background preloader

Usages pédagogiques de TIC - Cadre théorique

Usages pédagogiques de TIC - Cadre théorique
Related:  Typologie des usagesPeda - didactique

Les usages pédagogiques des TICE dans les disciplines d'enseignement.pdf Croisement Bloom et Vygotski : les conséquences technopédagogiques Autre excellente vidéo de Marc-André Lalande, cette fois-ci en français :-) Viser plus haut : Bloom et Vygotski dans la classe Son introduction écrite : Mon amie et collègue Judith Cantin et moi travaillions sur cette idée qu’il y avait certainement une façon encore plus payante de mettre à profit dans la classe la taxonomie de Bloom et la zone proximale de développement de Vygotski. Au fil de nos échanges, nous avons eu cette idée qui, nous espérons, vous sera utile : l’apprentissage ciblé devrait se trouver dans la ZPD, mais pas l’activité d’apprentissage. Personnellement, j’adore ces créations qui expliquent avec concision (et même avec humour) ce qui est habituellement retrouvé dans de longs textes un peu trop arides parfois. Je retiens cette phrase absolument essentielle : Y’a pas de raison réellement valable de demander à toute la classe de produire la même chose, de la même façon, en utilisant les même outils. Et voilà! Bon visionnement! J'aime : J'aime chargement…

Les TIC à l'école : proposition de taxonomies et analyse des obstacles à leur intégration Les TIC à l'école : proposition de taxonomie et analyse des obstacles à leur intégration Robert Bibeau Introduction En 1985, le ministère de l'Éducation du Québec [1] publiait son premier Plan de développement de la micro-informatique à l'école (Gouvernement du Québec, 1985). Vingt ans plus tard, à la faveur de la Réforme, le Ministère a introduit la compétence transversale TIC (technologies de l'information et de la communication) dans le nouveau Programme de formation de l'école québécoise. Vingt ans d'effort et d'investissement et pourtant ce que l'on dit et ce que l'on écrit sur l'intégration des TIC en classe au Québec et probablement ailleurs dans le monde n'a pas changé. Une première difficulté concerne les ressources didactiques. Selon Durpaire (1997), Pour indexer ces ressources d'enseignement et d'apprentissage (REA), il faut les classer selon leur nature, leurs caractéristiques et leurs usages. 1. 2. 2.1. 2.2.

Chroniques en innovation et en formation » Blog Archive » Evaluer pour les apprentissages, ça marche: mode d’emploi (vidéo) texte de la vidéo L’évaluation reste un problème à l’Ecole en France. Dans un collège de 600 élèves, un principal a dénombré les actes d’évaluation délivrés dans une année scolaire : 90 000 notes. « Ils essayaient de «donner de la valeur» à ce qu’ils mesuraient au lieu de mesurer ce à quoi ils donnaient de la valeur. » Hargreaves et Shirley, 2009 Certains en réaction s’engagent dans des « classes sans notes », mais quelle est la question ? L’évaluation scolaire est l’activité la plus routinière, terriblement quotidienne, et celle dont on ne parle jamais (assez), sauf pour s’en plaindre. On passe plus de temps à évaluer qu’à apprendre. La pression notatoire en mettant l’accent sur la comparaison entre élèves, influe directement sur le climat de classe ; elle peut altérer l’estime de soi et la confiance des jeunes dans une école supposée quand même bienveillante. L’évaluation est au cœur du « réacteur scolaire » : elle énergise comme elle brûle. Professionaliser l’évaluation, oui mais comment ?

Usages pédagogiques Voici quelques usages recensés par les enseignants :Lecture de livres numériques [ex. iBooks, collection Chocolapps]Création de livres numériques [ex. iBooks Author, Book Creator, CBB, …]Lecture de la presse [La Presse+, ex. quotidiens et hebdomadaires belges, presse internationale]L'info en direct [ex. fil d'info des quotidiens et chaînes télévisées]Dissections virtuelles [ex. Frog Dissection - Rat Dissection]Utilisation de tableaux périodiques animés [ex. Atomes]Utilisation de manuels scolaires numériques [ex. Sesamath, lelivrescolaire.fr]Utilisation d'exerciseurs, d'outils de révision pour les mathématiques, le français [ex. Vous souhaitez en savoir plus… Des expérimentations ont lieu avec des tablettes dans des classes ou des lieux culturels. Vidéos Ludovia La tablette dans tous ses états à l'école maternelle Flornoy de BordeauxCarole Lopez, enseignante en grande section de maternelle, présente la production d'un abécédaire sur iPad à l'aide des apps Écrire, Appareil photo.

Tout sur la pédagogie 3.01 Le parcours de Stéphane Côté en est un où une certaine effervescence l’entoure concernant la pédagogie. Si vous l’avez déjà rencontré en personne, vous avez tout de suite remarqué son emballement quasi enfantin lorsqu’il parle de l’enseignement. En effet, il cherche, découvre, évalue, mesure l’impact de ses idées qui se tissent autour d’une approche non conventionnelle qu’il décide d’intituler la pédagogie 3.0. À son atterrissage dans la réalité d’une classe, il remarque qu’il avait oublié la pression du temps et ses effets néfastes sur la réflexion. Définition de la pédagogie 3.0 : Contrairement à une méthode, la pédagogie 3.0 est une approche complète qui englobe : une gestion de classe axée: sur le respectle gain de l’autonomie des élèves.des tâches qui visent l’apprentissage sur à long termeet l’amélioration des stratégies de lecture.et surtout, une motivation intrinsèque de tous les élèves attribuable par la progression des résultats de chacun. Introduction sommaire aux 3 pédagogies

Quand l’Internet aide à servir la cause des dyslexiques Quand en 2004 est né le projet « Internet et dyslexie », les réseaux numériques balbutiaient encore, Internet commençait son ascension, et la dyslexie n’existait que pour les enfants et les adultes qui en souffraient ou en avaient souffert… ! Enseignants, psychologues, psychiatres, médecins généralistes, chercheurs… qui s’était vraiment intéressé de près en France au terme « dyslexie » ? Le site Apedys s’est développé, ?op=edito suite à ce projet, et il continue de défendre les « dyslexiques ». Actuellement le site est la première source d’informations sur la dyslexie dans l’hexagone. Le forum est toujours opérant et la demande d’aides est toujours présente. Des adolescents, en grande difficulté, s’expriment, ils évoquent leurs souffrances, leur mal-être… Faire écrire un adolescent dyslexique (ou un adulte) sur un site public est une des réussites de l’opération. Retrouver la force de se battre Réflexion politique et épistémologique

Espace personnel de François Muller Usages pédagogiques des TIC : de la consommation à la cocréation participative Margarida ROMERO et Thérèse LAFERRIÈRE du Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire (CRIRES) de l'Université Laval analysent les limites des approches techno-centrées. L’intégration des technologies de l’information et de la communication (TIC) en éducation a engendré des espoirs infondés et donné lieu à certaines innovations technologiques sans fondement pédagogique. Si certains usages pédagogiques des TIC permettent un apprentissage amélioré par la technologie (Laferrière et al, 2014), d’autres placent la personne apprenante dans une situation de consommation passive ou guère interactive. Dans cet article, nous analysons les limites des approches techno-centrées dans le processus d’intégration des TIC et introduisons une démarche réflexive basée sur une approche qui vise l’amélioration des apprentissages. Cinq niveaux d'usage des TIC (Romero, 2015) Introduction Ni les TIC (ni la craie, ni les crayons) ne sont des révolutions éducatives Discussion

The Three Acts Of A Mathematical Story 2016 Aug 6. Here is video of this task structure implemented with elementary students. 2013 May 14. Here’s a brief series on how to teach with three-act math tasks. 2013 Apr 12. Storytelling gives us a framework for certain mathematical tasks that is both prescriptive enough to be useful and flexible enough to be usable. Act One Introduce the central conflict of your story/task clearly, visually, viscerally, using as few words as possible. With Jaws your first act looks something like this: The visual is clear. With math, your first act looks something like this: The visual is clear. Leave no one out of your first act. Act Two The protagonist/student overcomes obstacles, looks for resources, and develops new tools. Before he resolves his largest conflict, Luke Skywalker resolves a lot of smaller ones — find a pilot, find a ship, find the princess, get the Death Star plans back to the Rebellion, etc. So it is with your second act. What tools do they have already? Act Three Conclusion Related

Plus de 50h de vidéo sur les usages du numérique dans l’éducation Vous trouverez ci-dessous plus de 50 heures de vidéo des experts du moment sur les questions du numérique dans l’éducation : Cultures numériques Culture numérique par Hervé Le Crosnier, CEMU Université de Caen, 2012 (16h)Les nouvelles technologies : révolution culturelle et cognitive par Michel Serres, INRIA, 2007 (1h)L’humanisme numérique par Milad Doueihi, ESEN, 2013 (1h)L’innovation et le numérique par Michel Serres, Université Paris 1, 2013 (1h) Société numérique Génération Y, mythe ou réalité ? Education et numérique Apprendre et enseigner à l’ère numérique par Marcel Lebrun, Université Catholique de Louvain, 2012 (1h)Culture et compétences numériques pour les « digital natives » par Eszter Hargittai, Université Sorbonne Nouvelle, 2013 (1h)Faire entrer le numérique à l’Ecole, Table ronde, 2012 (1h)Etre enseignant à l’ère du numérique par Eric Sanchez, Institut Français de l’Education, 2012 (1h)Comment enseigner avec le numérique ? Pédagogie et réseaux numériques WordPress:

Teaching In a fascinating article "Why Do Americans Stink at Math," Elizabeth Green explores, among other things, the recent history of math education in the US, and talks a little about a fairly well-known traditional teaching technique known as "I, We, You." Most American math classes follow the same pattern, a ritualistic series of steps so ingrained that one researcher termed it a cultural script. Some teachers call the pattern “I, We, You.” The problem with "I, We, You" is that it provides students with a pre-packaged solution (e.g., long division) right away, and then provides a bunch of (often contrived) problems which that solution can be used to solve. The "You, Y'all, We" approach starts with a problem (hopefully an intriguing problem) and asks, "Can you figure this out?" 1. The fact is, we math teachers already know how to do long division, and solve word problems, and interpret graphs of functions. 2. Photo Credit: moodboardphotography via Compfight cc

Le numérique à l’école est-il efficace Par Jean-Baptiste Noé Les conseils généraux financent à doses massives l’équipement des collèges en outils numériques : ordinateurs portables, TNI (Tableau Numérique Interactif), tablettes. Les budgets sont votés, les collèges sont équipés, et personne n’étudie réellement leur efficacité. Se poser la question de l’utilité des équipements numériques est quasiment interdit : pas de débat sur la numérisation de l’école, c’est forcément une bonne chose. Un département de l’université de Cergy-Pontoise a eu la bonne idée d’étudier les résultats au brevet des collèges du département des Landes, entre 1998 et 2011, et de les comparer avec les autres départements de la région. La question est simple : avec l’équipement en numérique des collèges (2001), les résultats se sont-ils améliorés ? Le rapport d’étude fait 18 pages, assez faciles à lire. Beaucoup de dépenses pour rien ? L’étude est à lire ici. —Sur le web.

Mind Mapping Les mind map, ou schémas heuristiques, sont donc nés de la volonté de stimuler l'hémisphère droit de notre cerveau pour rendre sa collaboration avec le gauche plus efficace. Les mind map fonctionnent sur le principe de l'imagination et de l'association d'idées et d'images. Il est importants pour stimuler le cerveau droit d'y introduire, pictogrammes, dessins, couleurs et formes variées. L'oganisation des cartes 1. 2. 3. Les images et les dessins Sans images, une carte heuristique est aveugle. Il est bon de donner du volume aux branches, comme aux écritures et aux dessins, voire du mouvement par l'utilisation de tous procédés type BD, (hachures, ombres, perspective...) Le sens de lecture Les mind map ne sont pas toujours hiérarchisées mais il est utile de déterminer par convention un sens de lecture privilégié : dans le sens des aiguilles d'une montre en partant de la position "10heures". Le matériel nécessaire Une feuille blanche non lignée en format paysage. La réalisation en 6 points

Related: