez affaire à des adultes par principe capables de prendre leurs responsabilités. Pas de convocation officielle donc demandez simplement à votre collaborateur de passer vous voir en précisant la date, l’heure et la raison de l’entretien. Rappelez-lui ses qualités, ce qui fonctionne, listez-lui ses compétences et nommez votre satisfaction sur ces points dans un premier temps. Puis demandez-lui comment il explique ces dysfonctionnements.

Définition de la communication non violente (CNV) La Communication non violente (CNV) est une méthode visant à créer entre les êtres humains des relations fondées sur l’empathie, la compassion, la coopération harmonieuse et le respect de soi et des autres. Il s’agit d’un outil de communication, principalement verbal, qui peut servir à la résolution de conflits entre deux personnes ou au sein de groupes. La pratique de la Communication non violente permettrait également d’être en meilleure relation avec soi-même, de mieux comprendre ses besoins profonds et de prendre en charge, de manière autonome et responsable, les divers aspects de sa propre vie. Il ne s’agit donc pas d’une thérapie, mais elle peut avoir des retombées thérapeutiques intéressantes. Les concepts et les techniques de la Communication non violente ont été mis au point, au milieu des années 1960, par Marshall B. Rosenberg, docteur en psychologie clinique. Historique Toutes sortes de bénéfices

Utiliser la Communication Non Violente dans un groupe Qu'on soit en entreprise, en milieu scolaire, dans une association ou dans un cadre familial, la communication fait souvent défaut et dégénère en rapport de force. Face à ce constat, Marshall B. Rosenberg a initié un processus de communication inspiré notamment des travaux des psychologues Carl Rogers et d'Abraham Maslow, ainsi que des religions orientales et a donné naissance à la Communication Non Violente. Qu'est-ce que la Communication Non Violente ? Il s'agit d'un ensemble de concepts et d'outils destinés à aider les gens à établir des relations bienveillantes en eux-mêmes et avec les autres. Pour le Centre pour la Communication Non Violente promoteur de la méthode, l'objectif est également de développer une éthique de vie fondée sur l'empathie et la compassion, et un projet pour une société pacifiée. Quel impact sur le territoire ? Mettre en place la Communication Non Violente Mettre en place la Communication Non Violente permet au groupe de : Comment faire ? 1. 2. 3. 4.

L'écoute active L’écoute active est la forme optimale d’écoute où l’interlocuteur entend avec bienveillance ce qui lui est communiqué. C’est la raison pour laquelle on la nomme aussi écoute bienveillante. L’un des précurseurs de l’écoute active a été le psychologue Carl Rogers. En quoi consiste l'écoute active ? La personne qui pratique l’écoute active doit s’adapter à son interlocuteur. La personne qui pratique l’écoute active reconnaît qu’il y a face à elle, une personne dotée de sentiments, d’émotions, parfois contradictoires, parfois violents. Dans la pratique, il s’agit d’écouter sans interrompre, de reformuler et de confirmer ce qu’on a entendu. Qui peut faire de l’écoute active ? On parle le plus souvent d’écoute active dans le milieu professionnel, notamment dans le management. La réussite dépend du degré d’implication, d’affectivité, d’empathie, du tempérament des deux parties et d’un tas de facteurs qui affectent l’humeur personnelle.

Mieux négocier : utiliser l’écoute active pour arriver à ses fins Lorsqu’on veut faire passer un message, il faut d’abord comprendre ce que nous dit réellement notre interlocuteur. Une attitude qui exige un certain savoir-faire. Entendre ne nécessite aucun effort d’attention particulier : c’est simplement le sens de l’audition qui fonctionne. «Ecouter, en revanche, est un acte volontaire. Lors d’un entretien de recrutement, par exemple, cet état d’esprit permet de mieux cerner la personnalité d’un candidat ou, à l’inverse, de bien comprendre les attentes d’un employeur. Reformulez habilement pour éviter les interprétations abusives «Certaines personnes pensent que l’écoute active signifie se mettre à la place de l’autre et être forcément d’accord avec lui», commente Patrick David. La reformulation permet donc de clarifier l’échange et d’éviter les erreurs d’interprétation.

Related: