background preloader

Plantes tinctoriales : les comprendre

Plantes tinctoriales : les comprendre
Une Plante tinctoriale possède les propriétés de teinter une fibre et cet article est loin de toutes les citer, elles sont bien trop nombreuses, mais il vous donnera un début de piste pour les comprendre. Je tiens également à souligner que toutes les informations donnés ici sont sur les plantes tinctoriales dans une utilisation générale, pas exclusivement pour les teintures capillaires ou les savons. Parce qu'entre autres bien trop nombreuses, Colbert a voulu les distinguer en deux espèces ( 120 tons de teinture ) les Grand-teint ou Petit-teint en rapport à leurs qualités. * Teintures Grand-teint et Petit-teint les "Grand-teint" ce sont les teintures aux couleurs franches, résistantes à la lumière et aux lavages répétés, tout le contraire des teintures « petit teint » bien instables et éphémères. Le mot "teint" est utilisé en peinture pour définir la permanence d'un produit colorant sur son support quel qu'il soit. Reprenons ! pastel pour le bleu, garance pour le rouge, gaude pour le jaune.

http://elixirsetpigmentiques.blogspot.com/2013/04/plantes-tinctoriales-les-comprendre.html

Related:  plantes tinctorialesPlantes TinctorialesCOLORATION CHEVEUX

Les plantes tinctoriales Certaines plantes permettent, grâce aux pigments contenus dans leurs fleurs, leurs feuilles, leurs baies, leur bois ou leurs racines, de fabriquer teintures, peintures ou colorants : ce sont les plantes tinctoriales. Partons à leur découverte... Pigments naturels, pigments synthétiques Longtemps, l'homme n'a eu à sa disposition que ce que lui offrait la nature pour peindre, écrire, décorer ou teindre : il a ainsi appris à identifier et à utiliser les plantes capables de fournir ces précieux pigments. Ces couleurs "naturelles" ont été détrônée au début du XXe siècle avec l'avènement de la pétrochimie, qui fournit désormais les pigments de synthèse largement utilisés aujourd'hui.

A la découverte des plantes tinctoriales Savez-vous ce qu’est une plante tinctoriale ? Tinctoriale vient bien sûr du latin tinctorius, qui veut dire teindre ; une plante tinctoriale est donc une plante dont on extrait des colorants pour la teinture, l’encre, la cosmétique ou l’alimentation. De la préhistoire à l'ère industrielle, les colorants (végétaux et animaux) sont les uniques ressources pour l'élaboration des pigments et de teintures et ce, jusqu’à ce que William Henri Perkin invente le 1er colorant synthétique, la mauveine en 1856. Mis à part l’indigo connaissez-vous d’autres plantes tinctoriales ? Il en existe une liste impressionnante dont des plantes que l’on trouve tout autour de nous.

Cheveux : coloration naturelle, mode d'emploi Cheveux : coloration naturelle, mode d'emploi Les colorations naturelles "prêtes à l'emploi" du commerce Presque exclusivement vendues dans les magasins bio ou sur internet, les colorations pour cheveux 100% naturelles sont encore très peu nombreuses. Les marques les plus connues sur le marché sont LOGONA, Aube Indienne ou encore Lush Application : ces colorations sont présentées sous forme de poudre ou de barre, à mouiller avec de l'eau chaude pour en faire une pâte. Le temps de pause est plutôt élevé, il peut aller jusqu'à 2h pour obtenir une couleur intense. Le nombre de teintes disponibles est assez limité mais il y a de quoi illuminer toutes les chevelures.

Redonnez vie à vos cheveux par la coloration végétale Les colorants chimiques pénètrent dans la fibre capillaire, la couleur obtenue est le résultat d'une réaction chimique à l'intérieur de la fibre. Une coloration chimique agit par oxydation, un tel produit est toujours composé de 2 composants: une crème oxydante et des pigments de synthèse. Attention une coloration dite Bio ou Végétale mais qui contient 2 produits n'est certainement pas naturelle ! (Herbatint, Sanotint, ... ne sont pas des produits de colorations purement naturelles) Le résultat aussi est différent: le fonctionnement de la coloration végétale est comparable à une lasure, qui laisse transparaître le veinage du bois. Une coloration chimique par contre fonctionne comme une laque, qui couvre complètement les nuances de la couleur d'origine. Article très intéressant décrivant les méfaits de la coloration chimique,

chambre hote Mauvezin Elles servaient à fabriquer les 3 couleurs de base, jaune, rouge et bleu qui permettent de décliner ensuite toutes les couleurs de l’arc en ciel. Il est rare qu’une plante ne contienne aucun principe colorant, mais tous ne se valent pas. Dans le monde végétal, le jaune est la couleur la plus répandue, mais parmi, les plantes les plus utilisées, les genêts et la gaude (réséda) offrent une teinture de meilleure qualité. Le crocus à safran donne également un très joli ton de jaune orangé. La Tanaisie, utilisée aussi comme plante aromatique (à la place de la sauge), ou comme plante insecticide, servait également à fabriquer une gamme de couleurs du jaune au vert selon les parties de la plante que l’on utilisait.La Verge d’Or donne aussi une belle couleur du jaune à l’orange.Le Carthame était cultivé dès l’Antiquité en Egypte, et fut propagé par les Romains. Le rouge de la garance est extrait de sa racine.

Atelier des elfes Les plantes tinctoriales utilisées depuis des siècles nous rappelle que la nature est une grande richesse. Elle apportent les pigments nécessaire pour colorer les cheveux. Mélangées à de l’eau très chaude, elles sont utilisées pour colorer mais également pour apporter du soin au cheveu. La coloration végétale respecte le cheveu. La coloration végétale ne modifie pas la structure du cheveu puisqu’il n’y a pas d’oxydation.

COLORATION VEGETALE - BioBela Passer ses doigts dans des cheveux vivants et pleins de vitalité : un vrai plaisir. La coloration végétale nous réconcilie avec nos cheveux. Contrairement à la coloration chimique qui les affaiblit, elle les fortifie, en leur donnant du corps, de la lumière et du relief. Si l'histoire m'était contée.. Le jardin, à l'époque médiévale, est un espace clos d'abord utilitaire où l'on fait pousser les fruits et les légumes.Outre les vergers, les jardins du Moyen Âge sont des potagers ou jardins de plantes utilitaires, des jardins de simples ou jardins de plantes médicinales, des jardins de plantes tinctoriales. À la recherche du paradis perdu, le jardin est aménagé pour répondre au monde chrétien avide de symbole ; ainsi les fleurs. Il peut être un jardin d'agrément, comme le verger d'amour du Roman de la Rose.

Les plantes tinctoriales et la coloration végétale Le déclin de la chimie nous annonce le retour à l’essentiel, nous offrant à tous l’opportunité de revenir simplement au naturel. Les plantes tinctoriales que j’utilise sont à la fois colorantes et médicinales. Elles sont utilisées depuis des millénaires pour leur propriétés cicatrisante et détoxinante pour le cuir chevelu et nourrissante pour les cheveux. Elles permetent de mieux régénérer le cuir chevelu et d’activer la pousse des cheveux. Au Moyen Orient et en Inde elles sont utilisées pour soigner et embellir les cheveux, tout comme nos grands-mères savaient utiliser les plantes de nos régions pour prendre soin d’elles (noyer, ortie, prêle…). Dans ces pays l’utilisation des plantes correspond avant tout à un rituel.

Plantes tinctoriales Lors de son dernier voyage au Burkina-Faso, notre équipe est partie en pleine brousse, visiter un jardin botanique d’exception. Guidée par un botaniste français, l’équipe pu découvrir des plantations de plantes médicinales et colorantes, utilisées par les ancêtres pour illuminer leurs parures vestimentaires… depuis, ces plantes sont devenues l’ingrédient majeur de nos colorations végétales K pour Karité. Mais qu’est ce qu’une plante tinctoriale au juste ? Notre PDG, scrutant un indigotier en pleine brousse - Photo K pour Karité, voyage 2010 Les plantes tinctoriales sont des plantes qui peuvent servir à préparer des colorants et des teintures. Les plantes tinctoriales L'oeillet d'Inde est une plante tinctoriale utilisée pour produire de la couleur jaune à orange Utilisées depuis des millénaires pour teinter les tissus, les plantes tinctoriales reviennent en force constituant une belle alternative à l'industrie pétrochimique dans des domaines aussi divers que ceux de la cosmétologie, de l'alimentation et bien sûr du textile. Qu'est-ce qu'une plante tinctoriale ? Les plantes font partie intégrante de notre environnement et ce, depuis la nuit des temps.

La coloration naturelle des cheveux (généralités, trucs et astuces) - Le jardin des apprenties sorcières De tous temps, il y a eu les blondes qui voulaient être noir geai, les brunes qui souhaitent avoir de beaux reflets cuivrés et les rousses qui voulaient être .... tout sauf rousses !!! Alors ces dames ont développé une multitude de subterfuges pour "faire croire", je me souviens encore de ma grand-mère, qui me racontait comment elle utilisait la chicorée pour entretenir sa chevelure brune (bon, çà, c'était avant que ses 2 filles choisissent le métier de coiffeuse) !! Dans les décennies passées, la teinture chimique a pris un élan exceptionnel grâce à cette lutte acharnée contre les cheveux blancs, à ces femmes qui souhaitaient toujours être "une autre" et plus récemment, à ces hommes qui veulent rester "jeunes et élégants".

Plante tinctoriale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une plante tinctoriale est une plante dont certaines parties peuvent servir à préparer des colorants et des teintures. Celles-ci sont utilisées généralement pour teindre des fibres textiles naturelles (laine, coton, soie...) mais peuvent aussi servir comme colorants alimentaires ou corporels (maquillage ou peintures rituelles) Des centaines d'espèces de plantes ont été utilisées par l'homme pour teindre les vêtements, certaines depuis la plus haute antiquité, mais leur usage a presque totalement disparu depuis le début du XXe siècle, avec l'apparition des colorants de synthèse.

De la graine au pigment Permettre une sensibilisation à l’art d’enluminer plus forte, plus concrète, …pouvoir apporter un plus dans les ateliers d’initiation à l’enluminure,… ce serait formidable d’aller au bout, à l’origine des couleurs, de fabriquer les pigments à partir de plantes, comme au Moyen Age, d’engager d’autres publics, de partir à l’aventure…" Lancée au hasard d’une réunion de bilan avec des collègues de travail, en juin 2001, cette idée devait être retenue par l’un d’entre eux, et, au hasard des rencontres, connut un parcours étonnant. Les grandes lignes du projet : Mettre en œuvre des actions favorisant rencontres, échanges et coopérations :

Related: