background preloader

Un antibiotique naturel pour la saison froide

Un antibiotique naturel pour la saison froide
Posté par Reponses Bio le 15 oct, 2013 dans la catégorie News-Letter, Santé | 0 commentaire Découvert il y a déjà plus de soixante ans, l’extrait de pépin de pamplemousse a, depuis, démontré, au fil des études scientifiques qui lui furent consacrées, qu’il était plus efficace que l’eau de javel ou l’alcool dans toutes les applications antibiotiques. La seule différence, c’est qu’il est 100% naturel, totalement non toxique, sans effets secondaires et sans danger. Tellement sans danger, d’ailleurs, que vous pourrez aussi bien en donner à vos enfants et à vos animaux. Un antibiotique naturel superpuissant Maintenant que voici venir la saison froide, vous allez avoir besoin de disposer en permanence d’un tel antibiotique naturel. En usage interne, il fait merveille dans tellement de maladies infectieuses ! Aussi, n’hésitez pas une seule seconde à y avoir recours en cas de refroidissements, de rhinites et surtout d’infections grippales où il est tout particulièrement recommandé. → des diarrhées, Related:  remèdes naturels

La noix, "alicament" du cerveau La noix est le fruit du noyer (Juglans) qui pousse dans les régions tempérées du monde. Apprenez-en un peu plus sur ses vertus et découvrez une recette personnelle en fin d'article pour dégustation. Pourquoi les noix sont le meilleur aliment du cerveau (NaturalNews) La pharmacie du quartier fait une promotion sur des médicaments pour stimuler la mémoire et améliorer l’humeur. La solution facile, nous le savons bien, n’est jamais la meilleure. C'est là que les noix entrent en scène Les noix sont de la même forme qu'un cerveau humain. La recherche dit qu’une faible absorption d’Oméga 3 peut se traduire par de la dépression et une dégénérescence cognitive. On considère aussi la noix comme une sorte de potion pour le cœur – elle diminue le cholestérol (il faut éviter de le faire, mais c'est une autre histoire) et améliore la bonne marche du cœur. Si vous avez du mal à gagner la bataille des rondeurs alors tournez-vous vers cette noix pour recevoir de l’aide. 6 oeufs 120 g de beurre

La détoxination Régénérer l’organisme Une cure de jouvence Se sentir léger Renforcer son système immunitaire Nettoyer le corps Retrouver force et vitalité La détoxination pourquoi ? Naturellement notre corps est doté d’un fort potentiel de régénération et d’élimination. Nous évoluons dans une ère où les sources de pollutions qui perturbent ces processus naturels se multiplient : polluants chimiques et métaux lourds, traces d’hormones issus de contraceptifs, de l’environnement électromagnétique, ainsi que le stress sont des facteurs favorisant l’accumulation de quantités importantes de toxines, de déchets acides qui se retrouvent accumulées dans les cellules adipeuses, les articulations, les muscles et dans certains organes tels que le foie et les reins. Une alimentation moderne qui devient toxique : trop industrielle, trop de sucre, de gras, de sel, de protéines, et des carences en vitamines et minéraux… Comment peut-on savoir que notre organisme contient des toxines ? Dois-je me détoxiner ? A quel moment ?

La plante qui combat le cancer et dont personne ne parle Une étude menée à l’Université de Purdue à Lafayette (États-Unis) a récemment découvert que les feuilles de l’arbre Graviola tuer les cellules cancéreuses chez six lignées cellulaires humaines et sont particulièrement efficaces contre les cancers de la prostate, du pancréas et du poumon. Le corossol (son nom en anglais), connu en Italie comme le fruit de Graviola est donc un remède miracle (et naturel) pour éradiquer les cellules cancéreuses, 10.000 fois plus puissant que la chimiothérapie. Les tests de laboratoire effectués depuis 1970 ont montré son efficacité, et tuer les cellules malignes dans 12 types de cancer, y compris le côlon, du sein, de la prostate, du poumon et du pancréas, et est jusqu’à 10.000 fois plus forte en ralentissant la croissance des cellules cancéreuses par rapport à «l’Adriamycine, un médicament de chimiothérapie couramment utilisé dans le traitement du cancer. Le National Cancer Institute a effectué la première recherche scientifique en 1976.

Cannabis: médicaments à l’horizon - Médicaments et Examens Est-il possible de s’opposer aux effets recherchés par les consommateurs de cannabis sur leur cerveau? Plus précisément, une molécule peut-elle bloquer l’action du tétrahydrocannabinol (THC), principe actif de cette drogue? Une étude internationale1 le laisse espérer. Elle montre – pour l’heure chez le rat et le singe de laboratoire – qu’il est possible d’enrayer l’exacerbation du système neuronal de récompense déclenchée par la consommation de cannabis. Risque de maladie mentale Longtemps banalisée, souvent revendiquée, la consommation de cannabis peut exposer à de sérieux risques physiques et psychologiques. Sans doute tous les usagers ne développeront pas de dépendance et tous ne seront pas atteints par les conséquences les plus graves de cette consommation. Bloquer le «système de récompense» Singes sevrés Cannabis en pulvérisations thérapeutiques Dans l’actualité médicale il est aussi question de cannabis utilisé à des fins thérapeutiques. 1. 2.

Mon tisanier en 3 minutes La tisane, un truc de mémé ? Vous n’y êtes pas du tout. Aujourd’hui on infuse pour le plaisir et dès le petit déjeuner. Se concocter un tisanier en trois minutes (le temps de lire cette article), c’est archi-simple ! Alors à vos bols, c’est parti. Plantes médicinales à boire. Dimanche matin, 10h48, vous avez mal aux cheveux comme c’est pas permis. Passons donc aux choses sérieuses et parlons de ces plantes que l’on plonge dans l’eau chaude pour nous faire du bien. Chaque tisane dans son bocal et tout le monde à l’abri de la lumière. Alors on met quoi dans nos tisanes ? L’anis étoilé. La camomille. La lavande. La mélisse. La menthe poivrée. Le millepertuis = Prozac ? La sauge. « qu’a de sauvi din soun jardin a pas besoun de médecin », rapporte le proverbe provençal. Le thym. Le tilleul. La verveine. La liste est loin d’être exhaustive. Le diplôme d’herboristerie a disparu avec le régime de Vichy. Et on les achète où nos plantes médicinales ? Et vous vous aimez quoi ?

10 changements pour améliorer mon confort articulaire - Le blog du docteur Poinsignon Samedi 21 juillet 2012 6 21 /07 /Juil /2012 15:58 1. Je m’hydrate. La substance la plus importante d’une articulation est cette matière mystérieuse qu’est le cartilage articulaire, plus lisse que la glace et qui a un coefficient de friction inférieure à deux glaçons qui glissent l’un sur l’autre….. sans entrer dans la biochimie du cartilage, il est fait de 75 %....d’eau ! Partager l'article ! inShare Par les fibres - nettoyage du foie Nettoyage des intestins par les fibres : Le nettoyage par les fibres est réalisé par le mucillage. Un mucillage est une substance végétale qui gonfle au contact de l'eau et produit une matière visqueuse semblable à de la gélatine. Cette masse gélatineuse très douce va lubrifier les parois intestinales et agir comme une éponge, en s'imprégant des déchets qu'elle trouve sur son passage, y compris les métaux lourds. Les deux produits à retenir sont:Le psyllium : Il existe différents produits commercialisés qui utilisent le même produit de base : le psyllium bond ( plantago ovata ). Pour plus de précisions sur ce produit voir le site c'est le psyllium blond qu'il faut utiliser ( plantago ovata ) et pas le psylliun noir ( plantago psyllium ) qui n'a pas les mêmes propriétés.

Gardez vos sachets de thé Après une pause thé, les sachets usagés finissent généralement à la poubelle. Sauf qu’il est possible de les utiliser au quotidien ! Il y a fort à parier que nombre de consommateurs de thé, gardent les précieux sachets, après avoir lu cet article. 1 – Une viande plus tendre En préparant une marinade avec du thé noir, la viande n’en sera que meilleure et surtout, plus tendre. Aucune viande ne résiste à une telle astuce. Petit plus, la viande aura un petit goût rustique très appréciable en bouche ! 2 – Des petits bobos cicatrisés expressément Comprimer un sachet de thé usagé et humide, sur ce que l’on appelle vulgairement « une pizza » (une écorchure due à une chute), accélérera sa guérison. 3 – Engrais naturel Tout comme les épluchures de fruits et légumes (et les coquilles d’œufs !) Petite astuce : dans le cas d’un déplacement de quelques jours, il suffit de placer des sachets de thé dans la terre des plantes d’intérieur, puis d’arroser. 4 – Cosmétique hors pair pour les cernes

Autoguérison, sa force est en vous - Soigner Les bienfaits du jeûne Faire appel au jeûne, c'est mettre au repos le système digestif et inciter l'organisme à mettre toute son énergie et sa recherche d'équilibre au profit de son système d'élimination et de correction du terrain. Même si nous ne faisons que peu d’excès (et surtout si nous en faisons beaucoup), les toxines s'accumulent et polluent notre organisme. À la longue, le système d'élimination se fatigue et n'est plus en mesure d'évacuer complètement ces toxines. Tout va bien… jusqu'au jour où le corps exprime son épuisement par des inflammations, par exemple, qui doivent nous alerter avant qu’une maladie plus grave ne se déclenche. En prévention, le jeûne constitue une méthode très efficace. Certains d'entre nous jeûnent régulièrement par périodes de 24 ou 36 heures, ce qui constitue une bonne méthode préventive. Notre corps étant composé à 70 % d'eau, il est essentiel de suivre un jeûne dit « hydrique ». Des défenses naturelles en ordre de bataille

Mal de tête : boire de l’eau, LA solution Je m'abonne pour 1,75€/mois Boire 7 verres d’eau par jour suffirait à soulager la douleur des personnes sujettes aux maux de tête, selon une étude hollandaise. De l’eau, mieux que du paracétamol contre la migraine ? C’est ce que préconisent des chercheurs de l’université de Maastricht aux Pays-Bas dans la revue Family Practice. Selon eux, boire régulièrement de l’eau permet de réduire l’intensité des maux de têtes et migraines, réduisant en contrepartie le besoin de prendre des comprimés pour les soulager. Sept verres d’eau bus dans la journée seraient efficaces contre les maux de tête, préconisent les scientifiques. Pour lancer leur étude, les scientifiques se sont basés sur le cas d’un patient soigné en 2005 pour des problèmes de vessie. A la fin de l’expérience, les patients ont rempli un questionnaire pour évaluer leur état. Les plus dubitatifs peuvent essayer d’autres astuces pour se débarrasser de leur mal de tête. >> A lire aussi : Mal de tête : 8 solutions bluffantes

Toute la dietetique en un seul clic

Related: