background preloader

Passer un examen avec les cartes heuristiques

Passer un examen avec les cartes heuristiques
Voici ce que la technique des cartes heuristiques m’a apporté, trois ans après avoir suivi la formation de Frédéric Le Bihan : de la difficulté à prendre des notes sous forme de cartes ; paradoxalement : la facilité à mobiliser ses connaissances ; un gain en rapidité, et surtout avoir davantage confiance en soi ; le respect de la méthode de dissertation classique et académique malgré l’usage de cartes heuristiques ; l’apport des cartes à l’oral. Une difficulté à prendre des notes sous forme de cartes La première réflexion qui me vient à l’esprit quand je fais le bilan de l’apport des cartes heuristiques, c’est la difficulté rencontrée pour les mettre en œuvre dans le cadre de mes études : il y a une nuance importante et un effort à faire entre 1) constater en formation l’efficacité évidente de la technique et le gain de temps qui s’en suit et 2) passer à l’acte. Une facilité à mobiliser ses connaissances Un gain en rapidité et davantage de confiance en soi L’apport des cartes à l’oral Related:  Concept "Carte mentale"

Carte.html <table width=90% cellpadding=10><tr><td bgcolor=ff4447><span><h1>WARNING:</h1><b>JavaScript is turned OFF. None of the links on this concept map will <br />work until it is reactivated. <p><a href=" If you need help turning JavaScript On, click here. Les cartes mentales en classe. Concrètement, pour quoi faire ? Sur le blogue emapsfree.fr, entièrement dédié aux cartes mentales, on peut lire une entrevue avec Claire Egalon, professeur documentaliste stagiaire, qui expose certaines de ses expérimentaitons du "mindmapping" avec des élèves de primaire dans le cadre de cours d'allemand. Cette entrevue a été reprise sur le site @Brest, dans la rubrique Libres et savoirs publics. Claire Egalon a été enseignante vacataire d'allemand avant de passer son CAPES de professeur documentaliste, et dans ce cadre a utilisé les cartes mentales avec des élèves de primaire, dans deux classes de niveaux différents. Elle a noté des résultats très intéressants d'emploi de cette technique dans les deux domaines suivants : Mémorisation, dans la mesure où la confection d'une carte permet de se concentrer sur les mots les plus importants qui mèneront naturellement à la mémorisation de ce qui n'est pas écrit. Repérage des mots-clés, des mots porteurs de sens dans un texte. La créativité à l'honneur Heuristiquement vôtre.

Les 7 règles de base pour réaliser une carte heuristique Voici les règles fondamentales pour concevoir et réaliser une carte heuristique efficiente 1 La feuille de papier est utilisée dans le format paysage. La feuille de papier sera orientée dans le sens panoramique, car nous avons une vision plus large que haute. Nos écrans de cinéma, de TV et d’ordinateur ont adopté depuis longtemps ce format. Il s’agit de ne pas contrarier notre fonctionnement naturel. Toutes les règles énoncées adopteront ce principe. Un dernier point, elle est de préférence sans lignes et sans carreaux. 2 Le cœur est beaucoup plus qu’un titre simplement informatif. Il doit posséder un pouvoir évocateur puissant. Il n’est pas enfermé dans un cadre ou un cercle, il inspire l’ouverture Une image est préférable à un mot. Pour des raisons pratiques, le cœur est bien au centre de la feuille pour que les branches puissent être ramifiées tout autour de façon équilibrée, ni trop sur un côté, ni trop en haut ou en bas. Nous éviterons la verticalité car elle nuit à la lisibilité.

Numérique : Cartes, schémas, mindmap et neurones La popularité récente et grandissante des cartes heuristiques, cartes conceptuelles et autres mindmap en éducation, s'accompagne d'une multiplication assez impressionnante de solutions logicielles en ligne (ou non) pour aider à les élaborer ainsi que sur tablette, comme sur ordinateur. Individuelles, collectives, collaboratives, les cartes conceptuelles, les schémas heuristiques et autres cartes mentales s'imposent dans l'environnement de travail comme un élément de plus en plus indispensable au coté des traditionnels outils bureautiques. On trouve en ligne une très abondante littérature sur ces logiciels et sur leurs usages. Si certains découvrent ces logiciels, d'autres peuvent témoigner que voilà près de vingt années qu'ils sont dans le paysage informatique mais aussi dans le paysage scolaire. Malheureusement un aspect de ces schémas, à la base de leur popularité, fait travailler l'imaginaire : ils ressemblent à ce que l'on croit être un réseau de neurones. Et en classe alors ?

[SVT 3] Réviser en réalisant des schémas heuristiques ou cartes mentales. Un outil pour réviser Un schéma centré peut vous aider à structurer l’ensemble des connaissances sur un sujet et à dégager l’essentiel. La mémorisation devient plus aisée... La carte mentale qu’est-ce que c’est ? C’est une présentation à partir d’une idée centrale autour de laquelle rayonnent des branches présentant des idées secondaires et ainsi de suite. Elle est souvent présentée avec des couleurs différentes et des schémas ou dessins évocateurs. Pour télécharger le document ci-dessus : Pour télécharger ce document : Pour en savoir plus Exemple de carte mentale sur la protection de l’organisme Un diaporama sur les cartes mentales Des exemples de cartes mentales dans ce document de plusieurs pages En révisant l’histoire-géographie l’ éducation civique vous pouvez créer vos propres cartes heuristiques, de même en mathématiques ou en français. Télécharger et utiliser des logiciels Mais il est préférable de commencer avec du papier et des crayons de différentes couleurs...

Cartes mentales : avantages et usages fréquents En plus de rehausser les capacités cérébrales, dont la mémoire, la carte mentale facilite une variété de tâches scolaires. Cet outil polyvalent peut ainsi jouer un rôle notable dans la réussite des élèves. Mieux mémoriser et utiliser le cerveau à plein rendement En général, l’être humain n’utilise pas le plein potentiel de son cerveau. Souvent, un seul hémisphère est sollicité à la fois. En fait, on peut comparer la carte mentale à la pratique de la natation plutôt qu’à celle de la marche : tous les muscles se mettent en branle, plutôt que ceux des jambes en priorité. En somme, la carte mentale, c’est de la métacognition à son meilleur! La carte mentale, un outil idéal pour explorer, planifier, résumer et réviser Utile à toutes les sauces, la carte mentale mérite qu’on s’y attarde. Pour introduire ce type d’outil en classe, on peut commencer par une activité d’exploration. On profite ensuite des atouts de la carte mentale pour travailler la planification. Sommaire du dossier

Mind mapping pour la gestion de projet Il existe 4 types de raisonnement : 1 – “En chaîne” = séquentiel : étape par étape . Il s’agit d’un raisonnement séquentiel. 2 – “En étoile” ou “radial”= ex. le “SON” est le seul point commun à tous les concepts, d’où appellation de connaissances cloisonnées. 3 – “Arbre hiérarchique” : décomposition en sous parties comme pour le cas de l’analyse d’un problème à travers sa décomposition en sous-parties pour pouvoir les étudier plus facilement. 4 – “En réseau” : interconnexion (prise en compte de la complexité). S'initier au mindmapping en enseignement Présentation sur le mindmapping en enseignement Olivier Le Deuff, maître de conférences à l’Université de Bordeaux 3 et chercheur en sciences de l'information, a publié, en mars dernier et sous licence cc, le support de l'une de ses interventions intitulée "Usages et pratiques des cartes mentales en éducation". On peut consulter cette présentation sur le site Guidedeségarés.info. Le diaporama revêt une forme variée et comporte, aux fins de l'illustration, plusieurs cartes mentales mais aussi des schémas, des listes, des tableaux, des courts textes, des photographies. Le guide d'une centaine de diapositives présente la typologie des cartes mentales, leurs utilisations possibles, les avantages et les limites de ces représentations visuelles qui tiennent en une page et qui peuvent servir à structurer la pensée autant qu'à stimuler la créativité. Utilisations pédagogiques La page 34 présente sous forme de tableau les avantages et les limites du mindmapping . À consulter également :

Canopé académie de Besançon : Cartes heuristiques Ces dossiers thématiques sont archivés, nous attirons votre attention sur leur date de mise à jour. Qu'est-ce-que c'est ? Selon Wikipédia, une carte heuristique (du grec ancien εὑρίσκω, eurisko, "je trouve"), appelée aussi carte des idées, schéma de pensée, carte mentale, arbre à idées ou topogramme (mind map en anglais), est un diagramme qui représente les connexions sémantiques entre différentes idées, les liens hiérarchiques entre différents concepts intellectuels. C'est le plus souvent une représentation arborescente des données. Basée sur les avancées dans le domaine des neurosciences, la méthode a été mise au point par le psychologue anglais Tony Buzan dans les années 70. Elle est censée faciliter la pensée logique et la créativité en assurant un fonctionnement conjoint, harmonieux et optimal des deux hémisphères du cerveau. cerveau droit (couleurs, images, formes, rythmes, sentiments)cerveau gauche (mots, parole, analyse, logique, nombres, linéarité) Et la carte permet :

Le diaporama bride vos présentations ? Passez à la carte mentale Le diaporama en formation, voilà un sujet largement débattu, dont nous nous sommes souvent fait l'écho sur Thot Cursus et qui continue d'être alimenté par de nombreux conseillers Tice et autres spécialistes de la communication orale. Globalement, on s'accorde aujourd'hui à dire que le diaporama n'est pas un livre debout, que les diapos doivent être regardées plutôt que lues, soutenir l'attention de l'apprenant plutôt que de la détourner de l'essentiel du message, porté par la parole du formateur. Fort bien. Mais en dépit de toutes ces améliorations, le diaporama conserve une limite indépassable : sa linéarité. D'où ma tendance, depuis quelques mois, à privilégier lors de présentations publiques ou de sessions de formation, la carte mentale comme support de mon exposé. La carte mentale, une structure non-linéaire La carte mentale présente en effet l'avantage de déployer graphiquement la structure de l'exposé de manière non-linéaire, chaque partie étant présentée indépendamment des autres.

Related: