background preloader

Marathon de Paris - Présentation - L'historique

Marathon de Paris - Présentation - L'historique
Running Expo : Au départ de toutes vos courses ! Running Expo s’adresse aujourd’hui à tous les pratiquants : il n’est plus seulement le rendez-vous des coureurs du Marathon de Paris mais bien le salon de tous les coureurs, débutants, joggeurs, confirmés… Ainsi tous les amoureux du running trouveront équipements, matériels, nouveautés, accessoires, conseils, services auprès des 200 exposants du salon dans une ambiance totalement dédiée à la course à pied.

http://www.schneiderelectricparismarathon.com/

Related:  La légende du marathon

Le marathon et l’histoire Nous sommes en 490 avant Jésus-Christ. À une quarantaine de kilomètres d’Athènes, à Marathon précisément, les 10.000 soldats athéniens du Général Miltiade affrontent les 100.000 Perses de l’armée de Darius. La défaite des Athéniens paraît irrémédiable. Pourtant, contre toute attente, l’acharnement des Grecs va finalement contraindre les Perses à la retraite. Marathon de Paris Loading... by asochallenge 183 views by asochallenge 319 views by asochallenge 164 views by asochallenge 6,366 views

residence apart hotel paris trocadero - Citadines Apart Votre Apart'hotel est situé à 5 mn à pied du Trocadéro et de ses jardins qui surplombent la Seine face à la Tour Eiffel. On vient ici pour la promenade, pour les musées de l'Homme et de la Marine ou pour les spectacles du Théâtre de Chaillot. Autour de votre Apart'hotel, le quartier est très commerçant avec un grand marché couvert et les nombreuses boutiques de l'avenue Victor Hugo. Coup de cœur : le musée Marmottan (riche collection d'impressionnistes) ; la roseraie de Bagatelle. Votre Apart'hotel Petite histoire de la triche dans les marathons Chaque année, plusieurs dizaines de coureurs parmi les 45.000 qui tentent l'aventure trichent pour atteindre la ligne d'arrivée du marathon de New York. Un phénomène qui n'a rien de nouveau, ni de spécifique à la course américaine. Malgré (ou à cause de) la dureté de son parcours, le marathon de New York reste la référence et le graal pour tout candidat aux célèbres 42,195 kilomètres. Dimanche 6 novembre, ils seront encore quelque 45.000 à vivre cette grande aventure humaine pour laquelle ils ont souvent traversé une partie du monde et dépensé beaucoup d’argent. Tous n’arriveront pas au bout de ce long chemin, mais ils seront néanmoins des milliers à rallier l’arrivée, très loin pour la plupart des quelque 2h08 accomplies par le vainqueur et les quelque 2h25 signées par la gagnante. Qu’importe, pourvu qu’ils aient l’ivresse de la souffrance.

Athlé - Equipe Mag - «Ne jamais regarder derrière» Paula Radcliffe n’est pas avare de détails sur ses sensations. La veille, c’est «le jour le plus difficile. Tu as les nerfs à vif car tu n’as plus rien à faire» ; le matin du départ ? Tous les chiffres du marathon de Paris 2013 Quelle belle année pour le marathon de Paris avec une météo parfaite et un peloton d’une densité telle que le voici deuxième au classement mondial. Sans oublier la meilleure performance mondiale de l’année de l’Ethiopienne Boru Tadese qui en 2h21mn04s établit le nouveau record de l’épreuve. Merima Mohamed, deuxième en 2h23mn14 réalisant, quant à elle, la deuxième meilleure performance de l’année. Le classement mondial des marathons

Marathon: 42 kilomètres entre souffrance et plaisir - Après le départ du marathon de New York sur le pont Verrazano, REUTERS/Lucas Jackson - Né en 1970 où il n’avait réuni alors que 127 participants, le marathon de New York est devenu une institution sportive qui sera célébrée, dimanche 7 novembre, par la présence de quelque 40.000 coureurs venus des quatre coins du monde pour s’éclater, ou exploser pour nombre d’entre eux, sur cet exigeant parcours de 42,195km. Du départ, sur le pont Verrazano-Narrows, à l’arrivée dans Central Park, en passant par le Queens et la première avenue, ces candidats au plaisir et à la souffrance n’auront qu’un objectif pour la grande majorité d’entre eux: rallier l’arrivée d’une manière ou d’une autre et dans les meilleures conditions possibles. Quant à l’élite, dominée par les Kenyans, elle rêvera de battre les records de vitesse établis en 2001 et 2003 par l’Ethiopien Tesfaye Jifar en 2h07’43’’ et la Kenyane Margaret Okayo en 2h22’31’’. publicité Les marathons à travers le temps

Le marathonien qui mit 54 ans à finir sa course - Jeux olympiques Par Etienne BONAMY et Gérard SCHALLER (avec l'aimable autorisation d'Hugo&Cie) le 25/07/2012 à 19:20, mis à jour le 25/07/2012 à 19:35 Il s’appelait Shizo Kanakuri, et normalement, on aurait dû le trouver. Le bonhomme n’était certes ni très grand (1,70 m) ni très gros (64 kg), mais tout de même, un Japonais à Stockholm, cela se remarque ! Surtout en 1912… Pour arriver là, Kanakuri avait effectué un voyage long de dix-huit jours, par la mer d’abord, puis par le train transsibérien, avant d’arriver exténué dans la capitale suédoise. Il lui avait fallu cinq jours de récupération pour être capable de s’aligner au départ du marathon olympique, but de son périple. Visiblement, cinq jours ne suffisaient pas.

Marathon : pourquoi personne ne connaît le record du monde? - Le 34e marathon de Paris le 11 avril 2010, REUTERS/Benoit Tessier - À coup sûr parmi les quelque 50.000 participants – un record - au départ du marathon de Paris dimanche matin, peu de coureurs seront capables de répondre à la double question suivante: «qui est le détenteur du record mondial du marathon et en quel temps?». Réponse: le Kényan Wilson Kipsang en 2 heures 03 minutes 23 secondes. Dorando Pietri, le plus légendaire des disqualifiés - Outsider-mag Mahieddine Mekhissi-Benabbad, meilleur demi-fondeur européen depuis Sebastian Coe et Steve Ovett (auquel on pourrait ajouter Dieter « le Kenyan blanc » Baumann s’il n’avait pas été pris la patrouille), a été disqualifié pour avoir célébré son troisième titre européen de manière un peu trop originale. Plus d’un siècle avant lui, en 1908, le marathonien Dorando Pietri avait connu pareille mésaventure. Une disqualification qui a fait entrer le petit ouvrier italien dans la Légende des Jeux olympiques. L’adage affirme qu’on ne retient que les vainqueurs.

Le marathon est donné On aurait aimé revisiter le mythe Bikila ou faire (re)vivre le record du monde en 2 h 03 min 59 secondes de Gebreselassie. Les entorses au marathon en ont décidé autrement. De Fred Lorz à Rosie Luiz, en passant par une poignée d’illustres inconnus, la triche n’a cessé d’éclabousser les 42, 195 km de la course la plus célèbre de la planète athlétisme. Au Panthéon des filous : le culotté Fred Lorz. Pour preuve que la triche n’a pas d’âge, les faits remontent aux Jeux Olympiques de Saint-Louis (Etats-Unis) en 1904. Déjà 15 kilomètres avalés par les courageux quand l’Américain est pris de crampes.

Related: