background preloader

D'COL, personnaliser l'accompagnement des élèves en difficulté

D'COL, personnaliser l'accompagnement des élèves en difficulté
D’COL est un service d'accompagnement interactif personnalisé pour les élèves de sixième et de CM2 de l'éducation prioritaire, sur proposition de leur établissement et avec l'accord des parents. D'COL est un des onze nouveaux services pour faire entrer l'École dans l'ère du numérique. Dès la rentrée 2013, D’COL a été mis en place dans plus de 1 000 collèges de l’éducation prioritaire. 23 000 élèves de 6e ont ainsi pu bénéficier du dispositif au cours de l’année scolaire 2013-2014. [En vidéo] D'COL, l'accompagnement interactif du CNED D’COL, l’accompagnement interactif du CNED par EducationFrance D’COL : pourquoi ? Proposer un accompagnement individualisé et personnalisé à chaque élèveRendre l’élève acteur et autonome en lui permettant d’utiliser un service en ligne tout en lui assurant la présence d’un enseignant-référent à ses côtés dans son établissement. D’COL : c’est quoi ? L’originalité du dispositif réside dans son articulation alliant présentiel et en ligne. D’COL : comment ? Related:  les TICE et les élèves en difficulté scolairefadiese1707

La voie numérique pour des élèves différents Perturbatrices les TICE ? Il y a longtemps qu'on le sait. Leur capacité à interroger le système éducatif là où ça fait mal est même une de leurs grandes qualités. C'est aussi ce que montrent Julie Higounet et Elizabeth Chaponot. En déplaçant les règles du jeu scolaire, les TICE peuvent fortement perturber la limite entre les élèves qui fonctionnent bien et ceux "en difficulté". L'école française souffre de ne pas savoir ouvrir la porte à certains élèves, ceux dits «en difficulté». Louise et Michael, sont deux de ces réfractaires au cadre pour qui le bénéfice d'une entrée ponctuelle et pensée par le numérique aura permis d’obtenir des résultats inattendus et prometteurs. Tablette : des bénéfices inattendus Louise a 4 ans. L’équipe pensait initialement uniquement palier aux difficultés de motricité fine rencontrées afin d’aider Louise à effectuer de manière complète une activité proposée. Michaël, heureusement "laissé pour compte" Michael a 8 ans. Les TICE éléments de réponse Notes :

Travailler avec les élèves en difficulté Un intitulé volontairement vaste pour un sujet essentiel : comment l’école traite-t-elle les difficultés des élèves ? Les réduit-elle, les renforce-t-elle... les crée-t-elle ? Il y avait matière à débat à l’heure où le ministère annonce qu’il va consacrer des moyens significatifs pour « ces élèves-là », ceux qui ne maîtrisent pas les fondamentaux, ceux qui ne suivent pas, ceux qui partiront de l’école sans qualification. En ouverture, Jean-Michel Zakhartchouk a présenté un historique de la question telle qu’elle a été abordée par notre revue depuis plus de soixante ans. Une liste de mots-clés qui donne un aperçu de la manière dont nous avons traité « la question » (et, déjà, la nommer, c’est choisir un angle de vue), à travers des titres de dossiers, depuis au moins 1960. La moitié des élèves R. la notion de préalables ou de prérequis qui empêche d’aborder les savoirs complexes, la mise au premier plan des « fondamentaux » au détriment d’une pédagogie du projet ou de situations -problèmes

TICE : enseignement scolaire — Enseigner avec le numérique Cette deuxième enquête réalisée en partenariat entre la Chaire de recherche du Canada sur les technologies en éducation et la Commission scolaire Eastern Townships a été menée auprès de 2712 élèves de la 3ème à la 11ème année et de 389 enseignants (participation à l'une des étapes de la collecte des données). Publié en décembre 2012, le présent rapport synthèse rédigé par Thierry Karsenti et Simon Collin révèle les résultats préliminaires issus des questionnaires fournis aux élèves et aux enseignants. Quels apports des TIC ?L'étude vise à déterminer l'impact des Technologies de l'Information et de la Communication au niveau de l'habileté à écrire, la créativité, la communication et le travail d'équipe, les méthodes de travail efficaces et le jugement critique. Avantages et défis des technologies en classeLes enseignants relèvent 10 principaux bienfaits éducatifs relatifs à l'usage des TIC en cours. L'enquête fait ressortir en revanche un certain nombre de préoccupations.

Le numérique à l’école pour adapter les parcours d’apprentissage Pour les élèves en difficulté tout particulièrement, les outils numériques viennent enrichir les dispositifs de pédagogie différenciée. La pédagogie différenciée, entre activité collective et apprentissage personnalisé Ancrée dans les réflexions sur les pratiques de l’éducation depuis le début du XXe siècle (voir historique Wikipédia), la pédagogie différenciée a pour but d’adapter au sein d’un groupe le parcours scolaire des élèves en fonction de leurs différences. Elles peuvent être d’ordre socio-culturel, pour les élèves maîtrisant mal la langue par exemple, d’ordre moteur ou cognitif pour des jeunes souffrant de ‘’troubles DYS’’* par exemple et nécessitant un apprentissage avec un rythme et des outils adaptés. Les technologies numériques pour la pédagogie différenciée Le numérique pour adapter le soutien scolaire

Des TIC pour aider les élèves ayant des troubles d’apprentissage : une injustice pour les autres? - École branchée (suite du dossier) Autrefois, les jeunes ayant des troubles d’apprentissage étaient simplement considérés comme faibles. Aujourd’hui, on comprend mieux leurs difficultés et on tente davantage de leur donner un coup de pouce. Services de professionnels, outils technologiques, temps supplémentaire ou local séparé pour compléter un examen sont des options offertes de plus en plus souvent. L’impression d’iniquité envers les autres élèves persiste toutefois chez certains acteurs du milieu de l’éducation. D’ailleurs, chaque rentrée, la mère de Derrick, Marie-Josée Brunelle, se bute à des réticences. Paradoxalement, les capacités intellectuelles élevées de certains jeunes sont parfois un désavantage. « Il ne faut pas confondre la justice avec l’égalité, nuançait Jean Chouinard, conseiller pédagogique à la Commission scolaire de Montréal et personne ressource au Service national du RÉCIT en adaptation scolaire dans une entrevue en 2011. Introduction1. Sur le même thème 19 septembre 2013

[ienprem] [liste.ien] Programme de travail Académique (PTA) - didierchalcou - Gmail En bref TIC et motivation en apprentissage/enseignement des langues. Une perspective canadienne 1 NetAdos 2004, sondage CEFRIO – Léger Marketing réalisé en février-mars 2004 auprès d’adolescents qu (...) 1Les Canadiens sont ceux qui passent le plus de temps au clavier au monde (Chouinard et al 2003) et, parmi eux, la palme d’utilisation d’Internet revient aux jeunes Québécois : selon une enquête menée en mars 20041, 99 % d’entre eux y ont eu accès au cours des six mois précédant l’enquête et 89 % au cours de la semaine la précédant (contre 99 % et 87 % respectivement en novembre 2002). Les jeunes de 14-17 ans sont les champions du Net au Québec. En mars 2004, les deux groupes d’âge, 14-15 ans (89 %) et 16-17 ans (90 %) affichent ainsi les plus hauts pourcentages d’utilisation régulière. Les activités privilégiées en 2004 par les jeunes sur le Net sont : 3Ces chiffres reflètent un engouement certain de la part des Canadiens, surtout les jeunes d’âge scolaire, pour les technologies de l’information et de la communication (TIC). 4Mais qu’entend-on au juste par TIC et par motivation ?

Tablettes à l’école : 5 erreurs à ne pas commettre L’organisme EdTechTeacher, qui accompagne de nombreuses écoles dans leur projet de déploiement de tablettes iPad aux Etats-Unis, fait une liste de 5 approches des écoles ou des enseignants qui ralentissent le processus d’intégration de ces outils. Le 27 septembre dernier, l’article paraissait sur le site Edudemic. On y trouve 5 suggestions d’approches à éviter (et leur solution) dans le déploiement des tablettes pour l’éducation, tant au niveau primaire que secondaire. Vous y reconnaissez-vous? Erreur 1 : Se concentrer sur les applications à contenu spécifique Selon l’équipe d’EdTechTeacher, l’erreur la plus souvent commise par les enseignants est de chercher une application qui propose un contenu spécifique. Erreur 2 : L’absence de formation des enseignants La notion de formation ici va plus loin que d’apprendre à se servir d’une collection d’application. Erreur 3 : Concevoir la tablette comme un ordinateur portable Erreur 4 : Concevoir la tablette comme un outil pouvant être partagé

Related: