background preloader

Snapchat

Snapchat
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La particularité de cette application est l'existence d'une limite de temps de visualisation du média envoyé à ses destinataires. Chaque photographie ou vidéo envoyée ne peut être visible par son destinataire que durant une période de temps allant d'une à dix secondes ; le média cesse ensuite d'être disponible à la visualisation et est supprimé des serveurs Snapchat[réf. nécessaire]. Cependant, il est assez aisé pour les utilisateurs de faire des captures d'écran. Historique[modifier | modifier le code] Snapchat est à l'origine un projet d'étude de deux étudiants de l'université Stanford, Evan Spiegel âgé de 22 ans et Bobby Murphy âgé de 24 ans[1]. L'application est lancée en septembre 2011[1] sur l'App Store d'Apple, puis en novembre 2012 sur Android[3]. En février 2013, la société de capital-risque Benchmark investit 13,5 millions de dollars dans Snapchat[4]. Fonctionnement[modifier | modifier le code] Critiques[modifier | modifier le code] Related:  Réseaux sociaux importantthomastatlockgilbertmolly

Instagram Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Présentation[modifier | modifier le code] Cette application permet de partager ses photographies et ses vidéos avec son réseau d'amis, de noter et de laisser des commentaires sur les clichés déposés par les autres utilisateurs. Les applications telles qu'Instagram contribuent à la pratique de la phonéographie, ou photographie avec un téléphone mobile. Le service a rapidement gagné en popularité, avec plus de 100 millions d'utilisateurs actifs en avril 2012. Apple l'a désignée comme « Application de l'année » en 2011[3]. Le 9 avril 2012, Facebook a annoncé l'acquisition d'Instagram pour environ un milliard de dollars américains dont une partie sous forme d'actions[4], en précisant vouloir garder l'indépendance du service[5]. Les responsables d'Instagram ont alors fait savoir que leur décision avait été mal comprise et l'ont annulée[9]. Filtres[modifier | modifier le code] Montage d'une photo modifiée avec 15 filtres disponibles dans Instagram

Vie privée, vie publique : tisser la toile de son identité numérique Le programme d’Education Civique en 5e me permet, depuis 2 ans maintenant, d’intervenir sur la notion d’identité numérique en lien avec ma collègue. Cette année la séance proposée a permis de faire la synthèse des notions abordées en classe (identité personnelle, identité légale, identité civique…). Pour cette séance j’avais envie de partir de ce qu’ils connaissent. Lors de la première partie de la séance, nous sommes donc revenus sur le portrait d’une personnalité publique (travail donné par ma collègue d’Education Civique) Il me paraissait intéressant et essentiel, de revenir sur ce travail, en particulier sur les sources utilisées. Je leur ai donc demandé de catégoriser les sites qu’ils avaient utilisé pour leur travail : site ou blog officiel de la personnalitésite ou blog de fansite collaboratifsite de presseréseau social officiel de la personnalité (facebook, twitter, myspace…)réseau social (autres comptes facebook, twitter,myspace…)

Le CEO de Twitter promet de s’attaquer aux trolls Faute avouée, à demi pardonnée ? Le patron de Twitter, Dick Costolo, promet de s’attaquer aux trolls sévissant sur sa plateforme et exprime sa « honte » de les avoir laissé prospérer depuis des années sans s’attaquer au problème. Ce qui leur aurait couté nombre d’utilisateurs. Internet et les réseaux sociaux ont leurs avantages mais aussi leurs inconvénients. Interrogé sur le problème sur le forum interne de Twitter, Dick Costolo répond sans détour et formule un mea culpa dont The Verge s’est procuré le mémo : Dick Costolo, patron de Twitter Nous avons échoué à faire face aux abus et aux trolls sur la plateforme et nous avons échoué à cela depuis des années. Peu après, il a réitéré ses propos sur le forum : Laissez moi être très, très clair à propos de ma réponse formulée ici. La guerre est déclarée !

Internet Twitter Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne doit pas être confondu avec Tweeter. Twitter Twitter a été créé le 21 mars 2006 par Jack Dorsey, Evan Williams, Biz Stone et Noah Glass[2], et lancé en juillet de la même année. Le siège social de Twitter Inc. se situe aux États-Unis à San Francisco. Historique[modifier | modifier le code] Croquis préliminaire sur papier de Twitter (alors intitulé « stat.us »). Twitter a été créé à San Francisco au sein de la startup Odeo fondée par Noah Glass[5] et Evan Williams. Le marché du podcast étant déjà très concurrentiel, Jack Dorsey, ingénieur spécialiste du dispatching, et Noah Glass, ancien collaborateur de Marc Canter (fondateur de Macromind) et fondateur du service de blog podcasting AudBlog (qui a fusionné avec Odeo), furent chargés de développer un nouveau service[6]. Le 25 octobre 2006, les actifs de la société Odeo ont été rachetés par Obvious Corp[10]. Acquisitions externes[modifier | modifier le code] Mentions[modifier | modifier le code]

Le droit à l'image : que dit la loi ? Le droit à l'image : que dit la loi ? On appelle "droit à l'image" le droit de toute personne physique à disposer de son image, quelle que soit la nature du support de publication ou de diffusion de l’image. Voici la législation à connaître en matière de diffusion des images et de respect de la vie privée.Temps de lecture moyen : 2'30 Partager Présentation Toute personne, célèbre ou anonyme, a droit au respect de sa vie privée selon l’article 9 du Code civil. En France, toute personne physique a donc le droit de disposer de son image, c’est-à-dire d’autoriser ou non la diffusion des images (photo ou vidéo) sur lesquelles elle figure. A noter : les lois relatives au droit à l'image sont différentes selon les pays et il existe même des pays, comme l'Angleterre, où la notion de "droit à l'image" n'existe pas. En pratique Si le sujet d’une photographie ou d’une vidéo est une personne, celle-ci possède le droit de s'opposer à l'utilisation de son image. Application du droit à l'image et sanctions

Est-ce que Facebook vous apporte autant qu'il vous "coûte" ? Réflexion sur le temps perdu sur Facebook mis en comparaison avec ce qu’il me donne en retour. Il y a des moments dans la vie où c’est intéressant d’avoir une démarche rationnelle sur ce que l’on utilise. Est-ce que les 9,99€ que me ponctionne Deezer ou Spotify chaque mois vaut le service rendu ? Pour tous ces exemples, le calcul va se faire en utilisant une donnée très mesurable : l’argent. Mais le « calcul » est beaucoup plus difficile à réaliser lorsque l’équation comporte 2 mesures non-quantifiables. Tout d’abord, précisons que je parle de Facebook dans cet article parce qu’il s’agit du seul réseau social que j’utilise encore avec régularité, me connectant plusieurs fois par jour (avec probablement plus de 30 consultations dans une journée). Mon raisonnement n’est donc pas une attaque contre Facebook en particulier. Dans mon cas, Facebook est le seul service à avoir été suffisamment bon pour me garder jusqu’à maintenant. WasteOfTime Land – Open 24/7 Ah si ! La résiliation ?

Quelques dangers d'Internet Les jeunes forment la population la plus exposée et la plus ciblée par les prédateurs de toutes sortes sur le Net. C'est en effet un media de référence : en 2003 plus de 87% des 12/17 ans se sont connectés à Internet et le phénomène s'amplifie avec le développement de l'Internet mobile. La toile est un espace de tentation, un espace ludique mais aussi un espace à risques dans lequel ils pénètrent d'un simple clic ! Voyons les dangers qui les guettent : Des dangers variés (*) Invasion de la vie privée. La capacité d'interagir et de communiquer avec les autres est un des grands attraits qu'Internet exerce sur les jeunes. Pornographie L'accès facile qu'Internet donne à la pornographie figure parmi les principales inquiétudes des parents de jeunes internautes. Cyberintimidation Il existe différentes formes de cyberintimidation : parfois, il s'agit d'insultes ou de menaces directement envoyées à la victime par mel ou messagerie instantanée. Prédateurs sur Internet Spam ou pourriels

Facebook Facebook est un réseau social en ligne qui permet à ses utilisateurs de publier des images, des photos, des vidéos, des fichiers et documents, d'échanger des messages, joindre et créer des groupes et d'utiliser une variété d'applications. Facebook est fondé en 2004 par Mark Zuckerberg et ses camarades de l'université Harvard ; d'abord réservé aux étudiants de cette université, il s'est ensuite ouvert à d'autres universités américaines avant de devenir accessible à tous en septembre 2006. Le nom du site provient des albums photo (« trombinoscopes » ou « facebooks » en anglais) regroupant les photos des visages de tous les élèves prises en début d'année universitaire. Facebook fait régulièrement l'objet de débats tant sur le plan politique que juridique, économique, culturel et social. Histoire Développement (2004–2005) La société enlève l'article « The » de son nom après l'achat du nom de domaine facebook.com en 2005 pour la somme de 200 000 dollars[9]. Améliorations (2006–2009) Présentation

Les désavantages des réseaux sociaux - Site de jaimemavieprivee ! Les inconvénients/dangers des réseaux sociaux Bien que plusieurs avantages découlent des réseaux sociaux, les inconvénients et les dangers qui en résultent sont aussi nombreux que variés. Effectivement, lorsqu’on y pense vraiment, presque tout est virtuel dans ces sites, les amis, les interactions, l’argent, tout n’est pas vrai. Le problème avec ça, c’est qu’à force de les utiliser, on finit par prendre ces choses pour la réalité. Par contre, une seule chose est sûre, les dangers des réseaux sociaux sont bien réels. L’un des principaux problèmes de l’utilisation des réseaux sociaux est sans aucun doute la propagation du narcissisme. Liée à la problématique précédente, la deuxième problématique est les photos qui sont publiées sur votre profil. Troisièmement, la création de faux profil est un danger relié aux réseaux sociaux. De plus, l’un des dangers des réseaux sociaux est de ne pas protéger correctement la confidentialité de votre profil, car le vol d’identité est très courant.

Où en est Snapchat ? Il faut dire qu'entre la tentative avortée de rachat par Facebook pour 3 milliards (qui s'est alors "rabattu" sur WhatsApp pour 19 milliards de $, tout en lançant une application concurrente directe de Snapchat, SlingShot), et une croissance en plein boom notamment auprès des adolescents, le service commence de plus en plus à intéresser les annonceurs. Au niveau des chiffres justement, Snapchat n'a pas de quoi rougir face à des applications ou réseaux sociaux plus anciens (pour rappel, Snapchat a vu le jour en septembre 2011 soit il y a moins de 3 ans). Fort de ces chiffres, Snapchat commence donc légitiment à intéresser certaines marques majeures. Snapchat, avec le lancement de Snapchat Stories fin d'année dernière a bien compris qu'apporter des nouveaux services de communication au-delà des snaps serait l'une des clés pour intéresser les annonceurs et leur offrir des formats de communication plus adaptés. La capacité du service à sortir d'une audience adolescente.

Tumblr Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. tumblr. Tumblr, est une plate-forme de microblogage, via le principe du reblogage principalement. Elle a été créée en 2007 et permet à l'utilisateur de poster du texte, des images, des vidéos, des liens et des sons sur son tumblelog. Histoire[modifier | modifier le code] David Karp (octobre 2007) En décembre 2010, Sequoia Capital injecte environ 30 millions de dollars dans Tumblr, dans lequel les sociétés Spark Capital et Union Square Ventures ont déjà investi[6]. Début février 2011, une interface en français de Tumblr a été lancée à l'attention des internautes francophones[1]. En août 2011, s'apprêtant à lever de nouveaux fonds (de 75 millions à 100 millions de dollars), Tumblr a été valorisé à 800 millions de dollars[7]. Selon le site The Next Web, le nombre de comptes a doublé en un an et compte aujourd’hui plus de 100 millions de blogs avec plus de 44,6 milliards de billets postés depuis sa création en 2007[8]. En mai 2013, Yahoo!

Partie 3 : Avantages et inconvénients des réseaux sociaux - Les réseaux sociaux pour les nuls 1. Des dangers de plus en plus importants Actuellement, l’endroit où il faut être est Facebook. Ce nouveau réseau social a déclenché un véritable phénomène international. Tout le monde s’y retrouve. Que l’on soit jeune ou plus vieux, tout le monde est allé un jour sur facebook. Ces dangers guettent les adolescents car ils sont les premiers à avoir adopter ce réseau social. L’exposition de l’intimité Facebook est le paradis des voleurs d’identité. Les réseaux sociaux diminue l’aptitude de concentration Les réseaux sociaux sont extrêmement chronophage. Facebook, l’ennemi des couples ? Une étude réalisée a montré que l’usage de Facebook stimulait la jalousie et la méfiance dans les couples. Un exemple, a quel point les réseaux sociaux peuvent être dangereux. En 2009, alors qu’Amanda est scolarisée en classe de 5e, elle se rend sur un site de chat vidéo pour rencontrer de nouvelles personnes. Amanda lance un appel au secours, via une vidéo postée sur le réseau social Youtube. Est-ce un danger?

Automobilistes : Bientôt, vous ne conduirez plus Un jour, les voitures pilotées par des hommes seront tout simplement illégales. Pourquoi? Parce que les ordinateurs seront tout simplement de meilleurs conducteurs que nous. C’est en effet ce qu’a affirmé le cofondateur de Tesla, Elon Musk, lors d’une entrevue la semaine dernière organisée dans le cadre de l’événement GTC Technology Conference. Pourquoi les géants de la Silicon Valley veulent-ils absolument nous retirer les mains du volant? Prenons l’exemple le plus connu : la voiture autonome de Google. La voiture autonome de Google (Photo : Google). Mais, nous n’avons pas à creuser loin pour comprendre les intérêts sous-jacents. Les futures voitures ne seront plus seulement des moyens de transport, mais des salons ou des bureaux mobiles. Imaginez, dans un futur pas si lointain, la quantité de services Internet qui sera consommé dans des voitures autonomes. Mais la technologie des géants de l’informatique a tout de même ses limites. Toujours plus de données et de services

Related: