background preloader

Comment améliorer la performance de l'entreprise

Comment améliorer la performance de l'entreprise
Comment améliorer la performance de l'entreprise ? Au-delà des facteurs économiques et techniques, l'entreprise a aujourd'hui également tout intérêt à miser sur le bien-être individuel et professionnel de ses salariés, premiers vecteurs d'une performance durable. Les managers ont compris tout le bénéfice qu'ils pouvaient obtenir en favorisant l'émergence de projets chez leurs collaborateurs. Encourager l'expression des projets individuels, par un bilan personnel et professionnel, permet effectivement de faire le gué, au carrefour des finalités de l'entreprise, des besoins en matière de gestion de carrière et des attentes des salariés. Cette position créé une dynamique propice à l'éclosion des potentiels et des capacités latentes. Bien sûr, on s'éloigne ici du principe de classification des tâches par descriptions d'experts, de stratégie de carrière réglementée et régie par un modèle de promotion hiérarchique. Retrouver les archives de nos Regards Sur...

Améliorer les performances de votre entreprise Le pilotage de la performance selon SAS consiste pour une entreprise à tirer profit de ses ressources (humaines, financières et technologiques) pour atteindre ses objectifs stratégiques à court, moyen et long termes. Il requiert une approche destinée à optimiser la création de valeur au sein de l'entreprise, notamment : Une maîtrise des coûts qui ne soit pas effectuée au détriment de la croissance. Du fait de la nature des objectifs que se donnent les entreprises (à échéances annuelles voire trimestrielles), le défi consiste à parvenir aux résultats escomptés à court terme dans le respect des initiatives de croissance stratégiques de l'entreprise.Une analyse des sources de dépenses et de bénéfices (ou de valeur). Le savoir-faire SAS à votre service SAS aide les entreprises à améliorer leurs performances en se concentrant sur la responsabilisation, la culture de la mesure et de la transparence. Produits associés Les particularités de SAS

QU'EST-CE QU'UNE ENTREPRISE PERFORMANTE? - Anse Performance en entreprise Coaching dirigeant individuel équipe commerciaux Montpellier Lyon Toulouse En entreprise lors de nos interventions avec des dirigeants, cadre-dirigeants, équipes dirigeantes, nous aimons poser la question suivante : Qu’est-ce qu’une entreprise performante ? Nous avons souvent les mêmes réponses (cette liste n’est pas exhaustive, ni classée selon un ordre bien précis) : D’un point de vue purement comptable et financier, KPMG définit une entreprise performante comme celle qui dépasse son seuil critique (voir le schéma ci-dessous) : Finalement la réponse c’est tout cela à la fois et l’enjeu est bien de le réussir. Mais alors que fait d’exceptionnel une entreprise véritablement performante ? Ce qui est paradoxal dans le pilotage de la performance durable c’est qu’il n’existe pas de solutions miracles qui marchent à tous les coups, toutefois, ce que l’on constate à travers nos clients PME et Grands Comptes est qu’il existe des similitudes pourtant simples à mettre en œuvre qui contribuent au développement de la performance durable. Copyright 2011. www.anse.fr

La mixité dans l'entreprise pour améliorer conditions de travail et performance Et si ouvrir à tous, femmes et hommes, l’accès à tous les emplois, permettait à la fois d’améliorer la qualité des conditions de travail et l’efficacité de l’entreprise. On pourrait alors voir la mixité comme une solution pertinente et innovante pour réduire les dysfonctionnements de l’organisation. En effet, sa mise en oeuvre permet de limiter les arrêts de production, le recours aux remplacements, de préserver la santé et de développer les parcours professionnels. Gestion des risques en entreprise SAS se distingue par sa capacité à appréhender de manière globale la gestion des risques. Seule la solution SAS ERM permet de mesurer, gérer et de restituer à travers l'ensemble des départements, l'exposition de votre institution face au risque règlementaire et non règlementaire en matière de risque de crédit, marché, liquidité, opérationnels et fraude. En bénéficiant d'une vue consolidée des risques encourus par votre institution, vous pouvez limiter, voire éviter les pertes, et exploiter des opportunités les moins risquées pour optimiser votre rentabilité. Pour plus d'information, visitez le site SAS Risk Management Knowledge Exchange. SAS ERM offre une approche plus large, en prenant en compte les expositions mais aussi les opportunités de manière à trouver l'équilibre parfait entre risques et gains. Avec SAS® pour l'Enterprise Risk Management, vous pouvez : Gérer l’exposition potentielle de votre institution face aux différents risques et respecter les obligations règlementaires.

Comment mesurer la performance d’une entreprise De nombreuses sociétés de conseil ont répondu à la demande des entreprises en leur proposant de nouveaux indicateurs de performance, comme l’EVA (Economic value added EVA), MVA (Market value added), SV (Shareholder Value) et ROA (Return On Assets) pour ne citer que les plus populaires. Peu importe comment ces indicateurs sont appelés, ce qui me semble important c’est le nombre d’entreprises ayant choisi d’adopter des indicateurs de performance basés sur la valeur. En effet, ce nombre ne cesse d’augmenter de façon spectaculaire depuis plusieurs années. À ce jour, 200 entreprises parmi les 1000 entreprises répertoriées par la revue Fortune utilisent un indicateur basé sur la valeur pour évaluer leur performance. L’un des indicateurs les populaires est l’EVA développée par le cabinet de conseil Stern Stewart & Co. L’indicateur EVA est défini comme le "résultat d'exploitation après impôt – coût du capital x (total des actifs – passifs courants)".

RSE et rentabilité : quel management pour optimiser la performance de l’entreprise? Enjeu majeur pour les organisations, le thème de la responsabilité sociale de l’entreprise interroge directement la conciliation possible entre comportement socialement responsable et performance économique C’est notamment l’implication des parties prenante qui se révèle particulièrement déterminante dans cette conciliation. Au-delà des aspects d’éthique ou de légitimité, quelle attitude l’entreprise doit-elle adopter vis-à-vis de ses parties prenantes ? Doit-on prendre en compte les préoccupations de l’ensemble de nos parties prenantes (orientation partie prenante) ? Le management des parties prenantes renvoie aux stratégies et aux comportements adoptés par l’entreprise pour gérer ses relations avec les acteurs ou les groupes d’acteurs qui ont un intérêt à la vie de l’entreprise (les « parties prenantes »). Cependant, ces résultats doivent être nuancés par deux remarques.

10 façons de motiver vos employés L’un des coûts les plus élevé des entreprises est le roulement du personnel. Un des plus grand défis est certainement de trouver le moyen de créer un environnement favorisant la mobilisation qui peut engendrer la productivité. Non seulement il est coûteux de remplacer un employé qui quitte, mais ce changement affecte aussi le moral du reste de l’équipe qui reste. Ce n’est pas seulement une question d’argent L’argent est un facteur important; vous ne pouvez pas payer quelqu’un 50% de leur valeur marchande et s’attendre qu’ils soient heureux et motivés. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. N’hésitez pas à me donner vos commentaires. À propos de l’auteur Normand Béïque est collaborateur chez Quotient Management. À propos de Quotient Quotient est une firme d’expert conseils en LEAN MANAGEMENT et en GESTION de la performance. Projet d’amélioration: Audit-MPA (plus d’info)Coaching de gestion (plus d’info)Business Intelligence (BI): Tableaux de bord et Scorecard (plus d’info) Related posts:

La Redoute, en grande difficulté, va être reprise par ses dirigeants Partager Les patrons de La Redoute vont tenter de sauver les meubles. Le groupe Kering, propriétaire de l'entreprise de vente à distance, a indiqué, à l'issue d'un conseil d'administration réuni mercredi 4 décembre, qu'il allait céder l'entreprise à deux de ses dirigeants. Selon Le Figaro, Nathalie Balla, PDG de La Redoute, et Eric Courteille, secrétaire général du pôle vente à distance de Kering, ont acquis l'entreprise pour un euro symbolique. Kering a précise avoir retenu parmi les quatre offres de reprise "un projet industriel de long terme, pertinent et réaliste pour continuer la mutation" de La Redoute. Cette cession s'inscrit dans le cadre du recentrage de Kering, propriétaire de la marque depuis 1994, sur le luxe et l'habillement sportif, jugés plus rentables et plus porteurs à l'international. Fin octobre, Kering avait laissé entendre que la reprise de La Redoute s'accompagnerait d'au moins 700 suppressions de postes, sur les 3 300 salariés que compte l'enseigne.

Comment évaluer les risques de l'entreprise ? - gestion administrative financiere A peine la moitié des entreprises françaises évaluent l'ensemble de leurs risques tous les ans. Or les experts sont formels : seule une stratégie globale des risques, bien maîtrisée et régulièrement actualisée, permet de gérer le développement de l'entreprise et d'assurer sa pérennité. Administrateur NetPME , mise à jour le A peine la moitié des entreprises françaises évaluent l'ensemble de leurs risques tous les ans. Or les experts sont formels : seule une stratégie globale des risques, bien maîtrisée et régulièrement actualisée, permet de gérer le développement de l'entreprise et d'assurer sa pérennité. Le monde change. Mais au fait, qu'est ce qu'un risque ? Les grandes familles de risques Les risques stratégiques : Ils sont liés au déploiement d'une mauvaise stratégie, à l'absence de veille concurrentielle. Les risques opérationnels : Ils touchent au modèle économique de l'entreprise, à son fonctionnement, à sa chaîne de valeur (la production, les ventes, les achats, etc.).

Savoir rémunérer la performance sociale L'Express/DahmaneIsabelle Hennebelle, chef de la rubrique Emploi de L'Express, journaliste RH à L'Expansion, fondatrice du Cercle de l'humain. A l'heure du développement durable et de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), les dirigeants ferraillent pour mobiliser leurs cadres dirigeants et leurs managers dans la mise en oeuvre de leur politique "verte" et "sociale". Indexer la performance sociale sur le variable est l'un des outils possibles. Afin d'accompagner les entreprises, celui-ci publie le 7 juin, avec le cabinet PwC, le guide pratique Etude sur l'intégration de critères RSE sur la part variable des rémunérations des dirigeants et des managers. Quatre étapes à suivre Pour fonctionner, "la démarche doit inclure la direction générale, à titre d'exemplarité", estime Daniel Giffard-Bouvier, associé conseil RH chez PwC. Deuxième étape: la conception du dispositif.

Pourquoi et comment mesurer la performance sociale des entreprises ? La performance sociale d’une entreprise, dont le bien-être de ses collaborateurs, ne doit pas ou plus être considérée comme un « luxe inutile ». En réalité, elle conditionne la performance économique. Aujourd’hui nous ne disposons pas d’outils de mesure et d’évaluation vraiment satisfaisants. Voici quelques pistes pour amorcer une réflexion. Comme nous avons déjà eu l’occasion de l’écrire, le bien-être des collaborateurs peut être une source, voire une ressource stratégique de performance économique, de différenciation concurrentielle et d’image de marque.

Management de la Performance d'Entreprise - Groupe AREVA À tous les niveaux de l’entreprise, la performance est une exigence permanente, et qui ne cesse de se renforcer : sous la pression de cycles de plus en plus courts notamment. Chaque dirigeant se trouve engagé à faire toujours mieux, nouveau, plus vite, plus rentable, avec moins de ressources… Mais la performance, particulièrement dans l’industrie, est aussi une exigence sous contraintes : les moyens mis en oeuvre sont tenus de respecter des obligations réglementaires, de sécurité, ou des critères transverses, économiques, sociaux ou environnementaux. Dans ce contexte, le Système d’Information joue un double rôle : Permettre aux directions métier de créer de la valeur en augmentant leurs performances propres. Rendre la Direction des Systèmes d'Information exemplaire dans ses pratiques, et la faire contribuer très concrètement aux objectifs de l’entreprise. Le Système d’Information est un fort levier de performance pour l’entreprise reposant sur quatre enjeux clés :

La France lance un plan d'aide des entreprises en difficultés Arnaud Montebourg, ministre français du Redressement productif (photo ministère) FRANCE. Arnaud Montebourg, ministre français du Redressement productif, a annoncé, mercredi 13 novembre 2013, un plan dit de "résistance économique" afin d'"aider les entreprises en difficulté". Sous forme de prêts, les entreprises à court de trésoreries pourront se financer à des taux inférieurs à ceux du marché. Pour cela, le Fonds de développement économique et social (FDES), de 80 M€ actuellement, passera à 300 M€. Ce plan devra encore être entériné par les députés via un amendement au projet de loi de finances rectificatif . Voir aussi : 34 plans de "reconquête industrielle" en France

Related: